En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Par-delà les glaces

        Les Escales
        EAN : 9782365691970
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 140 x 225 mm
        Par-delà les glaces

        Martine DESBUREAUX (Traducteur)
        Collection : Domaine étranger
        Date de parution : 02/11/2017
        Au cœur d’un archipel à la beauté sauvage et figé par le temps, Par-delà les glaces est l’histoire délicate et touchante d’un amour menacé par les rancœurs venues du passé.
        Hiver, 1914. À l’extrémité de l’archipel de Stockholm, après le bal annuel, sept amis s’apprêtent à rentrer chez eux. C’est alors qu’une tempête sans précédent se lève. Un à un, les jeunes gens sont happés par les glaces. Une tragédie qui continue de hanter les habitants de l’île d’Hustrun un... Hiver, 1914. À l’extrémité de l’archipel de Stockholm, après le bal annuel, sept amis s’apprêtent à rentrer chez eux. C’est alors qu’une tempête sans précédent se lève. Un à un, les jeunes gens sont happés par les glaces. Une tragédie qui continue de hanter les habitants de l’île d’Hustrun un siècle plus tard.
        En 2013, la solitaire Ellinor a repris les rênes de l’entreprise de bateaux-taxis de son père. Ses journées sont rythmées par les tâches quotidiennes et les bruissements de la nature. Un beau jour, son père lui demande d’aller chercher un certain M. Man. Même si elle ne l’a plus vu depuis des années, elle reconnaît aussitôt Herman Engström, son amour d’enfance.
        Petit à petit, les sentiments profondément enfouis ressurgissent. Mais Ellinor peut-elle accorder sa confiance à un homme dont la famille cristallise la haine des habitants depuis la funeste tempête ? Comme cette île hors du monde qui revient à la vie après un long hiver, l’amour d’Ellinor et d’Herman pourra-t-il à nouveau éclore ?

         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782365691970
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 320
        Format : 140 x 225 mm
        Les Escales
        20.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Biblioroz Posté le 19 Juin 2018
          Après avoir pris le bateau-taxi conduit par Ellinor, unique moyen de transport pour rallier l'île d'Hustrun située aux confins de l'immense archipel de Stockholm, l'auteure nous brinquebale entre les années 1914 et 2013. On passe également d'un personnage à l'autre avec une écriture qui m'a paru parfois un peu confuse, parfois plutôt abrupte, avec une sensation de passer du coq à l'âne ! Mais paradoxalement, cette écriture m'a également charmée par son côté pur et poétique, avec l'emploi de nombreuses métaphores empruntes à la nature. Le côté nature est d'ailleurs très présent dans cette lecture, faune et flore sont au coeur de cette histoire qui oscille entre glace et douceur. 1914. En plein hiver, une grange, un bal, la musique s'est tue et sept jeunes doivent rejoindre leur île d'Hustrun par les glaces. En habitués des conditions climatiques extrêmes, ils avaient balisé leur retour et armés d'une boussole comptaient franchir la petite distance qui les séparait de chez eux mais le ciel d'encre et une tempête aussi subite que dévastatrice en ont décidé autrement. 2013. Ellinor, cinquante-cinq ans, ancrée à son île, survole un peu sa vie sans qu'elle lui paraisse déplaisante pour autant. Mais quelque chose l'empêche de vivre pleinement. Pendant ses... Après avoir pris le bateau-taxi conduit par Ellinor, unique moyen de transport pour rallier l'île d'Hustrun située aux confins de l'immense archipel de Stockholm, l'auteure nous brinquebale entre les années 1914 et 2013. On passe également d'un personnage à l'autre avec une écriture qui m'a paru parfois un peu confuse, parfois plutôt abrupte, avec une sensation de passer du coq à l'âne ! Mais paradoxalement, cette écriture m'a également charmée par son côté pur et poétique, avec l'emploi de nombreuses métaphores empruntes à la nature. Le côté nature est d'ailleurs très présent dans cette lecture, faune et flore sont au coeur de cette histoire qui oscille entre glace et douceur. 1914. En plein hiver, une grange, un bal, la musique s'est tue et sept jeunes doivent rejoindre leur île d'Hustrun par les glaces. En habitués des conditions climatiques extrêmes, ils avaient balisé leur retour et armés d'une boussole comptaient franchir la petite distance qui les séparait de chez eux mais le ciel d'encre et une tempête aussi subite que dévastatrice en ont décidé autrement. 2013. Ellinor, cinquante-cinq ans, ancrée à son île, survole un peu sa vie sans qu'elle lui paraisse déplaisante pour autant. Mais quelque chose l'empêche de vivre pleinement. Pendant ses tâches quotidiennes, ses pensées vagabondent vers la poésie ou des paroles de chansons. L'arrivée d'Herrman, son amour d'enfance, va la mettre en face de souvenirs enfouis. A travers les différents îliens rencontrés dans ce roman, j'ai beaucoup aimé la découverte de cette vie indissociable des conditions climatiques. L'amour des oiseaux, la récolte des baies pour la confection de délicieuses confitures et sirops, la tendresse d'Herrman envers son Ellinor qui depuis quarante ans est restée dans son coeur, sont autant de touches de tendresse qui ressortent pour accepter les tragédies de l'existence, les rancoeurs ancestrales et la rudesse du climat. Malgré une plume un peu chaotique à mon goût, Gunilla Linn Persson nous trace un joli chemin qui met à jour et éclaire les réminiscences d' Ellinor. À découvrir !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Melpomene125 Posté le 12 Juin 2018
          Par-delà les glaces est un roman émouvant et empreint de poésie. J’ai d’emblée était attirée par la beauté de sa couverture. L’histoire d’Ellinor, qui mêle tragédie et espoir, m’a au final réchauffé le cœur au milieu de l’hiver, tout en me faisant découvrir une culture et des contrées polaires inexplorées, ainsi que la rude vie de leurs habitants. Dès la première partie, le titre m’a intriguée : « la clé du mystère gît dans l’herbe près du buisson de framboisiers ». Il ne s’agit pas d’un roman policier mais des fragments de poèmes qui hantent l’esprit d’Ellinor, personnage que j’ai particulièrement aimé, et qui survit aux épreuves de l’existence grâce à la poésie et, entre autres, grâce aux textes d’Edith Södergran. Âgée de cinquante-cinq ans, elle n’a jamais quitté l’île d’Hustrun, à l’extrémité de l’archipel de Stockholm. Solitaire, elle veille sur son père, Algot, un vieil homme devenu dépendant. Elle a repris les rênes de l’entreprise de bateaux-taxis qu’il possédait. Elle ne s’est jamais mariée et n’a jamais eu d’enfants, même si, l’été, les enfants des touristes deviennent un peu les siens tant elle est douée pour leur créer des divertissements. Une tragédie a traumatisé les habitants de l’île dont Ellinor... Par-delà les glaces est un roman émouvant et empreint de poésie. J’ai d’emblée était attirée par la beauté de sa couverture. L’histoire d’Ellinor, qui mêle tragédie et espoir, m’a au final réchauffé le cœur au milieu de l’hiver, tout en me faisant découvrir une culture et des contrées polaires inexplorées, ainsi que la rude vie de leurs habitants. Dès la première partie, le titre m’a intriguée : « la clé du mystère gît dans l’herbe près du buisson de framboisiers ». Il ne s’agit pas d’un roman policier mais des fragments de poèmes qui hantent l’esprit d’Ellinor, personnage que j’ai particulièrement aimé, et qui survit aux épreuves de l’existence grâce à la poésie et, entre autres, grâce aux textes d’Edith Södergran. Âgée de cinquante-cinq ans, elle n’a jamais quitté l’île d’Hustrun, à l’extrémité de l’archipel de Stockholm. Solitaire, elle veille sur son père, Algot, un vieil homme devenu dépendant. Elle a repris les rênes de l’entreprise de bateaux-taxis qu’il possédait. Elle ne s’est jamais mariée et n’a jamais eu d’enfants, même si, l’été, les enfants des touristes deviennent un peu les siens tant elle est douée pour leur créer des divertissements. Une tragédie a traumatisé les habitants de l’île dont Ellinor et sa famille. Elle date de 1914 et nous sommes en 2013 mais elle est encore source de souffrance, de haine, le besoin de trouver des responsables, de réécrire le scénario comme s’il s’agissait d’un film, d’un drame et non d’une comédie ou d’une romance. En 1914, sept jeunes gens sont happés par les glaces alors qu’ils reviennent d’un bal. Kyra était l’ancêtre d’Ellinor. Elle allait se marier avec Werner, jugé coupable de la catastrophe bien que faisant partie lui aussi des victimes. Werner est l’ancêtre d’Herrman, l’amour de jeunesse d’Ellinor. Herrman est de retour au pays pour vendre la maison de son défunt père. À cause du passé, leurs retrouvailles sont difficiles mais leur amour n’est pourtant pas mort, malgré les années et la lettre mensongère d’Algot qui avait dit à Herrman qu’Ellinor s’était mariée en France. Par-delà les glaces parle d’amour avec sensibilité et poésie mais aussi de la renaissance d’une femme qui ne s’était jamais autorisée à vivre jusqu’à présent tant elle était dévouée aux autres et surtout à son père Algot. À cinquante-cinq ans, il n’est pas trop tard pour être enfin heureux et chasser les démons du passé. Un beau message d’espoir qui surgit au milieu de la douleur et du désespoir…
          Lire la suite
          En lire moins
        • dannso Posté le 20 Mars 2018
          Tres beau roman, à l'écriture poétique. One se laiss prendre tout doucement au charme de cette ile sauvage et d'Ellinor.
        • FannyNetherfieldPark Posté le 7 Février 2018
          Un auteur inconnu, une promesse de voyage et des destins entre deux périodes dans un archipel de Suède ne pouvaient que me faire aller vers ce roman. Gunilla Linn Persson nous décrit la vie insulaire et tout ce qu’elle implique de difficultés avec beaucoup de réalisme et de détails. La solitude devient une amie toujours chevillée au corps. Le système D et la débrouille permettent de tenir bon. Ce mode de vie semble presque impossible à quitter tout en vous raccrochant à l’essentiel. C’est donc une vie dure et âpre que mène Ellinor, notre héroïne. C’est aussi une vie faite de petits bonheurs quotidiens et d’observation de la nature. Le roman se construit grâce à une alternance de sauts dans le temps entre 1914 et plus majoritairement 2013 où Ellinor Ingman retrouve une vieille connaissance, Herman Engström. La rivalité entre les Ingman et les Engström s’est construite suite à un dramatique évènement survenu en 1914. Elle est tenace et s’est transmise de génération en génération. Ellinor est une femme renfermée sur elle-même. Elle nourrit également des regrets et des déceptions. Gunilla Linn Persson nous introduit auprès d’Ellinor de manière pudique et sensible. J’ai beaucoup aimé découvrir ce personnage et son attachement... Un auteur inconnu, une promesse de voyage et des destins entre deux périodes dans un archipel de Suède ne pouvaient que me faire aller vers ce roman. Gunilla Linn Persson nous décrit la vie insulaire et tout ce qu’elle implique de difficultés avec beaucoup de réalisme et de détails. La solitude devient une amie toujours chevillée au corps. Le système D et la débrouille permettent de tenir bon. Ce mode de vie semble presque impossible à quitter tout en vous raccrochant à l’essentiel. C’est donc une vie dure et âpre que mène Ellinor, notre héroïne. C’est aussi une vie faite de petits bonheurs quotidiens et d’observation de la nature. Le roman se construit grâce à une alternance de sauts dans le temps entre 1914 et plus majoritairement 2013 où Ellinor Ingman retrouve une vieille connaissance, Herman Engström. La rivalité entre les Ingman et les Engström s’est construite suite à un dramatique évènement survenu en 1914. Elle est tenace et s’est transmise de génération en génération. Ellinor est une femme renfermée sur elle-même. Elle nourrit également des regrets et des déceptions. Gunilla Linn Persson nous introduit auprès d’Ellinor de manière pudique et sensible. J’ai beaucoup aimé découvrir ce personnage et son attachement si fort à sa terre natale. J’ai passé un joli moment hors du temps sur un archipel à la météorologie franchement capricieuse mais plein de charme. Les personnages ont su me toucher et leur histoire personnelle m’intéresser. Par contre, j’aurais adoré que la partie se déroulant en 1914 soit un peu plus développée. Une belle lecture tout de même!
          Lire la suite
          En lire moins
        • jadorelalecturecom Posté le 27 Décembre 2017
          Ravie d'avoir lu ce beau roman. Un univers et des paysages et ambiances méconnues. J'aime ces romans venus du Nord. Je me suis attachée à Ellinor dont on devine la vie difficile et l'abnégation pour faire vivre et exister les autres. Mais à quoi a-t-elle donc renoncé ? Quand revient Herman son amour d'enfance, tout ressurgit peu à peu et surtout, elle découvre un autre visage de ce père dont elle prend soin depuis tant d'années. Le poids du passé, des traditions, des histoires familiales, des rancoeurs pèse bien lourdement sur la vie d'Ellinor. Finalement, l'amour va-t-il lui permettre d'enfin s'épanouir ? Est-ce que le poids des malédictions qui se sont perpétuées au travers des générations va perdurer ? Je n'en dévoilerai pas plus. Mais j'ai vraiment aimé ce roman. Une magnifique découverte. Et une lecture douce.

        Ils en parlent

        « Par-delà les glaces est un roman magnifique sur les souvenirs glacés et la chaleur des retrouvailles. Un récit fantastique où se dégage autant d’amour que de haine. »
        M Magazine
        « Un livre que l’on garde près de soi pour pouvoir le sortir à tout moment et continuer à le lire. »
        Dalademokraten
        INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
        Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com