Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368520444
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 128 x 182 mm

Red Eyes Sword - Akame ga Kill ! - tome 01

,

Frédéric MALET (Traducteur)
Collection : Red Eyes Sword - Akame ga Kill !
Date de parution : 11/09/2014
Tatsumi quitte son village natal pour la Cité impériale où il fait la rencontre d'un groupe d'assassins qui va changer sa vie à jamais: le Night Raid avec à sa tête la belle et mortelle Akame.
Dans un monde peuplé de créatures étranges et dangereuses, Tatsumi est un jeune garçon de la campagne en quête de rêve et d’aventure. Un jour, il décide de se rendre à la capitale afin de s’engager dans l’armée impériale, faire fortune et sauver son village rongé par la pauvreté. Mais... Dans un monde peuplé de créatures étranges et dangereuses, Tatsumi est un jeune garçon de la campagne en quête de rêve et d’aventure. Un jour, il décide de se rendre à la capitale afin de s’engager dans l’armée impériale, faire fortune et sauver son village rongé par la pauvreté. Mais il va très vite déchanter en découvrant que la capitale n’est pas le lieu de rêve qu’il imaginait. De plus, sa rencontre avec la troupe de tueurs des Night Raid va probablement changer le cours de son destin : il va lui-même devenir un assassin afin de débarrasser la capitale des infâmes crapules qui corrompent le pays tout entier.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782368520444
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 128 x 182 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MassLunar Posté le 16 Août 2020
    A la suite de ma lecture sur le premier volume de Kaijin Reijoh, j'ai décidé d'entamer en parallèle la première série publiée en France du dessinateur Tetsuya Tashiro , à savoir un fameux manga de dark fantasy fort apprécié du public, Red Eyes Sword : Akame ga kill ! . Quinze volumes au total, un préquel Akame ga kill zero ! et une suite Blue Eyes Sword toujours publié chez Kurokawa. Bref , un titre qui a marché et qui fonctionne toujours. J'ai bien aimé le travail de Tetsuya Tashiro sur Kaijin Reijoh, cette ambiance horrifique, ces antihéros... et , honnêtement, j'ai apprécié ce retour aux sources. Ce premier volume de Red Eyes Sword est très plaisant à suivre. L'entrée en matière est jamais lourde et on entre dans le cœur du sujet sans ralentissements. Tout d'abord, nous suivons l'arrivée d'un jeune homme un peu candide, talentueux épéiste, venu du fin fond de son pauvre village en quête de gloire et d'argent afin d'aider les habitants de sa contrée. Il se rend donc à la capitale impériale, cité de tous les possibles. Et, à partir de là, sa noble quête se prend un rude coup quand il... A la suite de ma lecture sur le premier volume de Kaijin Reijoh, j'ai décidé d'entamer en parallèle la première série publiée en France du dessinateur Tetsuya Tashiro , à savoir un fameux manga de dark fantasy fort apprécié du public, Red Eyes Sword : Akame ga kill ! . Quinze volumes au total, un préquel Akame ga kill zero ! et une suite Blue Eyes Sword toujours publié chez Kurokawa. Bref , un titre qui a marché et qui fonctionne toujours. J'ai bien aimé le travail de Tetsuya Tashiro sur Kaijin Reijoh, cette ambiance horrifique, ces antihéros... et , honnêtement, j'ai apprécié ce retour aux sources. Ce premier volume de Red Eyes Sword est très plaisant à suivre. L'entrée en matière est jamais lourde et on entre dans le cœur du sujet sans ralentissements. Tout d'abord, nous suivons l'arrivée d'un jeune homme un peu candide, talentueux épéiste, venu du fin fond de son pauvre village en quête de gloire et d'argent afin d'aider les habitants de sa contrée. Il se rend donc à la capitale impériale, cité de tous les possibles. Et, à partir de là, sa noble quête se prend un rude coup quand il découvre toute la monstruosité de cette ville et de ses nobles impériaux. La quête du jeune homme l’amènera à rejoindre un groupe d'assassins-justiciers dont les méthodes radicales n'ont rien à envier aux monstruosités des nobles citadins de l'empire. Dès ce premier volume, Takahiro au scénario et Tetsuya Tashiro au dessin nous font rugir de plaisir avec ce basculement dans l'histoire dans lequel le lecteur découvre en même temps que le naif héros le véritable danger personnifié par la corruption et capable des pires exactions. D'un coup, le manga prend une dimension beaucoup plus seinen, beaucoup plus sombre avec notamment des scènes de tortures assez frontales (p.73-74) . D'un coup, ce titre nous fait basculer dans l'horreur à travers cette scène macabre et nous fait plonger de l'autre côté de la barrière. Cette monstruosité que Tetsuya Tashiro arrive parfaitement à mettre en scène, nous la retrouvons d'ailleurs dans son dernier manga. A croire que le talent de ce monsieur s'exprime aisément dans le domaine de l'horreur et la "découpe" du corps. Outre ce détournement, nous sommes de suite plongés au sein de ce groupe d'antihéros sympathiques, rebelles mais aussi sans pitié déterminés à buter du noble corrompu. C'est un régal et cela fait plaisir de voir un titre qui combine aussi bien action, horreur et humour. Bien qu'on puisse juger Red Eyes Sword comme un manga de dark fantasy, son ton n'est jamais funèbre ou trop glacial. En un seul premier volume, Takahiro et Tashiro nous présente à travers les assassins une galerie de personnages sympathiques et solidaires, une fraternité qui n'est pas écrite avec les pieds. Les personnages sont marquants, sympathiques et même si ils ont des traits reconnaissables et un peu convenus entre la femme féline généreuse et joviale, la petite tsundere ou encore le pervers, Takahiro a tout de même soigné leur background et leur histoire. Cela en fait des personnages fort appréciables. Bien évidemment, l'un des protagonistes les plus marquants est Akame. Héroïne au tempérament plutôt sombre et mutique, elle évolue vite dans ce premier volume avec la rencontre du jeune candide Tatsumi. Un sourire de sa part rend aussitôt cette héroïne aussi sympathique que charismatique. Quand à Tatsumi, bien que je sois un peu moins fan du personnage, il n'en reste pas moins assez touchant. Notamment en raison de sa naïveté et surtout de ses retrouvailles avec ses amis d'enfances. C'est un personnage un peu trop cheaté en baston mais qui risque d'être intéressant par la suite, peut-être en incarnant davantage de moralité de par sa naiveté parmi le groupe d'assassins... Sait-on jamais ! L'une des premières grandes qualités de ce premier tome ( et, je l'espère, de la série en générale) c'est son rythme qui ne faiblit pas entre des scènes de puissants combats aussi jouissifs que cruels (Attention, cela reste un seinen à ne pas mettre entre toutes les mains) et une écriture fine qui n’alourdit jamais l'action. On ne s’ennuie pas tout en ayant un scénario fort ciblant notamment la monstrueuse vanité des forts. Le style de Testuya Tashiro se marrie bien avec la cruauté du scénario. Le côté cosplay des personnages est assez soigné. J'aime beaucoup la tenue d'Akame qui est assez badass sans tomber dans le sexuée. L'action est bien découpée et une mention spéciale aux ennemis auxquelles le mangaka n'hésite pas à renforcer des traits grimaçants et flippants. Bref, c'est une bonne combinaison entre le dynamisme et la vivacité d'un titre d'action associé à du dark seinen presque horrifique et cauchemardesque. Sans surprise, j'ai été séduit par ces Yeux Rouges. C'est parti pour le second volume.
    Lire la suite
    En lire moins
  • AlexduNexus Posté le 11 Novembre 2017
    De quoi ça parle : L’histoire se déroule en l’an 1024 du calendrier impérial. Nous suivons les traces de Tatsumi, un jeune garçon naïf, qui décide de quitter son petit village natal pour rejoindre la capitale et devenir un soldat. Il espère, ainsi, gagner suffisamment d’argent pour sauver son village. Lors de son itinéraire, Tatsumi, se trouve confronté à plusieurs difficultés et doit, notamment, affronter des monstres. Cependant, les gens secourus insistent sur un point et le mettent en garde : la capitale est gangrénée par la corruption et la barbarie ! Tatsumi est pourtant bien décidé à s’y rendre. Malheureusement, les avertissements donnés par les personnes rencontrées sur son chemin ne tardent pas à se vérifier. La première expérience de Tatsumi avec des résidents de la capitale le marqueront, en effet, profondément… Mon avis : Le scénario met donc en scène, comme nous venons de le voir, un jeune garçon qui souhaite, plus que tout, sauver son village natal. Mais ce personnage, un peu naïf au début, tombe de haut en découvrant que la capitale n’est absolument pas telle qu’il l’imaginait. De même, il est surpris de constater que les dirigeants sont aussi cruels, voire plus, que les habitants. Côté horreur, avec... De quoi ça parle : L’histoire se déroule en l’an 1024 du calendrier impérial. Nous suivons les traces de Tatsumi, un jeune garçon naïf, qui décide de quitter son petit village natal pour rejoindre la capitale et devenir un soldat. Il espère, ainsi, gagner suffisamment d’argent pour sauver son village. Lors de son itinéraire, Tatsumi, se trouve confronté à plusieurs difficultés et doit, notamment, affronter des monstres. Cependant, les gens secourus insistent sur un point et le mettent en garde : la capitale est gangrénée par la corruption et la barbarie ! Tatsumi est pourtant bien décidé à s’y rendre. Malheureusement, les avertissements donnés par les personnes rencontrées sur son chemin ne tardent pas à se vérifier. La première expérience de Tatsumi avec des résidents de la capitale le marqueront, en effet, profondément… Mon avis : Le scénario met donc en scène, comme nous venons de le voir, un jeune garçon qui souhaite, plus que tout, sauver son village natal. Mais ce personnage, un peu naïf au début, tombe de haut en découvrant que la capitale n’est absolument pas telle qu’il l’imaginait. De même, il est surpris de constater que les dirigeants sont aussi cruels, voire plus, que les habitants. Côté horreur, avec Red Eyes Sword, vous n’allez pas être déçus ! Dès le premier chapitre, on assiste, en effet, à des scènes assez dures. Cela a, toutefois, l’avantage de rendre l’immersion, dans le manga, très rapide. Tatsumi, choqué par ce qu’il a vu de cette barbarie humaine, change alors radicalement et intègre un groupe de mercenaires assassins. Tout se met très vite en place et l’action arrive relativement tôt dans la lecture de ce manga. Les combats sont bien faits et très sanglants ce qui, je l’avoue, n’est pas pour me déplaire…Le scénario est très bien rythmé, surprenant, et d’une incroyable noirceur, mais l’auteur sait exactement où il va et tape dans le mille à chaque fois. Il ne me reste plus qu’à vous parler des graphismes que j’ai, personnellement, trouvés sublimes et en parfaite adéquation avec les événements racontés. Les combats sont très bien représentés et c’est un vrai régal pour les yeux. En résumé, je trouve ce premier tome de Red Eyes Sword très bon et extrêmement captivant. La lecture est vraiment fluide et très rapide. Je n’ai plus qu’une chose à dire : j’ai hâte de lire le tome deux ! Ma note : 17/20
    Lire la suite
    En lire moins
  • Elodie-Liseuse-Lifestyle Posté le 8 Septembre 2016
    C'est après avoir vu une vidéo de Kihou (youtubeuse que j'adore suivre) que je me suis lancer dans la lecture de ce manga. Ma soeur ayant une très grande Mangathèque, je me suis dit qu'elle devait l'avoir en "rayon" et par chance elle possède les deux premiers volumes. J'avais besoin d'une lecture "anti-culcul la praline" et j'ai été servis. Il est vrai que pour apprécier ce manga il ne faut surtout pas s'attacher aux personnages, qu'il soit principaux ou non. C'est violent, par moments à la limite du gore. Et pourtant j'ai adoré ma lecture. Je suis rentré dans ce monde médiéval dès les premières pages. On suit un jeune homme nommer Tatsumi, habile dans le maniement de l'épée, il se décide à quitter son petit village pour la capitale. Cependant ces rêves se voit brises lorsqu'il se rend compte que la capitale est remplie de criminels, dirigeants corrompus et d'assassins. Au fil des pages il va faire la rencontre du Night raid, une bande de tueurs en majorité féminine. Chacun a son caractère, son arme de prédilection et ses propres souffrances. Pour un premier tome certains personnages sont plus mis en avant que d'autres comme Akame et mime. Tandis... C'est après avoir vu une vidéo de Kihou (youtubeuse que j'adore suivre) que je me suis lancer dans la lecture de ce manga. Ma soeur ayant une très grande Mangathèque, je me suis dit qu'elle devait l'avoir en "rayon" et par chance elle possède les deux premiers volumes. J'avais besoin d'une lecture "anti-culcul la praline" et j'ai été servis. Il est vrai que pour apprécier ce manga il ne faut surtout pas s'attacher aux personnages, qu'il soit principaux ou non. C'est violent, par moments à la limite du gore. Et pourtant j'ai adoré ma lecture. Je suis rentré dans ce monde médiéval dès les premières pages. On suit un jeune homme nommer Tatsumi, habile dans le maniement de l'épée, il se décide à quitter son petit village pour la capitale. Cependant ces rêves se voit brises lorsqu'il se rend compte que la capitale est remplie de criminels, dirigeants corrompus et d'assassins. Au fil des pages il va faire la rencontre du Night raid, une bande de tueurs en majorité féminine. Chacun a son caractère, son arme de prédilection et ses propres souffrances. Pour un premier tome certains personnages sont plus mis en avant que d'autres comme Akame et mime. Tandis que d'autres restent effacer et distant. Je ne me connais pas assez dans ce genre qu'est le Shonen pour comparer à d'autres mangas, mais j'ai adoré l'action présente durant les combats et les moments comiques qui contrastent entre l'histoire triste et sombre et les personnalités des personnages. En conclusion un tout premier tome convaincant qui me donne envie de lire la suite et de lire un peu plus de manga de ce genre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • maudi33 Posté le 24 Janvier 2016
    Excellent surprise ! Ça commence comme un bon vieux shonen et ensuite le ton change. Tatsumi se rend compte que ses héros, ne le sont pas vraiment et fait le choix de s'allier avec des assassins qui font du nettoyage social. Une histoire où tout n'est pas blanc ou noir et où les gentils ne sont pas si gentils que ça. J'aime Akame qui a un caractère fort, des valeurs et qui est belle sans être hypersexuée. Je me ferai bien un cosplay de ce personnage d'ailleurs ^^ . J'ai eu 2-3 surprises durant la lecture mais pschut je ne spoile rien du tout ;) J'ai été captivée par le début de cette série et j'espère que la suite me plaira autant.
  • fauteuil Posté le 6 Août 2015
    Un début de série assez prometteur. C'est un manga qui se laisse facilement lire sans être incroyable. Il ne faut pas en attendre trop. L'idée de départ n'est pas trop mal trouvée, bien qu'elle ne soit pas particulièrement novatrice, et l'histoire tient bien debout. Pas assez approfondie pour l'instant mais c'est comme pour les premiers tomes des autres mangas ; en général, il y a la première mission (réussie, au passage) de l'héros/héroïne tandis que le décor et le contexte se mettent tout doucement en place. On ne démarre pas sur quelque chose d'incroyable mais cela permet de bien implanter l'univers. Je trouve ensuite que les personnages sont très charismatiques. Je suis heureuse de constater qu'ils sont tous différents de ce qu'on peut trouver dans un shonen. Chacun a sa part de mystère et un caractère fort, sans pour autant rentrer dans les clichés. Et c'est très appréciable. Pour ce qui est du graphisme, il n'est pas trop mal réussi mais mérite d'être peaufiné par la suite. Pas d'inquiétudes là-dessus non plus, normalement il évolue au fil des tomes. En bref, un premier tome positif pour le moment. Je garde beaucoup d'attente pour la suite qui, je le pense, va... Un début de série assez prometteur. C'est un manga qui se laisse facilement lire sans être incroyable. Il ne faut pas en attendre trop. L'idée de départ n'est pas trop mal trouvée, bien qu'elle ne soit pas particulièrement novatrice, et l'histoire tient bien debout. Pas assez approfondie pour l'instant mais c'est comme pour les premiers tomes des autres mangas ; en général, il y a la première mission (réussie, au passage) de l'héros/héroïne tandis que le décor et le contexte se mettent tout doucement en place. On ne démarre pas sur quelque chose d'incroyable mais cela permet de bien implanter l'univers. Je trouve ensuite que les personnages sont très charismatiques. Je suis heureuse de constater qu'ils sont tous différents de ce qu'on peut trouver dans un shonen. Chacun a sa part de mystère et un caractère fort, sans pour autant rentrer dans les clichés. Et c'est très appréciable. Pour ce qui est du graphisme, il n'est pas trop mal réussi mais mérite d'être peaufiné par la suite. Pas d'inquiétudes là-dessus non plus, normalement il évolue au fil des tomes. En bref, un premier tome positif pour le moment. Je garde beaucoup d'attente pour la suite qui, je le pense, va être plus travaillée et réussie.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.

Lisez maintenant, tout de suite !