Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782809828948
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 14 x 22,5 mm
Sauvons nos océans !
Sylvia Earle (préface de), Maryline Beury (traduit par)
Collection : Essais et documents
Date de parution : 25/11/2021
Éditeurs :
L'Archipel

Sauvons nos océans !

,

Sylvia Earle (préface de), Maryline Beury (traduit par)
Collection : Essais et documents
Date de parution : 25/11/2021
Fils du célèbre explorateur et océanographe, Jean-Michel Cousteau nous invite à une réflexion sur l’avenir des océans, en forme de voyage initiatique. Avec une conviction : oui, nous disposons encore d’atouts pour préserver la source de toute vie !
Jean-Michel Cousteau n’a cessé de sillonner les eaux du globe, aujourd’hui comme hier auprès de son père le commandant Cousteau, à bord de la Calypso et de l’Alcyone.
Tables coralliennes menacées...
Jean-Michel Cousteau n’a cessé de sillonner les eaux du globe, aujourd’hui comme hier auprès de son père le commandant Cousteau, à bord de la Calypso et de l’Alcyone.
Tables coralliennes menacées des Fidji, plages jonchées de déchets de Laysan Island, dégâts de la surpêche en Californie, marée noire du golfe du...
Jean-Michel Cousteau n’a cessé de sillonner les eaux du globe, aujourd’hui comme hier auprès de son père le commandant Cousteau, à bord de la Calypso et de l’Alcyone.
Tables coralliennes menacées des Fidji, plages jonchées de déchets de Laysan Island, dégâts de la surpêche en Californie, marée noire du golfe du Mexique… : il a vu, en sept décennies, se détériorer la source de toute vie.
Évoquant ses souvenirs d’enfance à Sanary-sur-Mer, il rappelle que les questions environnementales, après-guerre, ne préoccupaient nullement son père, qui a mis des années à mesurer l’impact écologique de ses missions documentaires.
Aujourd’hui, la dégradation de notre environnement est une réalité. Surexploitation des ressources naturelles et pollution en sont les causes premières, avec leur impact écologique et climatique. Malgré le répit imposé par la crise du coronavirus, le « monde du silence » pourrait un jour se taire à jamais.
Pouvons-nous encore l’empêcher ? C’est tout le sens de ce livre qui se veut une réflexion sur l’avenir des océans, et donc de l’humanité.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809828948
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 384
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • aurelitdeslivres Posté le 22 Mars 2022
    Quel livre! Je referme cet ouvrage et je n'ai qu'une envie : faire ma valise et partir sillonner les océans. Le fils de Cousteau relate ici son enfance auprès d'un homme qui a voyagé à travers le globe. Il met en lumière les premières explorations de son père et la frontière franchis entre la soif de découverte des mers et l'empreinte que l'homme peut laisser sur son passage. Ce livre m'a fait penser au film sur le vie de Cousteau, intitulé " L'odyssée". Qu'est-ce qu'on voyage ici! A travers les mers et océans mais pas que, à travers la forêt amazonienne , Madagascar, L’Égypte et tant d'autres. Véritable prise de conscience écologique, ce livre sonne comme un avertissement sur le compte à rebours débuté il y a longtemps et qui vient nous rappeler que les ressources de la planète ne sont pas inépuisables et qu'il est grand temps d'en prendre soin. Sans être moralisateur, car lui-même et son père ont au tout début commis quelques erreurs. Il relate notamment par exemple, leur capture de deux otaries sur la Calyspso; otaries dont ils ont pris soin et relâchées en mer à des centaines de kilomètres de là où elles avaient été... Quel livre! Je referme cet ouvrage et je n'ai qu'une envie : faire ma valise et partir sillonner les océans. Le fils de Cousteau relate ici son enfance auprès d'un homme qui a voyagé à travers le globe. Il met en lumière les premières explorations de son père et la frontière franchis entre la soif de découverte des mers et l'empreinte que l'homme peut laisser sur son passage. Ce livre m'a fait penser au film sur le vie de Cousteau, intitulé " L'odyssée". Qu'est-ce qu'on voyage ici! A travers les mers et océans mais pas que, à travers la forêt amazonienne , Madagascar, L’Égypte et tant d'autres. Véritable prise de conscience écologique, ce livre sonne comme un avertissement sur le compte à rebours débuté il y a longtemps et qui vient nous rappeler que les ressources de la planète ne sont pas inépuisables et qu'il est grand temps d'en prendre soin. Sans être moralisateur, car lui-même et son père ont au tout début commis quelques erreurs. Il relate notamment par exemple, leur capture de deux otaries sur la Calyspso; otaries dont ils ont pris soin et relâchées en mer à des centaines de kilomètres de là où elles avaient été capturées. Aujourd'hui, il prend conscience que sans doute, ce geste qui témoignait d'une volonté de bien faire , était en réalité maladroit. On parle ici d'expériences, d'explorations et de constats. Certes, on ne sort pas d'une lecture pareille , le sourire aux lèvres mais plutôt le regard affuté, conscient de ce qu'il se joue actuellement et avec l'envie de participer à ce combat, celui de la protection des animaux marins et terrestres. Je ne peux que vous recommander cette lecture , ce livre qui est accompagné de photos. Je remercie les Babelio pour la découverte de ce très beau livre que je vais m'empresser de glisser sur la table de chevet de mon entourage.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Zephirine Posté le 3 Mars 2022
    Quand on parle océan, il en connait un rayon, Cousteau. Non, pas Jacques-Yves le commandant mais Jean-Michel, son fils. Faut dire qu’il plonge depuis qu’il a sept ans et le monde marin, ça le connait. A la suite de son célèbre père, il a repris le flambeau et a créé Océan Futures Society pour sauver les océans en danger. Il veut alerter l’opinion publique sur les dangers perpétrés par les activités humaines. Après de nombreux films documentaires, il fallait un livre. Le voilà La découverte du monde maritime, Jean-Michel la doit à son père et cette attirance pour la vie marine ne le quittera plus. Dans cet opus, à la fois récit de souvenirs d’enfances et essai sur la protection de la nature, l’auteur qui sillonne les mers du globe nous explique la prise de conscience des questions environnementales. Il nous montre « le chemin du changement » et, bien que le constat de la pollution des mers soit terrible, il veut nous adresser un message d’espoir. « Notre vie dépend de l’eau. L’eau nous relie à tous les êtres vivants de la planète » Ce principe nous conduit tout droit vers les missions de la Calypso... Quand on parle océan, il en connait un rayon, Cousteau. Non, pas Jacques-Yves le commandant mais Jean-Michel, son fils. Faut dire qu’il plonge depuis qu’il a sept ans et le monde marin, ça le connait. A la suite de son célèbre père, il a repris le flambeau et a créé Océan Futures Society pour sauver les océans en danger. Il veut alerter l’opinion publique sur les dangers perpétrés par les activités humaines. Après de nombreux films documentaires, il fallait un livre. Le voilà La découverte du monde maritime, Jean-Michel la doit à son père et cette attirance pour la vie marine ne le quittera plus. Dans cet opus, à la fois récit de souvenirs d’enfances et essai sur la protection de la nature, l’auteur qui sillonne les mers du globe nous explique la prise de conscience des questions environnementales. Il nous montre « le chemin du changement » et, bien que le constat de la pollution des mers soit terrible, il veut nous adresser un message d’espoir. « Notre vie dépend de l’eau. L’eau nous relie à tous les êtres vivants de la planète » Ce principe nous conduit tout droit vers les missions de la Calypso et de l’Alcyone. Il met l’accent sur la biodiversité qu’il faut préserver. Préserver la nature, c’est préserver notre capital « Lorsque nous déboisons à l’excès les forêts tropicales, retirons trop de poissons des océans et creusons trop de mines dans les entrailles de la terre, nous perdons la valeur inestimable que ces écosystèmes ont lentement créée » Jean-Michel Cousteau nous rappelle que « Plus de la moitié de l’oxygène que nous respirons, et notre alimentation quotidienne sont issus de l’océan. L’eau que nous buvons, c’est l’océan » Il est vital de préserver ces ressources naturelles, c’est devenu une urgence écologique. Il faut donc se battre pour préserver les fonds sous-marins et lutter contre leur exploitation minière, s’engager pour le zéro plastique, se battre contre la pêche illégale, la captivité des cétacés, et tant d’autres luttes. Étayé d’exemples concrets, de récits de missions et illustré de photographies, ce livre, qui nous ouvre les yeux sur le combat à mener, se lit avec facilité. Je remercie les éditions L’Archipel et Masse critique de Babelio pour la découverte de ce livre
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Interview
    LArchipel

    L'appel de Jean-Michel Cousteau « Sauvons nos Océans » !

    Nos océans sont en danger, et la décennie à venir est cruciale pour les sauver. Je plonge depuis l’âge de 7 ans, et j’ai appris à connaître l’océan, à l’aimer, donc à le respecter et à le protéger. J’ai vu que nos activités humaines mettent l’océan en danger, chaque jour davantage. Nous sommes arrivés à un stade d’urgence tant écologique, climatique, économique que sanitaire.

    Lire l'article