En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Pour tout l'or des mots

        Robert Laffont
        EAN : 9782221082553
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 1080
        Format : 132 x 198 mm
        Pour tout l'or des mots
        Au bonheur des mots - Des mots et merveilles

        Collection : Bouquins
        Date de parution : 02/10/1997

        Conçu comme un dictionnaire, ce volume recense près de 150 entrées qui, insolites ou amusantes, excitent l'esprit et provoquent des éclats de rire. De chaque page déferle une vague de «mots» plus savoureux les uns que les autres, assaisonnés d'un grain de cynisme :
        Aphorismes : «La laideur a ceci de...

        Conçu comme un dictionnaire, ce volume recense près de 150 entrées qui, insolites ou amusantes, excitent l'esprit et provoquent des éclats de rire. De chaque page déferle une vague de «mots» plus savoureux les uns que les autres, assaisonnés d'un grain de cynisme :
        Aphorismes : «La laideur a ceci de supérieur à la beauté, c'est qu'elle dure» (Lichtenberg, repris par S. Gainsbourg).
        Epitaphes : «Je vous l'avais bien dit que j'étais malade» (anonyme).
        Fin (mots de la) : «Eh bien ! je m'en souviendrai de cette planète !» (Villiers de Lisle-Adam).
        Graffiti : «Sauvez un arbre, tuez un castor».
        Mariage : «Le mariage est une si belle chose qu'il faut y penser toute la vie» (Talleyrand).
        Paradoxes : «Je ne suis pas toujours de mon avis» (P. Valéry).
        Proverbes : «Avec patience et crachat on fait entrer un pépin de calebasse dans le derrière d'un moustique» (créole) ; ou encore «La douleur embellit l'écrevisse» (russe).
        Sottises (littéraire) : «La main de cet homme était froide comme celle d'un serpent» (Ponson du Terrail) ; (radiophonique) : «Au garde-à-vous sur le tapis rouge déployé à ses pieds, le président congolais ressemblait à un roman de Stendhal» ; (cinématographique) : «Pour moi, un contrat verbal ne vaut même pas le papier sur lequel il est rédigé» (S. Goldwin).
        Une invitation à la bonne humeur...
        Guy Schoeller.

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221082553
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 1080
        Format : 132 x 198 mm
        Robert Laffont
        26.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • EcureuilBibliophile Posté le 2 Mai 2017
          de nombreux jeux de mots qui font mouche, une complicité avec l’auteur très agréable à suivre. à picorer, je suis un peu triste d’avoir tout lu finalement meme si cela fait plusieurs mois que je me sers quelques pages a la fois quand j’ai envie de lire quelque chose de drole.
        • AgatheDumaurier Posté le 6 Février 2016
          On ne s'en lasse pas, jamais. Composé en petits chapitres, le livre peut s'ouvrir à n'importe quelle page et vous plonger dans de vastes délices et fous rires incontrôlés. Mes préférés : -les contrepéteries ah involontaires de nos grands auteurs, c'est tordant. Cher vieux Racine : "Ces fes*tons dans vos mains et ces fleurs sur vos têtes*" (Athalie) Au secours ! "Et mon intérêt seul est le b*ut où tu c*ours" (Esther) Je meurs ! Sans parler des commentaires hilarants de l'auteur... -Le chapitre sur les cancres est un anti-dépresseur remboursé par la sécu. Il recense des perles d'élèves très très inspirés : "Nos ancêtres habitèrent dans des huttes : ils n'avaient pas d'habits, pas de chemises, rien qu'un trou pour laisser passer la fumée" "Les femmes chantaient et dansaient autour du feu, tandis que les membres viriles de la tribu battaient la mesure en cadence" Je ne sais pas si je vais pouvoir continuer je ris trop. "Les Gaulois buvaient de l'hydrogène dans le crâne de leurs ennemis" -Les vers ridicules de nos grands auteurs : "car ce n'est pas régner qu'être deux à régner" (Corneille) -Les traductions approximatives du latin -les coquilles ah les coquilles !!! -Les surnoms des amiraux dans la marine etc etc ... C'est merveilleux !
        • Epictete Posté le 14 Décembre 2013
          Ce livre a élu domicile sur ma table de chevet, sans rien demander, et a réussi à s'imposer comme résident principal dans ma chambre (Il partage un peu avec "Le voyage au bout de la nuit" ). Tous les autres livres qui viennent dans cette pièce ne sont que de passage, mais lui reste. Et chaque fois que j'ai un petit coup de flemme pour attaquer une autre lecture, une envie d'évasion ou de culture, c'est en lui que je trouve la ressource. (Quatrième de couverture) : Conçu comme un dictionnaire, ce volume recense près de 150 entrées qui, insolites ou amusantes, excitent l'esprit et provoquent des éclats de rire. De chaque page déferle une vague de "mots" plus savoureux les uns que les autres, assaisonnés d'un grain de cynisme.
        • Ninon_de_Lenclos Posté le 25 Mai 2013
          C'est un délice pour l'intellect ! J'ai tout simplement adoré ... Un livre à relire ... Il saura nous faire sourire les jours de pluie !
        • johvalz Posté le 14 Mars 2013
          Le plus merveilleux livre à déguster...
        Inscrivez-vous à la newsletter de Bouquins
        Bouquins s'adresse à tous ceux qui ont la passion de lire et de découvrir, aussi bien à l'étudiant qu'au professeur ou à l'amateur de curiosités, bref à la foule des lectrices et des lecteurs qui croient encore qu'un bon livre reste l'un des plus merveilleux compagnons de vie.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com