RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Rue des tempêtes, tome 1 : Menace sous la ville

            Slalom
            EAN : 9782375541364
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 140 x 200 mm
            Rue des tempêtes, tome 1 : Menace sous la ville

            Collection : Slalom
            Date de parution : 05/04/2018
            Une nouvelle série illustrée mêlant enquêtes et aventures quotidiennes des habitants d’un drôle d’immeuble près de l’océan, composé de six appartements et où vivent des habitants de tous âges et au caractère bien trempé ! Un roman choral signé par Véronique Delamarre Bellégo et Pascale Perrier, deux auteures reconnues.
            Tome 1 : Menace sous la ville
            Deux choses viennent perturber le quotidien de Valentine, 12 ans, et de ses voisins : l’arrivée de Félix et sa famille dans l’appartement vacant depuis qu'il s'est passé ce qu'il s'est passé et le début de travaux juste à côté de l’immeuble. Si Félix se révèle...
            Tome 1 : Menace sous la ville
            Deux choses viennent perturber le quotidien de Valentine, 12 ans, et de ses voisins : l’arrivée de Félix et sa famille dans l’appartement vacant depuis qu'il s'est passé ce qu'il s'est passé et le début de travaux juste à côté de l’immeuble. Si Félix se révèle être un ado charmant, Valentine, détective en herbe, sent qu’il lui cache un lourd secret. Quant aux travaux, surprise, il semblerait qu'on ait retouvé les vestiges d'une ville gauloise ! Et cette découverte pourrait bien menacer la vie paisible de ce drôle d'immeuble, qui a peut-être été bâti sur une partie des vestiges et qui devient alors un obstacle à la poursuite des fouilles...
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782375541364
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 256
            Format : 140 x 200 mm
            Slalom
            12.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Sharon Posté le 6 Mars 2019
              Le premier point fort de ce livre, c’est l’inventivité. La présentation des chapitres, avec le nom des personnages dans des cartouches pour montrer qui parle mais aussi où ils vivent, la retranscription des conversations entre Valentine et sa meilleure amie sous forme de messages et non de simples dialogues, les extraits de carnet, participent à un nouvel effet de réel. Puis, les personnages sont attachants, que ce soit Valentine, ou Félix, son nouveau voisin. Ce roman de littérature jeunesse ne comporte pas de « méchants » au sens traditionnel du terme. Oui, Valentine ne s’entend pas avec le fils de son beau-père, la cohabitation du fait de la garde alternée n’est pas aussi facile que les adultes (ou les articles de journaux) veulent bien le croire. Oui, Valentine n’apprécie pas Marie-Océane, élève dans la même classe (le collège, tout petit, ne comporte que trois classes par niveau). Mais ce sont de simples manques d’affinités, des frictions ordinaires, rien qui ne soit le reflet de la vie même. Tous les caractères ne sont pas compatibles. Et si Valentine est assez ouverte, pour ne pas dire très bavarde, son nouveau voisin n’a pas nécessairement envie de raconter sa vie, les raisons de sa... Le premier point fort de ce livre, c’est l’inventivité. La présentation des chapitres, avec le nom des personnages dans des cartouches pour montrer qui parle mais aussi où ils vivent, la retranscription des conversations entre Valentine et sa meilleure amie sous forme de messages et non de simples dialogues, les extraits de carnet, participent à un nouvel effet de réel. Puis, les personnages sont attachants, que ce soit Valentine, ou Félix, son nouveau voisin. Ce roman de littérature jeunesse ne comporte pas de « méchants » au sens traditionnel du terme. Oui, Valentine ne s’entend pas avec le fils de son beau-père, la cohabitation du fait de la garde alternée n’est pas aussi facile que les adultes (ou les articles de journaux) veulent bien le croire. Oui, Valentine n’apprécie pas Marie-Océane, élève dans la même classe (le collège, tout petit, ne comporte que trois classes par niveau). Mais ce sont de simples manques d’affinités, des frictions ordinaires, rien qui ne soit le reflet de la vie même. Tous les caractères ne sont pas compatibles. Et si Valentine est assez ouverte, pour ne pas dire très bavarde, son nouveau voisin n’a pas nécessairement envie de raconter sa vie, les raisons de sa venue dans cet immeuble, et la présence, toujours diffuse de l’absence d’Amalia. Il pense à elle, ses parents parlent d’elle, les photos sont là, mais ils ne parlent pas d’elle en dehors du cercle de famille. Mystère ou secret, comme l’on voudra. Il n’est pas le seul en cette rue des tempêtes. Même Nelly, la plus vieille occupante des lieux, qui organise des réunions au sommet dans la cave, cache elle aussi une part de mystère. En attendant, ce sont d’authentiques fouilles archéologiques qui ont lieu non loin de l’immeuble, et qui pourraient bien compromettre l’immeuble tout entier. Que se passerait-il si un avis d’expulsion était ordonné, afin de parfaire les fouilles ? Ce ne sont pas deux mondes qui s’affrontent, ce sont les habitants de l’immeuble, promus « irréductibles gaulois » qui surveillent du coin de l’oeil les archéologues et les journalistes qui prennent possession des lieux. Puis, un des appartements de l’immeuble a un passé pas franchement joyeux, dont les conséquences sont encore bien présentes. L’union fait la force, surtout si le danger vient de sous la terre – sans oublier la mer : la rue des tempêtes ne s’appelle pas ainsi pour rien. Ce premier tome ne répond pas à toutes les questions – y compris celui du prénom de la petite soeur de Valentine. Le tome deux, paru depuis peu, devrait nous en dire un peu plus.
              Lire la suite
              En lire moins
            • coquinnette1974 Posté le 4 Janvier 2019
              En ce moment j'ai envie de lire des romans jeunesse :) Cela tombe bien, j'en ai reçu quelques uns via net galley. Première lecture jeunesse de l'année, grâce aux éditions Slalom : Rue des tempêtes, tome 1 : Menace sous la ville de Fanny Gordon. Deux choses viennent perturber le quotidien de Valentine, 12 ans, et de ses voisins : l'arrivée de Félix et sa famille dans l'appartement vacant depuis qu'il s'est passé ce qu'il s'est passé et le début de travaux juste à côté de l'immeuble. Si Félix se révèle être un ado charmant, Valentine, détective en herbe, sent qu'il lui cache un lourd secret. Quant aux travaux, surprise, il semblerait qu'on ait retrouvé les vestiges d'une ville gauloise ! Et cette découverte pourrait bien menacer la vie paisible de ce drôle d'immeuble, qui a peut-être été bâti sur une partie des vestiges et qui devient alors un obstacle à la poursuite des fouilles... Menace sous la ville est un roman jeunesse sympathique. Il y a plusieurs narrateurs, qui sont bien définis car le nom est indiqué à chaque début de chapitre. Il y a de l'humour, les différents personnages sont intéressants, ils ont du charisme, sont attachants. Il y a beaucoup... En ce moment j'ai envie de lire des romans jeunesse :) Cela tombe bien, j'en ai reçu quelques uns via net galley. Première lecture jeunesse de l'année, grâce aux éditions Slalom : Rue des tempêtes, tome 1 : Menace sous la ville de Fanny Gordon. Deux choses viennent perturber le quotidien de Valentine, 12 ans, et de ses voisins : l'arrivée de Félix et sa famille dans l'appartement vacant depuis qu'il s'est passé ce qu'il s'est passé et le début de travaux juste à côté de l'immeuble. Si Félix se révèle être un ado charmant, Valentine, détective en herbe, sent qu'il lui cache un lourd secret. Quant aux travaux, surprise, il semblerait qu'on ait retrouvé les vestiges d'une ville gauloise ! Et cette découverte pourrait bien menacer la vie paisible de ce drôle d'immeuble, qui a peut-être été bâti sur une partie des vestiges et qui devient alors un obstacle à la poursuite des fouilles... Menace sous la ville est un roman jeunesse sympathique. Il y a plusieurs narrateurs, qui sont bien définis car le nom est indiqué à chaque début de chapitre. Il y a de l'humour, les différents personnages sont intéressants, ils ont du charisme, sont attachants. Il y a beaucoup d'humour. Le jeune lecteur apprécié l'histoire, bien ficelée, et les nombreux rebondissements. Seul regret, la fin est un peu abrupte, et ça m'a fait ronchonner vu que le tome deux n'est pas sorti ! Du coup, j'ai hâte de le lire. J'ai aimé découvrir la rue des tempêtes, et je lui mets quatre étoiles. Il ravira surement les jeunes lecteurs :)
              Lire la suite
              En lire moins
            • Severia Posté le 2 Juillet 2018
              La couverture de ce livre n'est pas ce qui m'a attirée car je ne l'aime pas vraiment. Mais le contenu du livre est tout simplement génial ! En rien la couverture ne représente ce qu'il se cache dans ses pages. Le mystère, le suspense et l'attente de la suite m'ont obligée à le lire d'une traite. Les personnages, l'intrigue, le déroulement de l'histoire est bien choisi, tout correspond parfaitement, c'est pour cela que je mets 5 étoiles à ce livre malgré la couverture.
            • ninoulol81 Posté le 8 Juin 2018
              La description des personnages est bien faite, on se les imagine très bien. Les personnages ont chacun leur personnalité et sont tous différents. Nelly, la doyenne de l'immeuble, elle est la mamie de tous les habitants de l'immeuble. On sent un respect de tous envers cette personne âgée. Pénéloppe peut paraître bizarre au premier abord mais c'est quelqu'un de super et très complice avec les jeunes. Étienne, reporter et papa d'une ado, Clara, qui est la meilleure amie d'une des habitantes de l'immeuble, Valentine. Entre Étienne et Pénélope il y a quelque chose entre eux-mêmes les habitants l'ont remarqué. Valentine, habite avec sa mère, son beau-père et son demi frère qui a le même âge qu'elle. De nouveaux résidents ont emménagé, les parents sont avocat et le fils à treize ans comme Valentine et Clara. Le fils parle souvent d'une Amalia, je suppose que c'est sa soeur et qui lui est arrivé malheur car il en parle au passé et il est triste à chaque fois qu'il parle d'elle. L'histoire est prenante, j'ai joué le jeu d'enquête avec Valentine, c'est une adolescente très curieuse et qui n'aime pas les secrets. En face de leur immeuble des travaux ont commencé pour faire une médiathèque mais tout à coup les... La description des personnages est bien faite, on se les imagine très bien. Les personnages ont chacun leur personnalité et sont tous différents. Nelly, la doyenne de l'immeuble, elle est la mamie de tous les habitants de l'immeuble. On sent un respect de tous envers cette personne âgée. Pénéloppe peut paraître bizarre au premier abord mais c'est quelqu'un de super et très complice avec les jeunes. Étienne, reporter et papa d'une ado, Clara, qui est la meilleure amie d'une des habitantes de l'immeuble, Valentine. Entre Étienne et Pénélope il y a quelque chose entre eux-mêmes les habitants l'ont remarqué. Valentine, habite avec sa mère, son beau-père et son demi frère qui a le même âge qu'elle. De nouveaux résidents ont emménagé, les parents sont avocat et le fils à treize ans comme Valentine et Clara. Le fils parle souvent d'une Amalia, je suppose que c'est sa soeur et qui lui est arrivé malheur car il en parle au passé et il est triste à chaque fois qu'il parle d'elle. L'histoire est prenante, j'ai joué le jeu d'enquête avec Valentine, c'est une adolescente très curieuse et qui n'aime pas les secrets. En face de leur immeuble des travaux ont commencé pour faire une médiathèque mais tout à coup les travaux s'arrêtent car les ouvriers ont découvert quelque chose et on fait appel à une professionnelle de la fouille. J'ai particulièrement aimé le fait que chaque chapitre est raconté par une personne différente, cela donne un point de vue de l'histoire différente. Un livre sans prise de tete et qui se lit rapidement. Merci à Babelio et les Éditions Slalom pour cette découverte, j'attends le tome deux avec impatience.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Patmarob Posté le 7 Juin 2018
              « Menace sous la ville » est le premier volume de « Rue des tempêtes » écrit par Fanny Gordon et illustré par Alice A.Morenton. Fanny Gordon est le pseudonyme de deux écrivaines, Véronique Delamarre et Pascale Perrier, spécialiséees dans la littérature pour la jeunesse. Le numéro 1 de la « Rue des Tempêtes » sert de cadre d'action au livre. L'immeuble a six appartements sur trois étages. Au rez-de-chaussée exerce un jeune médecin et une dame âgée qui comble son entourage de gâteaux. Au premier étage à droite, une famille recomposée avec une fille (Valentine, 13 ans moins 53 jours) élève de 5ème et son « demi-frère », et à gauche, professeur de pianiste célibataire amoureuse d'un reporter qui vit avec sa fille au second étage. de nouveaux locataires (un couple d'avocats et leur fils Felix) viennent d'emménager dans le dernier appartement, qui a été libéré suite à une mystérieuse affaire. La population appartient donc à la classe moyenne supérieure, sans souci apparent d'argent, de chômage… à l'image de la société contemporaine explorée par les médias (personne âgée seule, célibataire, divorcé avec enfant, famille recomposée qui alterne la garde des enfants). Chaque chapitre, composé de deux à une douzaine de pages,... « Menace sous la ville » est le premier volume de « Rue des tempêtes » écrit par Fanny Gordon et illustré par Alice A.Morenton. Fanny Gordon est le pseudonyme de deux écrivaines, Véronique Delamarre et Pascale Perrier, spécialiséees dans la littérature pour la jeunesse. Le numéro 1 de la « Rue des Tempêtes » sert de cadre d'action au livre. L'immeuble a six appartements sur trois étages. Au rez-de-chaussée exerce un jeune médecin et une dame âgée qui comble son entourage de gâteaux. Au premier étage à droite, une famille recomposée avec une fille (Valentine, 13 ans moins 53 jours) élève de 5ème et son « demi-frère », et à gauche, professeur de pianiste célibataire amoureuse d'un reporter qui vit avec sa fille au second étage. de nouveaux locataires (un couple d'avocats et leur fils Felix) viennent d'emménager dans le dernier appartement, qui a été libéré suite à une mystérieuse affaire. La population appartient donc à la classe moyenne supérieure, sans souci apparent d'argent, de chômage… à l'image de la société contemporaine explorée par les médias (personne âgée seule, célibataire, divorcé avec enfant, famille recomposée qui alterne la garde des enfants). Chaque chapitre, composé de deux à une douzaine de pages, fait intervenir un habitant au fil des jours, du 13 mars au 1er avril. Ainsi le récit est commenté dans le temps et avec des points de vue différents. Les interventions de Valentine, le personnage principal, sont ponctuées de SMS, dûment représentés sous la forme du téléphone portable. Le lecteur assiste donc à la vie sociale de l'immeuble, naissance d'amicales relations, ou amoureuses… commentaires d'adolescent sur les camarades de classe, les voisins… La construction d'une médiathèque à côté du 1 rue des Tempêtes provoque des bouleversements, des vestiges celtes apparaissent. Une grande archéologue vient diriger les fouilles, la presse s'en mêle. L'immeuble est-il menacé ? Des bruits suspects sont entendus à la cave … Les enfants décident d'aller visiter le chantier. Ils trouvent un vestige rare… Mystères… Les chapitres se succèdent, chaque personnage intervient avec son point de vue, les mystères s'épaississent … La lecture se plie à un zapping, l'attention du lecteur passe d'une « aventure » à une autre.… Les énigmes, intensifiées par l'imagination de l'adolescence, sont vite résolues et manquent de crédibilité. Le livre s'adresse aux adolescents, de l'âge de Valentine, voire plus jeunes.Le style est fluide, le vocabulaire est choisi et l'usage du dictionnaire sera utile pour des collégiens. Mais la lecture doit apporter un enrichissement linguistique aux jeunes lecteurs. Les illustrations sont nombreuses, variées et gaies. Les reproductions de pages manuscrites d'écoliers sont bien intégrées dans le récit. La mise en page est réussie, les caractères sont assez gros, le format et le papier sont plaisants à la manipulation. Au final, le livre est d'une lecture agréable. L'histoire manque de souffle cependant et paraît dispersée. Elle est à l'image de l'ère informatique et du portable. Il est vrai qu'une suite est annoncée pour que la conclusion ne soit que provisoire. Merci à Babelio pour l'opération Masse Critique et aux Editions Slalom.
              Lire la suite
              En lire moins
            Lisez! La newsletter qui vous inspire !
            Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.