Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707167132
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 125 x 190 mm

Petite histoire de l'Afrique

L'Afrique au sud du Sahara de la préhistoire à nos jours

Collection : Cahiers libres
Date de parution : 06/01/2011

L'essentiel de l'histoire africaine, par l'une des meilleures spécialistes. Une remarquable synthèse et une invitation à la découverte d'une histoire prodigieusement diverse et encore méconnue.

L'Afrique subsaharienne est le berceau de l'humanité, et son histoire la plus vieille du monde. Ce petit livre, qui se destine à un public curieux mais non spécialiste, se nourrit d'un demi-siècle de travaux fondamentaux portant sur la question. Non seulement il fait le point sur une histoire au moins...

L'Afrique subsaharienne est le berceau de l'humanité, et son histoire la plus vieille du monde. Ce petit livre, qui se destine à un public curieux mais non spécialiste, se nourrit d'un demi-siècle de travaux fondamentaux portant sur la question. Non seulement il fait le point sur une histoire au moins aussi variée et passionnante que celle des autres continents, mais il s'attache à déconstruire un à un les grands clichés qui continuent de nourrir les imaginaires occidentaux ; ceux qui font de l'Afrique un continent subalterne, à part, irrémédiablement à la traîne.
Or l'Afrique, depuis toujours, influe sur le reste du monde. Elle lui a fourni main-d'œuvre, or et matières premières, qui ont joué un rôle essentiel, aujourd'hui encore méconnu, dans la mondialisation économique. Elle a développé, au fil des siècles, un savoir parfaitement adapté à ses conditions environnementales, savoir qui fut taillé en pièces par l'extrême brutalité de la colonisation, pourtant si brève au regard de l'histoire longue. Mais si on lui a beaucoup pris, l'Afrique a aussi donné, avec une formidable vitalité.
Catherine Coquery-Vidrovitch ne cherche pas à raconter l'histoire africaine dans le détail, mais elle en dégage les étapes cruciales et met en avant, pour chacune d'elles, les idées essentielles et originales. L'objectif de ce livre est aussi, et surtout, d'aider à comprendre le présent afin d'en dégager des perspectives d'action pour l'avenir.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707167132
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 125 x 190 mm

Ils en parlent

Traiter, en 200 pages, de l’histoire de l’Afrique subsaharienne de la préhistoire à nos jours peut apparaître comme une gageure. Il ne s’agit pas de retracer par le menu plusieurs millénaires d’histoire d’un continent qui ne forme pas une entité homogène, comme le souligne Coquery-Vidrovitch. Le livre doit cependant sa relative unité à deux phénomènes dramatiques : les traites esclavagistes et la colonisation européenne. Comment était l’Afrique d’avant les Blancs ? Quel était le rôle des ethnies, des femmes, de la religion ? Pourquoi certaines civilisations brillantes ont disparu sans laisser de trace ou presque ? C’est à ces questions générales et simples que s’attache à répondre l’historienne, qui souligne à quel point l’Afrique a toujours été insérée dans la mondialisation.

Libération

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bellonchristophe Posté le 23 Octobre 2020
    Synthèse passionnante et efficace.. Une belle exploration de l'Afrique au sud du Sahara de la préhistoire à nos jours.. Pour mieux comprendre l'Afrique le livre est parfait... Abordant de nombreux thèmes et très limpide pour des personnes non novices.
  • Marie987654321 Posté le 21 Janvier 2020
    Catherine Coquery-Vidrovitch nous présente en quelques 200 pages une synthèse de l'histoire de l'Afrique destinée à ceux qui n'y connaissent rien ou pas grand chose, et qui sont nombreux (cf le discours de Dakar de Nicolas Sarkozy) tant cette histoire est peu enseignée en Europe malgré l'ancienneté de nos relations avec ce continent et sa place comme berceau de l'humanité. Son objectif essentiel est de démonter en quoi l'Afrique est "dans l'histoire" depuis le début. Si les Européens ont "découvert" l'Afrique à l'époque moderne, celle-ci était en relation avec le monde Arabe et la péninsule indienne dès l'Antiquité, période où l'Europe n'était elle-même qu'une périphérie du monde civilisé. D'ailleurs, comme le notait Cheikh Anta Diop, l'Egypte est en Afrique et les influences de la civilisation égyptienne sur le monde subsaharien sont aujourd'hui mieux connues. L'auteur raconte l'histoire de l'Afrique du sud du Sahara à partir de l'Afrique et non pas de l'Europe. Elle rappelle que les sources existent, y compris écrites par les savants de l'Antiquité tels Hérodote ou Ptolémée, par les auteurs musulmans un peu plus tard et par des auteurs locaux, comme les chroniques de Kano. Et bien sur par... Catherine Coquery-Vidrovitch nous présente en quelques 200 pages une synthèse de l'histoire de l'Afrique destinée à ceux qui n'y connaissent rien ou pas grand chose, et qui sont nombreux (cf le discours de Dakar de Nicolas Sarkozy) tant cette histoire est peu enseignée en Europe malgré l'ancienneté de nos relations avec ce continent et sa place comme berceau de l'humanité. Son objectif essentiel est de démonter en quoi l'Afrique est "dans l'histoire" depuis le début. Si les Européens ont "découvert" l'Afrique à l'époque moderne, celle-ci était en relation avec le monde Arabe et la péninsule indienne dès l'Antiquité, période où l'Europe n'était elle-même qu'une périphérie du monde civilisé. D'ailleurs, comme le notait Cheikh Anta Diop, l'Egypte est en Afrique et les influences de la civilisation égyptienne sur le monde subsaharien sont aujourd'hui mieux connues. L'auteur raconte l'histoire de l'Afrique du sud du Sahara à partir de l'Afrique et non pas de l'Europe. Elle rappelle que les sources existent, y compris écrites par les savants de l'Antiquité tels Hérodote ou Ptolémée, par les auteurs musulmans un peu plus tard et par des auteurs locaux, comme les chroniques de Kano. Et bien sur par l'archéologie, notamment dans l'univers Bantou. Elle rappelle la fausseté du concept d'ethnie pour décrire l'Afrique : ainsi le terme bantou est un terme linguistique et non ethnique, similaire au terme "indo-européen" pour désigner les langues d'Europe. Au cours de l'histoire politique de l'Afrique se sont succedées des formations politiques de nature diverse : empire, royaume ou petite chefferie disposant d'une langue le plus souvent commune : il s'agissait d'Etats que les européens ont qualifiés de tribus et les ethnologues, d'ethnies. La guerre du Rwanda n'a pas été une guerre " ethnique" mais une lutte parfaitement moderne pour le pouvoir et la terre, instrumentalisant les notions d'ethnie. Concernant l'économie, l'auteur remet en perspective la contribution de l'Afrique à l'économie mondiale et au développement économique : elle fut d'abord le principal fournisseur d'or avant que ne soit découvert l'or des Amériques, puis le principal fournisseur de main d’œuvre et enfin un fournisseur de manières premières pour l'industrialisation du XIX ème siècle. L'ouvrage est clair et facile à lire, centrer sur les grandes idées et quelques lignes forces. Il remet en cause certaines idées reçues et donne envient d'aller voir plus loin sur certains thèmes.
    Lire la suite
    En lire moins
  • gedeonduras Posté le 12 Juin 2019
    J’ai trouvé ce livre passionnant. Il manque sans doute encore des études plus fouillées sur l’ Afrique. Mais c’est bien. J’avais déjà lu Congo de D. Van Rebrouck
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !