En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Rien ne va plus

        Belfond
        EAN : 9782714439383
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 396
        Format : 154 x 240 mm
        Rien ne va plus

        Bernard COHEN (Traducteur)
        Date de parution : 03/10/2002

        Dans la veine de L'homme qui voulait vivre sa vie et des Désarrois de Ned Allen, un roman noir et incisif, qui retrace la spectaculaire ascension et la déchéance programmée d'un scénariste abusé par les mirages d'Hollywood.

        Comme tous les scénaristes d'Hollywood, David Armitage aspire à devenir riche et célèbre. Marié depuis onze ans à Lucy et père d'une petite Caitlin, il ne supporte plus la médiocrité d'une vie rythmée par des disputes incessantes. Mais alors qu'il pense sa carrière mort-née, l'incroyable se produit : l'un de...

        Comme tous les scénaristes d'Hollywood, David Armitage aspire à devenir riche et célèbre. Marié depuis onze ans à Lucy et père d'une petite Caitlin, il ne supporte plus la médiocrité d'une vie rythmée par des disputes incessantes. Mais alors qu'il pense sa carrière mort-née, l'incroyable se produit : l'un de ses scénarios, acheté par la télévision, connaît un succès retentissant. Nouvelle coqueluche d'Hollywood, David peut enfin mener l'existence dont il avait toujours rêvé, au côté d'une jeune productrice aux dents longues...
        Jusqu'au jour où Philip Fleck, un milliardaire cinéphile, lui propose une étrange collaboration… Sans le savoir, David tombe alors dans un engrenage infernal dont il ne pourra sortir qu'au prix d'un vraie remise en question.

        Touchant portrait d'un homme en proie aux caprices du destin, critique au vitriol d'une Amérique inhumaine et corrompue, un palpitant roman noir aux dialogues pétillants d'humour, façon Kennedy.

         

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714439383
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 396
        Format : 154 x 240 mm
        Belfond
        21.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • GeorgesSmiley Posté le 5 Décembre 2017
          David est scénariste et lorsqu'il obtient enfin le succès pour une série télévisée tout change. A Hollywood tout est démesuré et comme à Rome au temps jadis, la roche tarpéienne est toute proche du Capitole...la chute sera soudaine et terrible...s'en relèvera t'il ? Roman dans la veine habituelle de D. Kennedy un cran en-dessous de "l'homme qui voulait vivre sa vie" mais très agréable à lire.
        • kahy Posté le 11 Novembre 2017
          J'ai adoré ce livre, bon c'est vrai qu'au début ça traîne en longueur, mais avec douglas Kennedy il faut être patient et ne pas abandonner le livre, car ça sera un changement assuré au fil des pages, ce que j'aime chez D.K c'est la façon dont il fait vivre le pire aux personnages et les laisser trouver des solutions.
        • Godefroid Posté le 2 Juillet 2017
          Ce cinquième roman de Douglas Kennedy traduit en français (remarquablement, encore une fois) vient apporter une preuve supplémentaire (s'il en était besoin) que son auteur est un écrivain brillant et très cultivé, un esprit vif qui sait avec maestria jouer de nos zygomatiques et de nos nerfs. Brillant jusque dans ses citations : "Réussir ne suffit pas, il faut qu'un autre échoue" (Gore Vidal) ; cette entrée en matière est tout un programme… Hollywood, ton univers impitoyable : tout le petit monde qui grouille au sein de la gigantesque machine à dollars a ses règles bien à lui, des règles qu'il faut impérativement apprendre à connaître. David Armitage est un brave type que l'on sent brillant et très cultivé (ça me rappelle quelqu'un) ; c'est surtout un scénariste opiniâtre dont l'espoir de percer enfin était en voie de désagrégation totale, jusqu'à ce que sa fidèle agente (une vielle routière à qui on ne la fait pas) lui décroche le gros lot. Le talent de David va alors s'exprimer à plein régime, et remplir son compte bancaire à la même vitesse. Son succès phénoménal lui fera quitter femme et enfant pour une ouineuse affolante ; il rencontrera aussi un richissime cinéphile (mais... Ce cinquième roman de Douglas Kennedy traduit en français (remarquablement, encore une fois) vient apporter une preuve supplémentaire (s'il en était besoin) que son auteur est un écrivain brillant et très cultivé, un esprit vif qui sait avec maestria jouer de nos zygomatiques et de nos nerfs. Brillant jusque dans ses citations : "Réussir ne suffit pas, il faut qu'un autre échoue" (Gore Vidal) ; cette entrée en matière est tout un programme… Hollywood, ton univers impitoyable : tout le petit monde qui grouille au sein de la gigantesque machine à dollars a ses règles bien à lui, des règles qu'il faut impérativement apprendre à connaître. David Armitage est un brave type que l'on sent brillant et très cultivé (ça me rappelle quelqu'un) ; c'est surtout un scénariste opiniâtre dont l'espoir de percer enfin était en voie de désagrégation totale, jusqu'à ce que sa fidèle agente (une vielle routière à qui on ne la fait pas) lui décroche le gros lot. Le talent de David va alors s'exprimer à plein régime, et remplir son compte bancaire à la même vitesse. Son succès phénoménal lui fera quitter femme et enfant pour une ouineuse affolante ; il rencontrera aussi un richissime cinéphile (mais cinéaste raté) qui lui proposera une étrange collaboration. Il va bien sûr se passer un truc, somme toute assez anodin, qui va précipiter David dans une hallucinante dégringolade. Le "héros" de Kennedy est une fois de plus un homme intègre et intelligent qui, faute de maîtriser les règles du milieu où il met les pieds, se trouve secoué d'une façon extrêmement éprouvante (et le lecteur avec lui). La satire du milieu du cinéma et de la télé fait mouche, autant que chez Altman (The player) ou chez Huang (Swiming with sharks). Il est beaucoup question de plagiat dans ce roman, et on peut raisonnablement suspecter Kennedy de s'être plagié lui-même en décalquant la construction de son roman sur celle d'un précédent ("Les désarrois de Ned Allen"). Peu importe, "Rien ne va plus" avance à cent à l'heure, pour notre plus grande joie. C'est si brillant, si prenant, qu'il est pratiquement impossible de prendre le moindre recul avant de le refermer ; d'où cette impression passagère d'avoir été blousé par un objet trop clinquant… impression passagère, j'ai dit.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Elodieuniverse Posté le 6 Mars 2017
          J'ai trouvé ce livre moins bon que ceux que j'ai pu lire ("la poursuite du bonheur" a été un grand coup de coeur) mais cependant on se laisse quand même prendre par l'histoire. La première partie du livre traîne en longueur et c'est la deuxième partie qui est la plus intéressante. Douglas Kennedy a choisi un homme comme personnage principal, un homme qui va connaître le succès mais aussi une descente aux enfers lorsqu'il va être accusé de plagiat.(il est scénariste) Il va alors retrouver les choses les plus simples de la vie et tenter de prouver son innocence. Du succès, de la richesse...il va se retrouver sans rien ni personne. Va-t-il s'en sortir?
        • thisou08 Posté le 5 Mars 2017
          Un seul mot pour qualifier ce livre : machiavélique !

        Ils en parlent

        « Chaque page de ce livre respire l'habileté, le talent, l'humour et le sens du dramatique : personnages bien typés, dialogues savoureux, décors en Cinémascope. »
        Frédéric Vitoux - Le Nouvel Observateur

        « Une descente aux enfers orchestrée par un suspense qui glace le sang. »
        François Busnel - L'Express

        « Kennedy, conteur chevronné, nous kidnappe avec autant d'efficacité que l'adversité fondant sur ses personnages. »
        Valérie Lejeune - Le Figaro Magazine

        « L'écriture est énergique, les dialogues percutants et l'humour très méchant. »
        Aurélie Sarrot - Métro

        « Douglas Kennedy tricote de diaboliques histoires de disparition subite, de vies qui basculent, de destins aussi rocambolesques qu'extraordinaires. » Fabrice Gaignault - Marie Claire

        « Cet Américain possède un talent rare : celui d'observer ses contemporains, de faire le portrait de leurs faiblesses, de leurs vaines tentations [...], tout en construisant en parallèle les meccanos diaboliques incroyablement vissés. »
        Pierre Vavasseur - Le Parisien

        « Un récit haletant et désopilant, qui est aussi une critique acerbe du rêve américain et du petit monde de la télévision. »
        Corinne Bourbeillon – Ouest France

        PRESSE
        Toute l'actualité de Douglas Kennedy
        Suivez votre auteur préféré au fil de ses nouveaux romans.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.