Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748525212
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 150 x 220 mm

POV : Point of view

Collection : Hors collection
Date de parution : 23/08/2018
Après Et mes yeux se sont fermés, le nouveau roman de Patrick Bard
La première fois qu’un lien vers une vidéo porno s’affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu’il visionne sans l’avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret... La première fois qu’un lien vers une vidéo porno s’affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu’il visionne sans l’avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret dans une sphère qui accapare ses pensées, ses nuits, et bientôt tout son temps libre. Vu de l’extérieur, on pourrait croire que Lucas est un simple geek. Il est en réalité victime d’une addiction dont il ne peut plus sortir seul. Pour revenir du côté de la vie, il lui faudra accepter la rencontre et l’échange avec d’autres, loin des écrans.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748525212
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 150 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DocBird Posté le 1 Juin 2020
    Résumé : Un jour que Lucas télécharge des vidéos de super-héros, il tombe par hasard sur une vidéo pornographique. Passé le choc de ce qu’il voit, il commence à en regarder d’autres, puis d’autres, jusqu’à devenir totalement accro et ne plus pouvoir s’en passer. Mais un jour, des virus mettent en panne son ordinateur, et ses parents vont alors découvrir ce qu’il regardait… Mon avis : Beaucoup de jeunes ont déjà regardé des vidéos pornographiques sur Internet, en tombant souvent dessus par hasard la première fois. Patrick Bard, qui a écrit sur des sujets de société difficiles, vécus par les jeunes, comme la radicalisation dans « Et mes yeux se sont fermés », nous parle ici de la pornographie et de l’addiction au cybersexe. Lucas est un jeune adolescent qui va regarder une vidéo porno par hasard, mais qui va en devenir dépendant à cause des sensations ressenties, avec l’impression de pouvoir maîtriser le monde, et il ne peut plus s’en passer. Il passe des nuits blanches à regarder des vidéos, se coupe de plus en plus des autres et de la réalité. Mais ses parents découvrent un jour ses activités sur Internet, et le choc est rude. Ils vont réagir comme ils peuvent. Mais... Résumé : Un jour que Lucas télécharge des vidéos de super-héros, il tombe par hasard sur une vidéo pornographique. Passé le choc de ce qu’il voit, il commence à en regarder d’autres, puis d’autres, jusqu’à devenir totalement accro et ne plus pouvoir s’en passer. Mais un jour, des virus mettent en panne son ordinateur, et ses parents vont alors découvrir ce qu’il regardait… Mon avis : Beaucoup de jeunes ont déjà regardé des vidéos pornographiques sur Internet, en tombant souvent dessus par hasard la première fois. Patrick Bard, qui a écrit sur des sujets de société difficiles, vécus par les jeunes, comme la radicalisation dans « Et mes yeux se sont fermés », nous parle ici de la pornographie et de l’addiction au cybersexe. Lucas est un jeune adolescent qui va regarder une vidéo porno par hasard, mais qui va en devenir dépendant à cause des sensations ressenties, avec l’impression de pouvoir maîtriser le monde, et il ne peut plus s’en passer. Il passe des nuits blanches à regarder des vidéos, se coupe de plus en plus des autres et de la réalité. Mais ses parents découvrent un jour ses activités sur Internet, et le choc est rude. Ils vont réagir comme ils peuvent. Mais Lucas a surtout besoin d’une aide extérieure. Il faudra un événement douloureux et traumatique pour que Lucas revienne vers la vie, et accepte de parler de ce qu’il vit avec des professionnels. Le récit est organisé en deux parties : le début parle de la découverte par Lucas du cybersexe, de la réaction de ses parents, jusqu’au moment où Lucas va faire l’impensable. La deuxième partie montre le chemin que Lucas doit parcourir pour revenir vers la vie réelle et non virtuelle, et s’interroger sur ses ressentis, ses émotions, afin de pouvoir mener une vie sans addiction, réelle. Les mots sont crus, percutants, et l’auteur mène Lucas jusqu’au fond du gouffre, montrant les ravages de l’addiction à la pornographie sur un adolescent, et la difficulté du sevrage. Un roman fort à faire lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bookmotion Posté le 24 Mai 2020
    Des écrans qui font mal Un roman qui dénonce la violence faite aux enfants, l’abandon éducatif et l’accès illimité au porno sur Internet, sans filtres. C’est l’histoire d’un gamin confronté à des images qu’il n’aurait jamais dû voir. Passé le choc, cet enfant, bien trop jeune, retourna sur les lieux de son crime. Encore et encore. A la recherche d’une émotion nouvelle et forte, à la recherche de vidéos de plus en plus trash. C’est l’histoire d’une famille banale qui va passer à côté. A côté de leur fils, à côté de l’éducation, à côté de leur couple. C’est l’histoire d’une réalité et d’une cécité collective, qui ira de mal en pis. Des gamins paumés qui se retrouvent et tentent, tant bien que mal, de se reconstruire. Patrick Bard signe un deuxième roman tout aussi fort et poignant que le premier, Et mes yeux se sont fermés, tout aussi accroché à la réalité, qui dénonce les manquements et les dérives d’une société en perte de repères.
  • Nikouette Posté le 15 Avril 2020
    Lucas est lycéen, il a regardé un porno pour la première fois avec ses amis lorsqu’il était en CM2. Troublé sur le moment il n’y a ensuite plus vraiment repensé et s’est concentré sur ses passions d’enfant. Mais quand ses parents lui ont offert un ordinateur pour ses 11 ans il se met à télécharger des films de super-héros et un jour il tombe sur une fenêtre pop-up qui l’interpelle montrant une femme aguichante. Pour retrouver le trouble et l’émoi des premières vidéos il va en regarder de plus en plus, allant de plus en plus loin dans le type de vidéos proposées, y passant tout son temps libre, se coupant de tout le monde, ne dormant plus assez la nuit mais s’endormant en cours et grossissant. Par manque de sommeil ses notes chutent, mais c’est suite au dépannage de son ordinateur et de son téléphone, complètement vérolés, que ses parents découvriront son problème. Sauf que, même si sa mère a l’air de se rendre davantage compte que ce n’est pas normal, son père pense encore que c’est un comportement d’adolescent assez classique, il essaie de lui montrer pourquoi c’est mal et s’en tient là. Mais Lucas voit tout à... Lucas est lycéen, il a regardé un porno pour la première fois avec ses amis lorsqu’il était en CM2. Troublé sur le moment il n’y a ensuite plus vraiment repensé et s’est concentré sur ses passions d’enfant. Mais quand ses parents lui ont offert un ordinateur pour ses 11 ans il se met à télécharger des films de super-héros et un jour il tombe sur une fenêtre pop-up qui l’interpelle montrant une femme aguichante. Pour retrouver le trouble et l’émoi des premières vidéos il va en regarder de plus en plus, allant de plus en plus loin dans le type de vidéos proposées, y passant tout son temps libre, se coupant de tout le monde, ne dormant plus assez la nuit mais s’endormant en cours et grossissant. Par manque de sommeil ses notes chutent, mais c’est suite au dépannage de son ordinateur et de son téléphone, complètement vérolés, que ses parents découvriront son problème. Sauf que, même si sa mère a l’air de se rendre davantage compte que ce n’est pas normal, son père pense encore que c’est un comportement d’adolescent assez classique, il essaie de lui montrer pourquoi c’est mal et s’en tient là. Mais Lucas voit tout à travers le prisme de ces vidéos qu’il ingurgite à la chaîne, il passe son temps à zapper de l’une à l’autre, en trouvant difficilement satisfaction. Malgré tout elles remplissent ses journées, sans elles il s’est tellement coupé de tout qu’il ne sait plus quoi faire sans. Le reste de son quotidien l’angoisse trop, il se réfugie dans l’abus de sucreries et l’overdose de vidéos pornos, qui en quelque sorte le réconfortent. Il y a beaucoup de termes « spécialisés », mais c’est une sorte de jungle dans laquelle Lucas évolue de plus en plus fluidement. Comme toutes les addictions, elle sert à calmer ses angoisses, mais lors du sevrage celles-ci ressurgissent d’autant plus violemment. On voit que l’auteur s’est beaucoup renseigné pour décortiquer ce type d’addiction, qui fonctionne à peu près sur le même mécanisme que les autres addictions, mais a des conséquences différentes. On suit le long parcours de Lucas pour revenir à la vie, pour trouver comment combler le vide, pour découvrir l’amour et le désir envers des personnes réelles. C’est un jeune homme assez émouvant, qui s’est retrouvé piégé dans cette addiction, honteux, ne sachant plus interagir avec ses pairs, surtout avec les filles. C’est un récit nécessaire et rare sur un sujet tabou. Pour les grands ados et leurs parents.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Valentine62 Posté le 15 Décembre 2019
    « Point of view : P.O.V » est un roman de Patrick Bard qui traite d’un problème de cyber addiction à la pornographie, mal qui ronge aujourd’hui un certain nombre d’adolescents, même très jeunes. On suit l’histoire du héros, Lucas, de son année de 5ème à la Terminale, pris dans la spirale infernale qui le conduira dans un établissement de rééducation, après un « accident ». Le propos est documenté, et permet de comprendre comment tomber dans cet embrigadement désocialisant, et conduisant à une fausse connaissance de la sexualité, ce qui n’est pas sans conséquence dans les relations. Un ouvrage qui peut faire réfléchir des jeunes, et sans doute éclairer des parents.
  • Linelo Posté le 23 Août 2019
    Dans le collège où je travaille, nous sommes de plus en plus confrontés à des élèves consommateurs de sites pornographiques, ce dont ils ne se cachent pas, et on entend souvent des propos qui font froid dans le dos sur leur image de la femme et de la sexualité. Patrick Bard aborde ce sujet délicat dans P.O.V. à travers le portrait de Lucas, un lycéen totalement accro au cybersexe. Une addiction qui va finir par le désocialiser, le désintéresser de ses études et révéler un malêtre bien plus profond. L'auteur fait le tour de la question de manière très pertinente et complète. Il commence par nous montrer comment Lucas est tombé sur ses premiers sites pornos, la découverte de la sexualité via ce média et les émotions que cela lui a procuré, puis l'addiction qui s'installe, la quête de vidéos qui susciteront toujours plus d'excitation, l'incapacité de s'en passer et son image dégradée des femmes. Ses parents vont essayer de lui venir en aide via le dialogue et en lui montrant un reportage sur les coulisses de l'industrie porno, un passage que j'ai trouvé très judicieux d'intégrer dans ce roman pour lever le voile sur les conditions de tournages et les fantasmes qu'ils... Dans le collège où je travaille, nous sommes de plus en plus confrontés à des élèves consommateurs de sites pornographiques, ce dont ils ne se cachent pas, et on entend souvent des propos qui font froid dans le dos sur leur image de la femme et de la sexualité. Patrick Bard aborde ce sujet délicat dans P.O.V. à travers le portrait de Lucas, un lycéen totalement accro au cybersexe. Une addiction qui va finir par le désocialiser, le désintéresser de ses études et révéler un malêtre bien plus profond. L'auteur fait le tour de la question de manière très pertinente et complète. Il commence par nous montrer comment Lucas est tombé sur ses premiers sites pornos, la découverte de la sexualité via ce média et les émotions que cela lui a procuré, puis l'addiction qui s'installe, la quête de vidéos qui susciteront toujours plus d'excitation, l'incapacité de s'en passer et son image dégradée des femmes. Ses parents vont essayer de lui venir en aide via le dialogue et en lui montrant un reportage sur les coulisses de l'industrie porno, un passage que j'ai trouvé très judicieux d'intégrer dans ce roman pour lever le voile sur les conditions de tournages et les fantasmes qu'ils suscitent. Mais le malêtre de Lucas étant trop fort et le sevrage impossible sans une aide extérieure, il leur faudra faire appel à des spécialistes. Dans le centre où il sera hospitalisé, Lucas rencontrera d'autres ados victimes d'addictions diverses, dont une certaine Eloïse, accro aux jeux en ligne. Un autre point bien pensé par l'auteur, qui ouvre ainsi des parallèles entre les addictions, dont les principes sont les mêmes et cachent un malêtre et une fuite de la réalité.
    Lire la suite
    En lire moins
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !