Lisez! icon: Search engine
First Éditions
EAN : 9782412057834
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 190 mm

Pourquoi votre cerveau n'en fait qu'à sa tête

Comprendre les biais cognitifs pour mieux les déjouer !

,

Collection : First Culture générale
Date de parution : 04/06/2020
Les biais cognitifs en dessins !
Préférez-vous toucher 50 euros tout de suite ou 100 euros dans 1 an ?
A cette question banale, la majorité répond : 50 euros maintenant. Pourquoi ? Parce que vous êtes victime du biais de myopie temporelle ! Votre cerveau a tendance à favoriser les gains immédiats et à sous-évaluer les...
Préférez-vous toucher 50 euros tout de suite ou 100 euros dans 1 an ?
A cette question banale, la majorité répond : 50 euros maintenant. Pourquoi ? Parce que vous êtes victime du biais de myopie temporelle ! Votre cerveau a tendance à favoriser les gains immédiats et à sous-évaluer les problèmes futurs. Il influence ainsi une bonne partie de vos décisions à votre insu ! Il existe ainsi une centaine de biais cognitifs qui ont tous été étudiés scientifiquement et qui expliquent un bon nombre de nos comportements. Le journaliste scientifique Eric La Blanche (Causette) s'associe au dessinateur humoristique Gros (Marianne) pour les décrypter, vous donner des astuces pour tenter d'éviter les pièges de votre cerveau et reprendre le pouvoir sur vos décisions. 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782412057834
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 140 x 190 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • carolinelaan Posté le 14 Août 2020
    Avec beaucoup d'humour et de lucidité, l'auteur nous fait prendre conscience de nos biais cognitifs ou erreurs d'interprétation. Il nous fait découvrir 24 biais cognitifs sans jugement. Néanmoins, il n'apporte pas de solutions, reconnaissant en avoir peu à proposer. Les illustrations sont rigolotes
  • SabiSab28 Posté le 10 Août 2020
    Ce petit livre est très intéressant pour comprendre tous nos biais cognitifs. Il est très bien fait, une partie pour expliquer l'origine de ses biais que notre cerveau à créé pour nous protéger et permettre notre adaptation, puis l'explication de chacun de ses biais et comment essayer au moins de les reconnaître si ce n'est de pouvoir les contrer. J'ai assisté à une série de webinaire sur ce thème qui reprenait les biais principaux. Ce livre développe tous les autres biais de façon concrète qui nous permet de vraiment appréhender cet organe complexe et intelligent qu'est le cerveau. Très belle initiative de l'auteur et du dessinateur qui donne tout son charme à ce livre. Entre humour et expériences psychologiques, vous en apprendrez un peu plus sur vous même. Merci aux éditions first pour cette masse critique fort intéressante !
  • Floccus Posté le 9 Août 2020
    Je ne nourris pas une particulière dilection pour les ouvrages de vulgarisation scientifique qui appuient très fort sur le bouton de la familiarité avec le lecteur et prônent l'accessibilité à tout prix, mais le sujet m'intriguait, et pendant une masse critique, les livres les plus improbables sont susceptibles de nous tendre les bras pour qu'on les enlace de notre convoitise intriguée. “Alors il vaut mieux que vous soyez averti : nous allons nous lancer à l'assaut de notre bétise, armés de l'organe qui la produit à jets continus, un outil bien plus doué pour raconter des bobards que pour regarder la réalité en face bref, pas tout à fait le compagnon de voyage idéal. Mais nous n'avons pas le choix et c'est en compagnie d'un menteur pathologique qui n'attend qu'une occasion pour nous embrouiller que nous allons devoir embarquer.” (13) Ce livre-ci a bien fait de me faire ses yeux de Chimène. Il ne donne que des pistes pour frôler le sujet mais cela suffit à en composer une carte mentale. Elle est à la fois déprimante et rassurante. Déprimante parce qu'on se rend compte de la difficulté à transcender les biais cognitifs et du nombre de fois où ils nous ont... Je ne nourris pas une particulière dilection pour les ouvrages de vulgarisation scientifique qui appuient très fort sur le bouton de la familiarité avec le lecteur et prônent l'accessibilité à tout prix, mais le sujet m'intriguait, et pendant une masse critique, les livres les plus improbables sont susceptibles de nous tendre les bras pour qu'on les enlace de notre convoitise intriguée. “Alors il vaut mieux que vous soyez averti : nous allons nous lancer à l'assaut de notre bétise, armés de l'organe qui la produit à jets continus, un outil bien plus doué pour raconter des bobards que pour regarder la réalité en face bref, pas tout à fait le compagnon de voyage idéal. Mais nous n'avons pas le choix et c'est en compagnie d'un menteur pathologique qui n'attend qu'une occasion pour nous embrouiller que nous allons devoir embarquer.” (13) Ce livre-ci a bien fait de me faire ses yeux de Chimène. Il ne donne que des pistes pour frôler le sujet mais cela suffit à en composer une carte mentale. Elle est à la fois déprimante et rassurante. Déprimante parce qu'on se rend compte de la difficulté à transcender les biais cognitifs et du nombre de fois où ils nous ont baladés et nous baladeront encore dans le futur. Rassurante, parce que d'autre part, on se dit qu'on n'est finalement pas personnellement mal fichu, mal adapté à la vie, mais qu'une part constitutive de notre cerveau commune à tout le monde nous met des bâtons dans les roues. “Notre mémoire est truquée, notre perception des problèmes complètement sous influence, notre vision de nous-même est mensongère et la large majorité des histoires que nous nous racontons sont inventées.” (25) On se rend bien compte que notre vie est faite d'interprétations, de rassurances, de recherche constante de répères sécurisants et d'illusions volontaires. Nous sommes des êtres constitués d'histoires, manne ouverte à toutes les manipulations, de la religion à la politique en passant par le marketing. Notre ego, notre perception de nous-mêmes, ne sont que des constructions plus ou moins viables. Mais ce qui est encore plus déstabilisant dans ce livre, c'est qu'on se rend compte que notre vie affective ou spirituelle même, ce que nous avons de plus intime, sont eux aussi influencés par ces tournures d'esprit. L'illusion des séries, le biais de confirmation, l'effet de simple exposition, s'immiscent au coeur de ce que nous tenons pour précieux. de tout cela naît une forte incitation de plus à cultiver une conscience claire, une ouverture pertinente au point de vue des autres : à nous de jouer avec nos limitations une fois qu'elles sont connues, apprendre à se manipuler soi-même avec lucidité est un travail de toute une vie ! [Lu dans le cadre de ces fabuleuses masses critiques]
    Lire la suite
    En lire moins
  • XS Posté le 3 Août 2020
    Cet ouvrage est le fruit de la collaboration d’un journaliste et d’un dessinateur de presse, un recueil très accessible sur les biais de fonctionnement de nos cerveaux. Un sujet intéressant encore rare dans les publications de développement personnel. La capacité qu’ont les dessinateurs de réussir, en quelques traits, à retranscrire des concepts complexes avec le sourire est étonnante ! La force d’un croquis est souvent sous-estimée. Les dessins de Pascal Gros font mouche et accompagnent fort bien le propos. Après avoir présenté le sujet et les origines des curieuses circonstances dans lesquelles nos cerveaux nous induisent en erreur, Eric La blanche s’attèle à détailler les biais cognitifs. Cette partie est très didactique, chaque biais faisant l’objet d’un chapitre découpé en petites sections abordant les mêmes thématiques : « C’est quoi », « Pourquoi c’est biaisé ! », « Comment ça marche ? », un petit paragraphe explicatif, celui que j’ai préféré, et pour finir, « comment le déjouer ? ». L’auteur, concerné par certains sujets de société, notamment l’écologie, illustre en quoi certains biais peuvent nous pousser à la faute. Ce petit côté vivant, critique mâtiné de facétieux, rend le propos d’autant plus marquant. A lire picorant plutôt que d’une traite,... Cet ouvrage est le fruit de la collaboration d’un journaliste et d’un dessinateur de presse, un recueil très accessible sur les biais de fonctionnement de nos cerveaux. Un sujet intéressant encore rare dans les publications de développement personnel. La capacité qu’ont les dessinateurs de réussir, en quelques traits, à retranscrire des concepts complexes avec le sourire est étonnante ! La force d’un croquis est souvent sous-estimée. Les dessins de Pascal Gros font mouche et accompagnent fort bien le propos. Après avoir présenté le sujet et les origines des curieuses circonstances dans lesquelles nos cerveaux nous induisent en erreur, Eric La blanche s’attèle à détailler les biais cognitifs. Cette partie est très didactique, chaque biais faisant l’objet d’un chapitre découpé en petites sections abordant les mêmes thématiques : « C’est quoi », « Pourquoi c’est biaisé ! », « Comment ça marche ? », un petit paragraphe explicatif, celui que j’ai préféré, et pour finir, « comment le déjouer ? ». L’auteur, concerné par certains sujets de société, notamment l’écologie, illustre en quoi certains biais peuvent nous pousser à la faute. Ce petit côté vivant, critique mâtiné de facétieux, rend le propos d’autant plus marquant. A lire picorant plutôt que d’une traite, pour mieux l’apprécier. Sur une thématique encore peu abordée dans les publications à destination du grand public, Pourquoi votre cerveau n’en fait qu’à sa tête est un ouvrage de vulgarisation sympathique, clair et efficace. Et engagé : la conclusion élargit et donne de la perspective au sujet. Eric la Blanche y partage ses réflexions sur l’évolution de nos sociétés.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER FIRST ÉDITIONS
Pour être informé en exclusivité de nos parutions, rencontres auteurs, salons et autres événements !