Lisez! icon: Search engine
Scordatura - Lecture roman jeunesse horreur musique - Dès 9 ans
Date de parution : 16/09/2021
Éditeurs :
Poulpe Fictions

Scordatura - Lecture roman jeunesse horreur musique - Dès 9 ans

,

Date de parution : 16/09/2021
Il ne faut pas réveiller les spectres qui dorment…
Sao Mai, 11 ans, est une musicienne prodige. Pourtant, depuis qu’elle utilise le violon noir trouvé chez sa grand-mère, rien ne va plus : ses nuits sont peuplées de cauchemars,... Sao Mai, 11 ans, est une musicienne prodige. Pourtant, depuis qu’elle utilise le violon noir trouvé chez sa grand-mère, rien ne va plus : ses nuits sont peuplées de cauchemars, et elle a des visions terrifiantes chaque fois qu’elle joue. Achille, triangle de son orchestre et passionné d’ésotérisme, la met... Sao Mai, 11 ans, est une musicienne prodige. Pourtant, depuis qu’elle utilise le violon noir trouvé chez sa grand-mère, rien ne va plus : ses nuits sont peuplées de cauchemars, et elle a des visions terrifiantes chaque fois qu’elle joue. Achille, triangle de son orchestre et passionné d’ésotérisme, la met en garde : une Ombre la suit partout ! Sao Mai saura-t-elle utiliser son don pour renvoyer l’esprit maléfique d’où il vient ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377422159
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 168
Format : 140 x 210 mm
EAN : 9782377422159
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 168
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Andiie 16/06/2022
    Sao Mai, une jeune musicienne prodige, trouve dans les affaires de sa défunte grand-mère un étrange violon dont elle n'a jamais entendu parler. Intriguée, elle décide d'en faire son instrument sans se douter du pouvoir qu'il renferme. Mêlant amitié, mystère et musique, le nouveau roman de Floriane Turmeau est parfait pour les jeunes amateurs de frissons !
  • Senrys 21/01/2022
    Scordatura est un roman jeunesse qui, au vu du résumé, semblait posséder un très bon potentiel pour être terrifiant, addictif et surprenant, malheureusement, je dois avouer que j’ai été déçu par l’ensemble de l’univers que l’auteure a voulu nous dévoiler. Le principal problème vient d’ailleurs du fait qu’il n’est pas assez exploité, il y a encore beaucoup de zones d’ombres et d’incompréhension une fois le roman terminé et je trouve cela vraiment terriblement dommage. Je n’ai pas réussi à apprécier les détails horrifiques ou les effets de surprises que l’auteure a mis en place au cours des différents chapitres, je n’ai pas eu toutes les réponses les plus évidentes à des questions que n’importe quel lecteur va immédiatement se poser. En dehors de cela, l’idée d’un instrument de musique hanté fait partie des classiques du genre horrifique, et le faire découvrir à de jeunes lecteurs en restant dans un registre soft est une excellente idée, peut être d’ailleurs qu’ils se poseront moins de questions que nous, plongeant plus facilement dans l’histoire et ses rebondissements sans être aussi pointilleux qu’un lecteur habitué au genre de l’horreur. Scordatura n’est donc pas du tout un coup de cœur malgré un résumé prometteur, une couverture intriguant et une plume sympathique.Scordatura est un roman jeunesse qui, au vu du résumé, semblait posséder un très bon potentiel pour être terrifiant, addictif et surprenant, malheureusement, je dois avouer que j’ai été déçu par l’ensemble de l’univers que l’auteure a voulu nous dévoiler. Le principal problème vient d’ailleurs du fait qu’il n’est pas assez exploité, il y a encore beaucoup de zones d’ombres et d’incompréhension une fois le roman terminé et je trouve cela vraiment terriblement dommage. Je n’ai pas réussi à apprécier les détails horrifiques ou les effets de surprises que l’auteure a mis en place au cours des différents chapitres, je n’ai pas eu toutes les réponses les plus évidentes à des questions que n’importe quel lecteur va immédiatement se poser. En dehors de cela, l’idée d’un instrument de musique hanté fait partie des classiques du genre horrifique, et le faire découvrir à de jeunes lecteurs en restant dans un registre soft est une excellente idée, peut être d’ailleurs qu’ils se poseront moins de questions que nous, plongeant plus facilement dans l’histoire et ses rebondissements sans être aussi pointilleux qu’un lecteur habitué au genre de l’horreur. Scordatura n’est donc pas du tout un coup de cœur malgré un résumé prometteur, une couverture intriguant et...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lunartic 06/01/2022
    J'ai beaucoup apprécié ma lecture de ce roman mettant en avant la musique avec beaucoup de brio et de noirceur. L'histoire se veut en effet clairement horrifique sur les bords, parfait pour donner juste ce qu'il faut de frissons à un jeune lectorat. Le personnage de Sao Mai est très réaliste et attachant. Personnellement, je me suis beaucoup identifiée à sa peur panique de l'échec dont je fais moi aussi l'expérience au quotidien. Cependant, Achille reste indubitablement mon protagoniste préféré : c'est un jeune garçon assurément haut en couleurs et dont la vulnérabilité et la souffrance sont poignantes. Pour ma part, il aura su grandement m'émouvoir. Je reconnais que la fin de l'histoire et plus particulièrement de l'intrigue secondaire autour de la grand-mère de Sao Mai m'aura surprise de part sa violence inouï pour un titre qui se veut jeunesse. Néanmoins, je pense que les pré-adolescents visés sauront comprendre et qu'il est important de leur parler de ces problématiques pour le moins sombre. En conclusion, je recommande la lecture de ce titre qui prône la différence et le courage d'affronter ses peurs !
  • lirado 26/12/2021
    Scordatura est le roman idéal pour familiariser les jeunes lecteurs avec le genre de l’horreur. Ainsi, en découvrant un violon dans les affaires de sa grand-mère tout juste décédée, Sao Maï ne sait pas qu’elle va réveiller un esprit maléfique. A mesure qu’elle joue, de terribles visions vont venir la hanter et la menacer. Le lecteur va ainsi vivre avec Sao Maï de troublants phénomènes… Angoisse garantie avec Scordatura ! Floriane Turmeau nous plonge dans une ambiance sombre et fait monter crescendo la tension de son récit. Après un départ staccato le récit va s’intensifier jusqu’à ce que l’on comprenne comment le violon est devenu maudit et quelle histoire terrible il incarne. Histoire à la hauteur des attentes d’un jeune lectorat friand de lectures horrifiques. Floriane Turmeau a d’ailleurs demandé l’aide de quelques CM2 pour rendre son récit plus terrifiant. Au-delà d’un roman d’horreur, Scordatura aborde d’autres thématiques telles que la passion pour un instrument de musique ( le récit est d’ailleurs émaillée de morceaux que l’on peut écouter, pour être encore plus dans l’ambiance), le harcèlement ( psychologique) et la différence. Le duo Sao Maï – Achille fonctionne bien d’autant qu’il ne s’impose d’abord pas comme une évidence, le garçon étant trop étrange et bizarre aux yeux de la jeune musicienne. Les illustrations qui accompagnent Scordatura sont très réussies et participent à l’ambiance cauchemardesque de l’ensemble du récit.Scordatura est le roman idéal pour familiariser les jeunes lecteurs avec le genre de l’horreur. Ainsi, en découvrant un violon dans les affaires de sa grand-mère tout juste décédée, Sao Maï ne sait pas qu’elle va réveiller un esprit maléfique. A mesure qu’elle joue, de terribles visions vont venir la hanter et la menacer. Le lecteur va ainsi vivre avec Sao Maï de troublants phénomènes… Angoisse garantie avec Scordatura ! Floriane Turmeau nous plonge dans une ambiance sombre et fait monter crescendo la tension de son récit. Après un départ staccato le récit va s’intensifier jusqu’à ce que l’on comprenne comment le violon est devenu maudit et quelle histoire terrible il incarne. Histoire à la hauteur des attentes d’un jeune lectorat friand de lectures horrifiques. Floriane Turmeau a d’ailleurs demandé l’aide de quelques CM2 pour rendre son récit plus terrifiant. Au-delà d’un roman d’horreur, Scordatura aborde d’autres thématiques telles que la passion pour un instrument de musique ( le récit est d’ailleurs émaillée de morceaux que l’on peut écouter, pour être encore plus dans l’ambiance), le harcèlement ( psychologique) et la différence. Le duo Sao Maï – Achille fonctionne bien d’autant qu’il ne s’impose d’abord pas comme une évidence, le garçon étant...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Khiad 19/12/2021
    L'avis de Gremlin n°1 - 11 ans : J'ai adoré ce livre, car il y a beaucoup de magie, comme le violon noir qui libère l'Ombre. Mais ce que je n'ai pas aimé c'est quand Sao Mai trouve le violon et ne fait pas attention à ce qu'il y a dans l'étui. J'ai adoré le fait qu'il y ai un journal intime, mais je l'ai trouvé un peu long. Mon avis : Je voudrais tout d'abord commencer par remercier la Masse Critique Babelio ainsi que les Éditions Poulpe Fictions pour l'envoi de ce livre. Concernant la couverture, j'aime beaucoup la police choisie, ainsi que les couleurs et la composition. Je trouve qu'elle résume parfaitement ce que l'on retrouve dans le livre, entre la musique, l'Ombre, l'angoisse et aussi l'amitié. Une autre chose que j'aime beaucoup, c'est que la couverture possède des rabats. Sur celui de la première de couverture, il y a un violon et un triangle, légendés pour en connaître les différentes parties. Sur celui de la quatrième de couverture, on retrouve les portraits et les présentations de Sao Mai et d'Achille. Concernant la plume, elle est agréable, fluide et adaptée au public visé. Elle sait faire mouche en alternant les moments de douceurs, puis les montées d'angoisse, les doutes, et les visions d'horreur. J'aime beaucoup les graphismes, surtout au niveau des ambiances, des ombres, que je trouve particulièrement réussies. J'ai un peu moins accroché aux dessins des personnages, qui sont néanmoins très bien faits, tout est une question de goût. Un petit plus également, c'est que le livre parle de musique (forcément avec une jeune violoniste de talent !). Mais, ce qui est top, c'est que le livre est jalonné de QR Codes qui nous permettent d'écouter les morceaux de musique dont il est question. Je trouve ça très intéressant. J'ai aussi vraiment beaucoup apprécié le journal inclus dans le livre. C'est un élément central qui nous permet de nous immerger dans le passé pour mieux appréhender le présent de Sao Mai. Mais, ce livre, ce n'est pas que celui d'une jeune violoniste plutôt timide et introvertie qui préfère rester seule avec son instrument, dont les nuits (et même les journées !) sont peuplées de cauchemars depuis qu'elle a trouvé et utilise le violon noir de sa grand-mère décédée (le thème du deuil est aussi abordé), ni de l'Ombre qui plane au-dessus d'elle. Non, ce livre, c'est aussi une ode à la différence et à la tolérance tout en parlant de rejet et de harcèlement. Oui, certaines personnes sont différentes des personnes "lambda", oui elles ne rentrent pas dans toutes les cases. Et alors ? Est-ce une raison pour les rejeter, les ignorer et/ou les humilier ? Aucunement ! Si vous êtes différents, assumez votre différence en tant que force, et non en tant que faiblesse. Montrez que vous, vous savez qui vous êtes, à l'inverse du troupeau bêlant qui vous entoure. Ce livre, c'est aussi une histoire de vengeance. Cependant, est-il bon de toujours vouloir se faire justice, au risque de se perdre et d'entraîner les autres dans son sillage ? Le thème du consentement y est aussi évoqué à bon escient, tout autant que la confiance en soi et le dépassement de soi. Je voudrais d'ailleurs faire une petite allusion à la professeure de musique, Mme Verhaegen. Franchement, si tout les profs étaient comme elle (n'y voyez pas une critique, hein !), je pense que ça serait bénéfique pour beaucoup d'élèves. Elle a une pédagogie, une douceur et une façon d'expliquer les choses que j'aime beaucoup. En résumé, j'ai passé un bon moment de lecture entre les pages de ce livre. Les dessins sont de qualité, la plume agréable, fluide, et elle sait jongler entre les ambiances tout en s'imprégnant et en faisant ressortir la psyché des personnages. L'angoisse de Sao Mai saura, j'en suis certaine, vous toucher et le mystérieux Achille, vous attendrir. P.S. : Scordatura : Nom féminin : Se dit d'une manière d'accorder un instrument, autre que celle que l'on emploie d'habitude. Ici, il est bien sûr question de musique, mais je trouve que cela s'accorde (pardon pour le mauvais jeu de mots lol) aussi parfaitement à la personnalité de certains des personnages. Un choix de titre plus que judicieux.L'avis de Gremlin n°1 - 11 ans : J'ai adoré ce livre, car il y a beaucoup de magie, comme le violon noir qui libère l'Ombre. Mais ce que je n'ai pas aimé c'est quand Sao Mai trouve le violon et ne fait pas attention à ce qu'il y a dans l'étui. J'ai adoré le fait qu'il y ai un journal intime, mais je l'ai trouvé un peu long. Mon avis : Je voudrais tout d'abord commencer par remercier la Masse Critique Babelio ainsi que les Éditions Poulpe Fictions pour l'envoi de ce livre. Concernant la couverture, j'aime beaucoup la police choisie, ainsi que les couleurs et la composition. Je trouve qu'elle résume parfaitement ce que l'on retrouve dans le livre, entre la musique, l'Ombre, l'angoisse et aussi l'amitié. Une autre chose que j'aime beaucoup, c'est que la couverture possède des rabats. Sur celui de la première de couverture, il y a un violon et un triangle, légendés pour en connaître les différentes parties. Sur celui de la quatrième de couverture, on retrouve les portraits et les présentations de Sao Mai et d'Achille. Concernant la plume, elle est agréable, fluide et adaptée au public visé. Elle sait faire mouche en alternant les moments de...
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la newsletter du Poulpe !
Ne manquez aucune info sur nos parutions délirantes et les événements autour de notre catalogue !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    30 lectures jeunesse pour un Halloween réussi

    Des bonbons ou un sort ! Il est temps que les sorcières et fantômes sortent de leur cachette pour venir hanter les lectures des plus petits. Quels enfants seront assez courageux pour se plonger dans les titres de notre sélection ?

    Lire l'article
  • Focus
    Poulpe Fictions

    11 romans jeunesse qui vous feront frissonner pour Halloween !

    Enfin, la saison des peurs et frissons est arrivée ! Les enfants adorent cette saison et nous aussi ! Maisons hantées, écoles maudites, fantômes et squelettes se sont donné rendez-vous cette année pour fêter Halloween dans vos livres ! Découvrez notre sélection de livres jeunesse aussi passionnants qu’effrayants !

    Lire l'article

Vous aimerez aussi