En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Pandemia - édition collector

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265099241
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 672
        Format : 140 x 225 mm
        Pandemia - édition collector

        Collection : Fleuve noir
        Date de parution : 10/11/2015
        « Bientôt, ce monde contaminé par la médiocrité, la misère, l’assistanat va connaître l’embrasement, puis le changement. »
        Comme chaque matin, Amandine a quitté sa maison de verre pour les locaux de l’Institut Pasteur. Mais ce matin-là est particulier.
        Appelée pour des prélèvements à la réserve ornithologique du Marquenterre, en Baie de Somme, la microbiologiste est déconcertée : trois cadavres de cygnes gisent sur une étendue d’eau.
        En forêt de Meudon,...
        Comme chaque matin, Amandine a quitté sa maison de verre pour les locaux de l’Institut Pasteur. Mais ce matin-là est particulier.
        Appelée pour des prélèvements à la réserve ornithologique du Marquenterre, en Baie de Somme, la microbiologiste est déconcertée : trois cadavres de cygnes gisent sur une étendue d’eau.
        En forêt de Meudon, un homme et son chien ont été abattus. L’étang qui jouxte la scène de crime a été passé au peigne fin. Bilan : un sac de toile lesté de parpaings. À l’intérieur : des ossements, des crânes, un casque. Quatre corps en kit.
        Et pendant ce temps, une grippe coriace fauche jusqu’aux plus robustes. Elle n’a pas épargné certains increvables du 36, quai des Orfèvres. Une grippe dont la souche demeure curieusement non identifiable.

        Edition collector – tirage limité : 
        La contamination Pandemia se propage jusqu’à cette édition collector : scènes coupées, méthodes de travail et secrets de fabrication, voilà le making-of incontournable du plus incontournable des auteurs de thrillers français.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265099241
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 672
        Format : 140 x 225 mm
        Fleuve éditions
        24.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Asatrufab Posté le 5 Décembre 2017
          Voici donc le grand retour de Franck Thilliez ! Que dire...sinon que j'ai été happé par ce nouvel opus de la saga Sharko/Hennebelle. L'histoire prends aux tripes dés le début, en plus avec l'épidémie récente d'Ebola en Afrique on touche presque à la réalité... Encore une fois L'auteur n'épargne pas ces policiers fétiches en leur faisant vivre de sacrés péripéties, les criminels sont encore une fois très tordus et leur seul but est de détruire l'humanité toute entière. Ce roman est encore une fois pointu, on sent que Franck Thilliez a encore fait un fameux travail de terrain pour se renseigner aussi bien au niveau de la police qu'au niveau de l'institut pasteur ( pour ce qui concerne les bactéries, microbes, maladies transmissible par l'air). Pour moi ce livre est un sans faute complet, il reprend l'histoire ou on l'avait laissé avec Angor et est sa suite logique donc si vous n'avez lu aucun des deux, lisez les dans l'ordre sinon vous risquez d'être un peu perdu. C'est vraiment un gros coup de cœur ! Je me demande juste sur quoi il va pouvoir enchaîner pour son prochain roman de la série car l'intrigue qui lie les deux romans semble cette fois définitivement... Voici donc le grand retour de Franck Thilliez ! Que dire...sinon que j'ai été happé par ce nouvel opus de la saga Sharko/Hennebelle. L'histoire prends aux tripes dés le début, en plus avec l'épidémie récente d'Ebola en Afrique on touche presque à la réalité... Encore une fois L'auteur n'épargne pas ces policiers fétiches en leur faisant vivre de sacrés péripéties, les criminels sont encore une fois très tordus et leur seul but est de détruire l'humanité toute entière. Ce roman est encore une fois pointu, on sent que Franck Thilliez a encore fait un fameux travail de terrain pour se renseigner aussi bien au niveau de la police qu'au niveau de l'institut pasteur ( pour ce qui concerne les bactéries, microbes, maladies transmissible par l'air). Pour moi ce livre est un sans faute complet, il reprend l'histoire ou on l'avait laissé avec Angor et est sa suite logique donc si vous n'avez lu aucun des deux, lisez les dans l'ordre sinon vous risquez d'être un peu perdu. C'est vraiment un gros coup de cœur ! Je me demande juste sur quoi il va pouvoir enchaîner pour son prochain roman de la série car l'intrigue qui lie les deux romans semble cette fois définitivement close... Franck Thilliez s'impose plus que jamais comme l'auteur ( ou au moins un des auteurs...) majeurs du roman policier français. Je le recommande à tout le monde sans aucune réserve.
          Lire la suite
          En lire moins
        • wyska49 Posté le 7 Novembre 2017
          Bon thriller, plein de suspens, je recommande
        • Guillangers Posté le 30 Octobre 2017
          Amandine travaille à l’institut Pasteur, elle vit avec Phong qui est malade, il n’a plus aucune défense immunitaire. La maladie de Phong les oblige à vivre dans des conditions bien particulières. Amandine vit dans l’angoisse de transmettre une bactérie, un virus à son mari. Ce qui est un paradoxe pour une spécialiste du virus de la grippe et des bactéries. Avec l’un de ses collègues elle est missionnée pour aller faire des prélèvements sur des oiseaux migrateurs morts dans une réserve ornithologique du Marquenterre, en Baie de Somme. Parallèlement, en région parisienne, un homme est découvert mort avec son chien dans une forêt. Les deux affaires seraient-elles liées ? Les analyses microbiologiques sur les oiseaux migrateurs révèlent le virus de la grippe. Mais pas une grippe saisonnière classique, ce virus a typologie nouvelle. Pendant ce temps, cette grippe atypique commence à faire des malades dans l’espèce humaine et le quai des Orfèvres, en particulier le service dont fait parti Sharko n’y échappe pas. Un autre virus, informatique déstabilise le service informatique du 36 quai des orfèvres. Des cadavres mèneront Sharko et des collègues dans les profondeurs des égouts de Paris mais également en Pologne. Et si tout cela n’était qu’une affaire de temps,... Amandine travaille à l’institut Pasteur, elle vit avec Phong qui est malade, il n’a plus aucune défense immunitaire. La maladie de Phong les oblige à vivre dans des conditions bien particulières. Amandine vit dans l’angoisse de transmettre une bactérie, un virus à son mari. Ce qui est un paradoxe pour une spécialiste du virus de la grippe et des bactéries. Avec l’un de ses collègues elle est missionnée pour aller faire des prélèvements sur des oiseaux migrateurs morts dans une réserve ornithologique du Marquenterre, en Baie de Somme. Parallèlement, en région parisienne, un homme est découvert mort avec son chien dans une forêt. Les deux affaires seraient-elles liées ? Les analyses microbiologiques sur les oiseaux migrateurs révèlent le virus de la grippe. Mais pas une grippe saisonnière classique, ce virus a typologie nouvelle. Pendant ce temps, cette grippe atypique commence à faire des malades dans l’espèce