Lisez! icon: Search engine
Rivage de la colère - Prix Maison de la Presse 2020
Date de parution : 09/01/2020
Éditeurs :
Les Escales
En savoir plus

Rivage de la colère - Prix Maison de la Presse 2020

Date de parution : 09/01/2020
Prix Après le succès de Et soudain, la liberté, co-écrit avec Evelyne Pisier, voici le nouveau roman de Caroline Laurent. Au coeur de l'océan Indien, ce roman de l'exil met à jour un drame historique méconnu. Et nous offre aussi la peinture d'un amour impossible.
PRIX MAISON DE LA PRESSE 2020
Certains rendez-vous contiennent le combat d’une vie.
Septembre 2018. Pour Joséphin, l'heure de la justice a sonné. Dans ses yeux, le visage de sa mère…
Mars 1967....
PRIX MAISON DE LA PRESSE 2020
Certains rendez-vous contiennent le combat d’une vie.
Septembre 2018. Pour Joséphin, l'heure de la justice a sonné. Dans ses yeux, le visage de sa mère…
Mars 1967. Marie-Pierre Ladouceur vit à Diego Garcia, aux Chagos, un archipel rattaché à l’île Maurice. Elle qui va pieds nus, sans...
PRIX MAISON DE LA PRESSE 2020
Certains rendez-vous contiennent le combat d’une vie.
Septembre 2018. Pour Joséphin, l'heure de la justice a sonné. Dans ses yeux, le visage de sa mère…
Mars 1967. Marie-Pierre Ladouceur vit à Diego Garcia, aux Chagos, un archipel rattaché à l’île Maurice. Elle qui va pieds nus, sans brides ni chaussures pour l’entraver, fait la connaissance de Gabriel, un Mauricien venu seconder l’administrateur colonial. Un homme de la ville. Une élégance folle.
Quelques mois plus tard, Maurice accède à l’indépendance après 158 ans de domination britannique. Peu à peu, le quotidien bascule et la nuit s’avance, jusqu’à ce jour où des soldats convoquent les Chagossiens sur la plage. Ils ont une heure pour quitter leur terre. Abandonner leurs bêtes, leurs maisons, leurs attaches. Et pour quelle raison ? Pour aller où ?
Après le déchirement viendra la colère, et avec elle la révolte.
 
Roman de l’exil et de l’espoir, Rivage de la colère nous plonge dans un drame historique méconnu, nourri par une lutte toujours aussi vive cinquante ans après.

Caroline Laurent est lauréate du Prix Maison de la Presse 2020

Rivage de la colère finaliste de nombreux prix :
  • Prix des Maisons de la Presse - Lauréate
  • Prix France Bleue/ Page des Libraires
  • Prix des Libraires
  • Prix Françoise Sagan
  • Prix Orange
  • Prix des lecteurs Babelio

À propos de Et soudain, la liberté :
« Singulier et attachant. Un ouvrage né d’une promesse du crépuscule. »
Olivia de Lamberterie, Elle
« Un hymne à la vie, une vie dont on se souvient longtemps après avoir refermé le livre. » Françoise Dargent, Le Figaro
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365694025
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 225 mm
Les Escales
En savoir plus
EAN : 9782365694025
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 256
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Très bien documenté, porté par des descriptions remarquables et une belle langue un peu créole, Rivage de la colère saisit le courage et la constance d'êtres qui se battent pour retrouver leur monde quand ce dernier a basculé. Une véritable leçon d'espoir en ces temps troublés."
Gladys Marivat / Le Monde

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BiblioJoy 30/01/2024
    J’ai découvert l’histoire de l’archipel des Chagos situé dans le nord de l’océan Indien, en lisant ce roman. Ce drame déchirant est basé sur des faits historiques. Un drame humain, des enjeux à portée internationale. L’autrice recoupe le roman avec son histoire personnelle, ses origines familiales, en postface du livre. Cour internationale de justice - La Haye, l’un des narrateurs s’y rend, plaider la cause des siens. Il remonte ensuite le fil de l’histoire de sa famille et des îlois, habitants des Chagos. 1967 – l’archipel des Chagos est encore rattaché à l’île Maurice. Marie-Pierre Ladouceur, jeune femme native de Diego Garcia vit avec sa famille aux Chagos, elle va rencontrer Gabriel Neymorin, un Mauricien, venu assister l’administrateur colonial en place. C’est peu avant l’indépendance de l’île Maurice au bout de cent cinquante-huit ans de domination britannique. Mais l’Histoire est en marche, et les arrangements des puissants auront des conséquences irréversibles. La raison d’Etat toujours prime, les décisions fomentées en haut-lieu planent en oiseaux de mauvais augure sur les Chagossiens. Que va-t-il advenir d’eux … Une sombre période s’annonce. Leur destin va basculer. Secrets, mensonges, révolte, déchirements, amours impossibles, douleurs de l’exil … Chassés de chez eux, les îlois devront se battre jusqu’à porter leur situation devant la justice au bout de plusieurs années. * Un roman écrit dans un style fluide et agréable à lire, au bon rythme et bien documenté. Je recommande vivement de lire cette histoire captivante et bouleversante. L’autrice retranscrit de façon touchante les sentiments dévastés par la colère, le désespoir et l’injustice, l’abus de pouvoir. Puis, la volonté de se battre, parfois sur plusieurs générations, pour obtenir justice et réparation. J’ai découvert l’histoire de l’archipel des Chagos situé dans le nord de l’océan Indien, en lisant ce roman. Ce drame déchirant est basé sur des faits historiques. Un drame humain, des enjeux à portée internationale. L’autrice recoupe le roman avec son histoire personnelle, ses origines familiales, en postface du livre. Cour internationale de justice - La Haye, l’un des narrateurs s’y rend, plaider la cause des siens. Il remonte ensuite le fil de l’histoire de sa famille et des îlois, habitants des Chagos. 1967 – l’archipel des Chagos est encore rattaché à l’île Maurice. Marie-Pierre Ladouceur, jeune femme native de Diego Garcia vit avec sa famille aux Chagos, elle va rencontrer Gabriel Neymorin, un Mauricien, venu assister l’administrateur colonial en place. C’est peu avant l’indépendance de l’île Maurice au bout de cent cinquante-huit ans de domination britannique. Mais l’Histoire est en marche, et les arrangements des puissants auront des conséquences irréversibles. La raison d’Etat toujours prime, les décisions fomentées en haut-lieu planent en oiseaux de mauvais augure sur les Chagossiens. Que va-t-il advenir d’eux … Une sombre période s’annonce. Leur destin va basculer. Secrets, mensonges, révolte, déchirements, amours impossibles, douleurs de l’exil … Chassés de chez eux, les îlois devront se battre jusqu’à porter leur situation devant la...
    Lire la suite
    En lire moins
  • geraldinebouquine 12/01/2024
    Cette œuvre est une leçon dans tous les sens du terme : Une leçon d’histoire : l’intrigue se déroule au cœur de l’archipel des Chagos, à la fin des années 60, à l’époque de la décolonisation britannique . grâce à un formidable travail de recherche et d’entretiens menés par l’auteure, on y découvre ce qu’ont subi les habitants de ce groupe d’îles non reconnues. Comme j’aurais aimé que mes professeurs m’enseignent l’Histoire à travers des ouvrages comme celui-ci ! Une leçon de vie : l’une des héroïnes, Marie-Pierre, est éblouissante, par sa beauté, sa force de caractère, sa pugnacité et son amour pour les siens. Egérie de son peuple, elle inspire ses proches, ainsi que le lecteur, qui ne peut qu’être embarqué dans cette lutte. Tout comme Marie, j’ai éprouvé des sentiments de trahison, d’injustice, des envies de révolte, mais aussi de l’amour, beaucoup d’amour. L’histoire est agrémentée de superbes passages qui rendent hommage à la nature, aux paysages majestueux de cette région. (Une tendresse particulière pour la description de Marie en train de nager…) Caroline Laurent signe ici un ouvrage magnifique, à la lecture duquel le lecteur ressort grandi.
  • CatF 05/01/2024
    Je ne connaissais pas du tout les îles Chagos et l'histoire de cette population. Un récit effroyable, dure, indigne. Une population pauvre et mal traité qui en une heure de temps fût exclu, embarqué de force et exilé sur une autre île, sans rien. Perdant leurs vies, et leurs dignités. J'ai apprécié l'histoire de Marie, de Gabriel et de Joséphin… Une belle histoire de courage, d'amour et de combat. Un roman à lire pour « encore » découvrir l'injustice faites aux plus faible. Bonne lecture ! CHALLENGE MULTI-DEFIS 2024
  • pounettegleeph 17/10/2023
    Un roman nécessaire qui nous fait découvrir un drame méconnu, celui des chagossiens exilés brutalement dans les années 60 et les conséquences de l'indépendance de l'île Maurice On est révolté qu'une telle injustice ait été passée sous silence Cependant je suis restée un peu en dehors de l'histoire, j'ai trouvé le début un peu poussif, plus rythmé ensuite avec des passages terribles puis le rythme est retombé.. le style d'écriture m'a dérangée, trop d'aller retour, trop décousu, je ne me suis pas vraiment attachée aux personnages et je n'avais qu'une hâte c'était d'arriver à la fin .. Ce livre est surtout une enquête intime de l'auteure et nous comprenons pourquoi cette tragédie insulaire fait écho à ses origines Mais même si il est brillament documenté je ne retiendrai que le côté historique car me concernant les émotions n'ont pas été à la hauteur de mes attentes
  • mvrgt6 14/10/2023
    Récit très émouvant d'un pan de l’histoire méconnu où histoire d'amour et faits historiques s’entremêlent afin de rendre hommage à un peuple courageux bien qu’abimé par les événements entourant l’indépendance de Maurice. Un ouvrage très bien écrit et très beau qui évite l’écueil de tomber dans le pathos.
Inscrivez-vous à la newsletter Les Escales
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !

Lisez maintenant, tout de suite !