Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258133822
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm

Sainte Zélie de la palud

Collection : Terres de France
Date de parution : 01/03/2018
Le portrait haut en couleur de Paolig – et de sa mère Zélie, poissonnière ambulante – et le récit de son irrésistible ascension dans le monde des mareyeurs bretons.
On l’appelait Paolig dans son enfance, Paulo pendant ses années de chien, puis un beau jour
il fut sacré le Grand Paulo, l’un des plus gros mareyeurs du pays bigouden. Un grand seigneur
charismatique, pour qui la fière Marie-Morgane décida le jour de ses noces de tout plaquer :
son futur mari et...
On l’appelait Paolig dans son enfance, Paulo pendant ses années de chien, puis un beau jour
il fut sacré le Grand Paulo, l’un des plus gros mareyeurs du pays bigouden. Un grand seigneur
charismatique, pour qui la fière Marie-Morgane décida le jour de ses noces de tout plaquer :
son futur mari et sa famille, et qu’importe le scandale. Ils ont su, au premier regard, qu’amour
et réussite feraient bon ménage. Depuis toujours, ce sont les femmes qui ont soutenu et aimé Paul Draoulec. A commencer par sa mère, l’inénarrable Zélie, qu’il accompagnait, enfant, dans ses doubles tournées, de poissonnière ambulante et de buveuse invétérée. C’était au
début des années 1930, sur les chemins de la palud de Penmarc’h. Il revient de si loin, le Grand Paulo…
Le roman vrai, bouleversant, d’un amour filial.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258133822
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm
Presses de la cité

Ils en parlent

"Au delà du portrait émouvant des trois Draoulec, qui vient compléter une saga de sept ouvrages, c'est un véritable pan de l'histoire bigouden que viennent éclairer ces 360 pages. [...] Autant de réalités solidement documentées par l'auteur qui parvient à leur faire prendre corps."
 
Le Poher

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sld09 Posté le 21 Mai 2020
    Cette lecture me laisse une impression mitigée. J'ai beaucoup aimé la première partie qui relate l'enfance de Paulo auprès d'une mère alcoolique ; une enfance marquée par la misère qui n'exclue pas une certaine forme de bonheur. La deuxième partie qui raconte l’ascension de Paulo, gagne-petit alcoolique et je-m’en-foutiste qui devient l'un des plus importants mareyeurs du secteur m'a un peu moins plu : j'ai eu l'impression d'une accumulation d'épisodes anecdotiques alors qu'on prend de la distance par rapport aux personnages. Et lorsqu'on passe du père à la fille, du monde des mareyeurs à l'univers des banques, je n'ai plus accroché du tout, même lorsqu'elle revient vers ses racines et se lance dans le commerce à grosse échelle.
  • Nathaliecez Posté le 25 Février 2019
    Un roman de région superbement écrit. C'est plein d'émotion, c'est passionnant et authentique. À lire pour les amateurs de Bretagne. j'y ai retrouvé plein d'endroits que je connais !
  • VivianeB Posté le 5 Janvier 2019
    On peut faire confiance à l'auteur pour nous faire vivre un bon moment de lecture. J'ai aimé.
  • archi41 Posté le 13 Mai 2018
    Très belle histoire, écriture fluide, le pays Bigouden (où j'ai vécu) y est si bien décrit. C'est mon premier livre de M. Jaouen, il m'a vraiment donné envie d'en lire d'autres.
  • cardabelle Posté le 13 Mai 2018
    Des bribes d'histoire du pays bigouden vont renaître au coeur de la saga des familles Gwenan et Scouarnec par une peinture du monde paysan, maritime , ouvrier ou commerçant : les différentes classes sociales se côtoient pour le meilleur et pour le pire . Alors, voici le septième volet où on va retrouver Marie-Morgane , la cadette des soeurs Gwenan , celle qui fugua le jour de son mariage... On embarque donc pour le Finistère sud , dans la région du Guilvinec pour revivre un pan du développement économique des années 30 aux années 80 à travers l'histoire de Paul et de "ses" femmes : sa mère, sa femme , sa fille . Au menu , un enfant qui naît dans un berceau de misère , très tôt confronté à l'alcoolisme mais qui se fait les crocs pour affronter l'avenir . Un roman qui démarrait bien : une lecture facile et agréable , ponctuée par la gouaille de son auteur . Mais , ensuite, par moment, je me suis sentie engluée , non pas dans la palud, mais dans des longueurs ou des banalités . Et, quand l'alcoolisme s'évapore, le récit s'abreuve quand même... Des bribes d'histoire du pays bigouden vont renaître au coeur de la saga des familles Gwenan et Scouarnec par une peinture du monde paysan, maritime , ouvrier ou commerçant : les différentes classes sociales se côtoient pour le meilleur et pour le pire . Alors, voici le septième volet où on va retrouver Marie-Morgane , la cadette des soeurs Gwenan , celle qui fugua le jour de son mariage... On embarque donc pour le Finistère sud , dans la région du Guilvinec pour revivre un pan du développement économique des années 30 aux années 80 à travers l'histoire de Paul et de "ses" femmes : sa mère, sa femme , sa fille . Au menu , un enfant qui naît dans un berceau de misère , très tôt confronté à l'alcoolisme mais qui se fait les crocs pour affronter l'avenir . Un roman qui démarrait bien : une lecture facile et agréable , ponctuée par la gouaille de son auteur . Mais , ensuite, par moment, je me suis sentie engluée , non pas dans la palud, mais dans des longueurs ou des banalités . Et, quand l'alcoolisme s'évapore, le récit s'abreuve quand même d'un peu trop d'eau de rose à mon goût ! Aux chapitres sur la pêcherie, succède une immersion en eaux profonde dans le monde de la finance ... et là , j'ai dû m'accrocher pour m'intéresser à la kyrielle d'informations sur le monde de la bourse . Sinon , j'ai quand même apprécié le divertissement offert par le comportement du personnage principal , Paul . Extravaguant, fort en gueule, futé, entier mais qui cache mal une grande sensibilité . Hervé Jaouen est un auteur très prolifique. J'ai dû lire une trentaine d'ouvrages et en ai apprécié une majorité . On retrouve une constante : des personnages bien campés, souvent hauts en couleur , des précisions historiques fouillées , des analyses de caractère justes , de la sensibilité . Alors, je ne suis pas vraiment à l'aise pour dire que ce roman de terroir m'a un peu déçue . Cependant , j'en retiendrai quelques scènes cocasses pimentées à la sauce Jaouen !
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Presses de la Cité

    Hervé Jaouen présente "Sainte Zélie de la palud"

    Sainte Zélie de la palud dresse le portrait haut en couleur de Paolig – et de sa mère Zélie, poissonnière ambulante – et trace le récit de son irrésistible ascension dans le monde des mareyeurs bretons. Son auteur, Hervé Jaouen, revient sur les personnages et le décor du roman.

    Lire l'article
  • News
    Presses de la Cité

    Hervé Jaouen : aux origines du cycle Scouarnec-Gwenan

    Entre chronique et saga familiale, les sept romans qui constituent le cycle des Scouarnec-Gwenan sont une traversée passionnante, et balisent près d’un siècle d’histoire(s) en Bretagne. Hervé Jaouen revient sur la création de ce cycle littéraire débuté il y a plus de dix ans.

    Lire l'article