RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Phobos - Tome 1

            Robert Laffont
            EAN : 9782221146637
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 448
            Format : 135 x 215 mm
            Phobos - Tome 1

            Collection : Collection R
            Date de parution : 11/06/2015

            Six prétendantes.
            Six prétendants.
            Six minutes pour se rencontrer.
            L’éternité pour s’aimer.
            Ils veulent marquer l’histoire avec un grand H.

            Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils...

            Six prétendantes.
            Six prétendants.
            Six minutes pour se rencontrer.
            L’éternité pour s’aimer.
            Ils veulent marquer l’histoire avec un grand H.

            Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
            Elle veut trouver l’amour avec un grand A.
            Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…
            Même si le rêve tourne au cauchemar, il est trop tard pour le regretter.
            Le premier tome de la nouvelle série de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221146637
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 448
            Format : 135 x 215 mm
            Robert Laffont

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • loaneynh Posté le 18 Août 2019
              Que dire de cette série de romans que Victor Dixen nous offre ? Juste wow ! Ayant lu des romans YA sur ma liseuse, Phobos apparaît donc en recommandations. Après quelques jours je me suis décidée à lire le début. Puis j'ai acheté le livre et je l'ai lu, lu en un temps record ! L'histoire de Phobos est juste comique. Mêler de la télé réalité à la conquête spatiale ? C'est tellement absurde que personne n'y avait pensé avant Victor Dixen. Dans ce livre on retrouve 12 jeunes gens âgés de 18 à 21 ans environ. Du côté des filles nous avons Léonor la française, Kirsten l'allemande, Elizabeth l'anglaise, Fangfang la Singapourienne, Kelly la Canadienne et Safia l'indienne. Du côté des garçons nous avons Marcus l'américain, Mozart le Brésilien, Samson le Nigerian, Kenji le Japonais, Alexei le russe et Tao le chinois. Tous de différentes origines et différents continents. Que dire de Léonor, notre fabuleuse héroïne ? Je la trouve vivante, humaine. On sent qu'elle est honteuse à cause de la Salamandre, tellement qu'elle [masquer] blesse sa meilleure amie, Kirsten lorsque celle ci découvre son secret [/masquer]. L'auteur nous a fait découvrir une héroïne pas comme les autres: Léonor n'est pas... Que dire de cette série de romans que Victor Dixen nous offre ? Juste wow ! Ayant lu des romans YA sur ma liseuse, Phobos apparaît donc en recommandations. Après quelques jours je me suis décidée à lire le début. Puis j'ai acheté le livre et je l'ai lu, lu en un temps record ! L'histoire de Phobos est juste comique. Mêler de la télé réalité à la conquête spatiale ? C'est tellement absurde que personne n'y avait pensé avant Victor Dixen. Dans ce livre on retrouve 12 jeunes gens âgés de 18 à 21 ans environ. Du côté des filles nous avons Léonor la française, Kirsten l'allemande, Elizabeth l'anglaise, Fangfang la Singapourienne, Kelly la Canadienne et Safia l'indienne. Du côté des garçons nous avons Marcus l'américain, Mozart le Brésilien, Samson le Nigerian, Kenji le Japonais, Alexei le russe et Tao le chinois. Tous de différentes origines et différents continents. Que dire de Léonor, notre fabuleuse héroïne ? Je la trouve vivante, humaine. On sent qu'elle est honteuse à cause de la Salamandre, tellement qu'elle [masquer] blesse sa meilleure amie, Kirsten lorsque celle ci découvre son secret [/masquer]. L'auteur nous a fait découvrir une héroïne pas comme les autres: Léonor n'est pas parfaite comme beaucoup d'héros de romans YA. Dans la série de livres Phobos, Victor Dixen pointe du doigt les réseaux sociaux et l'envers de la télé réalité ce qui est intelligent compte tenu de notre situation vis à vis de tout ça. J'ai beaucoup apprécié ce livre et les nombreux personnages en faisaint partie. L'auteur nous plonge dans un futur proche, sans nous donner de détails par rapport à la date de l'histoire. Beaucoup de technologies sont présentes telles que les tablettes, les téléphones ou encore les télévisions même s'ils les modèles n'existent pas (exemple avec les Karmaphones). Beaucoup de noms de personnes plus ou moins connues sont nommés tout au long de l'histoire comme James Dean ou Neil Armstrong. Le seul point négatif que j'ai trouvé à ce roman c'est la lenteur à laquelle l'histoire ce met en place. Bref tout ça pour dire que ce livre est à lire absolument car il est juste exceptionnel !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Roman_eBVB Posté le 15 Août 2019
