Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266294201
Code sériel : J3234
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm
Ce roman unique en son genre est l’oeuvre de 13 romancières et romanciers jeunesse. Chacun a pris la plume à tour de rôle pour en écrire un chapitre et soutenir une belle cause : les bénéfices de Si on chantait ! seront reversés au Secours populaire français afin de favoriser l’accès à la culture pour tous.
Ambre et Louis-Edmond sont les meilleurs amis du monde. Pourtant, tout les oppose : alors qu’il s’ennuie dans l’immense manoir de ses parents richissimes, elle partage un minuscule appartement avec ses sept frères et soeurs, entre séries télé, fous-rires et chorales improvisées…
La soudaine disparition de leur mère va bousculer l’existence...
Ambre et Louis-Edmond sont les meilleurs amis du monde. Pourtant, tout les oppose : alors qu’il s’ennuie dans l’immense manoir de ses parents richissimes, elle partage un minuscule appartement avec ses sept frères et soeurs, entre séries télé, fous-rires et chorales improvisées…
La soudaine disparition de leur mère va bousculer l’existence de cette joyeuse fratrie. Pour la retrouver, la petite bande se lance dans une incroyable aventure. Enquête, évasion, poursuite
en jet privé, rien ne fait peur à Ambre tant que Louis-Edmond est avec elle !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266294201
Code sériel : J3234
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • un_appetit_livresque Posté le 26 Juillet 2020
    Issu d'une très belle initiative, j'ai décidé de lire ce livre après toutes les critiques positives que j'ai pu lire, et j'ai été un peu déçue. Si l'histoire en elle-même est mignonne et j'ai beaucoup accroché à la première partie. Mais elle s'éparpille un peu dans tous les sens dans la deuxième partie et l'espèce de morale en fond sur les inégalités de richesses est noyée dans des personnages et des situations étranges et improbables et des discours un peu forcé. J'ai beaucoup aimé les personnages des enfants, ceux de la grande famille, Louis-Edmond, Tibère et les autres. Je n'ai pas du tout adhéré au personnage de la mère par contre. Une lecture qui reste quand même bien sympathique.
  • EsseG71 Posté le 22 Juillet 2020
    Quelle famille, mais quelle famille ! Laquelle ? A la fois celle des auteurs et autrices qui on écrit ce livre à 13 mains (ou plus si ils utilisent un clavier). Et celle d'Ambre et ses 7 frères et sœurs, sans oublier leur mère, le compagnon de celle-ci, Led le meilleur ami d'Ambre, ses parents richissimes, la famille de La Pompe, les services sociaux, les stars de séries télé, les majordomes, et même une voisine complètement timbrée et vaguement voyante. Ajoutez à cela un zeste d'aventure, quelques chansons, une escroquerie monumentale, les Bermudes, la débrouillardise des enfants, et beaucoup, beaucoup, beaucoup d'amour.... et vous aurez ce roman décoiffant, drôle, enlevé, addictif, à l'image de celles et ceux qui l'ont écrit, sous forme de cadavre exquis. Vous reconnaitrez la "patte" de celles et ceux que vous connaissez, et vous découvrirez celles et ceux que vous n'avez peut-être jamais lu·es. Mes élèves ne résisteront pas à mon enthousiasme quand je leur présenterai !!
