En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Phobos - Tome 1 - Prix découverte - Tirage limité

        Robert Laffont
        EAN : 9782221203361
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 448
        Format : 135 x 215 mm
        Phobos - Tome 1 - Prix découverte - Tirage limité

        Collection : Collection R
        Date de parution : 23/11/2017

        Six prétendantes.
        Six prétendants.
        Six minutes pour se rencontrer.
        L’éternité pour s’aimer.
        Ils veulent marquer l’histoire Avec un grand H.

        Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées.
        Ils sont...

        Six prétendantes.
        Six prétendants.
        Six minutes pour se rencontrer.
        L’éternité pour s’aimer.
        Ils veulent marquer l’histoire Avec un grand H.

        Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées.
        Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
        Elle veut trouver l’amour avec un grand A.
        Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…
        Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.
        Le premier tome de la série phénomène de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221203361
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 448
        Format : 135 x 215 mm
        Robert Laffont
        9.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • loreneblusseau Posté le 10 Septembre 2018
          Phobos est une saga géniale qui contient d'innombrables points positifs. Je vais tout de meme essayer d'en lister quelques uns: - tout d'abord, dans cette saga nous avons différents ponts de vues: 1. la Chaine Genesis: le point de vu des spectateurs, l'émission qui est retransmise a la télévision 2. Champs: le point de vu de Léonor 3. Contrechamps: le point de vu de Serena Mc Bee 4. Hors-Champs: le point de vu de Andrew, Harmony ou Cindy - ensuite, il y a de nombreux graphismes qui permettent de mieux imaginer les scènes - enfin, la plume de l'auteur est compétemment addictive ! l'auteur arrive a nous faire passer d'un sentiment a un autre en quelques lignes !!! En clair, cette saga est un coup de cœur, je me suis très profondément attachées au 12 prétendants.
        • totopinette Posté le 9 Septembre 2018
          En commençant ce roman, je l’avoues, je ne donnais pas cher de sa peau. Trop d’avis dithyrambiques, pas assez d’avis mitigés … Je suis souvent déçue par ce type d’ouvrage qui annonce des promesses non tenues. Cette fois, je me suis vite emballée. Parce qu’il faut l’avouer, pour le public visé, Phobos n’est pas mal du tout. #8232; Pour ma part, je n’ai pas trouvé les personnages particulièrement intéressants. Léonor (une française qui a un prénom qui s’écrit à l’américaine …) est la digne héritière de Katniss (que je déteste et que, non, je n’aime pas détester). Pourquoi ? C’est simple, au début elle donne l’impression d’être le pire parti de cette bande d’amoureux transits. Puis au final, elle se transforme … Pardon … Se métamorphose en la plus belle des déesses grecque. L’espace est visiblement magique … J’avoue avoir rigolé en l’imaginant vêtue d’un haut léopard … Oui, oui, l’auteur a osé ! Elle a un caractère de bipolaire, mais bon pourquoi pas ? Personnellement, je me suis pas spécialement attachée à elle. Ni à aucune autre d’ailleurs … La faute aux caractères trop enfantins et trop surjoués, je pense. Du côté des garçons, c’est la même chose … Je... En commençant ce roman, je l’avoues, je ne donnais pas cher de sa peau. Trop d’avis dithyrambiques, pas assez d’avis mitigés … Je suis souvent déçue par ce type d’ouvrage qui annonce des promesses non tenues. Cette fois, je me suis vite emballée. Parce qu’il faut l’avouer, pour le public visé, Phobos n’est pas mal du tout. #8232; Pour ma part, je n’ai pas trouvé les personnages particulièrement intéressants. Léonor (une française qui a un prénom qui s’écrit à l’américaine …) est la digne héritière de Katniss (que je déteste et que, non, je n’aime pas détester). Pourquoi ? C’est simple, au début elle donne l’impression d’être le pire parti de cette bande d’amoureux transits. Puis au final, elle se transforme … Pardon … Se métamorphose en la plus belle des déesses grecque. L’espace est visiblement magique … J’avoue avoir rigolé en l’imaginant vêtue d’un haut léopard … Oui, oui, l’auteur a osé ! Elle a un caractère de bipolaire, mais bon pourquoi pas ? Personnellement, je me suis pas spécialement attachée à elle. Ni à aucune autre d’ailleurs … La faute aux caractères trop enfantins et trop surjoués, je pense. Du côté des garçons, c’est la même chose … Je n’y ai trouvé aucune personnalité véritablement travaillée. Il leur manque une psychologie de fond (autre que : « on m’a jeté à la poubelle étant enfant »). Les méchants, quant à eux, sont tout droit sorti des œuvres de Pullman. La femme, belle, hautaine et intéressée … Vous l’avez reconnu ? C’est bien la mère de Lyra. Le portrait craché de Serena. Rien, donc, de bien innovant dans le genre. Il manquerait un peu de réelle cruauté, à mon sens.#8232; J’ai été, parfois, dérangée par quelques incohérences. Tous les pays du monde parlent-ils anglais ? Comment, Léonor, une française défavorisée a-t-elle appris cette langue qui fait tant défaut aux français ? Une simple couette cache-t-elle autant le visuel que le bruit ? N’est-il pas avéré qu’un enfant confronté à des épreuves sportives de façon précoce, ralenti sa croissance ? Ils veulent créer une civilisation sur Mars, mais leur donne déjà toutes les raisons de s’entretuer : amour et argent … Ah, et bien sûr, il n’y a que les chiens qui ont la chance de représenter leur espèce sur cette planète désolée. #8232; Ça manque parfois de crédibilité. Ce qui se ressent également dans les dialogues qui manquent horriblement de naturel. Comment un enfant de dix-sept ans peut-il s’exprimer comme un sage de deux-cent-trente ans ? #8232;Autre point déstabilisant : les répétitions. Désolé, mais trop c’est trop ! Si bien qu’en voyant des passages revenir sans cesse, j’arrêtais de les lire et passais au paragraphe suivant. Ajouté à ça, on a une superposition de phrase bateau, du style : « ce qui ne tue pas nous rend plus fort » … Ok ! Là, je me suis dit que j’avais vraiment vieilli. D’ailleurs ces petites phrases sont toujours tirées de la langue française mais on ne voit jamais d’expressions d’autres pays, alors que le programme Genesis sillonne le monde. #8232;Passons au chapitre romance … Je ne dirais que deux mots : gnangnan et lourdeur. Je n'aime pas les romances puériles ... Fin du chapitre. #8232;Quoiqu’il en soit, l’auteur a su ameuté son public avec des thèmes capable de le tenir en haleine : télé-réalité et recherche de partenaires. Sujet sans grand intérêt pour un public SF plus averti mais qui fonctionne. C’est malin et ça marche. Vous l’aurez compris, ces remarques font état de mes attentes personnelles, mais en prenant en compte le public visé, on peut dire que c’est réussi. Malgré tout ça, j’ai quand même voulu connaître la fin donc je lierais très certainement les autres tomes. En espérant que les personnages évoluent (pour ne pas dire, grandissent) un peu.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Livresque78 Posté le 29 Août 2018
          Retour à l’une de mes passions livresque, la dystopie et le Young adult, je n’y peux rien, j’adore ça. Phobos était dans ma liseuse depuis un moment, j’ai donc profité des vacances, de la plage et du camping pour m’y mettre et commencer le tome 1 et cela avec le plus grand des plaisirs. C’est avec un véritable enthousiasme que je vous en parle, j’ai beaucoup aimé l’histoire que j’ai trouvée assez originale dans son genre. Car il faut dire que le risque avec ce type de lecture est, de rapidement tourner en rond, surtout quand l’auteur s’adresse au départ et en priorité à un public assez jeune. Et bien ici, rien de tout cela, pas de niaiseries, pas de solutions faciles ou d’histoires déjà vues. Les personnages sont par contre comme souvent des enfants mal aimés, de qui la société future profite et abuse. Ici on atteint encore une fois des sommets dans la cruauté et la soif de pouvoir, les mensonges et les manipulations viennent de tous bords pour parvenir à atteindre son but.
        • Lademoiselleauxcerfs Posté le 29 Août 2018
          Léonor n’a pas de famille. Lorsque le programme Genesis est lancé, elle qui n’a rien à perdre dépose sa candidature. Elle fera parti du programme dont l’objectif est de trouver son futur mari parmi six prétendants et de s’entretenir avec l’un d’eux six minutes par semaine. Un vrai challenge. Ce n’est pas tout, ce programme consiste également à atterrir sur Mars en plusieurs mois à bord du Cupido. Bien entendu, tout ne va pas se dérouler comme prévu. Ce roman parle de six prétendants et six prétendantes. Concernant les candidates, je ne me suis attachée à personne, ce n’est que très tardivement (à la fin du livre) que l’une d’elle s’est détachée du lot. Il s’agit de Léonor, le personnage principal de la quadrilogie. Jusqu’au trois quarts de l’ouvrage, je l’ai trouvé banale même si elle possède une caractéristique qui la rend « différente », ce n’est qu’à la fin où j’ai découvert son vrai visage. C’est une jeune femme calme mais avec un fort caractère tout de même. Ce qui m’a plu chez elle, ce sont ses moments de colère où rien ne va et où nous la découvrons sous un jour nouveau. Chez les candidats masculins, je parlerai uniquement... Léonor n’a pas de famille. Lorsque le programme Genesis est lancé, elle qui n’a rien à perdre dépose sa candidature. Elle fera parti du programme dont l’objectif est de trouver son futur mari parmi six prétendants et de s’entretenir avec l’un d’eux six minutes par semaine. Un vrai challenge. Ce n’est pas tout, ce programme consiste également à atterrir sur Mars en plusieurs mois à bord du Cupido. Bien entendu, tout ne va pas se dérouler comme prévu. Ce roman parle de six prétendants et six prétendantes. Concernant les candidates, je ne me suis attachée à personne, ce n’est que très tardivement (à la fin du livre) que l’une d’elle s’est détachée du lot. Il s’agit de Léonor, le personnage principal de la quadrilogie. Jusqu’au trois quarts de l’ouvrage, je l’ai trouvé banale même si elle possède une caractéristique qui la rend « différente », ce n’est qu’à la fin où j’ai découvert son vrai visage. C’est une jeune femme calme mais avec un fort caractère tout de même. Ce qui m’a plu chez elle, ce sont ses moments de colère où rien ne va et où nous la découvrons sous un jour nouveau. Chez les candidats masculins, je parlerai uniquement du prétendant qui a volé mon cœur. Il s’agit de Mozart, son histoire m’a touché, sa sincérité, sa gentillesse et sa confiance. Un amour de garçon. Je ne souhaite pas parler des autres participants puisque, comme les filles, je n’ai pas trouvé les autres personnages très intéressants. J’avais une boule au ventre lors des premiers chapitres, je trouvais que l’univers était trop centré sur l’aspect scientifique et cela m’a effrayé. Heureusement, cela n’a pas duré longtemps et je suis vite entrée dans l’univers de Phobos et de la quête amoureuse. Cette saga me tentait énormément car je trouvais le concept vraiment incroyable et intéressant. Je ne me suis pas trompée, la base du roman est vraiment travaillée et bien imaginée. Nous allons de découverte en découverte à chaque entretien. Il y a des schémas afin d’aider le lecteur à se projeter et à bien comprendre l’univers et le vaisseau dans lesquels évoluent les personnages. Le livre est rythmé. Je suis ravie de ma lecture, heureuse d’avoir sauté le pas de ce premier tome. J’ai tellement aimé et j’ai trouvé cela si original qu’il me tarde de lire le deuxième tome. Un très beau travail !
          Lire la suite
          En lire moins
        • LeslecturesdeFrimousse Posté le 28 Juillet 2018
          J’ai tout simplement Adoré ce premier tome ! L’histoire est très intéressante car dès le début on a les deux facettes de l’histoire. Et on sait par la même occasion que rien ne va se terminer bien ! J’ai beaucoup aimé Léonor, elle m’a plu dès les premières pages et même si son choix de garçon est assez prévisible on a beaucoup de plaisir à la suivre tout au long des chapitres ! J’aimerais beaucoup apprendre à connaître les garçons car on n’en sait pas beaucoup sur eux à part une partie de leurs secrets. Le suspense est présent tout au long de l’histoire et bien sûr ce tome se finit par une belle tension ! J’ai également hâte de voir comment vont être former les couples même si cela laisse peu de doute pour une grande partie des personnages. Mais j’ai aussi envie de voir si les couples vont tenir et rester souder jusqu’à la fin ! J’ai vraiment hâte de pouvoir me procurer la suite ! Mais on sens déjà que des retournements de situations son envisageable pour la suite et on attend que ça ! Ma note : 19/20 Un premier tome addictif qui promet une série haute... J’ai tout simplement Adoré ce premier tome ! L’histoire est très intéressante car dès le début on a les deux facettes de l’histoire. Et on sait par la même occasion que rien ne va se terminer bien ! J’ai beaucoup aimé Léonor, elle m’a plu dès les premières pages et même si son choix de garçon est assez prévisible on a beaucoup de plaisir à la suivre tout au long des chapitres ! J’aimerais beaucoup apprendre à connaître les garçons car on n’en sait pas beaucoup sur eux à part une partie de leurs secrets. Le suspense est présent tout au long de l’histoire et bien sûr ce tome se finit par une belle tension ! J’ai également hâte de voir comment vont être former les couples même si cela laisse peu de doute pour une grande partie des personnages. Mais j’ai aussi envie de voir si les couples vont tenir et rester souder jusqu’à la fin ! J’ai vraiment hâte de pouvoir me procurer la suite ! Mais on sens déjà que des retournements de situations son envisageable pour la suite et on attend que ça ! Ma note : 19/20 Un premier tome addictif qui promet une série haute en couleur et avec beaucoup de mystères encore à élucider ! #Frimousse
          Lire la suite
          En lire moins

        les contenus multimédias

        INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
        Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !