Lisez! icon: Search engine
Poulpe Fictions
EAN : 9782377420056
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 210 mm

Poules, renards, vipères - Zora (tome 2) - Lecture roman jeunesse fantastique animaux - Dès 8 ans

,

Date de parution : 25/01/2018
La suite des aventures d’Albin, Zora et Célis, au royaume des renards !
Albin et Zora s’apprêtent à redescendre du mont Chicken avec Filvite et le comte d’Ergot. Ils habitent bien sur une île et la montée des eaux de l’océan menace le territoire des vipères ! Il faut à tout prix convaincre les trois royaumes de s’unir pour éviter la catastrophe, mais... Albin et Zora s’apprêtent à redescendre du mont Chicken avec Filvite et le comte d’Ergot. Ils habitent bien sur une île et la montée des eaux de l’océan menace le territoire des vipères ! Il faut à tout prix convaincre les trois royaumes de s’unir pour éviter la catastrophe, mais Griffsec et Hagard le Solitaire, un renard cruel, ont d’autres idées en tête…

#aventure #guerredesclans #royaumedesrenards
Découvrez aussi le premier tome de cette trilogie d’aventures dans « Albin». Et la suite bientôt !
Des romans illustrés idéaux pour les lecteurs et lectrices de 8/11 ans !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377420056
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Polpol Posté le 8 Novembre 2020
    les trois ami s'organise pour contrer les plant de Griffsec pendant ce temp les eau fragilise l'île et Goupil le malin repousse les renard gris qui ce sont allié a Griffsec j'ai aimer ce livre autant que le tome 1 les dessin sont toujours aussi beau
  • Charliebbtl Posté le 30 Juin 2019
    La rébellion s’organise A la différence du précédent tome dont l’objectif était avant tout de définir la menace (les eaux fragilisant peu à peu l’île sur laquelle vivent les trois clans), on assiste ici aux débuts d’une confrontation des trois clans. En effet, attisées par l’ambition respective de Griffsec et d’Hagard, les hostilités ont débuté chez les Poules et les Renards (les Vipères sont encore là en observatrices plus qu’en actrices. Le tome 3 devrait changer la donne pour ce dernier clan). Là encore, Paul Ivoire réussit à merveille à mettre en avant le conflit entre intérêts personnels et intérêts particuliers. Griffsec et Hagard sont des êtres puant l’opportunisme mais sous deux formes différentes. Griffsec est un être vil, menteur, hypocrite et prêt à tout pour s’emparer du pouvoir et Faubec, son fils, semble être son digne héritier, même s’il est un peu moins malin. Hagard, lui, est déjà un paria puisqu’il mène le groupe des Solitaires bannis du clan pour leurs actions extrémistes vis-à-vis de leurs voisins. Son désir de s’emparer du pouvoir n’est donc pas seulement guidé par l’ambition mais surtout par sa soif de revanche sur le clan des renards. Sa violence est d’ailleurs à l’échelle de la... La rébellion s’organise A la différence du précédent tome dont l’objectif était avant tout de définir la menace (les eaux fragilisant peu à peu l’île sur laquelle vivent les trois clans), on assiste ici aux débuts d’une confrontation des trois clans. En effet, attisées par l’ambition respective de Griffsec et d’Hagard, les hostilités ont débuté chez les Poules et les Renards (les Vipères sont encore là en observatrices plus qu’en actrices. Le tome 3 devrait changer la donne pour ce dernier clan). Là encore, Paul Ivoire réussit à merveille à mettre en avant le conflit entre intérêts personnels et intérêts particuliers. Griffsec et Hagard sont des êtres puant l’opportunisme mais sous deux formes différentes. Griffsec est un être vil, menteur, hypocrite et prêt à tout pour s’emparer du pouvoir et Faubec, son fils, semble être son digne héritier, même s’il est un peu moins malin. Hagard, lui, est déjà un paria puisqu’il mène le groupe des Solitaires bannis du clan pour leurs actions extrémistes vis-à-vis de leurs voisins. Son désir de s’emparer du pouvoir n’est donc pas seulement guidé par l’ambition mais surtout par sa soif de revanche sur le clan des renards. Sa violence est d’ailleurs à l’échelle de la frustration qui est la sienne et l’on ne peut nier que Griffsec est un petit joueur face à lui, même si ce dernier n’en a pas vraiment conscience (En somme, il est finalement aussi bête que son fils). Au vu des violences auxquelles sont prêts à se livrer ces deux traîtres, on n’ose imaginer à quoi devrait ressembler leur équivalent chez les Vipères dans le dernier tome (Bon je m’avance peut-être un peu mais il n’y a pas de raisons qu’il n’y ait des méchants que chez les Poules et les Renards). Plus qu’un tome annoncé comme consacré au personnage de Zora (certes, elle connaît un ou deux faits d’armes importants mais bon…), c’est surtout un opus consacré à une illustration de ce qu’est la Résistance. Alors oui, on me dira que c’est trop subtil pour des élèves de primaire mais c’est là aussi la force de cette saga. Elle n’est pas réservée qu’aux jeunes enfants et les ados y trouveraient aussi leur compte. J’y trouve bien le mien et j’ai déjà passé depuis longtemps la date de péremption du jeunisme. Plusieurs éléments m’ont fait penser à la période 39-45. Alors que régnait dans le premier opus l’ombre de l’obscurantisme, ici la haine du savoir établi est à nouveau mise en avant. L’institutrice, Mle Kiglousse, en fait les frais en tant qu’ennemie de l’idéologie que souhaiterait voir triompher Griffsec. Le sort qui lui est réservé rappelle d’ailleurs des heures bien sombres de l’Histoire. Quant aux sbires du capitaine d’escadrille chargés de se procurer du venin de vipère afin d’empoisonner leurs flèches de défense, on ne peut que penser à certaines pratiques des nazis de l’époque. Quant au petit groupe constitué par Zora, Celis, Albin, Alafu et Filvite, comment ne peut-on pas y voir une référence à l’armée des Ombres que constituaient les Résistants ? Peut-être n’est-ce que mon point de vue personnel mais une chose est certaine, ce volume est tout aussi riche pédagogiquement parlant que son prédécesseur. Enfin, on ne se délectera jamais assez de la richesse de la langue ici utilisant des expressions traditionnelles en les adaptant aux personnages du roman : « se retrouver truffe à truffe », « C’est un vrai jeu de poussin »… Le roman en regorge et apporte ainsi à l’histoire une poésie à la fois drôle et touchante. On est loin des phrases type « sujet/verbe/complément » dont raffolent certains éditeurs jeunesse sous prétexte que ce serait la seule structure grammaticale identifiable par nos chères têtes blondes. Merci à Paul Ivoire et aux Editions Poulpe Fictions de nous prouver une fois encore le contraire. Bon au final, si vous ne connaissez pas encore cette saga et que vous n’avez pas déjà au moins acheté le premier tome, sachez que je ne vous connais plus. C’est pour moi l’une des sagas les plus intelligentes que je connaisse actuellement. Et je ne parle pas des illustrations de Miss Paty qui sont toujours aussi réussies.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MellysBook Posté le 27 Novembre 2018
    L'avis de mon fils Mathis en vidéo:
  • Sharon Posté le 11 Août 2018
    Ce tome 2 met l’accent sur les renards après que le tome 1 nous a fait découvrir celui des poules. Ils ont non pas un roi, mais un chef de clans, qui a bien du soucis lui aussi avec la montée des eaux, avec les vipères également, sans oublier les poules qu’il faut un peu effrayer. Il a aussi à faire avec les Solitaires, qui ne reconnaissent pas son autorité, et avec Zora, la fille d’un des ouvriers qui vient de s’égarer après sa première mission dans la première équipe d’éclaireur. Bref, cela fait beaucoup pour un seul chef de clan, surtout que Hagard, le chef des solitaires, se montre particulièrement actif. Pendant ce temps, le lecteur suit également ce qui se passe dans le royaume des poules, qui est passablement agité, pour ne pas dire totalement mouvementé. Griffsec est un véritable stratège, pas du tout un ennemi qui serait facile à vaincre. Nous ne sommes pas dans l’attente, nous sommes véritablement dans la lutte – et toute guerre fait des victimes, il ne faut pas l’oublier, même si nous sommes dans un livre de littérature jeunesse. Il ne s’agit pas seulement de choisir son camp, il s’agit aussi de faire... Ce tome 2 met l’accent sur les renards après que le tome 1 nous a fait découvrir celui des poules. Ils ont non pas un roi, mais un chef de clans, qui a bien du soucis lui aussi avec la montée des eaux, avec les vipères également, sans oublier les poules