Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707193162
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 544
Format : 155 x 240 mm

Résonance

Une sociologie de la relation au monde

Sacha ZILBERFARB (Traducteur), Sarah RAQUILLET (Traducteur)
Collection : SH / Théorie critique
Date de parution : 13/09/2018
Dans ses deux précédents livres, Hartmut Rosa pointait l’accélération sociale comme le problème principal de la modernité tardive. Premier pas vers la vie bonne, son troisième ouvrage s’appuie sur la notion centrale de résonance et se présente comme une sociologie de la relation au monde.
Si l’accélération constitue le problème central de notre temps, la résonance peut être la solution. Telle est la thèse du présent ouvrage, lequel assoit les bases d’une sociologie de la « vie bonne » – en rompant avec l’idée que seules les ressources matérielles, symboliques ou psychiques suffisent à accéder... Si l’accélération constitue le problème central de notre temps, la résonance peut être la solution. Telle est la thèse du présent ouvrage, lequel assoit les bases d’une sociologie de la « vie bonne » – en rompant avec l’idée que seules les ressources matérielles, symboliques ou psychiques suffisent à accéder au bonheur.
La qualité d’une vie humaine dépend du rapport au monde, pour peu qu’il permette une résonance. Celle-ci accroît notre puissance d’agir et, en retour, notre aptitude à nous laisser « prendre », toucher et transformer par le monde. Soit l’exact inverse d’une relation instrumentale, réifiante et « muette », à quoi nous soumet la société moderne. Car si nous les recherchons, nous éprouvons de plus en plus rarement des relations de résonance, en raison de la logique de croissance et d’accélération de la modernité, qui bouleverse en profondeur notre rapport au monde sur le plan individuel et collectif.
De l’expérience corporelle la plus basique (respiration, alimentation, sensations…) aux rapports affectifs et aux conceptions cognitives les plus élaborées, la relation au monde prend des formes très diverses : la relation avec autrui dans les sphères de l’amitié, de l’amour ou de la politique ; la relation avec une idée ou un absolu dans les sphères de la nature, de la religion, de l’art et de l’histoire ; la relation avec la matière, les artefacts, dans les sphères du travail, de l’éducation ou du sport.
Tout en analysant les tendances à la crise – écologique, démocratique, psychologique – des sociétés contemporaines, cette théorie de la résonance renouvelle de manière magistrale le cadre d’une théorie critique de la société.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707193162
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 544
Format : 155 x 240 mm

Ils en parlent

Nous vivons dans une désynchronisation frénétique, coupés de nous-mêmes, terrassés par un angoissant « vide relationnel intérieur ». Comment y remédier ? Comment rétablir une relation positive avec le monde pour entrer à nouveau en résonance avec lui? Telle est la question que pose le sociologue dans son nouvel essai-somme, Résonance. Une sociologie de la relation au monde, et un recueil de textes, Remède à l'accélération. Avec courage, et un certain romantisme, convaincu qu'il faut prendre en compte les frustrations et les désirs de chacun pour changer la société.
Juliette Cerf / Télérama

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • etiba Posté le 29 Septembre 2019
    Une réflexion très stimulante sur ce qui rend la vie « bonne » et l’impact des normes sociales modernes sur la capacité de s’en approcher. Long et académique, le texte n’en reste pas moins très accessible, voire vivant, du fait de la clarté du style et des références régulières et parlantes au quotidien. Le principal enseignement à mes yeux est annoncé dès l’introduction : tant la sociologie que l’état d’esprit ambiant tournent notre énergie et notre attention sur l’acquisition ou l’enjeu de la répartition de ressources censées nous permettre d’être mieux au monde (et pouvant y aider), mais ignorent et font perdre de vue ce qui conduit effectivement à être bien au monde. Les nombreuses pages qui suivent valent le temps requis car elles osent chercher à identifier ce qui rend la vie bonne, puis explorent de façon éclairante de nombreux aspects de la vie moderne au regard de leur impact selon cette perspective. Il ne s’agit clairement pas d’un ouvrage de développement personnel (je suppose que cette idée horrifierait l’auteur) mais ses apports sont aussi enrichissants à titre personnel qu’au plan de la pensée sociologique ou politique.
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !