Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259214902
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 162
Format : 127 x 185 mm

Peut-on encore sauver l'Europe ?

Date de parution : 25/08/2011

Pourquoi l'Europe a échoué ? Mais surtout comment la sauver ? C'est tout le sens de ce petit essai.

L’Europe doit être un enjeu majeur de la prochaine élection présidentielle.
La crise en Grèce et, demain peut-être, en Irlande ou au Portugal, nous oblige non seulement à trouver des solutions immédiates pour éviter de faire exploser la zone euro, mais aussi à réfléchir plus globalement sur l’avenir de l’Europe.
Au terme...

L’Europe doit être un enjeu majeur de la prochaine élection présidentielle.
La crise en Grèce et, demain peut-être, en Irlande ou au Portugal, nous oblige non seulement à trouver des solutions immédiates pour éviter de faire exploser la zone euro, mais aussi à réfléchir plus globalement sur l’avenir de l’Europe.
Au terme de cette réflexion, que constatons-nous ? Que les institutions sont inadaptées pour réagir rapidement dans un contexte de mondialisation irréversible. Que l’hétérogénéité économique et sociale d’une Europe à 27 la rend ingouvernable, que les peuples, et notamment le peuple français, ne croient plus en cette Europe qui devait apporter le progrès et la croissance et qui est synonyme de chômage et de règne de l’argent.
Certains proposent le retour au nationalisme, la sortie de l’euro et de l’Europe. Un projet qui serait une catastrophe pour la France. Laissant de côté l’immobilisme et l’indéfendable statu quo, nous devons proposer une refondation radicale pour que l’Europe redevienne notre horizon.

Claude ALLÈGRE

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259214902
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 162
Format : 127 x 185 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ginautan Posté le 11 Juillet 2011
    A la question du titre du livre, la réponse est "Oui, mais non" Monsieur Allègre répond aux questions fondamentales que se posent les français depuis la catastrophe du Japon. Les questions sont simplistes et généralistes des tendances actuelles, posées simplement sans être un as du nucléaire, comme les auraient posées n'importe lequel d'entre nous, et les réponses sont tout aussi simples et compréhensibles par tous. Monsieur Allègre, (par déformation professionnelle ?) nous offre des réponses très pédagogiques, sans apitoiement et sans catastrophisme au développement de l’interview. "Faut-il avoir peur du nucléaire civil ? " la réponse est : "NON" "faut-il avoir peur du nucléaire militaire ?" la réponse est "OUI".... Un peu simpliste mais convainquant. Moi qui suis un ignare éberlué sur le sujet, j'ai été convaincu qu'il faut avoir peur du nucléaire ? Enfin ....: "Oui, mais non" !
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…