  • Jangelis Posté le 10 Juillet 2020
    Trois très bonnes raisons de lire ce roman : 1. Les bénéfices en sont reversés au Secours populaire français pour favoriser l'accès à la culture. 2. Il est écrit par treize autrices et auteurs parmi les meilleurs de la littérature jeunesse française. 3. La seule vraie raison de lire un roman : il est excellent ! (Sans cela, les raisons précédentes seraient sans intérêt !!) Un livre original donc, non pas écrit à plusieurs mains, comme certains, avec des allers-retours entre auteurs, mais "successivement". Il se dit que Susie Morgenstern a écrit le premier chapitre, décidant de l'idée de base et des personnages (et quels personnages !!) et qu'ensuite chaque auteur à son tour a reçu le roman par mail avant d'écrire son chapitre. Une famille de 8 enfants qui vit dans quelques mètres carrés, avec une mère théoriquement présente mais sur qui on ne peut pas compter. Efficace seulement quand il s'agit de faire des bébés, ou de dénicher un nouveau père pour le prochain, généralement le plus nul possible voire dangereux. Et c'est donc Ambre qui mène toute la maisonnée. Un petit air des Enfants des Feuillantines ? Pas vraiment en fait. Car Ambre est au collège, un peu jeune pour prendre en charge une telle fratrie,... Trois très bonnes raisons de lire ce roman : 1. Les bénéfices en sont reversés au Secours populaire français pour favoriser l'accès à la culture. 2. Il est écrit par treize autrices et auteurs parmi les meilleurs de la littérature jeunesse française. 3. La seule vraie raison de lire un roman : il est excellent ! (Sans cela, les raisons précédentes seraient sans intérêt !!) Un livre original donc, non pas écrit à plusieurs mains, comme certains, avec des allers-retours entre auteurs, mais "successivement". Il se dit que Susie Morgenstern a écrit le premier chapitre, décidant de l'idée de base et des personnages (et quels personnages !!) et qu'ensuite chaque auteur à son tour a reçu le roman par mail avant d'écrire son chapitre. Une famille de 8 enfants qui vit dans quelques mètres carrés, avec une mère théoriquement présente mais sur qui on ne peut pas compter. Efficace seulement quand il s'agit de faire des bébés, ou de dénicher un nouveau père pour le prochain, généralement le plus nul possible voire dangereux. Et c'est donc Ambre qui mène toute la maisonnée. Un petit air des Enfants des Feuillantines ? Pas vraiment en fait. Car Ambre est au collège, un peu jeune pour prendre en charge une telle fratrie, surtout quand sa mère s'envole pour un paradis fiscal avec Sébastien son dernier compagnon, encore plus louche que les précédents. Et on a ici surtout un roman d'aventure et de suspense, même si l'ambiance familiale compte pour beaucoup. Ambre a un ami, très proche depuis le CP et à qui elle rêve souvent, mais elle découvre soudain leur énorme différence : Louis-Edmond vit dans une famille richissime, seul enfant de parents qui peuvent le gâter mais ne prennent guère de temps pour s'en occuper. Différence dont ils ne s’étaient pas préoccupés jusque là, mais entre l’enseignante qui leur donne en sujet d'exposé "Les inégalités de richesse dans le monde", l'odieux Sébastien qui cible des remarques qui déstabilisent, et les visites de l'un chez l'autre, difficile de ne pas s'en rendre compte. On voit d’entrée le monde qui les sépare, même dans les prénoms ou les distractions. On voit aussi que le plus heureux n'est pas forcément celui qui "a tout" pour l’être. On rit beaucoup aux diverses mésaventures, au décalage entre les personnages, mais certains sujets abordés sont plus profonds et moins drôles, notamment quand on s'inquiète d'une maltraitance qu'on voit pointer de la part du nouveau "beau-père". Heureusement, les enfants ont du répondant ! J'ai particulièrement aimé la mise en abyme de Victor Dixen au chapitre 9 : la voyante cite des prénoms de personnes qui doivent être importantes pour la vie d'Ambre "Je vois ... une Susie ... un Timothée, une Clémentine, un Yves, etc. Ambre ne voit pas du tout de qui il peut s'agir, nous oui ! On aurait pu craindre un roman un peu décousu, vu la diversité d’auteurs, et, (ce qui prouve qu'ils sont excellents) ce n'est pas du tout le cas ! Si on ne le savait pas d'entrée (et on a la liste chapitre/auteur à la fin), je ne m'en serais probablement pas aperçue, tant il y a de cohérence dans l'histoire. Les personnages gardent leurs personnalité, l’histoire se tient d'un bout à l'autre, et se dévore, c'est drôle et palpitant. Et aussi forcément souvent inattendu ! J'ai vu que pendant le confinement, ce roman était en libre accès lu par chaque écrivain. Je regrette énormément de l'avoir raté car j'aurais beaucoup aimé entendre des auteurs dont je ne connais que les écrits (à part Jean-Claude Mourlevat et Susie Morgenstern, que j'ai eu le plaisir d'écouter et qui m'ont enchantée.) Cependant, je préfère avoir lu le roman d'abord, sans les voix différentes, un roman unique ! Si j'ai craqué sur ce roman, c'est avant tout quand j'ai vu la liste des auteurs, presque que des noms qui me donnent envie de lire ! (Il y en a un que je ne connaissais pas, il n'a écrit je pense que pour les grands ados, un autre dont j'achète les livres pour la bib, mais toujours pas lu. Les autres, que des coups de coeur !!) Même l’illustrateur, qui a concocté une couverture idéale ! Mais je n'ai vraiment pas regretté, un vrai bon roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LFbib Posté le 14 Juin 2020
    Hum… un petit roman qui fait du bien ! Il y a des rebondissements, c’est parfois cocasse, évidemment les enfants sont hyper forts alors que les adultes sont largués… ce qui décrédibilise parfois les situations, mais bon – entre nous – James Bond n’est pas très crédible non plus quand même, vous ne trouvez pas ?! On ne sent pas du tout de décalage dans l’écriture de ce roman alors qu’il y a pas moins de 13 plumes différentes, c’est comme si une seule personne l’avait écrit. Autres points positifs, même les personnages secondaires ont droit à de vrais moments dans l’histoire écrite avec un vocabulaire vraiment très riche (ce qui est de plus en plus rare).
