Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809826463
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 346
Format : 154 x 241 mm

Offrande funèbre - Une enquête de l'inspecteur Pendergast

,

Sebastian Danchin (traduit par)
Collection : Suspense
Date de parution : 15/05/2019
Un psychopathe dépose le cœur de ses victimes sur les pierres tombales de femmes qui, toutes, se sont suicidées bien des années plus tôt... Une nouvelle enquête de l'inspecteur Pendergast, le Sherlock Holmes des temps modernes.
RECEVEZ CE CŒUR...  « J’espère que vous accepterez ce présent en signe de sincères condoléances. »Tel est le message, signe d’un certain Cœur-Brisé , retrouvé sur la pierre tombale d’une femme dé cé dé e onze ans auparavant.Le présent en question ? Un cœur humain fraîchement prélevé ...  ... POUR... RECEVEZ CE CŒUR...  « J’espère que vous accepterez ce présent en signe de sincères condoléances. »Tel est le message, signe d’un certain Cœur-Brisé , retrouvé sur la pierre tombale d’une femme dé cé dé e onze ans auparavant.Le présent en question ? Un cœur humain fraîchement prélevé ...  ... POUR TOUT LE MAL QU’ON VOUS A FAIT.  Bientôt, d’autres jeunes femmes sont assassinées, dont les cœurs viennent fleurir de nouvelles tombes...Qu’ont-elles en commun ? Et pourquoi ces offrandes funèbres ?Un mystère a la hauteur d’un Pendergast au sommet de son art.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809826463
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 346
Format : 154 x 241 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • svzz Posté le 19 Août 2021
    c'était mon premier roman de PrestonChild. Le héros Pentergast, agent atypique du FBi, est un personnage récurrent. néanmoins, inutile de chercher le 1er tome, rien n'empêche de démarrer pèze offrande funèbre! Le héros est donc atypique : il est solitaire, intuitif et partage peu ses découvertes. une espèce de sherlok hommes moderne... quoique penserait est particulièrement intemporel... l'énigme est recherchée, travaillée. et la narration est plutôt agréable... eh bien, ça n'a pas matche avec moi! pourtant le côté atypique de Pentergast m'attirait au début du roman... il m'a entre ensuite... du fait j'ai bien eu du mal à suivre le déroulé de l'enquête. j'ai eu l'illusion d'être face à un énigme peu crédible. Le flux atypique n'était tout autant, et il ne m'a même pas amusé. en fait je me suis ennuyée et j'ai presque mis 1 mois pour le ce livre. d'après les critiques lues, ce n'est pas le meilleur de la série. mauvais choix pour la découverte de Pentergast sans doute... dommage car du fait je ne vais pas en lire un autre de suite
  • michaelfenris Posté le 23 Juillet 2021
    À Miami, un coeur humain fraichement prélevé est découvert sur une tombe, accompagné d’un message. L’auteur du crime, un certain Cœur Brisé, supplie la défunte enterrée de le pardonner. Le rapport entre les deux morts n’étant pas évident, le directeur adjoint du FBI, Walter Pickett, envoie sur place l’inspecteur Aloysius Pendergast, à qui il impose d’office un coéquipier chargé de rapporter ses faits et gestes. Pickett adorerait se débarrasser de Pendergast qu’il a dans le collimateur depuis un moment. Flanqué de son acolyte d’origine indienne répondant au nom de Coldmoon, l’inspecteur part donc pour la Floride avec la ferme intention de travailler comme il l’a toujours fait: à l’instinct, en n’écoutant que lui-même. Lorsque d’autres femmes sont assassinées et leur cœur prélevé de la même façon, Pendergast est persuadé qu’un lien existe entre les victimes, et met tout en œuvre pour retrouver le coupable, au risque de froisser l’autorité de son supérieur. Le dernier roman du duo Preston Child que j’avais lu, mettant en scène leur policier fétiche, m’avait laissé sur ma faim. Dans Nuit sans fin, j’avais eu cette impression que Pendergast traversait l’histoire un poil désabusé avant de se réveiller à la toute fin. Heureusement ici, on le... À Miami, un coeur humain fraichement prélevé est découvert sur une tombe, accompagné d’un message. L’auteur du crime, un certain Cœur Brisé, supplie la défunte enterrée de le pardonner. Le rapport entre les deux morts n’étant pas évident, le directeur adjoint du FBI, Walter Pickett, envoie sur place l’inspecteur Aloysius Pendergast, à qui il impose d’office un coéquipier chargé de rapporter ses faits et gestes. Pickett adorerait se débarrasser de Pendergast qu’il a dans le collimateur depuis un moment. Flanqué de son acolyte d’origine indienne répondant au nom de Coldmoon, l’inspecteur part donc pour la Floride avec la ferme intention de travailler comme il l’a toujours fait: à l’instinct, en n’écoutant que lui-même. Lorsque d’autres femmes sont assassinées et leur cœur prélevé de la même façon, Pendergast est persuadé qu’un lien existe entre les victimes, et met tout en œuvre pour retrouver le coupable, au risque de froisser l’autorité de son supérieur. Le dernier roman du duo Preston Child que j’avais lu, mettant en scène leur policier fétiche, m’avait laissé sur ma faim. Dans Nuit sans fin, j’avais eu cette impression que Pendergast traversait l’histoire un poil désabusé avant de se réveiller à la toute fin. Heureusement ici, on le retrouve plus dynamique que précédemment. Bon, il est toujours amusant de retrouver quelques vieilles ficelles utilisées par les auteurs pour faire de l’inspecteur une émule de Sherlock Holmes et mettre en avant sa légendaire capacité de déduction. Fidèle à son habitude, Pendergast parle peu, il agit. Il frustre ses partenaires en faisant la plupart du temps cavalier seul, mais parfois aussi ses lecteurs qui aimeraient pouvoir le comprendre davantage. Nettement mieux construit que le récit précédent, l’explication finale est un peu « capillotractée » si on me permet ce néologisme, un peu trop rapide, ce qui semble malheureusement le cas de beaucoup d’auteurs de polars et de thrillers actuellement. En ce qui concerne Preston Child, il y aura un avant et un après, le point culminant en mon sens étant celui où Pendergast a affronté son frère Diogène. Mais ne boudons pas notre plaisir : retrouver notre inspecteur préféré et son allure de croque-mort est toujours un moment de bonheur littéraire ! Je remercie les Editions J’ai Lu pour leur confiance.
    Lire la suite
    En lire moins
  • pandaroux Posté le 18 Juillet 2021
    Pendergast reprend du service. De mystérieux meurtres sévissent à Miami. L'auteur se fait appeler Coeur Brisé, c'est un poète qui s'inspire des auteurs passés. Mais enfin, pourquoi donc arracher les coeurs de ses victimes pour les offrir à des personnes mortes? Cela reste un mystère... Pendergast ne mènera pas l'enquête seul, un partenaire lui sera attribué. Le duo va plus ou moins fonctionner ;). J'ai bien aimé cette nouvelle enquête, elle avait du rythme, on change aussi de secteur mais aussi de protagoniste. Belle enquête.
  • Tatooa Posté le 20 Mai 2021
    Un peu décevant, même si cela reste d'un bon niveau. L'enquête est basique de chez basique, il n'y a plus une once de fantastique, et j'avoue que ça m'a manqué. En même temps, ayant soldé les arcs narratifs les plus intéressants, je pense qu'il devient difficile pour notre duo d'auteurs de se renouveler, et ça me parait normal, au bout d'un moment. Quant aux critiques qui descendent autant Pendergast que ses auteurs et que ses amateurs, et qui prétendent pourtant avoir apprécié la série, passionnante jusque là, laissez-les pour ce qu'elles sont, et reprenez donc cette excellente saga à partir du premier, Relic. Je vous garantis que vous ne serez pas déçus, parce qu'Aloysius Xingu Leng Pendergast est quand même sacrément intéressant, et contrairement à ce qu'on essaie de vous faire croire, loin d'être parfait. Et cette série est superbe aussi pour les personnages qui gravitent autour de lui d'habitude et qui sont tous ABSENTS de ce tome-ci... Dommage. C'est pas une raison pour lui foutre une note minable, j'ai lu des trucs bien pires... Cela reste un bon "page turner". Même si la police d'impression est d'une taille indécente afin que ce livre fasse presque 500 pages là où il... Un peu décevant, même si cela reste d'un bon niveau. L'enquête est basique de chez basique, il n'y a plus une once de fantastique, et j'avoue que ça m'a manqué. En même temps, ayant soldé les arcs narratifs les plus intéressants, je pense qu'il devient difficile pour notre duo d'auteurs de se renouveler, et ça me parait normal, au bout d'un moment. Quant aux critiques qui descendent autant Pendergast que ses auteurs et que ses amateurs, et qui prétendent pourtant avoir apprécié la série, passionnante jusque là, laissez-les pour ce qu'elles sont, et reprenez donc cette excellente saga à partir du premier, Relic. Je vous garantis que vous ne serez pas déçus, parce qu'Aloysius Xingu Leng Pendergast est quand même sacrément intéressant, et contrairement à ce qu'on essaie de vous faire croire, loin d'être parfait. Et cette série est superbe aussi pour les personnages qui gravitent autour de lui d'habitude et qui sont tous ABSENTS de ce tome-ci... Dommage. C'est pas une raison pour lui foutre une note minable, j'ai lu des trucs bien pires... Cela reste un bon "page turner". Même si la police d'impression est d'une taille indécente afin que ce livre fasse presque 500 pages là où il n'aurait du en faire que 300 maxi... Les éditeurs ne savent plus quoi inventer pour faire du fric, c'est lamentable...
    Lire la suite
    En lire moins
  • pikanelle Posté le 17 Avril 2021
    C’est toujours un plaisir de retrouver l’inspecteur Pendergast 😊 Si cet opus n’entrera pas dans mon top trois, il reste un roman de très bonne facture avec une intrigue classique mais bien construite. Appréciant beaucoup le personnage de Constance, j’ai regretté qu’elle ne soit que peu présente. Toutefois, Pendergast est pour l’occasion accompagné d’un nouveau coéquipier, Coldmoon. Un personnage intéressant qui permet à la série de ne pas perdre son souffle.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés