En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Personne ne m'a dit

        Solar
        EAN : 9782263152061
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 464
        Format : 140 x 210 mm
        Nouveauté
        Personne ne m'a dit
        Le journal d'un nouveau parent

        Fabienne Gondrand (Traducteur)
        Collection : Solar Bien-être
        Date de parution : 13/09/2018
        Une voix puissante de femme libre qui se raconte sur le vif et qui démonte tous les tabous sur la sexualité, l’allaitement, notre rapport au corps, l’éducation des filles, la question du genre, le rôle du père, la couleur de peau, l’état du monde…
        « Au cours de la matinée, je ne trouve plus mon stylo. Je le cherche partout sur mon bureau. Quand je demande à ma collègue si elle le voit, elle rit d’un air entendu en disant que j’ai le syndrome du neurone unique. J’entends souvent cette expression aux réunions du groupe... « Au cours de la matinée, je ne trouve plus mon stylo. Je le cherche partout sur mon bureau. Quand je demande à ma collègue si elle le voit, elle rit d’un air entendu en disant que j’ai le syndrome du neurone unique. J’entends souvent cette expression aux réunions du groupe pour les parents de nouveau-nés. Elle renvoie à la théorie, dénuée de tout fondement scientifique, selon laquelle le cerveau de la femme se remplit de ouate après l’arrivée de l’enfant. Seules les femmes ont l’air d’user de cette expression. Les hommes du groupe, non. Je n’ai jamais entendu parler du syndrome du neurone unique des papas. Les hommes ne disent pas cela. Parce qu’ils n’en souffrent pas : ils appellent ça être “défoncés de fatigue”, reflet plus fidèle de la réalité. Bien joué, les papas.
        Pour les mamans, j’ajouterais volontiers quelques mots, pour dire qu’elles sont “défoncées de fatigue alors qu’elles gèrent les effets psychologiques et physiques d’une transformation interne et externe totale de leur corps”. »

         
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782263152061
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 464
        Format : 140 x 210 mm
        Solar
        18.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • kateginger63 Posté le 5 Octobre 2018
          Jeune maman slammeuse * Connaissez-vous la célèbre poétesse- slammeuse anglaise Hollie McNish ? Jusqu'à ce jour, c'était une inconnue pour moi. Et pourtant elle a fait parler d'elle. Avec un ton résolument moderne , elle modifie les codes de la poésie pour délivrer des messages sur l'écologie, le féminisme ou encore la parité homme-femme. J'avoue que je ne suis pas sensible à la poésie, mais pour cette fois, je sors de mes genres littéraires. A ma grande surprise, je découvre que ces petits textes m'ont charmé. La musicalité des mots, le ton humoristique et parfois tendre, la résonance des différents thèmes m'ont ému. * Sous forme de journal intime, Hollie nous raconte tout son parcours de nouvelle jeune maman, en passant par l'annonce de sa grossesse, ses neuf mois, son accouchement et ses trois années avec son enfant. Émaillé de poèmes , saisis sur le vif, avec une fraîcheur et une certaine honnêteté. * Des thèmes multiples sont abordés sans fard, presque sans filtres. Certes ce sont là des réflexions toutes personnelles mais qui éveilleront je pense des souvenirs de parents . Je suis maman de 3 enfants, dont l'aînée a 15 ans. Et certains problèmes abordés ont résonné en moi. Jeune mère des années 2000 (!), pétrie... Jeune maman slammeuse * Connaissez-vous la célèbre poétesse- slammeuse anglaise Hollie McNish ? Jusqu'à ce jour, c'était une inconnue pour moi. Et pourtant elle a fait parler d'elle. Avec un ton résolument moderne , elle modifie les codes de la poésie pour délivrer des messages sur l'écologie, le féminisme ou encore la parité homme-femme. J'avoue que je ne suis pas sensible à la poésie, mais pour cette fois, je sors de mes genres littéraires. A ma grande surprise, je découvre que ces petits textes m'ont charmé. La musicalité des mots, le ton humoristique et parfois tendre, la résonance des différents thèmes m'ont ému. * Sous forme de journal intime, Hollie nous raconte tout son parcours de nouvelle jeune maman, en passant par l'annonce de sa grossesse, ses neuf mois, son accouchement et ses trois années avec son enfant. Émaillé de poèmes , saisis sur le vif, avec une fraîcheur et une certaine honnêteté. * Des thèmes multiples sont abordés sans fard, presque sans filtres. Certes ce sont là des réflexions toutes personnelles mais qui éveilleront je pense des souvenirs de parents . Je suis maman de 3 enfants, dont l'aînée a 15 ans. Et certains problèmes abordés ont résonné en moi. Jeune mère des années 2000 (!), pétrie de doutes, j'ai lu « Contes à guérir, contes à grandir » de Jacques Salomé. Qui rassure et réconcilie parents enfants. * Hollie a osé dire ce que d'autres ont pensé tout bas. Son fameux poème « Gênée » qui parle de l'allaitement en public a été visionné des milliers de fois. Un extrait : « ...Car dans ce pays de panneaux bardés de nibards désirés Je me dis Que je ferais bien de m'y habituer ». * Alors certes, le ton est décidément plein de révolte (qui revient souvent), de colère, d'angoisses, mais aussi d'amour, de liens trans-générationnels, de relations avec son propre corps, beaucoup de tendresse envers son compagnon. Oui, Hollie a su me captiver (malgré le côté un peu « guide pour la future maman ») car elle ne s'est pas auto-censurée (puisqu'au départ, ce journal n'était pas prévu pour une large diffusion d'édition). * Les poèmes ont été traduits en français et je ne suis pas sûre que les mots « rendent » de la même manière en version originale. J'en ai visionné un où elle était sur scène, elle est bouleversante et sensible. * Je conseille ce témoignage authentique à tous ceux qui ont eu un jour le bonheur de vivre (même qu'une journée) avec un enfant. Il interpelle... (merci à Masse Critique privilégiée pour ce choix)
          Lire la suite
          En lire moins
        • FleurDuBien Posté le 30 Septembre 2018
          Quel beau livre que celui-ci ! Mais je suis partagée. Tout d'abord merci aux Éditions Solar, à l'opération Masse Critique privilégiée, et à Babélio pour m'avoir permis de lire en avant-première ce livre "Personne ne m'a dit" de Hollie McNish. Il est écrit par Hollie McNish, une slameuse anglaise, très connue pour ses poèmes, et son site sur You tube. Il s'agit du journal de sa grossesse et surtout de la vie de sa petite fille dite "Petite Chérie" jusqu'à l'àge de ses trois ans. C'est touchant, très réaliste, mais surtout c'est très drôle. Elle m'a émue énormément, car elle est très franche, et n'oublie aucun aspect de la jeune maman, des couches jusqu'à l'allaitement, en passant par les relations sexuelles. Tout cela est remarquablement décrit, bien écrit, mais je ne m'attendais pas à ça, mais plutôt à autre chose. Je m'explique. Avec un tel titre, Personne ne m'a dit, je pensais entrer de plain-pied dans de grandes difficultés, genre mère célibataire, mais pas du tout en fait. Parce que, moi, effectivement, personne ne m'avait dit... ! Dit les difficultés, le manque de sommeil, le départ du père, l'angoisse de l'allaitement quand on ignore si le bébé s'est nourri suffisamment, cette impression d'être devorée, bref l'anxiété, mais pas... Quel beau livre que celui-ci ! Mais je suis partagée. Tout d'abord merci aux Éditions Solar, à l'opération Masse Critique privilégiée, et à Babélio pour m'avoir permis de lire en avant-première ce livre "Personne ne m'a dit" de Hollie McNish. Il est écrit par Hollie McNish, une slameuse anglaise, très connue pour ses poèmes, et son site sur You tube. Il s'agit du journal de sa grossesse et surtout de la vie de sa petite fille dite "Petite Chérie" jusqu'à l'àge de ses trois ans. C'est touchant, très réaliste, mais surtout c'est très drôle. Elle m'a émue énormément, car elle est très franche, et n'oublie aucun aspect de la jeune maman, des couches jusqu'à l'allaitement, en passant par les relations sexuelles. Tout cela est remarquablement décrit, bien écrit, mais je ne m'attendais pas à ça, mais plutôt à autre chose. Je m'explique. Avec un tel titre, Personne ne m'a dit, je pensais entrer de plain-pied dans de grandes difficultés, genre mère célibataire, mais pas du tout en fait. Parce que, moi, effectivement, personne ne m'avait dit... ! Dit les difficultés, le manque de sommeil, le départ du père, l'angoisse de l'allaitement quand on ignore si le bébé s'est nourri suffisamment, cette impression d'être devorée, bref l'anxiété, mais pas celle d'une maman lambda, non l'anxiété, LA VRAIE ! Celle qui vous enserre jour après jour, celle qui vous empêche de vous nourrir, celle qui vous empêche de dormir, bref celle qui envahit tout. Heureusement, il existe des professionnels formidables qui vous aident en deux temps trois mouvements. Et puis, il y a des poèmes, qui, pour moi, m'ont un peu ennuyés (peut-être s'agit-il de la traduction, je ne sais pas), et qui ont empêché, pour moi, une lecture plus fluide et tranquille. Je compte aller la voir sur son site afin de me faire une idée plus nette de ses poèmes qui sont très beaux certes, mais somme toute un peu lassants, pour reprendre le terme de Babéliennes ayant lu le livre. Mais enfin une très belle et plaisante lecture.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Coryne1966 Posté le 29 Septembre 2018
          Hollie McNish, plus connue sur la blogosphère sous le nom de Holly Poetry, est une slameuse anglaise. Elle fut la première poétesse à enregistrer à Abbey Road Studios. "Personne ne m'a dit" ("Nobody told Me") est paru en 2016 en Angleterre et vient d'être traduit en français. Elle reçut pour ce livre le Prix Ted Hugues en mars 2017. Hollie McNish raconte dans ce livre sa vie de la découverte de sa grossesse aux 3 ans de sa fille. Ce témoignage permet de déculpabiliser les mères qui pensent ne jamais bien faire. On se reconnaît dans différentes situations que nous avons toutes vécues en tant que mamans. Hollie McNish ne mâche pas ses mots lorsqu'elle parle des problèmes actuels posés par l'allaitement dans les lieux publics. Il faut avoir présent à l'esprit que les situations décrites se sont passées en Angleterre où les mentalités sont différentes de celles rencontrées en France. Autre difficulté évoquée : le racisme car le compagnon d'Hollie McNish est noir. La seule critique que j'émettrai est que la traduction des poèmes, qui n'a pas dû être facile, ne reflète pas les écrits d'origine. Je vais donc aller sur YouTube écouter Hollie Poetry dans sa langue d'origine. Les mamans si... Hollie McNish, plus connue sur la blogosphère sous le nom de Holly Poetry, est une slameuse anglaise. Elle fut la première poétesse à enregistrer à Abbey Road Studios. "Personne ne m'a dit" ("Nobody told Me") est paru en 2016 en Angleterre et vient d'être traduit en français. Elle reçut pour ce livre le Prix Ted Hugues en mars 2017. Hollie McNish raconte dans ce livre sa vie de la découverte de sa grossesse aux 3 ans de sa fille. Ce témoignage permet de déculpabiliser les mères qui pensent ne jamais bien faire. On se reconnaît dans différentes situations que nous avons toutes vécues en tant que mamans. Hollie McNish ne mâche pas ses mots lorsqu'elle parle des problèmes actuels posés par l'allaitement dans les lieux publics. Il faut avoir présent à l'esprit que les situations décrites se sont passées en Angleterre où les mentalités sont différentes de celles rencontrées en France. Autre difficulté évoquée : le racisme car le compagnon d'Hollie McNish est noir. La seule critique que j'émettrai est que la traduction des poèmes, qui n'a pas dû être facile, ne reflète pas les écrits d'origine. Je vais donc aller sur YouTube écouter Hollie Poetry dans sa langue d'origine. Les mamans si vous voulez déculpabiliser, c'est le livre qu'il vous faut !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Cathy74 Posté le 28 Septembre 2018
          J'annonce tout de suite la couleur, j'ai adoré Personne ne m'a dit, le livre d'Hollie Mc Nish, auteure et slameuse dont j'ignorais alors tout. Et il a fallu que je regarde plusieurs fois l'année de première édition, 2016, pour me convaincre qu'il s'inscrivait dans les courants de pensée du vingt-et-unième siècle. Personne ne m'a dit est certes un livre sur la maternité. Sur les aléas d'une jeune mère en apprentissage sur le terrain. Mais c'est aussi et surtout un livre sur le regard que cette mère pose sur l'état du monde, dès lors que l'être issu d'elle et dont elle est responsable dépend totalement de ses géniteurs bien sûr, mais aussi des conditions socio-économiques et des courants de pensées du pays où l'enfant ouvre les yeux. Et là, j'avoue ma perplexité ; j'ai eu le sentiment de retourner vers le futur, de retrouver l'état d'esprit qui prévalait, selon mes propres souvenirs, dans les années 70 en France. Quoi, si peu encore d'attentions spontanées et d'indulgence bienveillante pour les futures mères, ou les mères avec leurs enfants ? Encore tant de questions insidieuses ou indiscrètes, tant de racisme larvé ? Tant de tabous sur l'allaitement maternel dans les lieux publics ? Tant de... J'annonce tout de suite la couleur, j'ai adoré Personne ne m'a dit, le livre d'Hollie Mc Nish, auteure et slameuse dont j'ignorais alors tout. Et il a fallu que je regarde plusieurs fois l'année de première édition, 2016, pour me convaincre qu'il s'inscrivait dans les courants de pensée du vingt-et-unième siècle. Personne ne m'a dit est certes un livre sur la maternité. Sur les aléas d'une jeune mère en apprentissage sur le terrain. Mais c'est aussi et surtout un livre sur le regard que cette mère pose sur l'état du monde, dès lors que l'être issu d'elle et dont elle est responsable dépend totalement de ses géniteurs bien sûr, mais aussi des conditions socio-économiques et des courants de pensées du pays où l'enfant ouvre les yeux. Et là, j'avoue ma perplexité ; j'ai eu le sentiment de retourner vers le futur, de retrouver l'état d'esprit qui prévalait, selon mes propres souvenirs, dans les années 70 en France. Quoi, si peu encore d'attentions spontanées et d'indulgence bienveillante pour les futures mères, ou les mères avec leurs enfants ? Encore tant de questions insidieuses ou indiscrètes, tant de racisme larvé ? Tant de tabous sur l'allaitement maternel dans les lieux publics ? Tant de moqueries désobligeantes ? D'absence de prise en compte des incohérences des rythmes de vie professionnelle, dès lors que l'enfant paraît ? Et désormais, tant de haine jalouse sur les réseaux sociaux ? Heureusement, Hollie a un caractère solide, une famille adorable et une Petite Chérie énergique. Ce qui lui permet de nous livrer le témoignage vécu d'une métamorphose ancestrale et universelle : la transformation d'un être humain anglais femelle en maman sociale. Beaucoup d'humour, de bienveillance, d'absence d'ego portent ce texte qui, au final, s'adresse à tous et carbure à la joie de vivre en dépit de l'état du monde. "L'enfant est pour l'humanité à la fois un espoir et une promesse. En prenant soin de cet embryon comme de notre trésor le plus précieux, nous travaillons à faire grandir l'humanité. Maria Montessori." Je remercie Babelio et les Editions Solar pour ce livre offert et reçu dans le cadre "Masse Critique", septembre 2018.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Lysette Posté le 26 Septembre 2018
          Oui... mais pas forcément. Ce titre m'a induit en erreur. Car je m'attendais réellement à découvrir une nouvelle facette de la parentalité. Et ce ne fût pas le cas. Ce qui est totalement ironique puisque je n'ai pas d'enfant ! Certes, le témoignage de Hollie est intéressant et j'ai vraiment accroché avec la période de grossesse. Mais en aucun cas je n'ai sentie de révélation dans ce livre et j'ai même parfois été quelque peu septique quant à certains points, notamment ceux concernant les jugements sur son âge et son éducation. j'ai trouvé cela cliché, mais cela n'est peut-être dû qu'au fait que je soit Française... Les poèmes sont intéressants car ils permettent de découvrir les pensées les plus intime de Hollie. L'écriture est fluide, même si certains thèmes peuvent sembler redondant... Le fait que Hollie soit une maman active, vivant en couple sans être marié, n'a rien de révolutionnaire à mon sens, mais là encore, cela n'est pas dû au témoignage en lui-même, mais bel et bien à ma propre vie et mes propres valeurs. De ce fait, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé ce livre, car même s'il ne m'a pas surpris, pas révélé d'informations et... Oui... mais pas forcément. Ce titre m'a induit en erreur. Car je m'attendais réellement à découvrir une nouvelle facette de la parentalité. Et ce ne fût pas le cas. Ce qui est totalement ironique puisque je n'ai pas d'enfant ! Certes, le témoignage de Hollie est intéressant et j'ai vraiment accroché avec la période de grossesse. Mais en aucun cas je n'ai sentie de révélation dans ce livre et j'ai même parfois été quelque peu septique quant à certains points, notamment ceux concernant les jugements sur son âge et son éducation. j'ai trouvé cela cliché, mais cela n'est peut-être dû qu'au fait que je soit Française... Les poèmes sont intéressants car ils permettent de découvrir les pensées les plus intime de Hollie. L'écriture est fluide, même si certains thèmes peuvent sembler redondant... Le fait que Hollie soit une maman active, vivant en couple sans être marié, n'a rien de révolutionnaire à mon sens, mais là encore, cela n'est pas dû au témoignage en lui-même, mais bel et bien à ma propre vie et mes propres valeurs. De ce fait, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé ce livre, car même s'il ne m'a pas surpris, pas révélé d'informations et pas touché plus que cela, je suis consciente d'être une chanceuse trentaine bien dans sa tête qui ne vie pas dans le jugements des autres (surement parce que je m'en moque !) Donc de manière objective je conseillerais ce témoignage mais pas à tous le monde, car il est certain qu'il ne touchera pas tous le monde ! Bonne lecture à tous.
          Lire la suite
          En lire moins
        Prenez une cure de feelgood chaque mois !
        Recevez la newsletter Harmonie Solar et découvrez notre sélection d'ouvrages et de conseils pour mieux vivre sa vie.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com