Lisez! icon: Search engine
404 Éditions
EAN : 9791032403884
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Ordo - Roman young adult - Magie noire - Dès 13 ans

Collection : Fiction
Date de parution : 10/09/2020
Le pouvoir est dans le sang.
 
New York, de nos jours.
Dans l’ombre, les cinq familles de l’Ordo Magicae utilisent l’Obscur, une magie issue d’un monde démoniaque, pour étendre leur influence et diriger leurs affaires en ville.
 
Elles sont liées par le sang d’un même ancêtre, Ambrose Donosius, 356 ans et toujours vivant… jusqu’à aujourd’hui : le patriarche...
New York, de nos jours.
Dans l’ombre, les cinq familles de l’Ordo Magicae utilisent l’Obscur, une magie issue d’un monde démoniaque, pour étendre leur influence et diriger leurs affaires en ville.
 
Elles sont liées par le sang d’un même ancêtre, Ambrose Donosius, 356 ans et toujours vivant… jusqu’à aujourd’hui : le patriarche de cette « mafia de la magie noire » est tué lors d’un attentat surnaturel en plein Manhattan.
 
Cinq jeunes gens, fils et filles des dirigeants des cinq familles, sans perspective d’avenir face à des parents immortels, voient dans l’événement l’occasion de planifier un casse. Le cambriolage magique du siècle. Ils ont moins d’une semaine avant l’inhumation pour se préparer à infiltrer la Loge, le sanctuaire privé d’Ambrose. Leur objectif : voler la couronne d’un roi légendaire leur permettant de réaliser leurs vœux les plus secrets. De quoi devenir rois à la place des rois et, enfin, régner sur l’Ordo.
 
Par l’auteur de Presque minuit et Au Crépuscule.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9791032403884
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LysandreAsaelo Posté le 1 Août 2021
    Déjà, arrêtons-nous sur cette couverture étrangement attirante et magnifique, et ce titre intrigant qui attire l'oeil tout de suite. Du coup, j'avais envie de lire ce roman depuis quelque temps et je remercie @404editions pour ce service presse !! Alors, ouaw, que dire ? J'ai adoré ce roman. Dès les premières pages, j'ai su que ça allait être une bonne lecture, car on est vite intégré dans l'ambiance et les enjeux sont tout de suite énoncés.  J'ai eu quand même un peu de mal à me sentir impliquée au début, le temps que tous les personnages soient introduits. Il y a pas mal de personnages principaux et j'ai un peu galéré à me souvenir de qui était qui le temps que l'action commence. On peut compter sur les différentes pages explicatives qui ponctuent le roman d'informations super utiles et complètes. Alors. Une fois les personnages bien en tête et l'action commencée, ça a été une expérience vraiment excellente. J'ai enchaîné les 75% suivant du roman sans pouvoir m'arrêter, c'était TROP BIEN. Le livre a beau être court, l'univers est super bien construit, on s'attache aux personnages super vite et les enjeux sont vraiment bien placés. Depuis le début de cette chronique, j'ai envie d'écrire un paragraphe... Déjà, arrêtons-nous sur cette couverture étrangement attirante et magnifique, et ce titre intrigant qui attire l'oeil tout de suite. Du coup, j'avais envie de lire ce roman depuis quelque temps et je remercie @404editions pour ce service presse !! Alors, ouaw, que dire ? J'ai adoré ce roman. Dès les premières pages, j'ai su que ça allait être une bonne lecture, car on est vite intégré dans l'ambiance et les enjeux sont tout de suite énoncés.  J'ai eu quand même un peu de mal à me sentir impliquée au début, le temps que tous les personnages soient introduits. Il y a pas mal de personnages principaux et j'ai un peu galéré à me souvenir de qui était qui le temps que l'action commence. On peut compter sur les différentes pages explicatives qui ponctuent le roman d'informations super utiles et complètes. Alors. Une fois les personnages bien en tête et l'action commencée, ça a été une expérience vraiment excellente. J'ai enchaîné les 75% suivant du roman sans pouvoir m'arrêter, c'était TROP BIEN. Le livre a beau être court, l'univers est super bien construit, on s'attache aux personnages super vite et les enjeux sont vraiment bien placés. Depuis le début de cette chronique, j'ai envie d'écrire un paragraphe impulsif et tout en majuscule sur la fin qui, ouaaaaw, m'a trop perturbé !! Enfin, perturbé, c'est pas vraiiiment le mot, mais quand j'ai refermé le roman, je suis restée figée, mi-choquée mi admirative face à l'audace et la créativité de l'auteur. J'ai ADORÉ cette fin, à contrepied de tout ce qu'on pourrait attendre, vraiment original, et pfiouu c'était tellement prenant à lire, déstabilisant !! Outre cette fin qui m'a totalement convaincue, l'intrigue en elle-même, si on enlève le tout début où j'ai eu un peu de mal, est vraiment bien construite et on ne s'ennuit pas, il n'y a pas de temps mort, le rythme est très bon.  Les liens entre les personnages sont super intéressants à suivre, ET PUIS CETTE FIN (pardon mdr). Bref bref, je vous conseille ce roman à fond vraiment c'était excellent !! Je vais me hâter de découvrir d'autres romans de cet auteur d'ailleurs. 
    Lire la suite
    En lire moins
  • nanet Posté le 25 Juillet 2021
    Le livre relate les événements d'une mafia magique, qui tire ses pouvoirs d'un pacte passé avec un démon par l'un des aïeuls, assassiné dans le premier chapitre. La très grande choralité, avec une foultitude de personnages, n'aide pas a se projeter. Sans le document sur la famille, que j'ai été obligé de consulter, je pense que j'aurais eu beaucoup de mal à comprendre qui était qui. Autant les "jeunes", qui ont eu un chapitre chacun, j'ai réussi à les départager, autant leurs parents, les Dominos... Euh ?
  • zoelucaccini Posté le 11 Juillet 2021
    Ordo est un roman surprenant, et original. Plongée dans la ville de New-York, au sein de 5 familles régnant sur la ville, réunies par leur ancêtre commun Ambrose, multi-centenaire et toujours en vie. Jusqu'à ce que Papy Ambrose passe l'arme à gauche, tué en plein Manhattan. Cinq jeunes de la famille décident alors de prendre leur destin en main, de se détacher du joug familial : le plus grand casse du siècle s'organise, ayant pour but de rafler la couronne d'Ambrose, à des fins de marchandage. Après, chacun sera enfin libre... Vous voyez vous aussi un petit air du Parrain et d'Ocean Eleven ? C'est tout à fait ça. Ces familles sont un véritable clan mafieux dans lequel Ambrose dicte ses règles depuis plus de 300 ans. Mais ajoutez à cela… l'Obscur : une magie noire provenant des démons, jouet maléfique de cette famille constituant l'Ordo Magicae. Autrement dit, des personnages immortels, jouant avec leur magie à des fins, on va dire, peu humanitaires, et qui, au fil du temps, sont devenus de sacrés sociopathes à ne surtout pas croiser la nuit au détour d'une rue de la ville. Franchement, cette idée est géniale, et j'ai bien aimé ce rapprochement au Parrain (ou à tout autre... Ordo est un roman surprenant, et original. Plongée dans la ville de New-York, au sein de 5 familles régnant sur la ville, réunies par leur ancêtre commun Ambrose, multi-centenaire et toujours en vie. Jusqu'à ce que Papy Ambrose passe l'arme à gauche, tué en plein Manhattan. Cinq jeunes de la famille décident alors de prendre leur destin en main, de se détacher du joug familial : le plus grand casse du siècle s'organise, ayant pour but de rafler la couronne d'Ambrose, à des fins de marchandage. Après, chacun sera enfin libre... Vous voyez vous aussi un petit air du Parrain et d'Ocean Eleven ? C'est tout à fait ça. Ces familles sont un véritable clan mafieux dans lequel Ambrose dicte ses règles depuis plus de 300 ans. Mais ajoutez à cela… l'Obscur : une magie noire provenant des démons, jouet maléfique de cette famille constituant l'Ordo Magicae. Autrement dit, des personnages immortels, jouant avec leur magie à des fins, on va dire, peu humanitaires, et qui, au fil du temps, sont devenus de sacrés sociopathes à ne surtout pas croiser la nuit au détour d'une rue de la ville. Franchement, cette idée est géniale, et j'ai bien aimé ce rapprochement au Parrain (ou à tout autre excellent film de mafieux, mais j'ai aimé l'idée que j'entendais la musique de Nino Rota pendant la lecture). J'ai aimé les 5 personnages des jeunes rebelles, super bien dessinés, consistants, avec un passé aussi lourd que toute ma batterie de cuisine, et engagés dans une histoire foireuse à l'issue plus qu'incertaine. Côté écriture, c'est fluide, entraînant, et même amusé, donnant à toute cette ambiance un aspect original. Le roman se découpe en actes comme une pièce de théâtre, sur un temps très court (72h maximum). Des pages de présentation au début de chaque acte cadrent un peu cet univers. Le récit commence par une série de portraits avant de les faire fusionner et passer au cœur de l'action, le hold up et ses conséquences. Le roman offre quelques retournements de situation que je n'avais pas vu venir du tout. Alors pourquoi 3 étoiles ? D'abord parce que le récit est vraiment rapide, à tel point qu'il m'a semblé parfois y avoir quelques trous dans la raquette au niveau du déroulé des événements. Il manque un peu de détails sur comment on en arrive à tel point, le récit ressemble parfois à une série d'événements entrecoupés d'ellipses, pas toujours super bien reliés entre eux. Ensuite, parce que le récit est super rapide, l'univers n'est pas hyper approfondi, et c'est vraiment dommage, parce qu'il y avait matière à creuser davantage. J'aurais aimé en savoir un peu plus. Ca ne gêne pas du tout la compréhension de l'intrigue, mais voilà, je suis restée sur ma faim. Enfin, hormis le club des cinq, le restant de la famille, qui regroupe énormément de personnages, ne fait que décor. J'aurais vraiment aimé les connaître plus, explorer leur psychopathie manifeste. Malgré tout, c'est resté une lecture divertissante, et si suite il y a un jour, je replongerai volontiers dans cet univers.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ororia Posté le 28 Juin 2021
    Il n’aimait pas ce que lui renvoyait le miroir. ANTHONY COMBREXELLE J’étais plutôt attirée par ce roman, avant de savoir qu’il était dans la sélection du PLIB, mais j’ai été assez déçue lorsque je l’ai découvert. L’univers que j’y ai découvert n’est pour moi pas vraiment transcendant. On semble à première vue ne pas sortir de l’univers que l’on connait, mais peu à peu s’ajoutent quelques apports que je qualifierais de nombrilisme, puisque n’ayant pas une très grande importance pour le reste du monde, juste pour un groupe de personnages bien marqués. Les descriptions de leur coté sont trop peu présentes, apportant un vrai flou à l »histoire. Elles sont à mon sens beaucoup trop centrées sur les personnages, ce qui fait qu’on ne voit qu’un fragment de tout l’univers En revanche, et c’est quelque chose que je ne m’explique pas, c’est que je trouve que les caractères sont assez flous et trop peu décrits. Les personnages sont alors peu humains et très hautains à mon sens. De plus, les nombreux personnages principaux peuvent peut être perdre le lecteur. Les relations qui les lient sont relativement en retrait, même si pour le bien de l’histoire elles reviennent sur le devant de la scène d’un... Il n’aimait pas ce que lui renvoyait le miroir. ANTHONY COMBREXELLE J’étais plutôt attirée par ce roman, avant de savoir qu’il était dans la sélection du PLIB, mais j’ai été assez déçue lorsque je l’ai découvert. L’univers que j’y ai découvert n’est pour moi pas vraiment transcendant. On semble à première vue ne pas sortir de l’univers que l’on connait, mais peu à peu s’ajoutent quelques apports que je qualifierais de nombrilisme, puisque n’ayant pas une très grande importance pour le reste du monde, juste pour un groupe de personnages bien marqués. Les descriptions de leur coté sont trop peu présentes, apportant un vrai flou à l »histoire. Elles sont à mon sens beaucoup trop centrées sur les personnages, ce qui fait qu’on ne voit qu’un fragment de tout l’univers En revanche, et c’est quelque chose que je ne m’explique pas, c’est que je trouve que les caractères sont assez flous et trop peu décrits. Les personnages sont alors peu humains et très hautains à mon sens. De plus, les nombreux personnages principaux peuvent peut être perdre le lecteur. Les relations qui les lient sont relativement en retrait, même si pour le bien de l’histoire elles reviennent sur le devant de la scène d’un seul coup, et ce de façon plus ou moins justifiée. L’histoire est tout de même assez intéressante. L’intrigue est peut-être longue à se mettre en place mais elle est assez interessante, avec de nombreux actes secondaires, propre à certains personnages, peut être même trop nombreux. Par contre, les actions qui sont décrites sont un peu trop espacées, ce qui rend le roman trop long et trop mou à mon gout. Enfin, l’atmosphère est relativement bien maitrisée par la plume de l’auteur, mais elle est selon moi trop peu présente, ce qui fait qu’elle n’apporte par vraiment de grandes choses à l’histoire. Les messages proposés sont trop peu présents et auraient pu être plus importants surtout que les insérer n’aurait pas été très complexe étant donné les nombreux moments qui auraient pu les accueillir. Bref, une lecture qui m’a un peu déçue malgré son potentiel
    Lire la suite
    En lire moins
  • madamepointvirgule Posté le 22 Juin 2021
    Attirée en premier lieu, comme bien souvent, par la couverture, ce livre avait tout sur le papier pour me convaincre. Je l’ai vu sélectionné pour je ne sais plus quel prix et je me suis souvenue qu’il me faisait sacrément envie. On m’avait promis du sombre, de l’humour et de l’intrigue bien ficelée, je ne suis pas déçue ! On plonge en plein dans un New York moderne mais où une dangereuse mafia composée de sorciers semble tremper dans des affaires malhonnêtes. J’ai absolument adoré l’univers et l’ambiance. Un petit côté urban fantasy que je lis peu alors que je suis très fan. Les personnages charismatiques apportent un vrai plus à l’intrigue. Chaque membre de la bande est travaillé et on a, dès le début, un idée très claire de chaque personnalité. D’ailleurs les chapitres alternent avec le point de vue d’un personnage différent. L’auteur tisse son histoire tout en finesse, avec un style très scénaristique. Un peu cette impression de regarder un film tout en lisant, et moi, j’aime beaucoup. Complots et trahisons sont au rendez-vous. Je me suis bien faite berner, la fin est riche en retournements de situation. J’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour savoir si j’avais bien... Attirée en premier lieu, comme bien souvent, par la couverture, ce livre avait tout sur le papier pour me convaincre. Je l’ai vu sélectionné pour je ne sais plus quel prix et je me suis souvenue qu’il me faisait sacrément envie. On m’avait promis du sombre, de l’humour et de l’intrigue bien ficelée, je ne suis pas déçue ! On plonge en plein dans un New York moderne mais où une dangereuse mafia composée de sorciers semble tremper dans des affaires malhonnêtes. J’ai absolument adoré l’univers et l’ambiance. Un petit côté urban fantasy que je lis peu alors que je suis très fan. Les personnages charismatiques apportent un vrai plus à l’intrigue. Chaque membre de la bande est travaillé et on a, dès le début, un idée très claire de chaque personnalité. D’ailleurs les chapitres alternent avec le point de vue d’un personnage différent. L’auteur tisse son histoire tout en finesse, avec un style très scénaristique. Un peu cette impression de regarder un film tout en lisant, et moi, j’aime beaucoup. Complots et trahisons sont au rendez-vous. Je me suis bien faite berner, la fin est riche en retournements de situation. J’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois pour savoir si j’avais bien compris et si des éléments ne m’avaient pas échappé tant chaque détail a son importance. C’est dynamique, drôle et addictif, le cocktail parfait pour passer un bon moment. Peut être un poil brouillon par moments, il faut être bien concentré pour suivre toutes les subtilités. Petit plus qui a son charme : l’objet livre est soigné. De beaux ornements accompagnent le texte et on a même quelques graphiques sur l’univers pour s’y retrouver avec un peu plus de facilité. En bref, c’était vraiment très chouette. À lire si vous aimez le sombre, la mafia, la magie et les trahisons.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

ABONNEZ-VOUS À LA GEEKSLETTER
Restez connectés à nos actualités geek !