Lisez! icon: Search engine
Perrin
EAN : 9782262079284
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 154 x 240 mm

Pierre Messmer

Le dernier gaulliste

Date de parution : 19/03/2020
Héros de la France combattante, grand serviteur de la nation et homme de lettres : le parcours exceptionnel de Pierre Messmer
« Pour me trouver moi-même, je pars et je combats » : la devise qu’il fait graver sur son épée d’académicien, en 1999, dit assez qui était Pierre Messmer (1916-2007). Jeune homme de bonne famille promis à un bel avenir dans l’administration de la France d’outre-mer, rien ne le prédisposait à sa première... « Pour me trouver moi-même, je pars et je combats » : la devise qu’il fait graver sur son épée d’académicien, en 1999, dit assez qui était Pierre Messmer (1916-2007). Jeune homme de bonne famille promis à un bel avenir dans l’administration de la France d’outre-mer, rien ne le prédisposait à sa première vie, celle d’aventurier, entreprise dès juin 1940 alors qu’il choisit de rejoindre Londres et la France libre pour continuer le combat. De ses expéditions avec la Légion étrangère, de Dakar en 1940 jusqu’à la libération de Paris et la campagne d’Allemagne en 1945, il est ensuite parachuté au Tonkin, où il sera démobilisé. Débute alors sa deuxième vie, celle, programmée, d’administrateur : Mauritanie, Côte d’Ivoire, Cameroun, A.-É.F., A.-O.F. Là encore, Messmer brille par son investissement et son grand professionnalisme. Tant et si bien que le général de Gaulle, qui l’avait fait Compagnon de la Libération en juin 1941, décide d’en faire son ministre des Armées – il sera la cheville ouvrière du grand dessein gaullien de la création de la force de frappe nucléaire. Messmer sera encore ministre dans le gouvernement Chaban-Delmas, puis Premier ministre de Georges Pompidou (1972-1974). Sa vie politique achevée, celle d’homme de lettres commence : une troisième vie aussi exceptionnelle que les deux premières, qui le conduit jusqu’à l’Institut de France, dont il devient le chancelier.
Fort de sources et de témoignages inédits, Frédéric Turpin brosse avec talent le portrait sans complaisance de cet homme de convictions, dont les vies valent bien des romans d’aventures.
 
Professeur d’histoire contemporaine à l’université Savoie-Mont-Blanc, Frédéric Turpin est spécialiste d’histoire politique (du gaullisme tout particulièrement), de la décolonisation et des mondes ultramarins. Il est notamment l’auteur de De Gaulle, Pompidou et l’Afrique (1958-1974). Décoloniser et coopérer (2010), Jacques Foccart. Dans l’ombre du pouvoir (2015) et La France et la Francophonie politique. Histoire d’un ralliement difficile (2018, prix Jean Sainteny 2019 de l’Académie des sciences morales et politiques).
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782262079284
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 154 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Bigmammy Posté le 23 Juin 2020
    Cest un peu par hasard que je suis tombée sur la biographie de Pierre Messmer (1916 - 2007), figure emblématique du combattant héroïque, dont j'avoue avoir ignoré bien des aspects. Pour moi, c'était l'homme de Bir-Hakeim, l'officier de Légion (13ème demi-brigade de la Légion étrangère), l'administrateur des colonies devenu ministre des Armées (entre autres portefeuilles) puis Premier ministre peu flamboyant … Découvrant cette vie de dévouement et d'amour de la France, de fidélité absolue à De Gaulle, j'ai appris et compris bien des choses sur le parcours exceptionnel d'un homme droit – certains diront raide – qui cachait bien son incroyable gentillesse, son absence d'appétence pour les joutes politiques, sa franchise dans l'engagement. Bien entendu, cette biographie n'est pas à charge. Elle retrace la vie ouvementée d'un jeune lieutenant de réserve, qui vient de terminer ses études à l'Ecole nationale de la France d'Outre-Mer et qui décide instinctivement, après l'allocution du Maréchal Pétain le 17 juin 1940, de rejoindre l'Afrique pour y continuer le combat, sans avoir entendu l'Appel du lendemain . Il rallie la France Libre et ses premiers combats se déroulent en Syrie, puis nous connaissons tous son action extraordinaire à Bir-Hakeim, résistance acharnée contre l'Afrikakorps de Rommel et tournant de la... Cest un peu par hasard que je suis tombée sur la biographie de Pierre Messmer (1916 - 2007), figure emblématique du combattant héroïque, dont j'avoue avoir ignoré bien des aspects. Pour moi, c'était l'homme de Bir-Hakeim, l'officier de Légion (13ème demi-brigade de la Légion étrangère), l'administrateur des colonies devenu ministre des Armées (entre autres portefeuilles) puis Premier ministre peu flamboyant … Découvrant cette vie de dévouement et d'amour de la France, de fidélité absolue à De Gaulle, j'ai appris et compris bien des choses sur le parcours exceptionnel d'un homme droit – certains diront raide – qui cachait bien son incroyable gentillesse, son absence d'appétence pour les joutes politiques, sa franchise dans l'engagement. Bien entendu, cette biographie n'est pas à charge. Elle retrace la vie ouvementée d'un jeune lieutenant de réserve, qui vient de terminer ses études à l'Ecole nationale de la France d'Outre-Mer et qui décide instinctivement, après l'allocution du Maréchal Pétain le 17 juin 1940, de rejoindre l'Afrique pour y continuer le combat, sans avoir entendu l'Appel du lendemain . Il rallie la France Libre et ses premiers combats se déroulent en Syrie, puis nous connaissons tous son action extraordinaire à Bir-Hakeim, résistance acharnée contre l'Afrikakorps de Rommel et tournant de la guerre en Libye. Compagnon de la Libération, il aura pendant toute sa carrière comme ami et collaborateur Hubert Germain, l'homme que l'on a vu deviser avec le Président Macron lors de la célébration du 18 juin aux Invalides. Ce qui m'a intriguée dans le déroulé de carrière de ce grand serviteur de l'Etat, c'est le décalage entre l'image de raideur toute militaire et de Lorrain, sa pudeur, son manque de talent de communicateur et finalement son caractère profondément humain. Ses scrupules, en particulier sa tristesse devant le sort réservé aux Harkis et à leurs familles après la fin de la guerre d'Algérie. Où l'on voit aussi comment la France s'est complètement trompée en faisant confiance aux signataires des engagements conclus dans les accords d'Evian et notre manque total de prévoyance devant le flux inattendu des rapatriés d'Algérie. Homme de foi sincère, mais amateur de jolies femmes – on l'appelait le Beau Pierre – sa manie de parler franc, supportant mal les coups tordus, il n'était finalement pas bien armé pour supporter les bassesses du métier politique. Travailleur acharné, organisateur efficace, il a prouvé l'étendue de ses compétences de commandement et de gestion dans ses différents postes, en Afrique, au Ministère de la France d'Outre-mer, surtout comme ministre des Armées, mais il fut sans doute moins heureux comme Premier Ministre. Mais il eut une nouvelle carrière comme Académicien, on le sait beaucoup moins. Qui se souvient de son action lors du lancement de la ligne TGV Paris-Marseille, la mise en oeuvre de la force de frappe nucléaire, le programme de construction des centrales nucléaires en réponse au choc pétrolier de 1973 ? Partisan sincère de l'indépendance des pays africains, il s'est sans cesse heurté à l'influence de Jacques Foccart, le Monsieur Afrique des Présidents successifs. Une dernière surprise : sa vie amoureuse. le grand amour de sa vie, Christiane, est mariée. Ils se séparent. Il épouse la flamboyante Gilberte, plus âgée que lui de quelques années, Mais n'oublie pas celle qu'il aime. Après 44 années de mariage, Gilberte meurt. A 83 ans, Pierre se remarie après un deuil d'une année avec celle qu'il n'a jamais oubliée, devant le maire et à l'église … Etonnant, non ?
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PERRIN
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    Perrin

    Pierre Messmer : le portrait exceptionnel d'un grand serviteur de la nation

    Héros de la France combattante, grand serviteur de la nation et homme de lettres, voici enfin une biographie qui met en lumière le parcours exceptionnel de Pierre Messmer. Frédéric Turpin, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Savoie Mont Blanc, spécialiste d’histoire politique et du gaullisme particulièrement, nous en apprend un peu plus sur la vie de l’homme politique. Rencontre.

    Lire l'article