RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Promets-moi d'être heureux

            Solar
            EAN : 9782263155369
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 208
            Format : 140 x 205 mm
            Promets-moi d'être heureux

            Collection : Solar Bien-être
            Date de parution : 07/06/2018
            Maintenant, promets-moi d’être heureux, lui souffle Clara dans son rêve…
            Désabusé par la vie, Gabriel a renoncé à ses rêves de changer le monde. À 27 ans, il est enlisé dans sa routine parisienne et partage son quotidien avec son cousin Noé, un rêveur asocial. La vie de Gabriel bascule lorsqu’il se retrouve sans préavis tuteur d’Aziliz, sa nièce de... Désabusé par la vie, Gabriel a renoncé à ses rêves de changer le monde. À 27 ans, il est enlisé dans sa routine parisienne et partage son quotidien avec son cousin Noé, un rêveur asocial. La vie de Gabriel bascule lorsqu’il se retrouve sans préavis tuteur d’Aziliz, sa nièce de dix ans. Avec une sagesse déconcertante, Aziliz remet en cause le simulacre de vie qu’il mène avec Noé et le pousse à écouter ses désirs enfouis. Gabriel se rappelle alors la promesse qu’il a faite à sa sœur, Clara, lors d’un rêve étrange. Poussé par cet engagement, il décide de tout plaquer. Sans projet ni point de chute, il part avec Aziliz et Noé direction la Bretagne, avec un seul rêve : trouver un lieu où ils pourront vivre en symbiose avec la nature. Pour Gabriel, c’est le début d’un cheminement personnel. Au contact de l’essence vibratoire de la forêt, il se reconnecte à sa propre nature et apprend à cultiver les bonheurs simples de la vie.

            Cette histoire poignante, au cœur de la forêt bretonne, promet de vous relier à la nature. Toute la magie de la sobriété heureuse pour vivre en harmonie avec soi…

             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782263155369
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 208
            Format : 140 x 205 mm
            Solar
            16.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Piuma_bookworld Posté le 13 Mars 2019
              #9829;️COUP DE CŒUR #9829;️ Est-ce possible d’avoir un coup de foudre pour un livre ? OUI! 🤗 « Ne crois rien de ce que tu lis ou de ce qu’on te dit, même si c’est moi qui te le dis, à moins que ça ne parle à ton coeur » Bouddha Et bien ce livre parle au cœur ! Plongez dans l’univers bienveillant et rempli de légèreté de ce roman. Il propage l’énergie positive qui nous ramène à l’essentiel de l’existence et nous apprend à refaire confiance à la vie.
            • EntreDeuxPages Posté le 12 Mars 2019
              Une bien jolie découverte que ce roman de Célestin Robaglia. Gabriel, jeune homme de 27 ans, rangé dans une vie toute triste. Noé, adulte isolé du monde après une rupture sentimentale et enfermé dans les jeux vidéos. Aziliz, enfant de 10 ans, d’une maturité extraordinaire pour son jeune âge, elle montre la voie aux adultes… Elle a une foi en l’univers incroyable qui me donne envie d’y croire également! Bref, le genre d’enfant que tous les parents rêvent d’avoir! Pour moi, c’est une lecture à trois vitesses : - Les cinquante premières pages m’ont transportée. Beaucoup d’émotion qui m’ont donné les larmes aux yeux à plusieurs reprises. L’histoire est bien ficelée, bien montée, bien écrite. Des destins se mêlent et s’entremêlent délicatement, tristement mais avec tellement d’humanité… - Les cinquante pages suivantes sont pour moi comme un essoufflement. A la fois l’histoire va trop vite, le voyage se fait trop rapidement à mon goût… J’aurais aimé davantage de détails des endroits visités par nos trois acolytes, des détails sur les liens qui se tissent entre eux. Et paradoxalement, ça traîne un peu, avec beaucoup de redites concernant les pensées de Gabriel… Un peu comme le sentiment que ça tourne en boucle à ce sujet. - Et après ça,... Une bien jolie découverte que ce roman de Célestin Robaglia. Gabriel, jeune homme de 27 ans, rangé dans une vie toute triste. Noé, adulte isolé du monde après une rupture sentimentale et enfermé dans les jeux vidéos. Aziliz, enfant de 10 ans, d’une maturité extraordinaire pour son jeune âge, elle montre la voie aux adultes… Elle a une foi en l’univers incroyable qui me donne envie d’y croire également! Bref, le genre d’enfant que tous les parents rêvent d’avoir! Pour moi, c’est une lecture à trois vitesses : - Les cinquante premières pages m’ont transportée. Beaucoup d’émotion qui m’ont donné les larmes aux yeux à plusieurs reprises. L’histoire est bien ficelée, bien montée, bien écrite. Des destins se mêlent et s’entremêlent délicatement, tristement mais avec tellement d’humanité… - Les cinquante pages suivantes sont pour moi comme un essoufflement. A la fois l’histoire va trop vite, le voyage se fait trop rapidement à mon goût… J’aurais aimé davantage de détails des endroits visités par nos trois acolytes, des détails sur les liens qui se tissent entre eux. Et paradoxalement, ça traîne un peu, avec beaucoup de redites concernant les pensées de Gabriel… Un peu comme le sentiment que ça tourne en boucle à ce sujet. - Et après ça, l’histoire se poursuit de façon plus fluide. On suit les protagonistes dans leur installation et le début de leur nouvelle vie, avec quelques problématiques sinon c’est pas drôle! Je trouve néanmoins que les interrogations et peurs de Gabriel sont trop présentes et tournent un peu en boucle. J’ai grandement apprécié le rapport à la nature. Ça m’a donné une envie terrible d’aller me perdre en forêt et me reconnecter avec la Terre! Et les paroles de ce druide m’ont beaucoup touchée également. En résumé, j’ai pris beaucoup de plaisir à voyager avec Gabriel et ses acolytes!