qu’il faut un peu effrayer. Il a aussi à faire avec les Solitaires, qui ne reconnaissent pas son autorité, et avec Zora, la fille d’un des ouvriers qui vient de s’égarer après sa première mission dans la première équipe d’éclaireur. Bref, cela fait beaucoup pour un seul chef de clan, surtout que Hagard, le chef des solitaires, se montre particulièrement actif. Pendant ce temps, le lecteur suit également ce qui se passe dans le royaume des poules, qui est passablement agité, pour ne pas dire totalement mouvementé. Griffsec est un véritable stratège, pas du tout un ennemi qui serait facile à vaincre. Nous ne sommes pas dans l’attente, nous sommes véritablement dans la lutte – et toute guerre fait des victimes, il ne faut pas l’oublier, même si nous sommes dans un livre de littérature jeunesse. Il ne s’agit pas seulement de choisir son camp, il s’agit aussi de faire preuve de courage et d’agir. Certaines phrases font passer des notions qu’il est important à mes yeux de partager, comme celle-ci : « – Répandre la terreur est une stratégie pour prendre le pouvoir, répondit Zora. Lorsque les populations ont peur, elles sont plus soumises. » Un tome 2, oui, mais pas du tout un tome de transition dans lequel il ne se passerait rien, un tome dans lequel des faits essentiels se passent pour amener le dénouement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sami33 Posté le 18 Mars 2018
    Attention, gros coup de cœur en vue avec cette incroyable suite ! Si vous avez un trou de mémoire, voici ma brève sur le premier volume (cliquez sur premier volume pour être redirigée vers ma chronique). Mais pas d'inquiétude de toute façon, l'auteur a eu la brillante idée de faire un résumé du tome 1 avant de nous lancer dans cette nouvelle aventure. La montée des eaux menacent le territoire des renards mais aussi celui des vipères. Hagard le solitaire (un vilain renard) est le chef des Solitaire. Ce qu'il veut, c'est la guerre mais Zora est bien décidée à ne pas le laisser faire et à sauver son peuple et ses amis de ce qui les attendent ! Albin, Zora et Célis devront une fois de plus s'unir face à l'adversité pour espérer les sauver et construire un monde beaucoup plus solidaire... Mais ce n'est pas gagné ! Mais il ne faut pas sous-estimer le pouvoir de ces trois compagnons. La lecture de ce livre est très agréable, toujours autant passionnante, ce livre se lit vite. L'action est omniprésente, le suspens est à son comble, on tourne les pages avec avidité, on veut savoir si nos amis vont atteindre leurs objectifs. Les illustrations... Attention, gros coup de cœur en vue avec cette incroyable suite ! Si vous avez un trou de mémoire, voici ma brève sur le premier volume (cliquez sur premier volume pour être redirigée vers ma chronique). Mais pas d'inquiétude de toute façon, l'auteur a eu la brillante idée de faire un résumé du tome 1 avant de nous lancer dans cette nouvelle aventure. La montée des eaux menacent le territoire des renards mais aussi celui des vipères. Hagard le solitaire (un vilain renard) est le chef des Solitaire. Ce qu'il veut, c'est la guerre mais Zora est bien décidée à ne pas le laisser faire et à sauver son peuple et ses amis de ce qui les attendent ! Albin, Zora et Célis devront une fois de plus s'unir face à l'adversité pour espérer les sauver et construire un monde beaucoup plus solidaire... Mais ce n'est pas gagné ! Mais il ne faut pas sous-estimer le pouvoir de ces trois compagnons. La lecture de ce livre est très agréable, toujours autant passionnante, ce livre se lit vite. L'action est omniprésente, le suspens est à son comble, on tourne les pages avec avidité, on veut savoir si nos amis vont atteindre leurs objectifs. Les illustrations de Miss Paty sont toujours aussi belles comme vous pouvez le voir : (cf. blog) Une chose est sûre, j'ai hâte d'avoir le tome 3 entre les mains où ce sera Célis, la vipère qui sera au rendez-vous ! Vivement mai les amis ! En attendant, je vous recommande chaudement la lecture de cet opus qui vous fera passer un très bon moment livresque !
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DU POULPE !
Ne manquez aucune info sur nos parutions délirantes et les événements autour de notre catalogue !

Lisez maintenant, tout de suite !