RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            POV : Point of view

            Syros
            EAN : 9782748525212
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 240
            Format : 150 x 220 mm
            POV : Point of view

            Collection : Hors collection
            Date de parution : 23/08/2018
            Après Et mes yeux se sont fermés, le nouveau roman de Patrick Bard
            La première fois qu’un lien vers une vidéo porno s’affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu’il visionne sans l’avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret... La première fois qu’un lien vers une vidéo porno s’affiche sur son ordinateur, Lucas est en train de télécharger un film de super-héros en streaming. Cette scène, qu’il visionne sans l’avoir voulu, le sidère, puis lui procure une émotion totalement inédite. Pour retrouver ce frisson initial, il glisse en secret dans une sphère qui accapare ses pensées, ses nuits, et bientôt tout son temps libre. Vu de l’extérieur, on pourrait croire que Lucas est un simple geek. Il est en réalité victime d’une addiction dont il ne peut plus sortir seul. Pour revenir du côté de la vie, il lui faudra accepter la rencontre et l’échange avec d’autres, loin des écrans.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782748525212
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 240
            Format : 150 x 220 mm

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Linelo Posté le 23 Août 2019
              Dans le collège où je travaille, nous sommes de plus en plus confrontés à des élèves consommateurs de sites pornographiques, ce dont ils ne se cachent pas, et on entend souvent des propos qui font froid dans le dos sur leur image de la femme et de la sexualité. Patrick Bard aborde ce sujet délicat dans P.O.V. à travers le portrait de Lucas, un lycéen totalement accro au cybersexe. Une addiction qui va finir par le désocialiser, le désintéresser de ses études et révéler un malêtre bien plus profond. L'auteur fait le tour de la question de manière très pertinente et complète. Il commence par nous montrer comment Lucas est tombé sur ses premiers sites pornos, la découverte de la sexualité via ce média et les émotions que cela lui a procuré, puis l'addiction qui s'installe, la quête de vidéos qui susciteront toujours plus d'excitation, l'incapacité de s'en passer et son image dégradée des femmes. Ses parents vont essayer de lui venir en aide via le dialogue et en lui montrant un reportage sur les coulisses de l'industrie porno, un passage que j'ai trouvé très judicieux d'intégrer dans ce roman pour lever le voile sur les conditions de tournages et les fantasmes qu'ils... Dans le collège où je travaille, nous sommes de plus en plus confrontés à des élèves consommateurs de sites pornographiques, ce dont ils ne se cachent pas, et on entend souvent des propos qui font froid dans le dos sur leur image de la femme et de la sexualité. Patrick Bard aborde ce sujet délicat dans P.O.V. à travers le portrait de Lucas, un lycéen totalement accro au cybersexe. Une addiction qui va finir par le désocialiser, le désintéresser de ses études et révéler un malêtre bien plus profond. L'auteur fait le tour de la question de manière très pertinente et complète. Il commence par nous montrer comment Lucas est tombé sur ses premiers sites pornos, la découverte de la sexualité via ce média et les émotions que cela lui a procuré, puis l'addiction qui s'installe, la quête de vidéos qui susciteront toujours plus d'excitation, l'incapacité de s'en passer et son image dégradée des femmes. Ses parents vont essayer de lui venir en aide via le dialogue et en lui montrant un reportage sur les coulisses de l'industrie porno, un passage que j'ai trouvé très judicieux d'intégrer dans ce roman pour lever le voile sur les conditions de tournages et les fantasmes qu'ils suscitent. Mais le malêtre de Lucas étant trop fort et le sevrage impossible sans une aide extérieure, il leur faudra faire appel à des spécialistes. Dans le centre où il sera hospitalisé, Lucas rencontrera d'autres ados victimes d'addictions diverses, dont une certaine Eloïse, accro aux jeux en ligne. Un autre point bien pensé par l'auteur, qui ouvre ainsi des parallèles entre les addictions, dont les principes sont les mêmes et cachent un malêtre et une fuite de la réalité.
              Lire la suite
              En lire moins
            • cendrine62000 Posté le 30 Mai 2019
              Lucas a 16 ans et est accro au cybersexe... Après être tombé sur une vidéo pornographique par hasard. Il passe ses nuits à visionner des vidéos. Un jour, son ordinateur ne s'allume plus. Son père décide alors de faire réparer son ordinateur par un collègue. Ils s'aperçoivent alors de cette addiction et décident d'aider leur fils à se "sevrer"....Celui-ci tente alors de se suicider... Point of view, ou POV, ou « caméra subjective » en français, désigne semble-t-il une vidéo pornographique tournée du point de vue de celui qui vit la scène.... Ce roman est très poignant et montre comment le mécanisme de l'addiction se met en place, comment des parents bienveillants et attentifs peuvent ignorer autant de choses sur leur enfant... A lire absolument ! Au début j'avais l'impression que le personnage était extérieur à l'histoire. Sans doute est-ce un choix de l'auteur pour montrer à quel point Lucas n'a plus le contrôle sur sa propre vie... De plus Lucas a une vision de l'amour totalement altérée...
            • ChuutJeLis Posté le 10 Mars 2019
              Un roman pour les ados et les parents afin de parler d'un sujet assez tabou et des dangers d'internet. Lucas à 14 ans lorsqu'il tombe par erreur sur un film pornographique en croyant télécharger un film de super héros. Peu à peu il va sombrer dans les profondeurs d'internet, aller de sites en sites et devenir totalement dépend et accro aux film pornographiques. J'ai tout de suite été attirée par ce livre grâce à cette couverture très pop et tape à l'œil et le résumé à su titiller ma curiosité. J'ai déjà lu des livres qui parlent d’addiction chez les adolescents mais jamais en rapport avec la pornographie et je pense que c'est importent de voir des romans qui parlent de sujets tabous. Je n'ai malgré tout pas été vraiment convaincue par ma lecture. Dans un premier temps on va découvrir Lucas, son addiction et les conséquences sur sa vie que ce soit au lycée ou dans sa famille. La découverte de son problème par ses parents et leur façon de traiter la chose. J'ai trouvé cette première partie assez dure et intéressante car on comprends le quotidien de Lucas avec ses doutes et ses pulsions et à côté de ça on découvre la... Un roman pour les ados et les parents afin de parler d'un sujet assez tabou et des dangers d'internet. Lucas à 14 ans lorsqu'il tombe par erreur sur un film pornographique en croyant télécharger un film de super héros. Peu à peu il va sombrer dans les profondeurs d'internet, aller de sites en sites et devenir totalement dépend et accro aux film pornographiques. J'ai tout de suite été attirée par ce livre grâce à cette couverture très pop et tape à l'œil et le résumé à su titiller ma curiosité. J'ai déjà lu des livres qui parlent d’addiction chez les adolescents mais jamais en rapport avec la pornographie et je pense que c'est importent de voir des romans qui parlent de sujets tabous. Je n'ai malgré tout pas été vraiment convaincue par ma lecture. Dans un premier temps on va découvrir Lucas, son addiction et les conséquences sur sa vie que ce soit au lycée ou dans sa famille. La découverte de son problème par ses parents et leur façon de traiter la chose. J'ai trouvé cette première partie assez dure et intéressante car on comprends le quotidien de Lucas avec ses doutes et ses pulsions et à côté de ça on découvre la gêne de ses parents et la réaction totalement différente de son père et de sa mère face au problème de leur fils. Mais le livre est écrit à la troisième personne avec un narrateur omniscient et ça met une certaine distance avec le jeune en difficulté, ça empêche le lecteur de vraiment comprendre l'état d'esprit et le ressenti de Lucas. À côté de ça on a une deuxième partie qui parle de la reconstruction et j'ai trouvé cette partie trop rapide que ce soit la transition de la partie 1 vers la 2 comme la finalité du roman. En bref j'ai aimé l'idée du roman et le début mais j'ai eu plus de mal avec la fin et le choix de narration. Il n'en reste pas moins un roman sensible qui montre que les ados ont besoin des adultes pour les guider dans leur vie et leur choix et qu'il est important de parler de tout avec eux. Attention tout de même de ne pas mettre ce roman entre de mains trop jeunes ou sans avertissements.
              Lire la suite
              En lire moins
            • NanouAnne25 Posté le 23 Février 2019
              Une fiction sur l’addiction à la pornographie chez les jeunes… un sujet délicat, il fallait oser. Surtout quand la fiction est catégorisée « littérature jeunesse ». Eh bien, j’ai trouvé que c’était habilement mené. Lucas a 16 ans, il ne dort plus, n’a plus de vie sociale, il passe son temps à regarder des vidéos porno depuis 3-4 ans. En surpoids, ce qui fait de lui une victime de harcèlement scolaire, une hygiène corporelle qui laisse à désirer, il s’engage dans un cercle vicieux dont il ne pourra se sortir tout seul. Le roman se divise en deux parties. La première partie s’intitule «disparaître» : on y suit la descente aux enfers de Lucas, porn-addict, et de ses parents qui essaient de l’en sortir. Cette partie pourrait être tellement vraie ! On vit la stupéfaction des parents quand ils découvrent que leur fils mate du porno, leur interrogation sur la façon d’aborder le sujet avec lui, le mal-être et des parents et de Lucas lorsqu’ils parlent de cela, les mensonges de Lucas qui fait des promesses mais ne les tient pas, les disputes des parents au sujet de leur fils, l’un voulant l’emmener consulter, l’autre refusant cette option et... Une fiction sur l’addiction à la pornographie chez les jeunes… un sujet délicat, il fallait oser. Surtout quand la fiction est catégorisée « littérature jeunesse ». Eh bien, j’ai trouvé que c’était habilement mené. Lucas a 16 ans, il ne dort plus, n’a plus de vie sociale, il passe son temps à regarder des vidéos porno depuis 3-4 ans. En surpoids, ce qui fait de lui une victime de harcèlement scolaire, une hygiène corporelle qui laisse à désirer, il s’engage dans un cercle vicieux dont il ne pourra se sortir tout seul. Le roman se divise en deux parties. La première partie s’intitule «disparaître» : on y suit la descente aux enfers de Lucas, porn-addict, et de ses parents qui essaient de l’en sortir. Cette partie pourrait être tellement vraie ! On vit la stupéfaction des parents quand ils découvrent que leur fils mate du porno, leur interrogation sur la façon d’aborder le sujet avec lui, le mal-être et des parents et de Lucas lorsqu’ils parlent de cela, les mensonges de Lucas qui fait des promesses mais ne les tient pas, les disputes des parents au sujet de leur fils, l’un voulant l’emmener consulter, l’autre refusant cette option et confisquant tout à l’ado (smartphone, ordi), les conflits entre parents et enfant, les signes de manque manifestes chez Lucas, le repli sur soi encore plus évident, et enfin le drame (que je n’avais pas vu venir). La seconde partie, « faire battre le cœur », s’attarde sur la longue convalescence de Lucas enfin pris en charge par des spécialistes. Au-delà de la fiction, l’auteur a su habilement placer des informations réelles permettant de mesurer l’ampleur du fléau et ses dégâts, mais aussi les coulisses des tournages des vidéos pornos. Lucas a vu son premier porno à l’âge de 11 ans, et malheureusement dans la réalité les enfants/pré-adolescents/ados sont surexposés via Internet, la facilité d’accès à ce genre d’images ou de vidéos est déconcertante. La pornographie trompe les jeunes, naïfs, sur la sexualité, elle leur en donne une vision hyper déformée, très loin de la réalité. Et un épisode relaté dans le récit trouve un écho dans les collèges aujourd’hui. Auprès du principal qui a convoqué des filles de cinquième au sujet d’une pratique qu’elles font dans les toilettes pour gagner des cigarettes gratos, elles se justifient « Mais on voit ça tout le temps sur internet, monsieur. Avec la bouche, c’est pas du sexe ! » Hem… Hem… Toute une éducation à la sexualité à (re)faire. Une amie infirmière scolaire m’a un jour dit avoir été choquée d’apprendre que des pratiques similaires se faisaient dans son collège. Et cette remarque, elle me l’a faite il y a dix ans… Je n’ai aucun doute sur le fait que ces pratiques se sont répétées, amplifiées, déformées… Vraiment, ce livre est intéressant autant pour les adultes que pour des jeunes à partir de 14 ans. A titre préventif, explicatif ou curatif, chacun pourra y trouver un intérêt. Moi, il m’a permis de prendre conscience du danger de cette addiction vers les jeunes, de l’ampleur du phénomène, et des moyens à mettre en œuvre pour prévenir, lutter et guérir. Je ne le mettrais peut-être pas entre les mains d’ados en dessous de 14-15 ans, mais à partir de cet âge-là, il peut servir de prévention ou d’explications et donner matière à réflexion auprès de ce public, car il est bien ficelé. Bon, un mot sur l’écriture, le registre, le vocabulaire : ça parle d’addiction à la pornographie, je m’interrogeais sur la façon dont l’auteur allait amener le sujet, si ça n’allait pas être trop hard, mais non ; il y a des choses au sujet de la pornographie qui sont expliquées, mais on ne tombe pas dans le glauque ou le hardcore. Un dernier mot : de manière habile, l’auteur réussit aussi à placer un mot sur une autre addiction-fléau des jeunes : l’addiction aux jeux vidéo.
              Lire la suite
              En lire moins
            • ChouChat Posté le 11 Février 2019
              Un petit roman au thème très intéressant, qu'on ne voit pas beaucoup. Il s'agit de l'addiction, aux écrans, au porno et à d'autres choses liées au monde de l'adolescence. On voit bien la difficulté pour ces jeunes de mettre des mots sur le problème, de faire confiance mais surtout de sortir de cette spirale. C'est bien écrit, même si je n'ai pas trouvé les personnages particulièrement touchants. J'ai nettement préféré la deuxième partie que je trouve plus humaine.  A ne pas mettre entre toutes les mains!
            SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
            Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !