Lisez! icon: Search engine
Syros
EAN : 9782748526400
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 249
Format : 150 x 220 mm

Quintland

Collection : Hors collection
Date de parution : 02/05/2019
Cinq enfants, un seul destin. Quintland.
Quintland a tout d’un parc de loisirs. Les touristes s’y bousculent, on s’y rend en famille ou lors d’une excursion scolaire, plusieurs visites par jour sont organisées. Mais à Quintland, vous ne trouverez qu’une seule et unique attraction. Ce sont cinq petites filles que l’on peut regarder vivre derrière une... Quintland a tout d’un parc de loisirs. Les touristes s’y bousculent, on s’y rend en famille ou lors d’une excursion scolaire, plusieurs visites par jour sont organisées. Mais à Quintland, vous ne trouverez qu’une seule et unique attraction. Ce sont cinq petites filles que l’on peut regarder vivre derrière une vitre sans tain. Cinq petites filles isolées, surmédiatisées, éloignées de leurs parents. Elles sont les premières quintuplées de l’histoire à avoir survécu. C’était au Canada, en 1934. Quintland, le « Pays des Quintuplées », a existé pour de vrai.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782748526400
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 249
Format : 150 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Shan_Ze Posté le 9 Avril 2020
    Quintland, c'est comme un zoo mais avec des enfants. 5 filles identiques. Les soeurs Dionne sont nées le 28 mai 1934 au Canada. Elzire Dionne, la maman avait déjà 5 enfants. Les premiers mois de leur existence ont été assez délicats car elles étaient très petites ( d'environ 700 gr à 1k300) mais le miracle a eu lieu, elles ont eu le droit à des couveuses grâce à cette quintuple naissance qui était assez rare pour faire parler et les désigner comme curiosités. J'avais vu un film sur ces fameuses premières quintuplées, j'en garde quelques souvenirs, le livre me le rappelle assez bien. J'ai complété cette lectures avec des informations internet. En tout cas, il est bien documenté, on alterne des moments de journal intime et de l'aînée de la "fratrie". L'ajout des deux amies plus âgées, fictives n'est pas en trop car il permet de comprendre la vie des femmes à l'époque. Tout de même, je trouve ça incroyable que la garde des enfants ait été soutirée à leurs parents (même s'il s'avère que les parents n'aient pas la patte blanche non plus). Incroyable destin oui mais dommage que ces filles n'aient pas été élevées avec leurs frères et sœurs,... Quintland, c'est comme un zoo mais avec des enfants. 5 filles identiques. Les soeurs Dionne sont nées le 28 mai 1934 au Canada. Elzire Dionne, la maman avait déjà 5 enfants. Les premiers mois de leur existence ont été assez délicats car elles étaient très petites ( d'environ 700 gr à 1k300) mais le miracle a eu lieu, elles ont eu le droit à des couveuses grâce à cette quintuple naissance qui était assez rare pour faire parler et les désigner comme curiosités. J'avais vu un film sur ces fameuses premières quintuplées, j'en garde quelques souvenirs, le livre me le rappelle assez bien. J'ai complété cette lectures avec des informations internet. En tout cas, il est bien documenté, on alterne des moments de journal intime et de l'aînée de la "fratrie". L'ajout des deux amies plus âgées, fictives n'est pas en trop car il permet de comprendre la vie des femmes à l'époque. Tout de même, je trouve ça incroyable que la garde des enfants ait été soutirée à leurs parents (même s'il s'avère que les parents n'aient pas la patte blanche non plus). Incroyable destin oui mais dommage que ces filles n'aient pas été élevées avec leurs frères et sœurs, on sent un décalage entre eux. Une lecture intéressante sur le sujet, sur l'époque.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Linelo Posté le 9 Octobre 2019
    Quelle histoire ! Assez vite après leur naissance, les quintuplées deviennent pupilles de l'Etat par mesures de protection pour être élevées par le docteur Dafoe et des infirmières dans une pouponnière construite spécialement pour elles, dans l'idée de les protéger. Mais les fillettes deviennent vite célèbres puisqu'il est exceptionnel qu'elles aient survécu et la pouponnière se transforme rapidement en "Quintland", une sorte de parc d'attraction où l'on peut venir les observer plusieurs fois par jour et acheter des souvenirs à leur effigie. Une enfance coupée du monde et de leurs parents, passée à être exhibées comme des animaux dans un zoo, et sans affection, dont souffriront les quintuplées toute leur vie. La frontière floue entre la bienveillance pour ces enfants et leur utilisation médiatique, touristique et commerciale sans qu'elles en ait eu le choix, questionne tout au long du roman. Pour se rendre compte de ce qu'a été leur existence, l'auteur a choisi de faire intervenir plusieurs narrateurs en plus de son récit : Yvonne, l'une des soeurs Dionne, Alice et Edith, deux amies (fictives) qui suivront avec intérêt la vie des quintuplées, jusqu'à les rencontrer, et Yvonne Leroux, une infirmière qui se livre dans son journal intime. Il m'a manqué un petit... Quelle histoire ! Assez vite après leur naissance, les quintuplées deviennent pupilles de l'Etat par mesures de protection pour être élevées par le docteur Dafoe et des infirmières dans une pouponnière construite spécialement pour elles, dans l'idée de les protéger. Mais les fillettes deviennent vite célèbres puisqu'il est exceptionnel qu'elles aient survécu et la pouponnière se transforme rapidement en "Quintland", une sorte de parc d'attraction où l'on peut venir les observer plusieurs fois par jour et acheter des souvenirs à leur effigie. Une enfance coupée du monde et de leurs parents, passée à être exhibées comme des animaux dans un zoo, et sans affection, dont souffriront les quintuplées toute leur vie. La frontière floue entre la bienveillance pour ces enfants et leur utilisation médiatique, touristique et commerciale sans qu'elles en ait eu le choix, questionne tout au long du roman. Pour se rendre compte de ce qu'a été leur existence, l'auteur a choisi de faire intervenir plusieurs narrateurs en plus de son récit : Yvonne, l'une des soeurs Dionne, Alice et Edith, deux amies (fictives) qui suivront avec intérêt la vie des quintuplées, jusqu'à les rencontrer, et Yvonne Leroux, une infirmière qui se livre dans son journal intime. Il m'a manqué un petit quelque chose pour que ce roman soit un coup de coeur, j'aurais aimé trouver encore plus d'informations précises sur le quotidien des quintuplées, mais je l'ai trouvé à la fois passionnant et glaçant ! Je remercie d'ailleurs l'auteur d'avoir choisi de retracer la vie des quintuplées Dionne car j'ignorais tout de leur existence et j'ai trouvé cette histoire terriblement d'actualité bien que le roman se déroule au début du 20è siècle puisqu'on est à la lisière du phénomène de téléréalité que l'on connaît aujourd'hui.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sovane Posté le 24 Août 2019
    La naissance des premiers quintuplés en 1934 fut un événement mondial. Si des naissances multiples avaient déjà eu lieu par le passé les enfants n'avaient jusque là jamais tous survécus. Lorsque cinq fillettes sont misent au monde dans une modeste famille de fermier, qui compte déjà 5 enfants au compteur, toute l'attention se porte sur la petite ville dans la province de l'Ontario. Grâce à une aide du gouvernement canadien, qui souhaite préserver les fillettes de toute exploitation commerciale, une pouponnière est construite à côté de la maison familiale. Pour autant très vite les quintuplés deviennent des phénomènes...
  • LoupAlunettes Posté le 29 Juillet 2019
    Le fait avait défrayé la chronique à son époque. Une famille avait, en 1934, au Canada, donnée naissance à des quintuplées. 5 petites filles identiques. Le couple Dionne déja parents de plusieurs enfants ne s'attendaient pas à une telle surprise et, entre nous, à une telle charge. Un roman reporta tout ceci bien avant celui-ci, pour les adultes, et une version fut portée au petit écran plus tardivement, pour nous faire revivre le quotidien compliqué des parents de ces quintuplées, mais pas que. Car si les cinq filles firent aussi parler d'elles, c'est aussi à cause du déferlement médiatique qui en découla et qui donna l'idée marketing d'une sorte de parc où tout à chacun pouvait venir rencontrer les jeunes demoiselles en vrai, les prodiges (ou curiosité, comme on veut) de la nature. Le téléfilm ne fait pas l'impasse sur cet aspect où les parents se sentirent dépossédés de leur rôle au profit d'une exploitation quotidienne des enfants, poussées régulièrement devant les photographes et les télévisions, pour faire tourner l'affaire. Fred DuPouy, qui s'est renseigné à son tour, a rassemblé plusieurs sources d'informations, photos, journaux, il revient sur ce fait divers et le livre à son tour aux jeunes générations. Une interview intéressante de l'auteur nous restitue... Le fait avait défrayé la chronique à son époque. Une famille avait, en 1934, au Canada, donnée naissance à des quintuplées. 5 petites filles identiques. Le couple Dionne déja parents de plusieurs enfants ne s'attendaient pas à une telle surprise et, entre nous, à une telle charge. Un roman reporta tout ceci bien avant celui-ci, pour les adultes, et une version fut portée au petit écran plus tardivement, pour nous faire revivre le quotidien compliqué des parents de ces quintuplées, mais pas que. Car si les cinq filles firent aussi parler d'elles, c'est aussi à cause du déferlement médiatique qui en découla et qui donna l'idée marketing d'une sorte de parc où tout à chacun pouvait venir rencontrer les jeunes demoiselles en vrai, les prodiges (ou curiosité, comme on veut) de la nature. Le téléfilm ne fait pas l'impasse sur cet aspect où les parents se sentirent dépossédés de leur rôle au profit d'une exploitation quotidienne des enfants, poussées régulièrement devant les photographes et les télévisions, pour faire tourner l'affaire. Fred DuPouy, qui s'est renseigné à son tour, a rassemblé plusieurs sources d'informations, photos, journaux, il revient sur ce fait divers et le livre à son tour aux jeunes générations. Une interview intéressante de l'auteur nous restitue le contexte de son projet, disponible sur le site de l'éditeur Syros. L'auteur usera d'un stratagème très habile pour nous raconter l'histoire et affiner l'empathie. Les chapitres se partageront entre une vue de l'intérieur, avec la famille Dionne et une autre de l'extérieur, avec les conversations de deux gamines, Edith et Alice, qui aprennent la nouvelle par les journaux. Les deux copines auront à peu près l'âge de la cible de jeunes lecteurs et pourront se poser les questions qu'ils se formuleront en lisant, de la particularité d'avoir des jumelles au projet Quintland. Nous ne lâchons pas une page dès le départ, pris dans l'émotion de la naissance prématurée des cinq filles. L'instant est critique et le monde tremble car peu de quintuplés survivent aux 1ers jours. C'est la mobilisation générale où de nombreuses volontés, bonnes et plus douteuses viennent se substituer à tour de rôle aux parents trop fatigués. Fred DuPouy tente de restituer une modestie et une inquiétude chez cette famille Dionne qui saisirent même la main tendue d'un groupe scientifique qui voulaient étudier leur cas exceptionnel hors de la maison, tout en prenant en charge les meilleurs soins pour que les prématurées passent le cap des 1ers jours. Que pouvait on faire de mieux?, pensons-nous en suivant l'événement. Chacun a son mot à dire, nous, lecteurs, comme les autres, jugeant ou soutenant. Lorsque, par exemple, Mme de Kiriline de la Croix Rouge apporte son aide quotidienne et providentielle d'un côté pour s'occuper des petites et de l'autre, fait régulièrement barrière au reste de la famille trop peu précautioneuse de l'hygiène, semblerait-il. Même lorsque le groupe scientifique intentera un procès pour rupture de contrat. La pauvre famille est réduite par la situation au statut de pauvres cutéreux peu responsables à pouvoir gérer un "miracle". C'en est, en se contentant des faits, assez poignant. Fred DePouy n'oublie pas l'essentiel et puisque les adultes s'argumentent toujours du bien de l'enfant, l'auteur nous imagine donc aussi sur certaines parties la perspective vue par les petites qui grandissent, qui tentent de méconnaitre, de se rassurer, entre toutes ses expositions publiques et ses passages de mains en mains. Un roman très intéressant qui intéressera les lecteurs ados amateurs de récits véridiques mais aussi ceux sensibles aux aventures touchantes, tout simplement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mamoounne Posté le 6 Juillet 2019
    Roman s'inspirant d'un fait réel. Je ne suis pas fan de ce genre mais belle découverte
SYROS, LA NEWSLETTER ALTERNATIVE !
Créatives, engagées… Recevez chaque mois de nouvelles idées de lecture jeunesse, dans votre boîte mail !