Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748523850
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 154 x 225 mm

Power Club 3 : Un rêve indestructible

Collection : Hors collection
Date de parution : 03/05/2018
UN DERNIER TOME EXPLOSIF ! LA TRILOGIE À NE PAS RATER
Du haut de ses 19 ans, Anna a déjà sauvé le monde, mais elle a vécu le pire. Qui irait imaginer que la personne la plus puissante sur Terre souffre de stress post-traumatique ? Alors qu’elle est au centre de l’attention, Anna est la seule à voir venir une menace... Du haut de ses 19 ans, Anna a déjà sauvé le monde, mais elle a vécu le pire. Qui irait imaginer que la personne la plus puissante sur Terre souffre de stress post-traumatique ? Alors qu’elle est au centre de l’attention, Anna est la seule à voir venir une menace plus grande encore : le sénateur Wallace, qui a promis de créer une armée de soldats surhumains, est sur le point d’être élu président des États-Unis. Malgré sa fragilité, Anna est aussi la seule capable de l’arrêter.

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748523850
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 154 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cats26 Posté le 19 Décembre 2019
    La fin de la trilogie des jeunes gens à pouvoirs. Dans ce tome, Anna est devenue détentrice illégale de super pouvoirs et elle est confrontée aux ambitions grandissantes de Wallace, le sénateur américain qui voudrait réserver les super pouvoirs à la seule Amérique. D’ailleurs, toute ressemblance entre Wallace et un certain président américain n’est pas fortuit. Parallèlement, la jeune fille essaie de vivre une vie plus ou moins normale avec petit copain inclus. Dominic a d’ailleurs du mal à avoir sa place dans une vie de super héroïne. Encore une fois, Alain Gagnon a réussi à m’embarquer sur les pas d’une jeune héroïne dont les aventures posent des questions qui débordent le cadre d’un roman jeunesse : les rêves des scientifiques face aux réalités économiques et politiques ; un super héros à l’heure de la mondialisation et à l’existence des réseaux sociaux par lesquels rien ne reste caché ou secret ; l’adulation du public et ses conséquences extrêmes ; la violence liée à des capacités hors du commun J’ai encore énormément apprécié la relation symbiotique entre Anna et ses boosters (que j’imagine comme les petits gluons de « Téléchat ») et avec ses parents. Cela fait du bien d’avoir une héroïne qui a une famille où tout va bien et... La fin de la trilogie des jeunes gens à pouvoirs. Dans ce tome, Anna est devenue détentrice illégale de super pouvoirs et elle est confrontée aux ambitions grandissantes de Wallace, le sénateur américain qui voudrait réserver les super pouvoirs à la seule Amérique. D’ailleurs, toute ressemblance entre Wallace et un certain président américain n’est pas fortuit. Parallèlement, la jeune fille essaie de vivre une vie plus ou moins normale avec petit copain inclus. Dominic a d’ailleurs du mal à avoir sa place dans une vie de super héroïne. Encore une fois, Alain Gagnon a réussi à m’embarquer sur les pas d’une jeune héroïne dont les aventures posent des questions qui débordent le cadre d’un roman jeunesse : les rêves des scientifiques face aux réalités économiques et politiques ; un super héros à l’heure de la mondialisation et à l’existence des réseaux sociaux par lesquels rien ne reste caché ou secret ; l’adulation du public et ses conséquences extrêmes ; la violence liée à des capacités hors du commun J’ai encore énormément apprécié la relation symbiotique entre Anna et ses boosters (que j’imagine comme les petits gluons de « Téléchat ») et avec ses parents. Cela fait du bien d’avoir une héroïne qui a une famille où tout va bien et qui la soutient envers et contre tout. Bref, un finale de toute beauté pour une trilogie convaincante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • thegeek Posté le 25 Janvier 2019
    Ce livre est géniale de a à z , sauf la fin quand on apprend..... Que c'est le dernier tome. J'aimerai un 4 , et pourquoi pas un 5 . :-)
  • Saiwhisper Posté le 7 Novembre 2018
    Rahhh ! Une belle frustration due au fait que ce soit déjà fini ! Cette saga est si addictive que l’on demanderait bien un quatrième opus… Une fois encore, je me suis régalée aux côtés d’Anna et de sa bande ! D’ailleurs, même si je n’ai pas enchaîné le second et troisième tome, je n’ai pas été perdue. On retrouve facilement ses marques et ce, sans s’ennuyer. Le début permet de directement faire face à de l’action ainsi qu’à un problème de taille : Anna souffre du syndrome de stress post-traumatique à cause de ce qu’elle a traversé. Elle a peur pour ceux qu’elle aime, notamment sa meilleure amie et sa famille qu’elle a failli perdre. Ses craintes les plus profondes l’empêchent de dormir, si bien qu’il n’y a pas une nuit sans cauchemar… Mais cela n’est rien à côté des crises diurnes qui surgissent n’importe où et n’importe quand, ce qui met en péril son entourage. La pauvre jeune femme va de nouveau connaître des moments sombres et difficiles. Elle n’apparaît que plus humaine et attachante. Je l’apprécie toujours autant. Malgré ses super-pouvoirs, elle reste une demoiselle normale qui ne reste pas insensible à ce qu’elle a vécu et... Rahhh ! Une belle frustration due au fait que ce soit déjà fini ! Cette saga est si addictive que l’on demanderait bien un quatrième opus… Une fois encore, je me suis régalée aux côtés d’Anna et de sa bande ! D’ailleurs, même si je n’ai pas enchaîné le second et troisième tome, je n’ai pas été perdue. On retrouve facilement ses marques et ce, sans s’ennuyer. Le début permet de directement faire face à de l’action ainsi qu’à un problème de taille : Anna souffre du syndrome de stress post-traumatique à cause de ce qu’elle a traversé. Elle a peur pour ceux qu’elle aime, notamment sa meilleure amie et sa famille qu’elle a failli perdre. Ses craintes les plus profondes l’empêchent de dormir, si bien qu’il n’y a pas une nuit sans cauchemar… Mais cela n’est rien à côté des crises diurnes qui surgissent n’importe où et n’importe quand, ce qui met en péril son entourage. La pauvre jeune femme va de nouveau connaître des moments sombres et difficiles. Elle n’apparaît que plus humaine et attachante. Je l’apprécie toujours autant. Malgré ses super-pouvoirs, elle reste une demoiselle normale qui ne reste pas insensible à ce qu’elle a vécu et va continuer de subir ! Dans ce troisième opus, on ne peut pourtant pas parler d’évolution du personnage. Elle reste fidèle à elle-même : déterminée, protectrice, loyale, juste, réfléchie et dynamique. En revanche, elle va beaucoup réfléchir sur son avenir et va régulièrement se remettre en question. De l’action, en veux-tu, en voilà. Cet ultime tome est hyper mouvementé avec des scènes sur le terrain, des affrontements, des trahisons, des twists et des secrets à gogo. On notera également un approfondissement de la politique, de la médiatisation et de la foule. En effet, on est en pleines élections des États-Unis dont l’enjeu va déterminer l’avenir du monde, puisqu’il concerne directement les boosters et Anna… Cela dit, j’ai été déçue par ce point, car tout était prévisible… En revanche, j’ai bien aimé tout ce qui tournait autour de l’image de l’héroïne et de la manipulation de masse. L’auteur met en avant la célébrité d’Anna : le peuple est partagé entre la crainte et l’admiration. Il la traque avec une application de géo-localisation. Chaque intervention de la demoiselle provoque un tollé dans opinion publique ! Et, comme si les choses n’étaient pas assez difficiles, les spéculateurs et les théoriciens du complot s’en mêlent. Anna est en bien mauvaise posture puisque le moindre de ses actes ont des conséquences, tandis que ses propos peuvent être mal interprétés. On distingue aussi des fans d’Anna qui vont vraiment loin pour prouver leur admiration ou encore de nombreux terroristes qui font part de leur colère ! On sent que l’on arrive à un tournant majeur de l’intrigue : tout se bouscule et vire à l’extrême. Il y a donc beaucoup de tensions et de rebondissements. Alain Gagnol a également opté pour des descriptions plus sombres et sanglantes. Le monde des super-héros n’est pas tendre : on ne casse pas les figures des méchants pour les arrêter. Il y a des os brisés, des têtes tranchées, des mises à mort, de la torture et de l’hémoglobine. Certes, on n’est pas sur un roman d’horreur, de ce fait, ce n’est pas trop détaillé, mais ce n’est pas non plus caché. Certaines morts sont effroyables, violentes et marquantes. On est vraiment plus sur du young adult que du roman pour jeunes ados. Les personnages secondaires sont toujours aussi nombreux. On ne les développe pas forcément toutefois, ils vont tous avoir leur rôle à jouer. J’ai été agréablement surprise de voir à quel point la famille de l’héroïne est toujours présente. Les deux parents sont là pour elle, servant de point d’ancrage, et suivent ses décisions. Il y a également l’adorable petit Louis qui ne cesse d’admirer sa grande-sœur. Dominic, que l’on pensait évincé, va finalement revenir en force dans l’intrigue… Mais celle qui va intervenir le plus (et pour notre plus grand plaisir !), c’est Lisa, la meilleure amie. Cette fille est toujours aussi franche, déjantée et sympathique. Sa présence permet d’alléger le côté sombre de ce troisième volet. Lisa fait rire le lecteur et apaise Anna. En revanche, j’ai été déçue par l’antagoniste principal qui n’a pas spécialement bougé son postérieur ! Il a préféré utiliser ses ressources humaines et financières pour parvenir à ses fins… C’est un simple gestionnaire qui donne des ordres et que l’on ne verra jamais descendre de sa tour d’ivoire ou parler à Anna… J’aurais au moins espéré un petit affrontement ou un dialogue percutant entre les deux rivaux… J’ai également été frustrée par le fait que l’on ne sache plus rien des anciens membres du Power Club. Un simple paragraphe ou une description d’un article de presse relatant brièvement ce qu’ils sont devenus aurait été suffisant. Hélas, ils sont complètement passés à la trappe ! Le cocktail de cet ouvrage est toujours aussi savoureux : de l’action en chaîne, de la tension, des personnages toujours aussi attachants, une héroïne géniale, de l’humour, des réflexions intéressantes permettant de faire le parallèle avec notre société, … Et bien évidemment des pouvoirs hors-norme ! On en apprend enfin davantage sur les boosters, même si le secret est encore assez épais… Ils vont vous surprendre à plusieurs reprises et vont véritablement se surpasser… Rien que pour en savoir plus encore sur eux, j’aurais adoré un quatrième tome. Hélas, les aventures d’Anna s’arrêtent là… mais comme la fin reste ouverte, on ne sait jamais… Je croise les doigts ! En attendant, je ne peux que vous recommander cette série explosive où chaque tome a su me divertir et me captiver. Si vous aimez les super-héros, envolez-vous pour le Power Club sans plus attendre !
    Lire la suite
    En lire moins
  • leslivresdetcheny Posté le 18 Octobre 2018
    Une découverte de la trilogie Power Club, une découverte de la plume d’Alain Gagnol que j’ai littéralement adoré. Une sage que vous devez absolument lire et ne pas louper ! Des personnages géniaux, des scènes d’actions surprenantes, du suspens à chaque fin de chapitres, que demander de plus ? :)
  • bouma Posté le 7 Septembre 2018
    Dans ce nouvel opus, sa place dans la société est au centre de virulents débats. Quand certains, le sénateur Walace en tête, voudraient éliminer la menace qu’elle représente pour l’humanité, et lui imputent la personnalité d’un tyran, d’autres l’ont élevée au rang de Dieu et cherchent par tous les moyens à la rencontrer, quitter à mettre leur propre vie en danger. On la retrouve donc à la fois plus forte physiquement mais aussi plus abîmée et plus vulnérable psychologiquement... [Chronique complète en cliquant sur le lien]
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !