Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748525212
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 150 x 220 mm

POV : Point of view

Collection : Hors collection
Date de parution : 23/08/2018
Après Et mes yeux se sont fermés, le nouveau roman de Patrick Bard
La première fois qu’un lien vers une vidéo porno s’affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu’il visionne sans l’avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret... La première fois qu’un lien vers une vidéo porno s’affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu’il visionne sans l’avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret dans une sphère qui accapare ses pensées, ses nuits, et bientôt tout son temps libre. Vu de l’extérieur, on pourrait croire que Lucas est un simple geek. Il est en réalité victime d’une addiction dont il ne peut plus sortir seul. Pour revenir du côté de la vie, il lui faudra accepter la rencontre et l’échange avec d’autres, loin des écrans.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748525212
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 150 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Descollinesdepapier Posté le 7 Août 2021
    Patrick Bard s’attaque ici à un thème inédit dans le paysage de la littérature ado, l’addiction au porno. C’est osé, ça aurait pu être grossier mais ça ne l’est pas le moins du monde. L’auteur expose, sans diaboliser ni moraliser, les effets d’une exposition abusive à ce type de sexualité par écran interposé. On assiste au repli sur soi du garçon, à ce qui s’apparente à une dépression lorsqu’il est question de sevrage. Le rôle des parents est aussi questionné : entre confiance aveugle et vigilance. Une thématique assez peu rencontrée dans un roman qui alerte réellement, mais jamais dans la lourdeur. Un texte choc, intéressant à faire lire aux ados lorsqu’on aborde les questions touchant à la sexualité.
  • Ziliz Posté le 13 Décembre 2020
    La génération de mes parents a connu le cinéma érotique avec le film 'Emmanuelle' (1974). Quelques années plus tard, la chaîne Canal+ et les magnétoscopes (avec les cassettes VHS) ont fait entrer la pornographie dans les foyers. On monte d'un cran, ça n'a rien à voir : le porno d'alors est fait par des hommes, pour des hommes. Il paraît qu'il existe désormais des pornos plus 'féminins' (plus doux ?), je n'ai pas testé. . Dans les années 1980-1990, si vos parents n'en consommaient pas (ou s'ils en regardaient mais rangeaient bien leurs affaires), si vous n'aviez pas de grand frère, le spectacle cru du X vous était épargné jusqu'à l'âge (pré)adulte. Mais votre premier visionnage n'était pas forcément consenti, et les attentes de celui qui vous présentait le film pouvaient être à 1000 lieues des vôtres, pauvre naïve ! . Aujourd'hui, avec Internet, ces images s'imposent aux enfants, beaucoup trop tôt, que l'option 'contrôle parental' soit activée ou non - merci les copains ! Et comme l'enfant est conscient du tabou, il se garde d'en parler aux adultes de son entourage, ce qui peut occasionner des dégâts si sa consommation devient incontrôlable. Je ne parle même pas des effets sur une petite/jeune fille qui... La génération de mes parents a connu le cinéma érotique avec le film 'Emmanuelle' (1974). Quelques années plus tard, la chaîne Canal+ et les magnétoscopes (avec les cassettes VHS) ont fait entrer la pornographie dans les foyers. On monte d'un cran, ça n'a rien à voir : le porno d'alors est fait par des hommes, pour des hommes. Il paraît qu'il existe désormais des pornos plus 'féminins' (plus doux ?), je n'ai pas testé. . Dans les années 1980-1990, si vos parents n'en consommaient pas (ou s'ils en regardaient mais rangeaient bien leurs affaires), si vous n'aviez pas de grand frère, le spectacle cru du X vous était épargné jusqu'à l'âge (pré)adulte. Mais votre premier visionnage n'était pas forcément consenti, et les attentes de celui qui vous présentait le film pouvaient être à 1000 lieues des vôtres, pauvre naïve ! . Aujourd'hui, avec Internet, ces images s'imposent aux enfants, beaucoup trop tôt, que l'option 'contrôle parental' soit activée ou non - merci les copains ! Et comme l'enfant est conscient du tabou, il se garde d'en parler aux adultes de son entourage, ce qui peut occasionner des dégâts si sa consommation devient incontrôlable. Je ne parle même pas des effets sur une petite/jeune fille qui se demande comment elle réussira à faire 'tous ces trucs' un jour ; je reste dans la perspective masculine, plutôt agréable, si j'ai bien compris. . C'est le sujet de ce roman pour adolescents, à travers l'exemple de Lucas, accro au porno depuis l'âge de 14 ans. L'auteur montre la nocivité de la pornographie consommée trop jeune et à haute dose : addiction, perte du sommeil, déphasage scolaire, et conséquences sur la sexualité future, car la vie sexuelle amoureuse n'a pas grand chose à voir avec ces films (images de la femme soumise, ultra-souple, ouverte 'accueillante', et du mâle à grande/grosse qu*** qui rentre partout, dominant, dominateur, prédateur...). Patrick Bard évoque également les coulisses de la production de ces films, rompant avec l'image médiatique trompeuse donnée par quelques stars, apparemment mignonnes, épanouies, fraîches, saines, et heureuses de leur job de 'hardeuse'. D'autres addictions sont évoquées dans ce roman (jeux en ligne, alcool), via quelques jeunes gens marginalisés par leurs pratiques, devenus incapables de vivre en société, et parfois suicidaires. Tout n'est pas noir, il y a heureusement des moyens de sortir de ces graves crises de l'adolescence, une des premières étapes étant de réapprendre la 'vraie vie', de renouer le contact avec des gens de son âge, par exemple... Lecture indispensable pour les adolescents et les adultes qui en côtoient. - - - - - - « Un enfant a en moyenne 11 ans lorsqu'il est exposé pour la première fois à du contenu pornographique en ligne », révèle une enquête conduite par l'association Ennocence.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Apikrus Posté le 13 Décembre 2020
    Lucas est un adolescent comme beaucoup d'autres, plutôt replié sur lui-même et passant beaucoup de temps sur son ordinateur et son smartphone. Comme la plupart des garçons de son âge, il a eu l'occasion de voir des images pornographiques et d'y revenir (parents, vous vous leurrez si vous pensez que vos chers petits y ont échappé, à moins que ni eux ni leurs amis ne disposent de connexion Internet). La vie de Lucas n'est cependant pas banale, ni normale : désormais, sa principale occupation est précisément la recherche et le visionnage de sites pornographiques. Lucas est devenu addict au cybersex. Sa désocialisation est rapide et préoccupante ; ses résultats scolaires sont en berne, il n'a plus d'amis, ne fait plus de sport… Ses parents tombent de haut lorsqu'ils découvrent comment leur fils passe ses nuits et pourquoi il s'endort pendant les cours. Le sujet, grave, est traité avec un ton juste, sans omettre ses sombres facettes - l'exploitation des « travailleuses » du sexe, la dépendance de certains consommateurs, les effets désastreux du porno sur la compréhension par ses amateurs de la sexualité… - et sans moralisation. Dans ce roman accessible dès 14 ans (de préférence avec un temps de discussion... Lucas est un adolescent comme beaucoup d'autres, plutôt replié sur lui-même et passant beaucoup de temps sur son ordinateur et son smartphone. Comme la plupart des garçons de son âge, il a eu l'occasion de voir des images pornographiques et d'y revenir (parents, vous vous leurrez si vous pensez que vos chers petits y ont échappé, à moins que ni eux ni leurs amis ne disposent de connexion Internet). La vie de Lucas n'est cependant pas banale, ni normale : désormais, sa principale occupation est précisément la recherche et le visionnage de sites pornographiques. Lucas est devenu addict au cybersex. Sa désocialisation est rapide et préoccupante ; ses résultats scolaires sont en berne, il n'a plus d'amis, ne fait plus de sport… Ses parents tombent de haut lorsqu'ils découvrent comment leur fils passe ses nuits et pourquoi il s'endort pendant les cours. Le sujet, grave, est traité avec un ton juste, sans omettre ses sombres facettes - l'exploitation des « travailleuses » du sexe, la dépendance de certains consommateurs, les effets désastreux du porno sur la compréhension par ses amateurs de la sexualité… - et sans moralisation. Dans ce roman accessible dès 14 ans (de préférence avec un temps de discussion avec des adultes), comme dans ses autres ouvrages, Patrick Bard n'y va pas par quatre chemins pour dénoncer les dérives, les scandales. Il le fait de manière précise, complète, presque scientifique. Cet auteur est particulièrement doué pour plonger ses lecteurs au coeur du sujet, après avoir pris toute la distance nécessaire à sa bonne compréhension. Et les sujets qu'il choisit ne sont pas anodins.
    Lire la suite
    En lire moins
  • karinch07 Posté le 14 Août 2020
    Lucas, 16 ans, découvre à son réveil que son ordinateur et son téléphone ne fonctionnent plus, vérolés par des virus attrapés sur internet. Il craint que ses parents ne découvre qu'il est addict : il ne dort plus, ne se lave plus, n'a plus de vie sociale, car il passe son temps à regarder des vidéos porno depuis 3-4 ans. En surpoids, victime de harcèlement, incapable de relations normales que ce soit avec ses camarades, avec les filles ou avec ses parents, il est pris dans un cercle vicieux dont il ne pourra se sortir tout seul... Jusqu'au drame, quand ses parents l'emmènent à Paris voir un pédo-psychiatre... Et c'est là que commence la deuxième partie du livre, la résilience, où Lucas hospitalisé va rencontrer d'autres ados également abîmés par la vie et les addictions... Wow ! Un roman coup de poing sur un sujet rarement évoqué. Parfois un peu trop explicite, donnant presque les liens et mots à chercher, il montre bien combien le porno est facilement accessible d'un simple clic, sans restriction, et combien il est aisé de devenir accro, les dessous sales de la pornographie, la façon dont sont traitées les femmes, l'aveuglement des parents devant... Lucas, 16 ans, découvre à son réveil que son ordinateur et son téléphone ne fonctionnent plus, vérolés par des virus attrapés sur internet. Il craint que ses parents ne découvre qu'il est addict : il ne dort plus, ne se lave plus, n'a plus de vie sociale, car il passe son temps à regarder des vidéos porno depuis 3-4 ans. En surpoids, victime de harcèlement, incapable de relations normales que ce soit avec ses camarades, avec les filles ou avec ses parents, il est pris dans un cercle vicieux dont il ne pourra se sortir tout seul... Jusqu'au drame, quand ses parents l'emmènent à Paris voir un pédo-psychiatre... Et c'est là que commence la deuxième partie du livre, la résilience, où Lucas hospitalisé va rencontrer d'autres ados également abîmés par la vie et les addictions... Wow ! Un roman coup de poing sur un sujet rarement évoqué. Parfois un peu trop explicite, donnant presque les liens et mots à chercher, il montre bien combien le porno est facilement accessible d'un simple clic, sans restriction, et combien il est aisé de devenir accro, les dessous sales de la pornographie, la façon dont sont traitées les femmes, l'aveuglement des parents devant l'addiction aux écrans. On voit également que les relations garçons-filles sont entachées par le porno, les adolescents livrés à eux-mêmes persuadés que le porno et tous les actes et les positions les plus "hard" sont la norme, la tendresse voire l'amour n'existe plus, la sexualité traitée seulement sous le biais de la maîtrise de la procréation à l'école...
    Lire la suite
    En lire moins
  • DocBird Posté le 1 Juin 2020
    Résumé : Un jour que Lucas télécharge des vidéos de super-héros, il tombe par hasard sur une vidéo pornographique. Passé le choc de ce qu’il voit, il commence à en regarder d’autres, puis d’autres, jusqu’à devenir totalement accro et ne plus pouvoir s’en passer. Mais un jour, des virus mettent en panne son ordinateur, et ses parents vont alors découvrir ce qu’il regardait… Mon avis : Beaucoup de jeunes ont déjà regardé des vidéos pornographiques sur Internet, en tombant souvent dessus par hasard la première fois. Patrick Bard, qui a écrit sur des sujets de société difficiles, vécus par les jeunes, comme la radicalisation dans « Et mes yeux se sont fermés », nous parle ici de la pornographie et de l’addiction au cybersexe. Lucas est un jeune adolescent qui va regarder une vidéo porno par hasard, mais qui va en devenir dépendant à cause des sensations ressenties, avec l’impression de pouvoir maîtriser le monde, et il ne peut plus s’en passer. Il passe des nuits blanches à regarder des vidéos, se coupe de plus en plus des autres et de la réalité. Mais ses parents découvrent un jour ses activités sur Internet, et le choc est rude. Ils vont réagir comme ils peuvent. Mais... Résumé : Un jour que Lucas télécharge des vidéos de super-héros, il tombe par hasard sur une vidéo pornographique. Passé le choc de ce qu’il voit, il commence à en regarder d’autres, puis d’autres, jusqu’à devenir totalement accro et ne plus pouvoir s’en passer. Mais un jour, des virus mettent en panne son ordinateur, et ses parents vont alors découvrir ce qu’il regardait… Mon avis : Beaucoup de jeunes ont déjà regardé des vidéos pornographiques sur Internet, en tombant souvent dessus par hasard la première fois. Patrick Bard, qui a écrit sur des sujets de société difficiles, vécus par les jeunes, comme la radicalisation dans « Et mes yeux se sont fermés », nous parle ici de la pornographie et de l’addiction au cybersexe. Lucas est un jeune adolescent qui va regarder une vidéo porno par hasard, mais qui va en devenir dépendant à cause des sensations ressenties, avec l’impression de pouvoir maîtriser le monde, et il ne peut plus s’en passer. Il passe des nuits blanches à regarder des vidéos, se coupe de plus en plus des autres et de la réalité. Mais ses parents découvrent un jour ses activités sur Internet, et le choc est rude. Ils vont réagir comme ils peuvent. Mais Lucas a surtout besoin d’une aide extérieure. Il faudra un événement douloureux et traumatique pour que Lucas revienne vers la vie, et accepte de parler de ce qu’il vit avec des professionnels. Le récit est organisé en deux parties : le début parle de la découverte par Lucas du cybersexe, de la réaction de ses parents, jusqu’au moment où Lucas va faire l’impensable. La deuxième partie montre le chemin que Lucas doit parcourir pour revenir vers la vie réelle et non virtuelle, et s’interroger sur ses ressentis, ses émotions, afin de pouvoir mener une vie sans addiction, réelle. Les mots sont crus, percutants, et l’auteur mène Lucas jusqu’au fond du gouffre, montrant les ravages de l’addiction à la pornographie sur un adolescent, et la difficulté du sevrage. Un roman fort à faire lire.
    Lire la suite
    En lire moins
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !