En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Par le fer ou le poison

        Perrin
        EAN : 9782262075729
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 140 x 225 mm
        À Paraître
        Par le fer ou le poison

        Date de parution : 07/06/2018
        Agrippine, Isabelle d'Angoulême, Marguerite d'Anjou, Marie Tudor, la duchesse de Longueville, Mme de Montespan…par amour, par ambition ou par vengeance, par peur, cruauté, politique, égoïsme ou coquetterie, des femmes ont tué ou fait tuer des hommes, des femmes et même des enfants. Juliette Benzoni dresse les portraits de 16 d'entre-elles au destin tragique.

        Par amour, par ambition ou par vengeance, par peur ou par cruauté, par fanatisme ou par crédulité, par politique, par égoïsme ou par coquetterie, des femmes ont tué ou fait tuer des hommes, d’autres femmes et même des enfants. Le sang versé est le lien sinistre qui unit l’une à...

        Par amour, par ambition ou par vengeance, par peur ou par cruauté, par fanatisme ou par crédulité, par politique, par égoïsme ou par coquetterie, des femmes ont tué ou fait tuer des hommes, d’autres femmes et même des enfants. Le sang versé est le lien sinistre qui unit l’une à l’autre des créatures aussi dissemblables que Agrippine et Théophano, la cabaretière des faubourgs de Byzance devenue impératrice, qu’Isabelle d’Angoulême ou Marguerite d’Anjou, toutes deux reines d’Angleterre, ou que l’avide Henriette d’Entragues, qui ne put être reine de France et s’en vengea ignoblement, qu’Ana de Mendoza, princesse d’Eboli tuant pour protéger son amour, que l’effroyable Erzsébeth Báthory, ce Gilles de Rais au féminin.
        Dans chacun de ces récits, le fer brille, la hache s’abat ou bien le poison s’insinue, dans le cadre à la fois tragique et fastueux des grandes cours à travers les siècles. Et il est impossible de dire lesquels étaient les pires, des poisons de Locuste ou ceux de la Voisin, des massacres de Marie Tudor ou de la hideuse trahison de la femme au châle rouge.
        Préface d’Alain Decaux : « Chère Juliette Benzoni, vous suivez la même voie qu’Alexandre Dumas : vous aidez à faire aimer l’histoire aux Français. »

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782262075729
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 140 x 225 mm
        Perrin
        21.00 €
        À paraître le 07/06/2018
        INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
        Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.