  • LivresdAvril Posté le 1 Juin 2020
    Pour nous accompagner à travers le confinement, les treize auteurs ayant écrit "Si on chantait" au profit du Secours populaire lisent chacun le chapitre qu'ils ont écrit. C'est une expérience étonnante que d'écouter ceux qui nous font tant rêver habituellement avec leurs écrits. On commence avec Susie Morgenstern et son charmant accent, qui pose les bases de l'intrigue de ce "roman exquis" : l'amitié entre Ambre et Louis-Edmond en dépit de leur différence d'origine sociale. Après un magnifique clin d'œil aux pires séries télé importées des Etats Unis, Timothée de Fombelle introduit l'odieux personnage de Sébastien qui va consciencieusement détruire le fragile équilibre de la vie d'Ambre. Puis c'est au tour de Clémentine Beauvais de prendre un délicieux accent snob pour nous emmener chez Louis-Edmond. Les parents sont totalement clichés mais c'est hilarant ! Yves Grevet donne un tournant plus grave, mais heureusement Anne-Laure Bondoux trouve l'astuce qui va sauver la famille Adamantin. Dommage que Stéphane Michaka tombe dans les clichés jusque-là évités du majordome hautain et de l'assistant social belliqueux. En revanche incursion "méta" de Victor Dixen est savoureux. J'adore la voix de Jean-Claude Mourlevat qui, il faut le rappeler, est habitué à l'exercice car il s'occupe lui-même des versions... Pour nous accompagner à travers le confinement, les treize auteurs ayant écrit "Si on chantait" au profit du Secours populaire lisent chacun le chapitre qu'ils ont écrit. C'est une expérience étonnante que d'écouter ceux qui nous font tant rêver habituellement avec leurs écrits. On commence avec Susie Morgenstern et son charmant accent, qui pose les bases de l'intrigue de ce "roman exquis" : l'amitié entre Ambre et Louis-Edmond en dépit de leur différence d'origine sociale. Après un magnifique clin d'œil aux pires séries télé importées des Etats Unis, Timothée de Fombelle introduit l'odieux personnage de Sébastien qui va consciencieusement détruire le fragile équilibre de la vie d'Ambre. Puis c'est au tour de Clémentine Beauvais de prendre un délicieux accent snob pour nous emmener chez Louis-Edmond. Les parents sont totalement clichés mais c'est hilarant ! Yves Grevet donne un tournant plus grave, mais heureusement Anne-Laure Bondoux trouve l'astuce qui va sauver la famille Adamantin. Dommage que Stéphane Michaka tombe dans les clichés jusque-là évités du majordome hautain et de l'assistant social belliqueux. En revanche incursion "méta" de Victor Dixen est savoureux. J'adore la voix de Jean-Claude Mourlevat qui, il faut le rappeler, est habitué à l'exercice car il s'occupe lui-même des versions audio de ses livres. En conclusion, si l'histoire est totalement invraisemblable, le projet est à la fois intéressant dans sa forme et au service d'une cause respectable. Une lecture facile et agréable dont il serait dommage de se priver.
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !