Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714451248
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm

Pourquoi pas ?

Michèle LÉVY-BRAM (Traducteur)
Date de parution : 03/05/2012

Une acné récalcitrante, un goût vestimentaire improbable, pas un sou en poche… Brian Jackson n’a rien du tombeur de la fac. Jusqu’au jour où son véritable talent se révèle. Écrit en 2003, un roman tendre, plein d’humour, sur l’adolescence et les relations amoureuses, où l’on retrouve, en filigrane, tous les ingrédients qui feront l'énorme succès international d’Un jour.

Un humour décapant pour une comédie savoureuse et pleine d’émotion, qui retrace l’itinéraire d’un étudiant prolo dans l’upper class. Satire sociale de l’Angleterre thatchérienne, hommage à la culture pop des eighties, un roman piquant où l’on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès international d’Un jour

L’université ! Brian...

Un humour décapant pour une comédie savoureuse et pleine d’émotion, qui retrace l’itinéraire d’un étudiant prolo dans l’upper class. Satire sociale de l’Angleterre thatchérienne, hommage à la culture pop des eighties, un roman piquant où l’on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès international d’Un jour

L’université ! Brian Jackson s’y voyait déjà en dandy intello, distribuant les bons mots et charmant de son esprit toutes les filles du campus. Adieu l’usine de toasters, la mère envahissante, le pub crasseux. Bonjour la vraie vie ! 
Seulement voilà, entre le rêve et la réalité, il y a un monde. Pas facile de devenir la coqueluche de la fac quand on est affligé d’une acné récalcitrante. Et encore moins de séduire la belle et riche Alice. 

Mais le jeune homme a une arme secrète : une culture générale foisonnante. Sélectionné in extremis dans l’équipe du Questions pour un champion local, la voie du succès semble désormais entrouverte. 
De grandes surprises en petites désillusions, Brian Jackson finira par faire plier le destin !

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714451248
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

À propos d’Un jour :
"Un roman à mi-chemin entre la comédie et le drame. On pleure, on rit, on souscrit, on est désolé que ce soit déjà terminé."
Pascale Frey, Elle

"Un petit bijou d'humour narquois, une comédie chaplinesque ou les coeurs battent à retardement, sous la bourrasque des désillusions."
André Clavel, L' Express

À propos de Pourquoi pas ? :
"Nick Hornby peut aller se rhabiller, David Nicholls est là ! Un petit bijou de littérature populaire et de grande qualité."
Irish Independent

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • gaelledujardin Posté le 26 Juillet 2021
    Il y a déjà quelques temps, je rencontrais l'auteur anglais David Nicholls au travers de son roman "Un jour". Suite à cette lecture et à ce coup de cœur pour un livre qui fera à jamais partie de mon top 10,j'ai décidé d'en lire d'autres et c'est avec "Pourquoi pas ?" que j'ai continué le voyage. Si dans "Un jour" nous suivions nos héros à la sortie de leurs études, ici, nous rencontrons un jeune homme, Brian, 18 ans, qui quitte sa ville de Bristol pour l'université. Lui qui se rêvait déjà en poète populaire, à la sexualité depravée et prêt à conquérir le monde doit faire face à la réalité. Aucune chance pour lui de séduire Alice, la it girl du campus en étant fauché comme les blés, ravagé d'acné et fan de Kate Bush. Mais, peut être que Brian peut compter sur son incroyable culture G et sur les conseils de sa nouvelle punkette d'amie Rebecca pour qu'un miracle opère ! L'auteur nous offre avec ce roman un héros complètement improbable, bourré de défauts, maladroit au possible mais terriblement humain et attachant. Si Bridget Jones avait un petit frère, ce serait lui ! On peut tous se retrouver en Brian... Il y a déjà quelques temps, je rencontrais l'auteur anglais David Nicholls au travers de son roman "Un jour". Suite à cette lecture et à ce coup de cœur pour un livre qui fera à jamais partie de mon top 10,j'ai décidé d'en lire d'autres et c'est avec "Pourquoi pas ?" que j'ai continué le voyage. Si dans "Un jour" nous suivions nos héros à la sortie de leurs études, ici, nous rencontrons un jeune homme, Brian, 18 ans, qui quitte sa ville de Bristol pour l'université. Lui qui se rêvait déjà en poète populaire, à la sexualité depravée et prêt à conquérir le monde doit faire face à la réalité. Aucune chance pour lui de séduire Alice, la it girl du campus en étant fauché comme les blés, ravagé d'acné et fan de Kate Bush. Mais, peut être que Brian peut compter sur son incroyable culture G et sur les conseils de sa nouvelle punkette d'amie Rebecca pour qu'un miracle opère ! L'auteur nous offre avec ce roman un héros complètement improbable, bourré de défauts, maladroit au possible mais terriblement humain et attachant. Si Bridget Jones avait un petit frère, ce serait lui ! On peut tous se retrouver en Brian en repensant à nos années de fac. D'ailleurs, certaines scènes sont si réalistes que l'on sent le vécu de David Nicholls transposé dans son personnage. Ce roman nous entraîne dans les tourments des amours étudiantes. Brian est tellement mal dans sa peau mais persuadé de pouvoir passer de crapaud à prince charmant qu'il ne se rend pas compte que sa belle Alice le manipule et se sert de lui pour arriver à ses fins. Même si par moment, on a envie de le secouer, de lui ouvrir les yeux et lui demander d'arrêter ses délires, on compatit, on se montre indulgent tant il nous renvoie à nous même au même âge. Un premier roman rempli d'humour so British, d'autodérision et de bons mots. Comme dans "Un jour", on se trouve face à un écrit très nostalgique, qui nous replonge pour notre plus grand plaisir dans la culture pop des années 80, que ce soit la musique, la société, ou encore les jeux. On assiste également, comme dans tous ses romans à une certaine lutte des classes, très présente pendant les années Thatcher. Nous avons d'ailleurs droit à une scène d'anthologie lorsque Brian, le prolétaire rencontre la famille bourgeoise d'Alice. Juste hilarant. Dans ce roman d'apprentissage si délicieusement mélancolique qui nous parle des difficultés du passage à l'âge adulte, la découverte de la vie, de l'indépendance, le ton de l'auteur est tantôt drôle, tantôt tendre ou encore cinique. Sa plume est si visuelle que l'on n'a aucun mal à s'imaginer les scènes et les personnages. Et c'est tellement addictif que l'on ne peut lâcher le roman avant de l'avoir terminé. Nuit blanche en perspective ! Et pour compléter le voyage, je vous propose l'adaptation excellente de ce roman qui est "Starter for 10" (titre original) avec l'excellent James McAvoy dans le rôle de Brian, Rebecca Hall ou encore Dominic Cooper. Ces acteurs, encore jeunes et inconnus à l'époque et qui depuis ont fait bien du chemin, se faisant un nom dans le paysage cinématographique anglais. Un film vraiment très drôle et bien joué, une comédie à l'anglaise comme on les aime, avec un côté Nick Hornby et Richard Curtis! Bref, un excellent moment en perspective ! Coups de cœur pour le roman et pour le film que je vous recommande très chaleureusement! Faites moi confiance, avec David Nicholls, vous êtes assuré de passer un moment génial ! J'ai lu tous ses romans et il ne m'a jamais déçu !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Davpunk Posté le 9 Mars 2021
    D’abord connu comme scénariste, voir comme acteur, David Nicholls a gagné sa reconnaissance littéraire avec « Un jour ». Pourquoi pas ? était son premier toman… Brian Jackson a 18 ans. Il entre à l’université et rêve de participé à un grand quizz qui met aux prises les différentes universités. Au passage, il rencontre Alice, une belle étudiante qui attire tout les regards… Les chroniques estudiantines, on en bouffe à la pelle et celles qui se distinguent sont de plus en plus rares. Et Pourquoi pas ? n’en fera pas parti. Non pas que le roman soit mauvais. Il se lit vite, et peut même se dévorer tant il est simple. La plume n’est pas compliqué, sans être simpliste, les événements s’enchainent bien, le rythme est soutenu, et le plaisir de lecture bien présent. Mais les personnages eux mêmes n’apportent pas grand chose au genre. Ils sentent tous un peu le déjà vu et rien en distingue ce livre de la masse. Et le quizz ? Il n’est qu’un fond. Qu’une maniére de les faire se rencontrer. Mais au final, il est trop en retrait. Reste alors la relation entre Brian et Alice. Mais là encore, c’est surtout sur Alice qu’on veut en... D’abord connu comme scénariste, voir comme acteur, David Nicholls a gagné sa reconnaissance littéraire avec « Un jour ». Pourquoi pas ? était son premier toman… Brian Jackson a 18 ans. Il entre à l’université et rêve de participé à un grand quizz qui met aux prises les différentes universités. Au passage, il rencontre Alice, une belle étudiante qui attire tout les regards… Les chroniques estudiantines, on en bouffe à la pelle et celles qui se distinguent sont de plus en plus rares. Et Pourquoi pas ? n’en fera pas parti. Non pas que le roman soit mauvais. Il se lit vite, et peut même se dévorer tant il est simple. La plume n’est pas compliqué, sans être simpliste, les événements s’enchainent bien, le rythme est soutenu, et le plaisir de lecture bien présent. Mais les personnages eux mêmes n’apportent pas grand chose au genre. Ils sentent tous un peu le déjà vu et rien en distingue ce livre de la masse. Et le quizz ? Il n’est qu’un fond. Qu’une maniére de les faire se rencontrer. Mais au final, il est trop en retrait. Reste alors la relation entre Brian et Alice. Mais là encore, c’est surtout sur Alice qu’on veut en savoir plus… et on en saura bien peu. Comme si tout restait en surface, pour agir plus en temps que divertissement qu’en temps que réelle lecture poussant à la réflexion. Alors certes, toutes les lectures ne peuvent pas l’être mais au vu du nombre de pages et de l’épaisseur du truc, on aura pu attendre un peu plus d’un roman un peu trop facile.
    Lire la suite
    En lire moins
  • VALENTYNE Posté le 20 Août 2020
    Angleterre 1985 Brian Jackson a 18 ans, il quitte le domicile familial où il vit seul avec sa mère (sont père est décédé quand il avait 12 ans) pour partir à la fac. Il a obtenu une bourse... les débuts d’acclimatation sont difficiles : se faire des amis, vivre en colocation, trouver une place, séduire la belle Alice. Brian, pour épater la galerie, cherche a participer dans un jeu télévisé type question pour un champion (ou slumdog millionnaire) En parallèle, on a des nouvelles de ses deux amis restés dans leur ville natale : sur fond de chômage et madame Tchatcher Ce livre est à la fois drôle quand on voit toutes les facéties auxquelles est prêt Brian pour conquérir sa belle et pathétique (il ne voit pas qu’elle le fait marcher). Il est si jeune et si décalé... Pathétique aussi ce que l’Angleterre offre comme peu de débouchés à ces jeunes en quête de sens et de repères.. La bande son m’a paru très bien (je suis presque de la génération de Brian, à peine 4 ans d’écart). Ah moi aussi j’ai adoré Kate Bush .... En résumé, un roman doux-amer (plus amer que doux) sur la transition à l’âge adulte... La fin m’a... Angleterre 1985 Brian Jackson a 18 ans, il quitte le domicile familial où il vit seul avec sa mère (sont père est décédé quand il avait 12 ans) pour partir à la fac. Il a obtenu une bourse... les débuts d’acclimatation sont difficiles : se faire des amis, vivre en colocation, trouver une place, séduire la belle Alice. Brian, pour épater la galerie, cherche a participer dans un jeu télévisé type question pour un champion (ou slumdog millionnaire) En parallèle, on a des nouvelles de ses deux amis restés dans leur ville natale : sur fond de chômage et madame Tchatcher Ce livre est à la fois drôle quand on voit toutes les facéties auxquelles est prêt Brian pour conquérir sa belle et pathétique (il ne voit pas qu’elle le fait marcher). Il est si jeune et si décalé... Pathétique aussi ce que l’Angleterre offre comme peu de débouchés à ces jeunes en quête de sens et de repères.. La bande son m’a paru très bien (je suis presque de la génération de Brian, à peine 4 ans d’écart). Ah moi aussi j’ai adoré Kate Bush .... En résumé, un roman doux-amer (plus amer que doux) sur la transition à l’âge adulte... La fin m’a convaincue (ni happy-end, ni catastrophe absolue)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nikoz Posté le 21 Juin 2020
    Un très agréable "léger" roman d'apprentissages
  • SophieWag Posté le 2 Janvier 2020
    Angleterre, années 80. Brian est un looser, plus de poisse que lui tu meurs. On sourit quelques fois mais on est bien loin du David Nicholls et de son excellent roman Un jour, que j'avais littéralement dévoré. Un peu déçue par ce livre donc
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.