              Revenons aujourd'hui sur le premier tome de la saga "Phobos", créée par Victor Dixen et parue aux éditions Robert Laffont 😃 Phobos, c'est l'histoire inédite d'un tout nouveau genre de voyage inter-planétaire : six filles et six garçons, séparés dans deux compartiments d'un vaisseau en route pour coloniser Mars, destinés à se séduire et se lier sous l’œil attentif du programme télévisé Genesis. L'une des candidates, Léonor, rêve d'amour et de gloire (car la beauté, elle l'a déjà), loin de la Terre, qui l'a rejetée dès son plus jeune âge. Mais ce qu'elle ignore, ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils ont pris un billet sans retour pour l'enfer... Depuis sa sortie en 2015, j'ai eu plus d'une fois l'occasion d'entendre parler de cette saga à succès et j'ai toujours été curieuse d'en apprendre plus. J'ai même bien failli acheter l'édition spéciale avec hardcover, mais les choses se sont déroulées différemment. Au final, ce livre a atterri dans mes mains d'une autre manière 🤷#8205;#9792;️ Impatiente de me lancer, les premiers moments m'ont fait très bonne impression. La situation initiale était chouette et promettait beaucoup de rebondissements à venir. On sent d'emblée l'incroyable travail de documentation et d'imagination de l'auteur, et le soin qu'il a... Revenons aujourd'hui sur le premier tome de la saga "Phobos", créée par Victor Dixen et parue aux éditions Robert Laffont 😃 Phobos, c'est l'histoire inédite d'un tout nouveau genre de voyage inter-planétaire : six filles et six garçons, séparés dans deux compartiments d'un vaisseau en route pour coloniser Mars, destinés à se séduire et se lier sous l’œil attentif du programme télévisé Genesis. L'une des candidates, Léonor, rêve d'amour et de gloire (car la beauté, elle l'a déjà), loin de la Terre, qui l'a rejetée dès son plus jeune âge. Mais ce qu'elle ignore, ce qu'ils ignorent tous, c'est qu'ils ont pris un billet sans retour pour l'enfer... Depuis sa sortie en 2015, j'ai eu plus d'une fois l'occasion d'entendre parler de cette saga à succès et j'ai toujours été curieuse d'en apprendre plus. J'ai même bien failli acheter l'édition spéciale avec hardcover, mais les choses se sont déroulées différemment. Au final, ce livre a atterri dans mes mains d'une autre manière 🤷#8205;#9792;️ Impatiente de me lancer, les premiers moments m'ont fait très bonne impression. La situation initiale était chouette et promettait beaucoup de rebondissements à venir. On sent d'emblée l'incroyable travail de documentation et d'imagination de l'auteur, et le soin qu'il a apporté aux petits détails, notamment techniques. Très partisane de l'alliance des mots et du visuel pour apporter un support dynamique et immersif, j'ai vraiment apprécié les schémas qui ont ponctué ce récit et se faisaient un devoir de préciser les explications déjà données 😃 Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce roman une référence en la matière et gagner toutes mes faveurs : une conquête spatiale, un huis-clos proche du type "vaisseau-monde", un jeu de speed-dating télévisé à la AMORT, Les Officiels comme je les aime, des secrets, un danger de mort imminent... Oui, tout y était, mais malheureusement, quelques petits hics sont venus s'ajouter à toute cette recette prometteuse 🤔 Bien que cela ne frappe pas immédiatement, j'ai été de plus en plus gênée par la tournure des dialogues, au fur et à mesure de ma lecture. Lorsqu'ils portent sur des choses simples, comme un échange banal, je ne vois rien à redire. Mais hélas, beaucoup de choses sont exposées via la parole et ne me semblent pas toujours à leur place. Il y a une forme d'exposition qui ne tombe pas toujours à pic et qui aurait nécessité - à mes yeux, du moins - des arcs descriptifs plus à propos. De même, au-delà des précisions d'ordre technique dont il est question dans ma précédente remarque, je ne suis pas parvenue à adhérer aux interactions des prétendants lors de leur session dans le Parloir. Je comprends bien la rapidité qu'engendre le principe du speed-dating, mais j'ai tout de même trouvé que les rendez-vous des prétendants manquaient un tout petit peu de naturel. Autant à certains moments, l'effet était volontaire et m'a arraché un rire ou deux, autant à d'autres moments... j'étais plus mitigée. Perplexe, aussi 😬 Les réactions des personnages sont parfois franchement déroutantes. On a du mal à comprendre les liens qui se tissent en si peu de temps, avec si peu de mots échangés et de tels élans, de telles démonstrations se "justifient" difficilement. J'ai cela dit préféré les interactions entre les jeunes qui habitent le Cupido plutôt que ceux des autorités qui détenaient droit de vie et de mort sur eux. L'héroïne, à cette occasion, m'a laissé sur un drôle de sentiment à son égard. C'est-à-dire que je ne peux pas prétendre m'être réellement attachée à elle d'une manière ou d'une autre, un peu décontenancée par la proportion que pouvait prendre ses réactions, mais j'étais malgré tout préoccupée par son sort - c'est donc bien que j'ai quand même dû m'attacher à elle sans m'en rendre compte à un moment donné 😉 En dépit de tout cela, j'étais quand même très intriguée par le problème principal sur lequel reposait l'intrigue et j'attendais avec impatience de voir la première résolution que devait apporter ce premier tome. En finalité, j'ai peur que l'auteur n'ait été contraint d'abattre ses cartes trop vite au cours de la première partie - ce qui était néanmoins essentiel et a parfaitement servi de catalyseur pour mettre en condition son lecteur 🧐#9757; -, ce qui a mené à un essoufflement et une petite longueur sur la seconde moitié. Il m'a peut-être manqué le pendant des garçons et une plus large immersion dans le quotidien de chaque groupe au sein d'un vaisseau comme le Cupido, qui offrait un cadre plein de possibilités. Pour autant, du peu que l'on a pu voir chacun des garçons, j'ai apprécié l'esprit d'équipe qu'ils semblaient dégager et leurs histoires individuelles. J'ai même ma petite préférence pour Kenji, bien qu'on ne l'ait que très peu vu, pour le coup 😇 En conclusion, Phobos reste tout de même une très bonne histoire pour les amateurs d'espace, de secrets et de jeu télévisé sur fond de danger de mort. Il m'est avis qu'une transposition à l'écran pourrait même offrir un superbe rendu ! Malgré mes petites réserves sur certains points de ce premier tome, je reste toutefois curieuse de savoir ce qu'il va advenir des candidats de Genesis et qui est ce fameux malheureux élu - les lecteurs comprendront de qui je veux parler 😏 Alors on se retrouve bientôt pour parler de la suite des aventures de Léonor et de tous les autres 😉 ----- 🌎🌙 ----- Le petit mot de la fin 🖋 Ce retour sur le premier tome de la saga « Phobos » n’est que le fruit d’une appréciation générale de la lectrice perdue au milieu d’une foule de tant d’autres que je suis. Les remarques, positives comme négatives, qui y sont établies ne sont que le reflet de mon avis personnel sur la question et ne sauraient s’autoproclamer références en la matière #9757; N’hésitez donc jamais à ouvrir vous-mêmes ce livre pour vous en faire votre propre avis et si je ne pouvais vous donner qu’un conseil, terminez-le quoi qu’il en soit, afin d’avoir toutes les cartes en mains pour vous prononcer sur la qualité de celui-ci dans son intégralité 😉 N’oublions jamais qu’un roman dont la lecture ne nous prend que quelques heures représente en réalité des mois de travail acharné de la part de l’auteur, qui a mis une importante part de lui dedans et qui a pris le risque d’exposer son bébé au reste du monde 💚
              Lire la suite
              En lire moins
            • Ninicoucou Posté le 13 Août 2019
              Un thème super intéressant la conquête de mars. Tout est réunis ! De plus une télé réalité qui montre que chaque actions va être décortiqué et que tout le monde sera mieux que vous qui vous êtes. Les personnages sont intéressant chacun son caractère et son passé. J’ai trouvé mes descriptions du programme spatiale vraiment très intéressante. Bref un super moment lecture.
            • TheNoseInBooks Posté le 7 Août 2019
              Phobos est une histoire originale et prenante écrite par un auteur qui a une plume efficace et addictive, car même s'il y a un manque d'actions et quelques longueurs, j'ai été captivée par le récit qui a su maintenir ma curiosité éveillée. Il manque un petit quelque chose pour que ce premier tome soit un coup de cœur mais je vous assure que j'ai passé un très bon moment avec cette lecture, que je vous recommande. Et que dire de l'intensité des cinquante dernières pages qui s'achèvent sur un cliffhanger ?!
            • Transfuge Posté le 21 Juillet 2019
              Une saga spatiale divertissante, avec une héroïne attachante et une intrigue simple, mais efficace. J'ai particulièrement apprécié la mise en place implacable du rôle prépondérant des réseaux sociaux dans l'intrigue: elle est réaliste à faire peur! Un peu trop fleur bleue à mon goût, mais cela plaira certainement aux adolescents, qui sont le public cible de ce roman qui donne vraiment envie de poursuivre l'aventure en dévorant le tome deux. C'est d'ailleurs ce que je vais faire! Une lecture longue, mais qui ne rebutera pas les ados peu lecteurs amateurs de science-fiction tant le style est fluide et accrocheur. A conseiller donc.

            les contenus multimédias

            Chargement en cours...
            INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
            Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Robert Laffont

              L'HoRoscope de l'été

              Ton avenir t'angoisse ? Tu ne sais pas encore ce que tu vas faire de tes vacances ? Est-ce que tu trouveras l'amour au camping des 3 crevettes ? Et la question la plus importante de toutes : quels livres vas-tu emporter en vacances ? 

              Pas de panique, la Team R a consulté les astres pour toi et te dit TOUT sur ton été littéR !

              Lire l'article
            • Par Robert Laffont

              Grand Prix de l'Imaginaire 2018 : la première sélection !

              La première sélection du Grand Prix de l’Imaginaire 2018 vient d’être dévoilée et la Collection R figure en bonne place parmi les nominés !

              Lire l'article