              Lire la suite
              En lire moins
            • Delphine846280 Posté le 8 Février 2019
              C'est un très beau roman sur le bonheur, la famille, la nature C'est tellement doux, simplement beau Cette lecture est apaisante et ressourçante
            • TerrainsVagues Posté le 15 Novembre 2018
              #9834; #9835;Il en faut peu pour être heureux Vraiment très peu pour être heureux #9835; Il faut se satisfaire du nécessaire Un peu d'eau fraîche et de verdure#9834; Que nous prodigue la nature Quelques rayons de miel et de soleil #9834; #9835; Ajoutez quelques Breizh, histoire de maintenir une petite flamme quoi qu’il arrive, comme une veilleuse, une source de lumière, de chaleur. Un Panoramix local et une très jolie Bretonne, quelques menhirs ou dolmens, des gros cailloux quoi, des fest noz ( on s’éclate dans la ronde au son mélodieux du biniou et de la bombarde) et des abeilles. Bienvenu en Bretagne profonde. Je ne raconte jamais l’histoire dans mes billets mais là, disons que… C’est l’histoire d’un Parisien qui, le jour de son anniversaire (comme ça il retiendra la date, c’est bien foutu le scénario), perd sa sœur dans un accident. La nuit de l’accident il lui promet en rêve d’être heureux. Il va s’occuper de sa nièce (et d’un cousin névrosé qu’il a recueilli il y a plusieurs années) et tout quitter pour aller en Bretagne. N’étant pas fan du bonheur ni... #9834; #9835;Il en faut peu pour être heureux Vraiment très peu pour être heureux #9835; Il faut se satisfaire du nécessaire Un peu d'eau fraîche et de verdure#9834; Que nous prodigue la nature Quelques rayons de miel et de soleil #9834; #9835; Ajoutez quelques Breizh, histoire de maintenir une petite flamme quoi qu’il arrive, comme une veilleuse, une source de lumière, de chaleur. Un Panoramix local et une très jolie Bretonne, quelques menhirs ou dolmens, des gros cailloux quoi, des fest noz ( on s’éclate dans la ronde au son mélodieux du biniou et de la bombarde) et des abeilles. Bienvenu en Bretagne profonde. Je ne raconte jamais l’histoire dans mes billets mais là, disons que… C’est l’histoire d’un Parisien qui, le jour de son anniversaire (comme ça il retiendra la date, c’est bien foutu le scénario), perd sa sœur dans un accident. La nuit de l’accident il lui promet en rêve d’être heureux. Il va s’occuper de sa nièce (et d’un cousin névrosé qu’il a recueilli il y a plusieurs années) et tout quitter pour aller en Bretagne. N’étant pas fan du bonheur ni même sympathisant, il va pourtant tenter de tenir la promesse faite à sa sœur. Y arrivera-t-il ? Suspens suspens. Si on ne m’avait pas gentiment offert ce « Promets moi d’être heureux », je n’aurais probablement jamais ouvert ce bouquin. Les recettes du bonheur et leurs produits dérivés, j’ai un peu de mal. Les belles phrases toutes faites et les grands principes, là aussi je suis assez hermétique. Quant aux ouvrages de développement personnel, tant mieux si ça peut aider quelqu’un, je passe mon tour. Alors ? Alors pourquoi je n’ai pas détesté ce livre rempli de bons sentiments, pourquoi ne pas « fracasser » cette histoire cousue de fil blanc et ce happy end qui nous prend au dépourvu dès la page… 12 (page 11 ligne 7 pour les plus perspicaces d’entre nous). Tout simplement parce que cette histoire m’a fait du bien. Un peu comme un instant de fraîcheur au cœur de cette canicule d’été indien qui se prolonge du coté de Lorient. Je crois aussi que j’y retrouve un écho à ma lecture précédente qui, si elle n’a rien d’un conte elle, tend aussi vers une certaine vision de la vie beaucoup plus épanouissante que celle que nous menons en général. Ca va bientôt être cette foutue période de fin d’année alors pour être dans le ton, ce petit conte de no hell, je vais le faire circuler car la vie est courte et que si j’arrive à appliquer (me souvenir sera déjà un bon début) deux trois trucs du druide, d’autres aussi basiques que moi le pourront, parce qu’en fait, ça à l’air pas mal le bonheur selon Célestin Robaglia. Merci Pierre pour ce cadeau qui m’a rappelé certaines conversations nocturnes de septembre dernier lors de ton séjour Lorientais. Un ami qui vous offre ce genre de livre est quelqu’un qui forcément vous veut du bien et ça aussi il faut toujours savoir l’apprécier. Bon j’arrête avec les phrases toutes faites. Pour résumer, ce bouquin n’est pas une Krout (vade retro carembar) mais un bien beau moment de « mise en conscience », d’éveil ou plutôt de réveil à la vie.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Ladybird123 Posté le 8 Novembre 2018
              Pourquoi le bonheur est-il si difficile à démasquer et à ressentir... Pourquoi le bonheur semble si facile pour certains et périlleux pour d'autres... Où te caches-tu petit bonheur ? Peut-être dans une promesse. Une promesse que Gabriel, dans un rêve, offre à sa tendre soeur la nuit où cette dernière est emportée dans l'autre monde. Mais Gabriel est encombré de toute part, de peurs, de méfiance, de pensées négatives, il s'enlise comme assureur dans un métier qui l'insupporte. Au décès de sa soeur, la tutelle de sa fille Aziliz lui est confiée. La petite a 10 ans et semble nourrie d'une précieuse intelligence de coeur. Aziliz rejoint son oncle ainsi que Noé, le cousin dépressif. Gabriel n'oublie pas la promesse qu'il a faite à sa soeur. Ça le taraude... C'est à trois qu'ils décident de tout plaquer pour aller au plus près des rêves. Direction la Bretagne. Tels des robinsons des temps modernes, ils vont se laisser guider par les voix de la vie, arrimés dans une ferme délabrée mais qu'ils vont à la force de leurs bras retaper pour le meilleur. Ces trois-là vont par la même occasion faire corps avec la nature. La faune, la flore est toute à eux... Pourquoi le bonheur est-il si difficile à démasquer et à ressentir... Pourquoi le bonheur semble si facile pour certains et périlleux pour d'autres... Où te caches-tu petit bonheur ? Peut-être dans une promesse. Une promesse que Gabriel, dans un rêve, offre à sa tendre soeur la nuit où cette dernière est emportée dans l'autre monde. Mais Gabriel est encombré de toute part, de peurs, de méfiance, de pensées négatives, il s'enlise comme assureur dans un métier qui l'insupporte. Au décès de sa soeur, la tutelle de sa fille Aziliz lui est confiée. La petite a 10 ans et semble nourrie d'une précieuse intelligence de coeur. Aziliz rejoint son oncle ainsi que Noé, le cousin dépressif. Gabriel n'oublie pas la promesse qu'il a faite à sa soeur. Ça le taraude... C'est à trois qu'ils décident de tout plaquer pour aller au plus près des rêves. Direction la Bretagne. Tels des robinsons des temps modernes, ils vont se laisser guider par les voix de la vie, arrimés dans une ferme délabrée mais qu'ils vont à la force de leurs bras retaper pour le meilleur. Ces trois-là vont par la même occasion faire corps avec la nature. La faune, la flore est toute à eux pour les accueillir et leur prodiguer de beaux messages de reconstruction intérieure et existentielle. Là-bas en Bretagne, Gabriel rencontrera un vieux druide, un homme spirituel en symbiose totale avec l'univers. Autant de clin d'oeil pour Gabriel de se laisser une chance d'être heureux. L'auteur signe son premier roman et semble bien parti pour une belle carrière. Sa plume est vivante et porteuse de beaucoup de sagesse et d'empathie. On sent qu'il fait du bonheur une affaire commune, avec une envie perceptible de rendre des couleurs à un monde parfois un peu trop triste. C'est un pari gagné. J'ai apprécié ce roman comme une parenthèse bien méritée, loin des villes, du matériel, comme une bulle de savon ronronnant dans le creu de mon coeur.
              Lire la suite
              En lire moins
            Abonnez-vous à la newsletter Solar
            Faites le plein d'idées gourmandes, de conseils bien-être et d'actu sportives avec les éditions Solar