Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221066898
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1170

Oeuvres complètes - Tragédies - Tome 2 - Édition bilingue francais-anglais

Othello - Timon d'Athènes - Le Roi Lear - Antoine et Cléopâtre - Coriolan

, ,

Collection : Bouquins
Date de parution : 05/10/1995

Parmi les trente-huit pièces que nous a léguées Shakespeare, dix sont communément appelées «tragédies». La définition du genre est pourtant moins évidente que lorsqu'il s'agit des tragédies de Racine. Pour un classique français, nourri d'Aristote, d'Horace et de leurs commentateurs, les choses peuvent paraître simples : cinq actes en vers...

Parmi les trente-huit pièces que nous a léguées Shakespeare, dix sont communément appelées «tragédies». La définition du genre est pourtant moins évidente que lorsqu'il s'agit des tragédies de Racine. Pour un classique français, nourri d'Aristote, d'Horace et de leurs commentateurs, les choses peuvent paraître simples : cinq actes en vers alexandrins ; respect des bienséances ; unités de temps, de lieu et d'action ; de grands personnages traitant de grandes affaires publiques. Il n'en va pas de même pour Shakespeare : les frontières entre tragédies, tragi-comédies, pièces historiques et comédies sont mouvantes. L'emploi de la prose se mêle aux vers, le bouffon répond au roi, le fossoyeur au prince du Danemark. L'action souvent se complique, se déplace d'une scène à l'autre. On passe de la rue au palais, de la chambre de la reine dans une taverne. Les personnages se multiplient ; le théâtre devient son propre miroir.
C'est cette liberté de sujet et de ton, héritée du théâtre médiéval et renaissant, qui caractérise le théâtre de Shakespeare et fonde sa modernité. Déjà présente dans les pièces historiques, cette liberté est plus manifeste encore dans les tragédies qui, chronologiquement, leur font suite. Si, dans les premières pièces, Shakespeare place l'homme face aux aléas de l'histoire, dans les tragédies il place l'homme face à ses propres incertitudes.
Robert Kopp.

Cette nouvelle édition bilingue des Oeuvres complètes de Shakespeare comportera huit volumes : deux volumes de «Tragédies», deux volumes de «Pièces historiques», deux volumes de «Comédies» et deux volumes contenant les «Tragi-comédies» et les «Sonnets». Elle est placée sous la direction de Michel Grivelet et Gilles Monsarrat, connus pour leurs travaux sur Shakespeare et le théâtre élisabéthain. Les traductions des «Tragédies» sont dues à Victor Bourgy, Michel Grivelet, Louis Lecocq, Gilles Monsarrat, Jean-Claude Sallé, Léone Teyssandier, qui sont également responsables des présentations, des notes et de la bibliographie.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221066898
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1170
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Baldrico Posté le 3 Août 2017
    La littérature atteint des sommets quand elle touche au plus profond de l'âme humaine. C'est le génie du grand Will, en particulier dans Le Roi Lear (ma tragédie préférée) et dans Macbeth. Je serais incapable d'en dire plus, il vaut mieux ajouter des citations. Lisez et relisez ces chefs d'oeuvre.
  • mercutio Posté le 27 Avril 2013
    A la hauteur du tome 1, ce n'est pas peu dire! On est sur l'Olympe de la littérature avec ces œuvres à la fois indéfiniment profondes et accessibles à tous, comme un Grand Bleu qui n'opposerait d'emblée aucune exigence de don particulier ou d'entrainement et saurait offrir aux plus initiés de supplémentaires dimensions.
  • chartel Posté le 26 Février 2012
    Cette collection est une édition bilingue regroupant toute l’œuvre shakespearienne, et ce volume en particulier comprend les « tragédies de la maturité », selon la préface de Victor Bourgy : "Othello", "Timon d’Athènes", "Le Roi Lear", "Macbeth", "Antoine et Cléopâtre", et enfin "Coriolan". Si le prix de l’ouvrage peut faire peur, il est compensé par les nombreuses informations données par les préfaces, notamment sur le travail d’écriture et de réécriture de Shakespeare, l’importance de la scène et de la mise en bouche de ses textes qui pouvaient modifier sensiblement la structure initiale, la présence d’un personnage ou le mouvement général de la pièce. Les préfaces éclairent également sur la complexité des restitutions des œuvres de Shakespeare, après la coupure d’une vingtaine d’années suite à la fermeture des théâtres de Londres en 1642 sur ordre du Parlement. Restitutions d’autant plus complexes, que Shakespeare ne laissa, pour sa postérité, aucune publication de son œuvre dramatique.
Inscrivez-vous à la newsletter de Bouquins
Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.