Lisez! icon: Search engine
Omnibus
EAN : 9782258135437
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 600
Format : 160 x 201 mm

Pirates, histoires vraies

Des Barbaresques à l'affaire du Ponant

Date de parution : 14/04/2016
Six récits - témoignages vécus ou enquêtes - qui restituent la réalité de l'aventure pirate dans toute sa violence
Le personnage du pirate est aujourd'hui désincarné, en passe de devenir une illusion à l'usage des enfants et des romantiques. Il est temps de retourner voir ce que cachent la légende et les interprétations anarcho-poétiques, à la découverte des hommes et des faits.  
Dominique Le Brun a réuni six récits -témoignages vécus ou...
Le personnage du pirate est aujourd'hui désincarné, en passe de devenir une illusion à l'usage des enfants et des romantiques. Il est temps de retourner voir ce que cachent la légende et les interprétations anarcho-poétiques, à la découverte des hommes et des faits.  
Dominique Le Brun a réuni six récits -témoignages vécus ou enquêtes - qui restituent la réalité nue. Il propose ainsi une expérience troublante : voyager en compagnie des criminels de la mer à travers le temps et l'espace.  L'exaltation de la chasse,  le face à face entre victime et bourreau, l'or, le sang et la peur... cette violence extrême qui court à travers les textes fait que le livre n'est pas à mettre dans les rayons jeunesse. Mais on y trouve encore et toujours, au-delà du pillage et du meurtre, le vent de l'aventure absolue, celle que portent les océans.
Témoignage d'un captif des Barbaresques (XVIe siècle) - Portraits de flibustiers, par un homme qui les a connus, OExmelin (XVIIe siècle) -  Histoire de Jean Lafitte, par Georges Blond (début XIXe siècle) - La piraterie dans le Pacifique (enquête sur affaire de la Papeete, fin XIXe siècle) - Mémoires du "dernier corsaire", Lückner (1914-1918) - L'affaire du Ponant, témoignage du skipper du bateau (2008).   L'anthologie est composée d'extraits d'ouvrages.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258135437
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 600
Format : 160 x 201 mm
Omnibus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • jgcentauro Posté le 16 Février 2019
    la piraterie au cours des ages, c'est très intéressant d'apprendre l'organisation de ces aventuriers des mers , même si les aventuriers en question commettent horreurs sur horreurs . par contre au niveau littéraire , il n'y a guère que deux histoires bien narrées , les autres sont extraites des livres de bords et traduites telles quelles .
  • okka Posté le 22 Décembre 2016
    💰 Tout le monde cherche à faire sa place au soleil et le seul moyen est de ce le « payer » avec l’or, l’argent, les diamants, le commerce d’esclaves, la contrebande… L’ironie est que les gens dit « civilisé » : ceux portant des perruques et des habits riches en étoffe, ont fait fortune en soumettant des peuples et en pillant leurs richesses, plutôt qu’être gentilshommes en faisant honnête commerce. Espagnols, Portugais, Anglais, Français, Hollandais… Tous ces pays riches ont vampirisé le reste du monde (leurs proies). #9760; Mais la chose la plus drôle quand on y repense mais aussi triste, sont les pirates injustement condamnés, tués, alors qu’ils ne font que voler à des voleurs. Tel des Robin des Bois, volant les riches pour redonner aux pauvres. Et on sait très bien qu’un voleur n’aime pas être volé. Les pirates sont vus comme des monstres sanguinaires par l’Ancien Monde. Cette image est une propagande faite par la bourgeoisie visant le peuple pour que leur commerce prospère en mettant fin à ces « hors-la-loi ». #9774; Donc, comme tout le monde on désire vivre en paix et avoir son chez soi, son bout de terre et les... 💰 Tout le monde cherche à faire sa place au soleil et le seul moyen est de ce le « payer » avec l’or, l’argent, les diamants, le commerce d’esclaves, la contrebande… L’ironie est que les gens dit « civilisé » : ceux portant des perruques et des habits riches en étoffe, ont fait fortune en soumettant des peuples et en pillant leurs richesses, plutôt qu’être gentilshommes en faisant honnête commerce. Espagnols, Portugais, Anglais, Français, Hollandais… Tous ces pays riches ont vampirisé le reste du monde (leurs proies). #9760; Mais la chose la plus drôle quand on y repense mais aussi triste, sont les pirates injustement condamnés, tués, alors qu’ils ne font que voler à des voleurs. Tel des Robin des Bois, volant les riches pour redonner aux pauvres. Et on sait très bien qu’un voleur n’aime pas être volé. Les pirates sont vus comme des monstres sanguinaires par l’Ancien Monde. Cette image est une propagande faite par la bourgeoisie visant le peuple pour que leur commerce prospère en mettant fin à ces « hors-la-loi ». #9774; Donc, comme tout le monde on désire vivre en paix et avoir son chez soi, son bout de terre et les pirates incarnent la liberté de ne pas se soumettre à ce gouvernement malhonnête qui rend esclave son peuple et celui des autres. Ils sont comme des révolutionnaires qui ont eu le courage de ne pas plier le genou en prenant les armes et en vivant de leur côté. Dans ce livre Dominique LE BRUN a regroupé six extraits de vrais récits sur la piraterie de 1621 à 2008. On y découvre que ces pirates de l’Empire Ottoman dans le premier récit et les Somaliens appartenant au groupe Costy Guard dans le dernier récit ont un respect de leur prisonnier et surtout prisonnière que n’ont pas les peuples Occidentaux. « Nous ne sommes pas des terroristes, juste des voleurs. Il n’y a que l’argent qui nous intéresse ». Beaucoup pourraient penser à tort que parce qu’ils sont pauvres qu’ils n’ont pas eu d’éducation mais ceux-là ont un code, des principes, qui comparé à nous, nous ferait avoir honte. D’après le récit du « Chirurgien de la flibuste 1666-1672, » on y apprend que les pirates utilisent de trop le supplice de la gêne pour faire parler ceux qu’ils capturent pour avoir des informations rapidement même si cela tue le prisonnier, et ainsi par cette mort fait parler ceux qui ne l’ont pas encore subis. Dans : « Le dernier roi des flibustiers, 1803-1816. » Le Français Jean Laffite, qui par ses pirateries sur les navires Espagnols et Anglais avec des mandats le lui permettant d’attaquer l’un au service de l’autre, a enrichi l’Amérique en appauvrissant les 2 autres, mais a eu pour seul remercîment de s’être vue dépossédé de tout par les Américains. Cela nous apprend que pour être intouchable il aurait fallu être plus qu’un simple commerçant enrichissant les gens fortunés. Dans « Un pirate dans la Grande Guerre, 1914-1918 » nous apprenons que le célèbre Felix von Luckner, commandant du voilier pirate SM Seeadler, connu pour avoir été filou en prenant par surprise les Alliés avec son voilier qui à l’époque les navires étaient majoritairement en acier et navigants au charbon. On y apprend que la qualité des marchandises Allemandes (Deutsch qualität) l’était déjà irréprochable à l’époque. Mais le plus surprenant était leur respect vis-à-vis de leurs ennemis en se conduisant comme des gentlemans et non en hommes cruels comme l’image qui a véhiculé sur eux ; car les Allemands payèrent l’intégrité de la paye aux marins quand ils leur redonnèrent leur liberté à bord du Cambronne. Ce livre fera peut-être réfléchir certain sur la place de l’argent, qui a pourri l’humanité en l’obligeant à payer la liberté, la paix, et surtout la Vie. Mais surtout ces extraits dans ce roman nous donnent une autre image de ces pirates des mers qui malgré les siècles n’ont pas jeté l’ancre. #9875;
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tubano Posté le 9 Octobre 2016
    Histoire vrais de pirates
  • bebi Posté le 19 Juin 2016
    Les pirates sont souvent vus comme des personnages de fiction, de roman épique, ou des tombeurs de ces dames. Pourtant, de véritables pirates ont sillonné les mers à la recherche de trésors, provoquant des naufrages, réduisant les occupants à l'esclavage. Pour d'autres, cela a été le moyen d'agrandir leur fortune et leur flotte. Mais on aurait tendance à oublier qu'aujourd'hui encore, des pirates des mers peuvent prendre en otage le personnel d'un bateau, réquisitionnant le bâtiment par la même occasion. Ce livre, épais et complet, retrace pour nous les aventures à quatre époques différentes de l'histoire. Au XVIIe siècle, les pirates n'avaient peur de rien, et ne s'encombraient pas de sentiments. Ils mettaient à feu et à sang un navire qu'ils croisaient, emprisonnaient les rescapés pour les vendre ensuite aux barbaresques, réquisitionnait toutes les fortunes, et s'en allaient ensuite tout dépenser en alcool et en femmes. C'était une vie dangereuse, faite de risques, de batailles et parfois de défaites. C'était un monde dur, et les hommes perdaient parfois la vie très jeune. Des récits de première main ont été retrouvés et réédités pour notre plus grand bonheur. Une autre histoire qui a également fait grand bruit, il y a peu, c'est la prise d'otage du Ponant, un... Les pirates sont souvent vus comme des personnages de fiction, de roman épique, ou des tombeurs de ces dames. Pourtant, de véritables pirates ont sillonné les mers à la recherche de trésors, provoquant des naufrages, réduisant les occupants à l'esclavage. Pour d'autres, cela a été le moyen d'agrandir leur fortune et leur flotte. Mais on aurait tendance à oublier qu'aujourd'hui encore, des pirates des mers peuvent prendre en otage le personnel d'un bateau, réquisitionnant le bâtiment par la même occasion. Ce livre, épais et complet, retrace pour nous les aventures à quatre époques différentes de l'histoire. Au XVIIe siècle, les pirates n'avaient peur de rien, et ne s'encombraient pas de sentiments. Ils mettaient à feu et à sang un navire qu'ils croisaient, emprisonnaient les rescapés pour les vendre ensuite aux barbaresques, réquisitionnait toutes les fortunes, et s'en allaient ensuite tout dépenser en alcool et en femmes. C'était une vie dangereuse, faite de risques, de batailles et parfois de défaites. C'était un monde dur, et les hommes perdaient parfois la vie très jeune. Des récits de première main ont été retrouvés et réédités pour notre plus grand bonheur. Une autre histoire qui a également fait grand bruit, il y a peu, c'est la prise d'otage du Ponant, un bateau de plaisance navigant dans des eaux réputées dangereuses. Cela se passait en 2008, ce n'est donc pas si loin et le risque était bien réel. Des somaliens avaient réquisitionné le navire et avaient réclamé une rançon très importante en échange de la libération de l'équipage. Le capitaine du bateau nous donne dans ce livre un récit véridique et inestimable. Ce livre était vraiment très intéressant. Je l'ai lu de bout en bout avec le même plaisir, quelle que soit l'époque traitée. J'ai beaucoup aimé, justement, que le style d'écriture soit resté tel qu'il avait été à l'époque. Au fil des chapitres, on voit vraiment le changement de style selon le narrateur. C'est un plus vraiment appréciable. J'ai passé un très bon moment avec ce livre. Il est très intéressant, et donne une possibilité de voir ce que pouvait être la vie des pirates mais également de ceux qui était leurs prisonniers. Si le sujet vous vous intéresse, je vous le recommande vivement. Points attribués: 9/10 Je remercie l'édition Omnibus et Babélio pour cette occasion particulière
    Lire la suite
    En lire moins
  • fangtasia Posté le 16 Juin 2016
    Dans ce livre Dominique Le Brun, nous fait voguer à côté de pirates sanguinaires à travers les âges (17e siècle à 2008) et les contrés. Nous découvrons les aspects tragiques et sordides de leur vie, leurs évolutions au fil des siècles, ainsi que le portrait croisé d’homme ou de femme prisonnier de ces derniers. Dominique Le Brun nous fait découvrir six histoires vraies de pirates, toutes plus passionnantes les unes que les autres, mais qui vous feront frémirs. Ce qui est paradoxal. Car ces pirates ont toujours fasciné le monde, et pourtant on est loin du capitaine Jack Sparrow. D’ailleurs, ils sont souvent mieux perçus que leur victime... Je crois qu’il y aurait de quoi débattre. Le style de l’auteur est très agréable, on tourne les pages avidement, malgré le fait de ce beau pavé de 662 pages. On est captivé du début à la fin, complètement immergé dans ces aventures et batailles épiques. Néanmoins, j’ai un petit bémol, j’aurais aimé par moment un lexique pour le vocabulaire spécifique pour tout ce qui touche les pirates et bateaux, cela m’aurait aidé à encore mieux cerner ce monde pour la néophyte que je suis. De plus, une petite carte au départ... Dans ce livre Dominique Le Brun, nous fait voguer à côté de pirates sanguinaires à travers les âges (17e siècle à 2008) et les contrés. Nous découvrons les aspects tragiques et sordides de leur vie, leurs évolutions au fil des siècles, ainsi que le portrait croisé d’homme ou de femme prisonnier de ces derniers. Dominique Le Brun nous fait découvrir six histoires vraies de pirates, toutes plus passionnantes les unes que les autres, mais qui vous feront frémirs. Ce qui est paradoxal. Car ces pirates ont toujours fasciné le monde, et pourtant on est loin du capitaine Jack Sparrow. D’ailleurs, ils sont souvent mieux perçus que leur victime... Je crois qu’il y aurait de quoi débattre. Le style de l’auteur est très agréable, on tourne les pages avidement, malgré le fait de ce beau pavé de 662 pages. On est captivé du début à la fin, complètement immergé dans ces aventures et batailles épiques. Néanmoins, j’ai un petit bémol, j’aurais aimé par moment un lexique pour le vocabulaire spécifique pour tout ce qui touche les pirates et bateaux, cela m’aurait aidé à encore mieux cerner ce monde pour la néophyte que je suis. De plus, une petite carte au départ de chaque chapitre aurait permis de mieux visualiser leur nombreux déplacement en mer. Certes, mes revendications restent minimes, mais cela aurait apporté un véritable petit plus. En bref, je recommande chaudement cet ouvrage, instructif, pour les amoureux des pirates qu’ils soient néophytes dans ce domaine ou pas. C’est toujours intrigant, passionnant et effrayant ces histoires de pirates qui sillonnent encore nos mers...
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Omnibus

    Omnibus, 30 ans… d'aventures maritimes

    Pour les 30 ans des éditions Omnibus, Dominique Le Brun, auteur et anthologiste, rend hommage en quelques mots à notre catalogue, qu’il enrichit depuis presque vingt ans de sa passion pour la mer.

    Lire l'article