humaine et le quai des Orfèvres, en particulier le service dont fait parti Sharko n’y échappe pas. Un autre virus, informatique déstabilise le service informatique du 36 quai des orfèvres. Des cadavres mèneront Sharko et des collègues dans les profondeurs des égouts de Paris mais également en Pologne. Et si tout cela n’était qu’une affaire de temps, une affaire d’homme – oiseaux, une affaire d’homme en noir… C’est un thriller passionnant, plein de rebondissement mais comme tous ceux de Franck Thilliez. Celui-là me parle en cours plus en me replongeant dans mes années de microbiologie. Il nous montre la fragilité de l’homme vis-à-vis de ces petits être vivant qui était là bien avant nous et seront surement encore sur la Terre bien après nous, les Hommes. Franck Thilliez nous fait réfléchir, également, sur les recherches que peuvent faire les Hommes pour anéantir d’autres Hommes. A l’heure où l’on parle de guerre biologique, espérons que ce thriller ne soit à jamais qu’une fiction. Même si les lignes de ce roman finissent bien pour l’Homme, il laissera un vide à jamais dans l’équipe de Sharko.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Arthur409 Posté le 30 Octobre 2017
          J'avoue avoir été un peu déçu par ce livre, présenté par beaucoup comme un thriller "haut de gamme". Certes, il est fort bien documenté en ce qui concerne tous les dispositifs de veille sanitaire contre les épidémies, ou la lutte anti-terroriste en cas d'attaque biologique. Le déploiement des différents moyens de contrer la menace est décrit de façon crédible, du moins pour le profane que je suis dans ce domaine. Ce qui m'a gêné, c'est l'aspect "grand-guignolesque" du personnage de l'"Homme en Noir" et de son exécuteur, l'"Homme-Oiseau". Cela m'a rappelé, dans l'univers de la BD, le personnage d'Olrik dans "La Marque Jaune", et pour moi c'est un peu dépassé et plutôt invraisemblable. En outre, le problème d'Amandine, chercheuse à l'Institut Pasteur, et de son mari Phong, vulnérable à tous les microbes, me parait déplacé dans ce roman : c'est un "additif" qui complique la vie d'Amandine sans rien apporter à l'intrigue elle-même. En fait ce problème pourrait à lui seul faire l'objet d'un roman, où il pourrait être traité complètement. Pour l'ensemble du roman, je le ressens comme un documentaire sur les conséquences possibles d'une épidémie déclenchée par malveillance, et que l'auteur a essayé de pimenter en rajoutant une intrigue... J'avoue avoir été un peu déçu par ce livre, présenté par beaucoup comme un thriller "haut de gamme". Certes, il est fort bien documenté en ce qui concerne tous les dispositifs de veille sanitaire contre les épidémies, ou la lutte anti-terroriste en cas d'attaque biologique. Le déploiement des différents moyens de contrer la menace est décrit de façon crédible, du moins pour le profane que je suis dans ce domaine. Ce qui m'a gêné, c'est l'aspect "grand-guignolesque" du personnage de l'"Homme en Noir" et de son exécuteur, l'"Homme-Oiseau". Cela m'a rappelé, dans l'univers de la BD, le personnage d'Olrik dans "La Marque Jaune", et pour moi c'est un peu dépassé et plutôt invraisemblable. En outre, le problème d'Amandine, chercheuse à l'Institut Pasteur, et de son mari Phong, vulnérable à tous les microbes, me parait déplacé dans ce roman : c'est un "additif" qui complique la vie d'Amandine sans rien apporter à l'intrigue elle-même. En fait ce problème pourrait à lui seul faire l'objet d'un roman, où il pourrait être traité complètement. Pour l'ensemble du roman, je le ressens comme un documentaire sur les conséquences possibles d'une épidémie déclenchée par malveillance, et que l'auteur a essayé de pimenter en rajoutant une intrigue dont la conclusion en particulier est assez peu crédible. Une lecture pour les vacances à la plage, oui, mais pour moi ce n'est pas un des meilleurs romans du genre. Néanmoins il me reste du même auteur à lire "Rêver", j'espère ensuite pouvoir réviser mon opinion à la hausse !
          Lire la suite
          En lire moins
        • heros_pitch Posté le 30 Septembre 2017
          Excellent polar, très bien mené jusqu'au bout. J'ai pris beaucoup de plaisir à le dévorer et je ne suis pas déçu par la fin. La seule chose que je peux reprocher à cet ouvrage, c'est le style. C'est factuel, sans "poésie" dans le texte. Franck Thilliez est un maître de la construction du scénario, il sait créer le suspense et relancer l'histoire avec des moments clés, mais il lui manque à mon sens la maîtrise du style, des tournures de phrases à la Sorj Chalandon, par exemple. Ceci dit, j'ai vraiment aimé ce livre et je le recommande.

        Ils en parlent

        « Le thriller fatal qui vous fera succomber d'effroi et qui contaminera les meilleures ventes de l'été. »
         
        RTL
         
        « Moins d’un an après l’excellent Angor, Franck Thilliez sort la suite, le très inquiétant Pandemia. Tout aussi brillant. »
         
        Le Parisien
         
        « Un succès de l’été. »
         
        Le Figaro littéraire
         
        « Un roman peut être bien plus efficace qu’une campagne de sensibilisation. »
         
        Le Figaro
         
        « C’est absolument génialissime. »
         
        Marina Carrère d’Encausse, Le Magazine de la santé
        Retenez votre souffle avec la newsletter Franck Thilliez !
        Attention, vous allez adorer avoir peur…
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.

        Lisez maintenant, tout de suite !