Lisez! icon: Search engine
First Éditions
EAN : 9782412044551
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 154 x 240 mm

On refait l'Histoire !

Et si Louis XVI avait forcé le passage à Varennes… Et si Dreyfus avait été coupable… Et si on avait tué De Gaulle à Notre-Dame…

, COLLECTIF

Collection : First Histoire
Date de parution : 01/10/2020
14 uchronies pour revisiter l’histoire de France !

 
Et si la Bastille n’était pas tombée aux mains des révolutionnaires le 14 juillet 1789 ? Et si Bonaparte avait raté son coup d’État et n’était jamais devenu empereur ? Et si le Débarquement du 6 juin 1944 n’avait été qu’un échec cuisant ?
L’Histoire semble couler comme un long fleuve...
Et si la Bastille n’était pas tombée aux mains des révolutionnaires le 14 juillet 1789 ? Et si Bonaparte avait raté son coup d’État et n’était jamais devenu empereur ? Et si le Débarquement du 6 juin 1944 n’avait été qu’un échec cuisant ?
L’Histoire semble couler comme un long fleuve tranquille ; « c’est arrivé parce que cela devait arriver », pense-t-on. Et pourtant, le hasard a souvent bien ou mal fait les choses. Des événements décisifs se sont joués sur un coup de dés. Ainsi, pourquoi n’aurait-il pas pu en être autrement ?
Dans cet ouvrage entre essai historique et oeuvre romanesque, Claude Quétel et son équipe d’historiens revisitent 14 moments incontournables de l’histoire de France, depuis l’Antiquité avec la bataille d’Alésia, jusqu’à la fin du XXe siècle avec l’échec des accords d’Évian.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782412044551
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 320
Format : 154 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Blok Posté le 23 Décembre 2020
    ON REFAIT L'HISTOIRE Pour un amateur d'histoire et d'uchronie, quoi de plus tentant que des uchronies écrites par des historiens ? Et le résultat est à la hauteur de ce que l'on pouvait en espérer. Toutes les uchronies envisagées sont vraisemblables, et tirent avec rigueur les conséquences de leur hypothèse de départ. L'ouvrage est d'une lecture agréable, parfois non dénué d'humour, par exemple dans les contributions de Bruno Fuligni (par ailleurs Régent du Collège de Pataphysique et auteur d'une douzaine d'ouvrages de curiosités historiques) sur le Boulangisme, et de Michel Aubouin sur l'Affaire Dreyfus. Ce qui ne gâte rien, on apprend une foule de choses en s'amusant, A titre personnel, j'ai beaucoup apprécié la contribution de Marc Schiavon (« l'offensive de la Wehrmacht échoue sur le Meuse », bien réconfortante. En outre les auteurx ont su éviter, comme le souligne Claude Quétel dans sa préface, un des écueils de l'Uchronie : prolonger sur des siècles les conséquences d'un fait historique alternatif, tout en collant malgré tout à la trame principale (ainsi,on imagine Napoléon triomphant à Waterloo, et à on dévide l'histoire jusqu' Napoléon VIII, régnant en 2020 , doté d'un ambitieux premier ministre, un certain Prince Macron....). C'est le piège dans lequel est tombé Laurent Binet dans « Civilization » ; il... ON REFAIT L'HISTOIRE Pour un amateur d'histoire et d'uchronie, quoi de plus tentant que des uchronies écrites par des historiens ? Et le résultat est à la hauteur de ce que l'on pouvait en espérer. Toutes les uchronies envisagées sont vraisemblables, et tirent avec rigueur les conséquences de leur hypothèse de départ. L'ouvrage est d'une lecture agréable, parfois non dénué d'humour, par exemple dans les contributions de Bruno Fuligni (par ailleurs Régent du Collège de Pataphysique et auteur d'une douzaine d'ouvrages de curiosités historiques) sur le Boulangisme, et de Michel Aubouin sur l'Affaire Dreyfus. Ce qui ne gâte rien, on apprend une foule de choses en s'amusant, A titre personnel, j'ai beaucoup apprécié la contribution de Marc Schiavon (« l'offensive de la Wehrmacht échoue sur le Meuse », bien réconfortante. En outre les auteurx ont su éviter, comme le souligne Claude Quétel dans sa préface, un des écueils de l'Uchronie : prolonger sur des siècles les conséquences d'un fait historique alternatif, tout en collant malgré tout à la trame principale (ainsi,on imagine Napoléon triomphant à Waterloo, et à on dévide l'histoire jusqu' Napoléon VIII, régnant en 2020 , doté d'un ambitieux premier ministre, un certain Prince Macron....). C'est le piège dans lequel est tombé Laurent Binet dans « Civilization » ; il part d'une alternative tout à fait possible, et file la trame sur cinq siècles) à sa décharge, il n'est pas historien et a surtout voulu écrire ue conte philosophique. D'ailleurs des historiens professionnels peuvent très bien ne pas faire mieux ; ainsi les auteurs de « L'autre siècle », ouvrage collectif sous la direction de Xavier Delacroix, où, à partir d'une victoire allemande sur la Marne, se livrent à des extrapolations totalement fantaisistes, et surprenantes compte tenu des qualifications de leurs auteur
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER FIRST ÉDITIONS
Pour être informé en exclusivité de nos parutions, rencontres auteurs, salons et autres événements !