En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Pax, tome 1 : Les ténèbres avancent

        Slalom
        EAN : 9782375540008
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 160
        Format : 140 x 200 mm
        Pax, tome 1 : Les ténèbres avancent

        , ,

        Collection : Slalom
        Série : PAX
        Date de parution : 19/05/2016
        La première série jeunesse d’Asa Larsson, la reine du polar suédois, mêle réalité contemporaine et univers fantastique issu des légendes nordiques, avec un suspense haletant, digne des meilleures séries à l’écran !
        Résumé : Un loup-garou, l’esprit d’un enfant mort, des spectres… autant de combattants acharnés, tirés des plus sombres légendes nordiques, qui sont prêts à détruire Mariefred et ses habitants.
        Il faudra toute l’ingéniosité et le courage d’Alrik et de son frère Viggo, deux enfants placés en famille d’accueil, pour défendre la petite ville....
        Résumé : Un loup-garou, l’esprit d’un enfant mort, des spectres… autant de combattants acharnés, tirés des plus sombres légendes nordiques, qui sont prêts à détruire Mariefred et ses habitants.
        Il faudra toute l’ingéniosité et le courage d’Alrik et de son frère Viggo, deux enfants placés en famille d’accueil, pour défendre la petite ville. Guidés par Magnar et Estrid et accompagnés par Iris, une jeune fille mystérieuse, Alrik et Viggo vont découvrir le sens du mot « confiance » et trouver petit à petit leur place, en se révélant à eux-mêmes.  

        Tome 1 : Les ténèbres avancent
        Au sein de la petite ville de Mariefred, en Suède, se cache une étrange bibliothèque, que l’on dit habitée par des puissances magiques, et gardée depuis toujours par Magnar et Estrid. Mais lorsque des forces maléfiques s’y attaquent, le dévouement des deux vieux gardiens ne suffit plus… Alrik et Viggo, deux enfants malmenés par la vie, se révèlent être les guerriers attendus pour combattre ces forces obscures et inverser le cours des événements.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782375540008
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 160
        Format : 140 x 200 mm
        Slalom
        11.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Pois0n Posté le 31 Août 2018
          Avant de se lancer dans la lecture de Pax, mieux vaut savoir deux choses : que les tomes se terminent systématiquement sur un cliffhanger (mais alors vraiment en plein suspense), et que la série ne donne plus signe de vie chez son éditeur français depuis plus d'un an et demi. Bref, quand on commence Pax, il faut accepter d'emblée de ne pas avoir droit à une fin, pas même à un ersatz de fin, mais bien à un gouffre béant sur une suite qui demeurera un mystère. A moins, éventuellement, d'avoir un niveau de suédois suffisant pour affronter les dix tomes en VO... ce qui n'est bien évidemment pas mon cas. C'est donc avec un petit pincement au cœur que j'ai sorti la série de ma pile à lire, n'ayant plus le moindre espoir concernant son avenir. Dès lors, pourquoi attendre plus longtemps ? Pax, c'est l'histoire de deux frères fraîchement arrivés dans la petite ville de Mariefred et ayant encore du mal à se faire à leur nouvelle famille d'accueil. La troisième. On devine une histoire familiale aussi compliquée que tristement banale derrière les quelques indices que l'on nous donne sur leur mère : maladie, alcool. Quant à leur géniteur, il n'est même... Avant de se lancer dans la lecture de Pax, mieux vaut savoir deux choses : que les tomes se terminent systématiquement sur un cliffhanger (mais alors vraiment en plein suspense), et que la série ne donne plus signe de vie chez son éditeur français depuis plus d'un an et demi. Bref, quand on commence Pax, il faut accepter d'emblée de ne pas avoir droit à une fin, pas même à un ersatz de fin, mais bien à un gouffre béant sur une suite qui demeurera un mystère. A moins, éventuellement, d'avoir un niveau de suédois suffisant pour affronter les dix tomes en VO... ce qui n'est bien évidemment pas mon cas. C'est donc avec un petit pincement au cœur que j'ai sorti la série de ma pile à lire, n'ayant plus le moindre espoir concernant son avenir. Dès lors, pourquoi attendre plus longtemps ? Pax, c'est l'histoire de deux frères fraîchement arrivés dans la petite ville de Mariefred et ayant encore du mal à se faire à leur nouvelle famille d'accueil. La troisième. On devine une histoire familiale aussi compliquée que tristement banale derrière les quelques indices que l'on nous donne sur leur mère : maladie, alcool. Quant à leur géniteur, il n'est même pas mentionné, ce qui en soi en dit long. Le thème de la famille n'est pas là pour planter le décor, mais bien partie prenante de l'intrigue. Les garçons sont écorchés par leur parcours, chacun à leur façon. Si Viggo est une pile électrique qui reste optimiste, Alrik, lui, est totalement bouffé par son insécurité. Ce ne lui facilitera pas la tâche pour affronter les forces surnaturelles qui menacent de s'en prendre à Mariefred... Si la narration est à la troisième personne, c'est bien sur Alrik qu'elle se concentre, même si l'on a occasionnellement droit au point de vue des autres protagonistes. Et si, d'un côté, avoir affaire à un jeune « normal », avec ses doutes et ses peurs, a un petit quelque chose de rafraîchissant, il peut parfois se révéler aussi irritant qu'il peut être touchant. Néanmoins, on ne peut que louer le travail des auteures, qui ont réussi à très bien faire passer le sentiment d'injustice et d'impuissance que ressentent les deux frères, d'autant plus quand le harcèlement scolaire s'en mêle... Clairement, leur situation prend aux tripes, et on se révolte avec eux. Néanmoins, on aurait aimé avoir plus souvent le point de vue du très tête brûlée Viggo. Reste que ce premier volume de Pax est un pur tome d'introduction, qui est là pour nous présenter les personnages, le contexte et le décor, mais pas tellement plus. Le premier mystère surnaturel auquel le jeune duo se retrouve confronté s'avère vraiment très simple ; les rebondissements ne sont pas très nombreux, même si la plume d' Asa Larsson et Ingela Korsell maintient une tension palpable avec trois fois rien. Il faut dire que l'une des deux auteures n'est rien de moins que la maîtresse du polar suédois, et ça se ressent. Enfin, il ne faudrait pas oublier les très chouettes planches façon comics d'Henrik Jonsson qui parsèment le récit, plutôt bien distillées (elles ne spoilent jamais, pas plus qu'elles ne coupent la narration, mais viennent plutôt habilement la compléter). Bref, même s'il ne s'y passe en fin de compte pas grand-chose, ce premier tome n'en demeure pas moins un moment de lecture très plaisant, et qui promet du très lourd pour la suite. Un ressenti d'autant plus frustrant quand on connaît le destin de la série...
          Lire la suite
          En lire moins
        • RosenDero Posté le 16 Mai 2017
          Deux frères trimballés de famille d’accueil et famille d’accueil vont découvrir qu’ils sont les élus d’une prophétie et qu’ils devront combattre les forces du mal. Ce récit fantastique nous entraine dans une petite ville scandinave au centre de laquelle se trouve une bibliothèque jouant le rôle d’aimant sur les forces infernales. Ce récit initiatique mènera les deux gamins cabochards et désœuvrés vers la sagesse et la maturité, et ils devront prendre leurs responsabilités pour réussir à sauver le monde du désastre. Facile à lire avec ses personnages attachants, son lot d’action, de suspense, d’intrigue, ses illustrations toujours en accords avec le texte, ce roman jeunesse plaisant et assez drôle souffre du seul défaut (commun à ce genre de littérature) de ne présenter aucune chute, aucune conclusion, mais d’inciter son lecteur à acheter le tome suivant.
        • lilichat Posté le 23 Novembre 2016
          J'ai reçu Pax T1 : Les ténèbres avancent d' Asa Larsson et Ingela Korsell des éditions Slalom lors de la dernière opération Masse Critique de Babelio. J'ai choisi ce livre parmi toute la liste car Asa Larsson est une excellente auteure de polar que je n'ai pas encore eu la chance de lire. C'était l'occasion ou jamais de découvrir sa plume. Pax T1 est un roman jeunesse d'environ 160 pages, qui sera vite dévoré par des lecteurs chevronnés car la police d'écriture est assez grosse et des illustrions type Comics viennent s'intercaler entre les chapitres. J'ai beaucoup aimé cette présentation car elle permet aux lecteurs plus occasionnels de se lancer dans un vrai roman sans trop d'appréhension. Il n'y a pas un effet masse qui peut impressionner. Les illustrations sont toutes plus réussies les unes que les autres. Le trait est dynamique et profond. Il colle parfaitement avec l'atmosphère du roman. On fait la connaissance au cours de ce premier tome de deux frères : Viggo le plus jeune et Alrik. Placés en famille d'accueil dans la petite ville de Mariefried, ils découvrent rapidement que cette ville n'est pas aussi tranquille qu'on le croit. En effet, sous la protection de Magnar et Estrid, les gardiens de la bibliotèque,... J'ai reçu Pax T1 : Les ténèbres avancent d' Asa Larsson et Ingela Korsell des éditions Slalom lors de la dernière opération Masse Critique de Babelio. J'ai choisi ce livre parmi toute la liste car Asa Larsson est une excellente auteure de polar que je n'ai pas encore eu la chance de lire. C'était l'occasion ou jamais de découvrir sa plume. Pax T1 est un roman jeunesse d'environ 160 pages, qui sera vite dévoré par des lecteurs chevronnés car la police d'écriture est assez grosse et des illustrions type Comics viennent s'intercaler entre les chapitres. J'ai beaucoup aimé cette présentation car elle permet aux lecteurs plus occasionnels de se lancer dans un vrai roman sans trop d'appréhension. Il n'y a pas un effet masse qui peut impressionner. Les illustrations sont toutes plus réussies les unes que les autres. Le trait est dynamique et profond. Il colle parfaitement avec l'atmosphère du roman. On fait la connaissance au cours de ce premier tome de deux frères : Viggo le plus jeune et Alrik. Placés en famille d'accueil dans la petite ville de Mariefried, ils découvrent rapidement que cette ville n'est pas aussi tranquille qu'on le croit. En effet, sous la protection de Magnar et Estrid, les gardiens de la bibliotèque, il vont devoir affronter des créatures maléfiques. Car Mariefred est l'équivalent suédois de Sunnydale avec sa bouche des Enfers. Toutes les puissances maléfiques et démoniaques sont attirés à Mariefred et les deux gardiens, devenus trop âgés, comptent bien sur Viggo et Alrik pour les aider. J'ai beaucoup aimé ses quatre personnages qui même s'ils n'ont pas le même age se ressemblent sur bien des points. Ils prennent sous leurs ailes les deux garçons sans leur tenir rigueur de leurs comportements parfois colériques. Malmenés par les vies, Alrik et surtout Viggo sont en colère et ont du mal à respecter les adultes. Mais la présence des deux gardiens va les apaiser et une très belle amitié faite de respect mutuel va naitre. En conclusion, Pax T1 : Les ténèbres avancent est un très bon premier tome qui saura capter l'attention des jeunes lecteurs (et des moins jeunes) et surtout leur donner envie de se précipiter sur la suite. Il nous entraine dans un petite ville bien mystérieuse en compagnie de deux jeunes héros un peu turbulents mais terriblement attachants!
          Lire la suite
          En lire moins
        • Sami33 Posté le 16 Novembre 2016
          Avant de commencer, il faut que je vous dise que ma fille cadette qui a voulu lire ce livre a eut un peu peur des dessins à l'intérieur, du coup, c'est une lecture commune avec elle. Je lui ai lu l'histoire en tachant de ne pas lui montrer les illustrations pour éviter les cauchemars ! Du coup, elle n'a pas pu apprécier pleinement ce livre d'une part parce qu'il lui manquait les illustrations et d'autre part, parce qu'elle est trop petite mais elle a malgré tout aimé l'histoire et on enchaîne en ce moment avec le tome deux. Je voulais partager la BO que je trouve superbe : lien Fin de la parenthèse, passons à ce qui vous intéresse, l'avis. La première de couverture est tout simplement superbe, elle est belle, dark, rouge et représente bien ce qui nous attend à l'intérieur ! La tranche d'âge visée pour ce livre est à partir de 11 ans et je suis tout à fait d'accord, ils apprécieront plus ce livre, du fait qu'il soit plus mature que les petits primaires. Dès les premières pages de l'histoire, nous sommes mis dans le bain entre mots et illustrations, tout s'accorde à merveille ! Les illustrations présente dans l'ouvrage sont... Avant de commencer, il faut que je vous dise que ma fille cadette qui a voulu lire ce livre a eut un peu peur des dessins à l'intérieur, du coup, c'est une lecture commune avec elle. Je lui ai lu l'histoire en tachant de ne pas lui montrer les illustrations pour éviter les cauchemars ! Du coup, elle n'a pas pu apprécier pleinement ce livre d'une part parce qu'il lui manquait les illustrations et d'autre part, parce qu'elle est trop petite mais elle a malgré tout aimé l'histoire et on enchaîne en ce moment avec le tome deux. Je voulais partager la BO que je trouve superbe : lien Fin de la parenthèse, passons à ce qui vous intéresse, l'avis. La première de couverture est tout simplement superbe, elle est belle, dark, rouge et représente bien ce qui nous attend à l'intérieur ! La tranche d'âge visée pour ce livre est à partir de 11 ans et je suis tout à fait d'accord, ils apprécieront plus ce livre, du fait qu'il soit plus mature que les petits primaires. Dès les premières pages de l'histoire, nous sommes mis dans le bain entre mots et illustrations, tout s'accorde à merveille ! Les illustrations présente dans l'ouvrage sont là pour appuyer les mots, pour renforcer le côté sombre, les dessins ne sont pas colorés. Ils sont justes, ils sont beaux et nous plongent totalement dans l'histoire des deux frangins. Les entêtes de chapitres avec le corbeau noir et l'air menaçant sont là aussi pour nous amplifier ce côté sombre et légèrement flippant de l'histoire. Chocotte s'abstenir ! Alrik et Viggo viennent d'arriver à Mariefred. Ils sont placés dans une famille d'accueil en attendant que leur maman puisse les reprendre avec elle. Ils doivent donc commencer une nouvelle vie, aller à l'école, se faire de nouveaux amis mais surtout éviter les ennuis ! Plus facile à dire qu'à faire ! En effet, avec leur antécédents ce n'est pas gagné d'autant plus que les Caïds du bahut s'en prennent à eux donc fatalement, ça ne va pas se passer aussi bien qu'on pourrait le penser... Viggo est le plus jeune. Il a le don pour se fourrer dans les ennuis ! C'est simple, tout ce qu'il ne faut pas faire, il le fait ! En plus d'être turbulent, il est colérique ! Pour une fois qu'il ne fait rien de mal, cette simple partie de balle au prisonnier va tout changer... Alrik est très protecteur envers son frère. Il en faut bien un avec ma tête sur les épaules. Derrière cette carapace de super héros sans peur et sans reproche, on le sent fragile et sensible comme Clark Kent dans Super Man. Les illustrations sont là pour appuyer des scènes clés pour aider le jeune lecteur a bien visualisé la scène en cours ce qui pourrait être un frein si il a imaginé les personnages autrement. Lorsque arrive enfin la rencontre entre les frères et les gardiens de la bibliothèque ; le côté fantastique prend sa place, et on entre dans le vif du sujet. Viennent s'ajouter les ombres noires, les créatures sombres, les chiens hurlant la nuit... Ayé, les auteurs nous plongent dans le côté obscur de la force... Ce roman jeunesse est sombre mais très intéressant à lire. Cet ouvrage saura conquérir son public enfants ou adultes, sans problème !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Revesetimagines Posté le 4 Novembre 2016
          Je remercie la Masse Critique de Babelio de proposer ces rendez-vous qui me permettent de découvrir de nouveaux ouvrages. Cette fois-ci, j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour un roman jeunesse d’origine suédoise. Je vais d’abord vous parler de la présentation de cet ouvrage. Tout d’abord, la couverture est magnifique avec son titre en relief et les couleurs sombres qui annoncent un peu l’intrigue du récit. Ensuite, il faut aller à l’intérieur… En effet, on retrouve de nombreuses illustrations présentées sous forme de bande dessinée mais sans les bulles puisque le texte juste à côté nous informe des péripéties des personnages. Je pense sincèrement que ce type de présentation est vraiment génial pour les jeunes adolescents. Certains d’entre eux n’osent pas véritablement se lancer dans le roman et ce genre est parfait pour sauter le pas. Les deux principaux héros de cette nouvelle saga Jeunesse sont deux frères, Alrik et Viggo, placés en famille d’accueil chez un couple adorable : Laylah et Anders. Le premier, l’aîné, est aussi brun que son cadet est blond. Il est plus posé et doit tempérer quelques fois son jeune frère. Mais le lien fraternel entre les deux jeunes est très fort. Une autre fratrie est également... Je remercie la Masse Critique de Babelio de proposer ces rendez-vous qui me permettent de découvrir de nouveaux ouvrages. Cette fois-ci, j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour un roman jeunesse d’origine suédoise. Je vais d’abord vous parler de la présentation de cet ouvrage. Tout d’abord, la couverture est magnifique avec son titre en relief et les couleurs sombres qui annoncent un peu l’intrigue du récit. Ensuite, il faut aller à l’intérieur… En effet, on retrouve de nombreuses illustrations présentées sous forme de bande dessinée mais sans les bulles puisque le texte juste à côté nous informe des péripéties des personnages. Je pense sincèrement que ce type de présentation est vraiment génial pour les jeunes adolescents. Certains d’entre eux n’osent pas véritablement se lancer dans le roman et ce genre est parfait pour sauter le pas. Les deux principaux héros de cette nouvelle saga Jeunesse sont deux frères, Alrik et Viggo, placés en famille d’accueil chez un couple adorable : Laylah et Anders. Le premier, l’aîné, est aussi brun que son cadet est blond. Il est plus posé et doit tempérer quelques fois son jeune frère. Mais le lien fraternel entre les deux jeunes est très fort. Une autre fratrie est également présente : Estrid et Magnar, des adultes gardiens d’une curieuse bibliothèque renfermant des ouvrages sur des créatures fantastiques et des objets pas si inoffensifs que ça, et amis de la famille d’accueil des deux frères. Le lecteur va se retrouver plonger dans une sorte d’enquête fantastique bourrée d’actions. Le trop sérieux des adultes est compensé par la naïveté et l’extravagance de la jeunesse. La fin nous laisse sur notre faim car le début d’une nouvelle quête se présente et on ne peut que lire le tome suivant pour en découvrir un peu plus notamment sur la personne qui désire voir les deux frères partir et qui met tous les moyens en place pour les faire partir. La plume est idéale pour ce type de texte : simple sans trop de descriptions qui perdraient le jeune lecteur tout en restant très correcte. Pour conclure, je dirais que j’ai presque hâte que mes fils soient en âge de découvrir ce type d’ouvrages. Ado, j’aurais adoré lire ce genre de saga !
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        Ce qu'il y a de formidable lorsque l'on est lectrice, c'est de découvrir de nouveaux auteurs. Mais ce qu'il y a encore de plus formidable, c'est de découvrir des petites maisons d'édition. Et je peux vous dire, que cette jeune maison d'édition sera un plaisir à suivre. 

        Lorsqu'on m'a proposé la lecture de ce premier tome, j'ai d'emblée été séduite, pensez donc, il y était question d'enfants malmenés par la vie, de bibliothèque étrange, d'univers maléfiques, de loup-garou, etc, etc.
        Pas facile de s'intégrer dans une nouvelle ville, dans une nouvelle école, dans un nouveau foyer d'accueil, en plein milieu de l'année, Mariefred, malgré tout ses mystères, ou justement à cause d'eux, ne fait pas exception à la règle. Non seulement nos deux frères vont devoir affronter les caïds de l'école (comme de bien entendu), mais en plus se frotter à d'étranges phénomènes aux risques de leur propre vie.
        Je peux vous dire que je n'ai pas boudé mon plaisir, et que ces frangins m'ont fait passer un excellent moment. Digne des séries Chair de Poules, j'ai adoré frissonner tout au long de leurs aventures. Soudés, bien que différents. J'ai eu un véritable coup de cœur pour le petit Viggo. Fantasque et malin, il m'a fait bien rire, il a une façon bien particulière de désarçonner ce bouffon de Simon, qui se prend pour un caïd. Mais comme beaucoup d'enfant il n'a peur de rien, et tout comme Alrik, j'ai souvent eu peur pour lui.
        Parfois dans les livres que l'on reçoit, il y a de très belles découvertes. C'était exactement le cas de ce premier tome. On est complètement envoûtée par l'histoire, les illustrations de Henrik Jonsson, sont très agréables, et donnent un petit plus au texte. Nos deux auteurs nous laissent en plein suspens, et on se dit, vite, vite la suite ! Je conseille vivement ce livre à tous les enfants aimant frissonner, dès 8 ans. Ainsi qu'à tous les adultes qui ont su rester de grands enfants.
        Mickaéline / Mickaéline et ses livres (blog)
        RECEVEZ LA « SUPER NEWSLETTER » SLALOM
        Votre mission si vous l'acceptez : faire de vos enfants de « Super Lecteurs » ! Votre arme secrète : une newsletter pleine de livres, d'idées et de bons conseils.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com