Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258092723
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 396
Format : 140 x 225 mm

Petits meurtres chez ces gens-là

Date de parution : 24/05/2012

Imbroglio familial, crimes en série, piste franc-maçonnique, sur fond de crise entre Flamands et Wallons… Les inspecteurs Lilas Klaus et Serge Zwanze ne sont pas au bout de leurs surprises pour mener leur enquête à Bruxelles, la ville où il pleut toujours !

17 novembre 2011. L’architecte Arnaud Vandenbroeck quitte la prison de Lantin au terme de quinze ans de réclusion, pour un inceste qu’il a toujours contesté.
18 novembre. Serge Zwanze, ex-inspecteur de police de Bruxelles, aujourd’hui en pleine déroute, se recueille devant la tombe de sa femme. Il ne s’est jamais...

17 novembre 2011. L’architecte Arnaud Vandenbroeck quitte la prison de Lantin au terme de quinze ans de réclusion, pour un inceste qu’il a toujours contesté.
18 novembre. Serge Zwanze, ex-inspecteur de police de Bruxelles, aujourd’hui en pleine déroute, se recueille devant la tombe de sa femme. Il ne s’est jamais remis de sa mort. Accidentelle ?
19 novembre. L’inspecteur Lilas Klaus, jeune flic rebelle, est investie de l’enquête sur l’assassinat du juge Lannoye, celui-là même qui a envoyé Vandenbroeck en prison.

Il faudra sept jours et quatre cadavres de plus pour que les inspecteurs Klaus et Zwanze trouvent le fin mot de cette histoire belge et ténébreuse, entre imbroglio familial, crimes en série et piste maçonnique, le tout sur fond de crise entre Flamands et Wallons.
Bienvenue chez les Belges !

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258092723
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 396
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • beatriceferon Posté le 6 Avril 2015
    Ex-inspecteur principal de la PJ, Serge Zwanze passe le plus clair de ses jours au « Père Faro », un estaminet si confidentiel qu'il en est le seul client. Il y retrouve le chagrin et la rage ressentis à la mort de sa femme, renversée par un chauffard. Mais était-ce vraiment un accident? Jusqu'au jour où l'inspecteur Lilas Klaus force la porte de son antre et l'entraîne tambour battant dans une enquête à la poursuite d'un tueur qui élabore d'étranges et macabres mises en scène aux quatre coins de Bruxelles. L'enquête est assez bien ficelée, mais elle ne constitue pas l'intérêt principal de ce roman bien belge. L'atmosphère en est tout à fait surréaliste, comme dans la scène d'ouverture qui évoque les tableaux d'Ensor ou de Paul Delvaux. Les personnages sont atypiques et savoureux, les dialogues en bruxellois me rappelaient, avec nostalgie, mais le sourire aux lèvres, ceux de Virgile que m'avait fait découvrir papa et que j'aimais beaucoup. Les noms des personnages sont amusants, évoquant quelques uns de nos écrivains, quelques spécialités (Witloof) ou endroits (Campenhout, Semois). Mais ce qui m'a plu surtout, c'est la balade dans des endroits de Bruxelles à propos desquels l'auteur nous livre,au passage, quelques anecdotes ou explications historiques. Il y... Ex-inspecteur principal de la PJ, Serge Zwanze passe le plus clair de ses jours au « Père Faro », un estaminet si confidentiel qu'il en est le seul client. Il y retrouve le chagrin et la rage ressentis à la mort de sa femme, renversée par un chauffard. Mais était-ce vraiment un accident? Jusqu'au jour où l'inspecteur Lilas Klaus force la porte de son antre et l'entraîne tambour battant dans une enquête à la poursuite d'un tueur qui élabore d'étranges et macabres mises en scène aux quatre coins de Bruxelles. L'enquête est assez bien ficelée, mais elle ne constitue pas l'intérêt principal de ce roman bien belge. L'atmosphère en est tout à fait surréaliste, comme dans la scène d'ouverture qui évoque les tableaux d'Ensor ou de Paul Delvaux. Les personnages sont atypiques et savoureux, les dialogues en bruxellois me rappelaient, avec nostalgie, mais le sourire aux lèvres, ceux de Virgile que m'avait fait découvrir papa et que j'aimais beaucoup. Les noms des personnages sont amusants, évoquant quelques uns de nos écrivains, quelques spécialités (Witloof) ou endroits (Campenhout, Semois). Mais ce qui m'a plu surtout, c'est la balade dans des endroits de Bruxelles à propos desquels l'auteur nous livre,au passage, quelques anecdotes ou explications historiques. Il y a aussi des intrigues secondaires qui étoffent l'histoire sans l'alourdir. J'attends la suite avec impatience, car je pense que l'auteur a entrepris une fresque de notre capitale comparable à celle consacrée par Léo Malet aux arrondissements parisiens. Je suis quand même un peu frustrée d'ignorer qui se cache sous ce pseudonyme de « Dulle Griet », puisque la quatrième de couverture évoquait un auteur belge très connu! Son humour n'est pas sans rappeler celui de Baronian. J'ai adoré.
    Lire la suite
    En lire moins
  • pfrost Posté le 7 Octobre 2014
    Livre sympa qui met dans l'ambiance de la capitale belge. Très agréable à lire. L'intrigue en elle-même commence bien mais s'embourbe peu à peu et fini par tomber à plat. Pourquoi le meurtrier à fait ce qu'il à fait ? Eh ben ... on en sait rien et on en saura rien. Tout de même intéressant.
  • jeannedesaubry Posté le 25 Juin 2012
    Je ne savais pas les Belges fantaisistes. J’aurais pourtant dû me méfier depuis que je lis Paul Colize (dernière parution : Back-up à la Manufacture de Livres). Sans doute cette idée n’est-elle qu’un vieux réflexe, lié à mes lectures de jeunesse. Le grand Simenon écrabouillait encore la scène belge de son implacable domination. Pas rigolo tous les jours, le commissaire Maigret ! « Petit meurtres chez ces gens » a bousculé mes préjugés, et c’est très bien. Jugez-en : Serge Swanze est l’unique client d’un café minuscule tenu par un ancien flic. Il n’y boit jamais plus fort que du café, excepté le jour anniversaire de la mort de sa femme bien aimée. L’irruption, dans leur train-train quotidien, d’une fliquette motarde et amatrice de bière, venue chercher l’aide du flic retraité, va tout chambouler. [...] la suite sur mon blog
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.