En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Phobos - Tome 1

        Robert Laffont
        EAN : 9782221146637
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 448
        Format : 135 x 215 mm
        Phobos - Tome 1

        Collection : Collection R
        Date de parution : 11/06/2015

        Six prétendantes.
        Six prétendants.
        Six minutes pour se rencontrer.
        L’éternité pour s’aimer.
        Ils veulent marquer l’histoire avec un grand H.

        Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils...

        Six prétendantes.
        Six prétendants.
        Six minutes pour se rencontrer.
        L’éternité pour s’aimer.
        Ils veulent marquer l’histoire avec un grand H.

        Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
        Elle veut trouver l’amour avec un grand A.
        Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…
        Même si le rêve tourne au cauchemar, il est trop tard pour le regretter.
        Le premier tome de la nouvelle série de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221146637
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 448
        Format : 135 x 215 mm
        Robert Laffont
        17.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • baka789 Posté le 23 Avril 2018
          Et bien j'ai été séduit par ce livre. Je pense que de ne pas trop en savoir avant de le lire, est une bonne chose. On est plus dans un roman d'anticipation, que de la SF pure , ce qui n'est pas pour me déplaire . pas mal de questions se posent dans ce premier volet. Certaines sont apportées dés la fin. Alors que d'autres restent en suspend, mais quand on sait qu'il y a quatre volumes plus un hors série . C'est peut être ce qui me fait peur , le charme va t il opéré tout le long de la saga ?
        • Sorello Posté le 19 Avril 2018
          Je savais pas si j'avais bien fait de lire le hors série Origines avant le premier tome, finalement si ! parce que sans ça, j'aurais été un peu frustré de si peu connaître les personnages (et finalement, je dirais meme que s'il y avait eu un Origines a propos des filles je l'aurais lu avant aussi) Du coup, ce premier tome est assez mitigé pour moi. y a beaucoup de choses que j'ai pas apprécié et pourtant, mon avis final est assez bon. globalement, phobos est un livre vraiment bien mais qui souffre de pas mal d'erreur à mon goût. Déjà, les dialogues des chapitres Hors Champ sont plutôt de mauvais goût, j'ai trouvé qu'ils sonnaient souvent faux. y a beaucoup d'information que les membres du Silence connaissaient et qui devaient resté secrète dont ils parlent ouvertement plutôt que d'en faire des sous-entendu pour un sujet "secret d'état" c'est assez étrange. je comprend qu'on voulait nous dévoiler les faits mais en plus de sonner atrocement faux ça nous a bousillé le suspens dès les premiers chapitres et c'était ce qui était vraiment dommage ! j'aurais préféré découvrir ça en même temps que Leonor, ou le déviner avant a la limite mais... Je savais pas si j'avais bien fait de lire le hors série Origines avant le premier tome, finalement si ! parce que sans ça, j'aurais été un peu frustré de si peu connaître les personnages (et finalement, je dirais meme que s'il y avait eu un Origines a propos des filles je l'aurais lu avant aussi) Du coup, ce premier tome est assez mitigé pour moi. y a beaucoup de choses que j'ai pas apprécié et pourtant, mon avis final est assez bon. globalement, phobos est un livre vraiment bien mais qui souffre de pas mal d'erreur à mon goût. Déjà, les dialogues des chapitres Hors Champ sont plutôt de mauvais goût, j'ai trouvé qu'ils sonnaient souvent faux. y a beaucoup d'information que les membres du Silence connaissaient et qui devaient resté secrète dont ils parlent ouvertement plutôt que d'en faire des sous-entendu pour un sujet "secret d'état" c'est assez étrange. je comprend qu'on voulait nous dévoiler les faits mais en plus de sonner atrocement faux ça nous a bousillé le suspens dès les premiers chapitres et c'était ce qui était vraiment dommage ! j'aurais préféré découvrir ça en même temps que Leonor, ou le déviner avant a la limite mais certainement pas le voir écrit noir sur blanc dès le départ, c'est dommage ça empêche toute curiosité au sujet du livre. les dialogues dans le parloir aussi sonnaient parfois faux, leur façon de raconter leur passé était un peu étrange par moment, on voulait y donner de l'intensité mais j'ai trouvé que ça retombait un peu à plat c'était dommage. et c'est là qu'Origine fait bien son job parce qu'elle permet d'apprécié des personnages qui m'auraient laissé indifférente avec la lecture seule de ce livre. Autre gros point négatif pour moi, Leonor. je l'ai trouvé assez capricieuse, parfois stupide dans ses choix. on la place en rebelle avec son système de parloir mais j'ai pas trop compris pourquoi elle faisait ça alors qu'elle a postulé pour Genesis et qu'elle savait ce qu'elle aurait a y faire. y a pas mal de lamentation de sa part aussi, sur sa présence, sur les garçons, sur les choix qu'elle a à faire, des comportements hostiles qui est proche de la violence gratuite et c'est dommage. Puis ce pseudo triangle amoureux m'a ennuyé, il était tellement prévisible mais surtout le choix final l'était encore plus. A partir de là, je vois pas trop l'intérêt. c'était un peu égoïste de continuer de voir les deux alors que dans toute la narration son choix est assez clair peu importe ce qu'elle peut prétendre. Enfin, le livre commence un peu longuement, la première partie est lourde à lire, pas forcément des plus intéressante et composé de dialogue assez faux notamment en hors champ. Par contre, la seconde moitié du livre m'a transportée. l'engrenage se met en route et le livre va un peu plus vite, on sent l'action qui arrive et un véritable suspens sur la fin qui sauve le livre et qui me fait le mettre en catégorie bronze. il ouvre la voie sur un second tome qui promet d'être assez riche en émotion et en action, je compte beaucoup là-dessus. ce premier tome de Phobos n'est pas génial, je pense c'est surtout un très très long prologue, une mise en place de l'histoire, des situations et même des couples avant de laisser place a quelque chose de plus intense. du moins j'espère. une bonne lecture, un peu longue mais pas décevante.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Armenia Posté le 16 Avril 2018
          Le programme de téléréalité Genesis offre à l'humanité la conquête de l'espace, et à douze de ses plus chanceux, une nouvelle vie. Six filles et six garçons de douze nationalités différentes, triés sur le volet, se voient promis un aller simple vers Mars, et l'amour avec un grand A. Mais entre les manigances de la production de Genesis, les personnalités flamboyantes des douze participants et leurs mensonges et secrets, parviendront-ils à conquérir la terre promise? Je pense que cette saga n'est plus à présenter : Phobos est peut-être bien déjà un classique de la littérature Young Adult française. A force d'en entendre parler, j'ai craqué et je me suis moi aussi lancée, avec un train de retard (voire deux), dans l'aventure. Comme j'ai enchaîné les trois tomes que j'avais à ma disposition, je vous propose une chronique groupée, en essayant d'éviter au maximum les spoilers. Mais ne vous y trompez pas : ce n'est pas parce que je les ai lus rapidement que j'ai aimé ma lecture... Attention : évidemment, les ressentis dont je parle sont les miens, et bien sûr pas une généralité. Certains de mes propos ne sont pas très bien nuancés mais l'idée n'est pas de dire "c'est nul"... Le programme de téléréalité Genesis offre à l'humanité la conquête de l'espace, et à douze de ses plus chanceux, une nouvelle vie. Six filles et six garçons de douze nationalités différentes, triés sur le volet, se voient promis un aller simple vers Mars, et l'amour avec un grand A. Mais entre les manigances de la production de Genesis, les personnalités flamboyantes des douze participants et leurs mensonges et secrets, parviendront-ils à conquérir la terre promise? Je pense que cette saga n'est plus à présenter : Phobos est peut-être bien déjà un classique de la littérature Young Adult française. A force d'en entendre parler, j'ai craqué et je me suis moi aussi lancée, avec un train de retard (voire deux), dans l'aventure. Comme j'ai enchaîné les trois tomes que j'avais à ma disposition, je vous propose une chronique groupée, en essayant d'éviter au maximum les spoilers. Mais ne vous y trompez pas : ce n'est pas parce que je les ai lus rapidement que j'ai aimé ma lecture... Attention : évidemment, les ressentis dont je parle sont les miens, et bien sûr pas une généralité. Certains de mes propos ne sont pas très bien nuancés mais l'idée n'est pas de dire "c'est nul" mais plutôt "je n'aime pas", même si ça peut apparaître autrement par moments... Commencons par les quelques points positifs : si j'ai enchaîné ces trois premiers tomes, c'est parce qu'il y a une caractéristique bien connue à Victor Dixen que je ne peux pas lui enlever : c'est un roi du cliffhanger. De plus, la lecture des trois tomes confondus est relativement addictive, mais surtout simple et rapide. Il y a également un peu de suspense qui tient le lecteur plus ou moins en haleine jusqu'à la fin. Enfin, il y a zéro temps mort, mais seulement une fois que l'intrigue démarre (ce qui met un petit moment dans le tome 1), et à l'exception du tome 3, où le milieu n'était qu'un enchaînement de longueurs. Le concept en lui-même est très intéressant, mais vraiment très mal exploité à mes yeux : face à des monstres du Young Adult comme par exemple Illuminae, que j'avais adoré, Phobos fait figure de space opera assez "bas de gamme". De plus, dans le tome 3, l'ajout d'une espèce de délire de science-fiction décalé, inadapté au reste du scénario et assez inutile ajoute à l'absurdité omniprésente dans la saga ; absurdité qui ne fait qu'aller crescendo. Les dialogues ne sont absolument pas crédibles, les personnages sont bourrés de stéréotypes, irréalistes et quasi détestables, et leurs décisions m'ont souvent parues incompréhensibles. La romance, quant à elle, ne sauve pas du tout les meubles, bien au contraire : tous les couples et leurs interactions sont à vomir (en tout cas pour moi, qui ne suis déjà pas une grande fan de romance). Comme je l'ai dit plus haut, le tome 1 met un petit moment à démarrer mais reste pour moi une lecture potable. Par contre, le tome 2 m'a donné l'impression qu'il ne se passait quasiment rien, malgré l'absence de longueurs. le tome 3, quant à lui, atteint le summum de l'absurdité et de l'irréalisme ; il ne s'y passe pas non plus grand chose au début, puis on enchaîne révélations et retournements de situations, mais voilà : trop de rebondissement tue le rebondissement. En plus d'être absurde, tout me paraît alors exagéré. Phobos est pour moi une énorme déception. Entre personnages irréalistes, dialogues peu crédibles et abondance d'absurdités (oui, c'est peut-être le mot que j'ai le plus répété dans cette chronique), pas moyen d'être embarquée sur le Cupido avec le reste des protagonistes et de leurs fans. Malgré cela, j'avoue que je lirais très probablement le quatrième et dernier tome ainsi que le préquel car Dixen est excellent en cliffhanger, et qu'il reste encore beaucoup de mystères et de questions sans réponses.
          Lire la suite
          En lire moins
        • LaBibliothequedeDeb Posté le 13 Avril 2018
          Je trouve qu'il y a plusieurs messages qui sont véhiculés dans ce premier tome. Tout d'abord, il y a une forte présence de l'amitié, dans les bons comme les mauvais moments. Ensuite, il y a le fait que l'amour peut naître d'un rien, quelques minutes sont suffisantes pour que les personnages se découvrent et s'apprécient dans le roman. Puis, que l'amour peut nous pousser à faire abstraction de certaines choses comme le font les prétendants qui font abstraction de leur passé pour se diriger vers un plus bel avenir. Enfin, le dernier message est qu'il faut toujours garder une part de méfiance envers les personnes qui nous entourent au risque d'être déçus d'elles et de leurs actions.
        • Romileon Posté le 12 Avril 2018
          Je m'abstiendrai de résumer le tome 1 puisque d'autres s'en sont déjà chargés. Je me contenterai de donner mon avis sur ce 1er volume que j'ai beaucoup apprécié. L'auteur nous amène en faire connaissance avec chaque personnage. Si dans ce début de la saga, certains sont plus étoffés que d'autres, on devine que les autres prendront toute la place qu'ils méritent au fil du récit. Les points de vue changent. On suit en priorité Leonor, la prétendante française à bord du Cupido. Rebelle, pleine de doutes tant sur le projet de colonisation de Mars, sur le choix de son futur compagnon et son aptitude à séduire, elle découvre que la base martienne n'est pas aussi sûre que les membres du projet Génésis veulent bien le faire croire à eux, aux sponsors, aux téléspectateurs. ... Car le monde entier regarde l'émission de télé réalité qui retransmet le voyage des filles, des garçons, leur rencontre afin de faire monter les enchères.. Il y a Serena Mc Bee. C'est la grande prêtresse de l'émission. Les prétendants lui vouent littéralement un culte car ils lui doivent tout, elle qui connait leur moindre secret et les a malgré tout retenu pour le projet. Animatrice de... Je m'abstiendrai de résumer le tome 1 puisque d'autres s'en sont déjà chargés. Je me contenterai de donner mon avis sur ce 1er volume que j'ai beaucoup apprécié. L'auteur nous amène en faire connaissance avec chaque personnage. Si dans ce début de la saga, certains sont plus étoffés que d'autres, on devine que les autres prendront toute la place qu'ils méritent au fil du récit. Les points de vue changent. On suit en priorité Leonor, la prétendante française à bord du Cupido. Rebelle, pleine de doutes tant sur le projet de colonisation de Mars, sur le choix de son futur compagnon et son aptitude à séduire, elle découvre que la base martienne n'est pas aussi sûre que les membres du projet Génésis veulent bien le faire croire à eux, aux sponsors, aux téléspectateurs. ... Car le monde entier regarde l'émission de télé réalité qui retransmet le voyage des filles, des garçons, leur rencontre afin de faire monter les enchères.. Il y a Serena Mc Bee. C'est la grande prêtresse de l'émission. Les prétendants lui vouent littéralement un culte car ils lui doivent tout, elle qui connait leur moindre secret et les a malgré tout retenu pour le projet. Animatrice de l'émission, c'est le personnage le plus trouble du récit. Ambitieuse, manipulatrice, fourbe, elle est prête à tout pour le pouvoir que lui confère l'émission. Enfin, il y a Andrew, le fils d'un des membres de l'équipe de Génésis. Frustré de ne pas avoir été retenu, il cherche à nuire à l'émission. Il s'introduit chez Serena Mc Bee et découvre que celle à une fille cachée... La fin de cette 1ere partie est du grand art de suspens : la tension est extrême entre les futurs colons, entre eux et Serena et l'accord qu'ils vont devoir conclure sans que le public découvre la vérité. Le style est simple, le rythme haletant...
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        Chargement en cours...
        INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
        Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.

        Lisez maintenant, tout de suite !