Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782348054754
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 185 x 240 mm

Revue du crieur N° 14

Collection : Revue du crieur
Date de parution : 17/10/2019
Pour ce quatorzième numéro de la Revue du Crieur, nous proposons une grande traduction d’un essai de l’architecte israélien Eyal Weizman qui, accompagné d’une soixantaine de photographies, analyse les révolutions à partir de la manière dont elles se déploient spatialement. Le rond-point, comme forme urbanistique, pourrait ainsi, partout à travers... Pour ce quatorzième numéro de la Revue du Crieur, nous proposons une grande traduction d’un essai de l’architecte israélien Eyal Weizman qui, accompagné d’une soixantaine de photographies, analyse les révolutions à partir de la manière dont elles se déploient spatialement. Le rond-point, comme forme urbanistique, pourrait ainsi, partout à travers le monde, favoriser la construction de collectifs politiques et, partant, des soulèvements populaires.
Ces soulèvements, Bruno Latour les scrute également attentivement à l’occasion d’un grand entretien mené par l’une de ses complices, la documentariste Carolina Miranda. Ensemble, ils décortiquent les angoisses des sociétés contemporaines, que Latour nomme la « crise de l’engendrement », et imaginent ce que pourrait être la politique à venir. L’un des symptômes de cette crise, à savoir les crispations identitaires, est exploré par Lionel Cordier, dans un texte qui porte sur le mythe boréaliste sur lequel s’appuie une grande partie de l’extrême droite européenne afin de justifier ses délires racialisants ; ou encore par Laura Raim qui interroge les ressorts de l’antisémitisme aujourd’hui.
Les lecteurs et lectrices liront aussi, dans notre nouvelle rubrique « Position », une réflexion de Norman Ajari sur l’anti-essentialisme, concept clé manié par beaucoup d’intellectuels de gauche ; un « Récit » consacré au personnage d’Eldridge Cleaver, un membre historique des Black Panther au parcours rocambolesque ; et pourront découvrir, dans le « Monde des idées », le mouvement crip, qui politise la question du handicap, une historiographie des ghettos américains ou encore un éclairage sur le philosophe Mark Fisher.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348054754
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 185 x 240 mm
La Découverte

Ils en parlent

Et si les révolutions modernes consistaient d’abord à tourner en rond pour finir par s’asseoir à la table ronde des négociations ? La Revue du Crieur donne la parole à l’architecte Eyal Weizman. Lui et son équipe analysent les liens entre les ronds-points et les soulèvements populaires. Au sommaire aussi : le regard élogieux que le modèle européen porte sur le « modèle nordique », le jeu vidéo à l’épreuve des différences de race et de sexe, le nouvel antisémitisme.
L'Agathois
Avec les gilets jaunes, le rond-point est sorti de l'anonymat. Pour son numéro d'octobre, la Revue du Crieur propose une approche spatiale des soulèvements populaires avec l'architecte isréalien Eyal Weizman. Place Tahrir en Égypte, place Azadi à Téhéran : la forme ronde fait-elle la révolution ? Au menu également du Crieur automnal, une enquête sur l'utopie du Grand Nord et la promotion de la blanchité. Cette région du monde est devenue un objet de fantasmes pour une partie de l'extrême droite. Enfin, le sociologue et philosophe des sciences Bruno Latour questionne les affects politiques notamment le doute de plus en plus prononcé sur la notion même de production.
Libération
Le rond-point serait-il propice à la révolution ? La question mérite d’être posée depuis le mouvement des « gilets jaunes », qui fêtera son premier anniversaire le 17 novembre. Ce non-lieu issu du XXe siècle, cet endroit volontairement inhospitalier, ce dispositif avant tout banal et utilitaire affiche pourtant des lettres de noblesse qui remontent à plusieurs décennies. C’est ce que montre « Logiques giratoires des révolutions », un passionnant article du numéro 14 de la Revue du crieur : dans ce texte publié pour la première fois en 2015 sous le titre « The Roundabout Revolutions » (Sternberg Press), l’architecte israélien Eyal Weizman analyse la manière dont les soulèvements se déploient spatialement. L’article est accompagné d’une soixantaine de photographies. [...] En plus de cet article, la revue propose, dans ce numéro, un entretien avec le philosophe Bruno Latour sur une nouvelle source d’incertitude qu’il appelle « les troubles dans l’engendrement ». De son côté, le politiste Lionel Cordier écorne le mythe ambigu du « boréalisme », cette fascination pour une supériorité scandinave qui fait aussi la promotion de la « blanchité ». Quant à la journaliste Laura Raim, elle débroussaille les « impensés du “nouvel” antisémitisme », réfutant la fausse opposition entre « retour des années 1930 et radicalisation islamiste ».
Alain Beuve-Méry / Le Monde
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !