Lisez! icon: Search engine
L'Archipel
EAN : 9782809826104
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 323
Format : 154 x 240 mm

Si près des étoiles

DANIELE MOMONT (Traducteur)
Collection : Roman & évasion
Date de parution : 13/03/2019
Julie a des étoiles pleins les yeux quand elle débarque à Hollywood, sur le tournage d'Autant en emporte le vent. Devenue l'assistante de l'actrice Carole Lombard, elle découvre une réalité moins rose que les romans du même nom... Par l'auteure de La Petite Fille du Titanic, best-seller du New York Times.
Les lumières dangereuses d'Hollywood  1938. Julie Crawford n’a qu’une idée en tête : devenir scénariste. Aussi quitte-t-elle sa ville natale de l’Indiana pour gagner Hollywood.Sur place, ses illusions se heurtent a la réalité des studios : réalisateurs irascibles, vedettes capricieuses... Par chance, la jeune femme croise la route d’une star... Les lumières dangereuses d'Hollywood  1938. Julie Crawford n’a qu’une idée en tête : devenir scénariste. Aussi quitte-t-elle sa ville natale de l’Indiana pour gagner Hollywood.Sur place, ses illusions se heurtent a la réalité des studios : réalisateurs irascibles, vedettes capricieuses... Par chance, la jeune femme croise la route d’une star : Carole Lombard, dont la liaison avec Clark Gable défraie la chronique.Devenue l’assistante de Carole, Julie est aux premières loges de ce scandale qui pourrait nuire au film a succès que promet d’être Autant en emporte le vent, en cours de tournage.Prise dans un tourbillon qui la dépasse, Julie re ussira-t-elle a prendre son envol, ou verra-t-elle ses espoirs balayés par la prestigieuse usine a rêves ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809826104
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 323
Format : 154 x 240 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BlaBlaMum Posté le 10 Juillet 2020
    Ce roman est une pure romance historique qui nous embarque dans les dessous du film Autant en emporte le vent : j'ai adoré cette histoire qui se trouve au coeur du tournage, voir les aléas .. les contraintes techniques, les caprices des acteurs mais aussi la période compliquée où l'on se trouve avec les prémices de la seconde guerre mondiale. Le personnage d'Andy est crucial dans ce roman car il est juif et a de la famille en Europe, et on suit ses angoisses et la montée du nazisme a travers lui. Je m'attendais à une romance pure, mais celle ci n'est pas du tout le coeur de l'histoire : c'est le monde du cinéma qui se trouve au centre de tout cela, et autour gravite les thèmes de l'amour, de l'indépendance des femmes, de la cause des noirs, de l'antisémitisme .. Ce roman nous raconte la vie en cette période du point de vue de la femme et j'ai vraiment passé un très bon moment !
  • Aliseya Posté le 1 Juillet 2020
    Ce qui m'a attiré vers cet ouvrage, c'est l'objectif d'un des personnages principaux : Julie. Le métier de scénariste que ce soit au cinéma ou pour la télévision n'est pas vraiment mis en lumière alors que c'est grâce à ces personnes et aux auteurs que l'on peut depuis assez longtemps se divertir au cinéma ou devant notre écran et même sur internet de nos jours. Ce que j'ai grandement apprécié dans cette histoire, c'est le mélange fiction avec Andy, Rose et Julie, et réalité avec le tournage d'Autant en emporte le vent et certains acteurs qui ont participé au film et vedettes de l'époque. Pour les personnages principaux du côté fiction, on apprend à les connaître, eux et leurs angoisses, doutes mais aussi leurs espoirs et motivations. J'avoue que j'ai adoré Carole Lombard, si elle était comme ça de son vivant. Alors, elle devait être géniale. Dommage qu'elle est périe dans un tragique accident d'avion. Concernant l'histoire, j'ai été très intéressé par le fonctionnement des tournages et des recrutements acteurs, scénaristes... On voit la misogynie très présente dans ce milieu, les relations tendues entre tout ce petit monde surtout côté producteurs, réalisateurs, acteurs. La pression que vit cette fourmilière à cause des journalistes... Ce qui m'a attiré vers cet ouvrage, c'est l'objectif d'un des personnages principaux : Julie. Le métier de scénariste que ce soit au cinéma ou pour la télévision n'est pas vraiment mis en lumière alors que c'est grâce à ces personnes et aux auteurs que l'on peut depuis assez longtemps se divertir au cinéma ou devant notre écran et même sur internet de nos jours. Ce que j'ai grandement apprécié dans cette histoire, c'est le mélange fiction avec Andy, Rose et Julie, et réalité avec le tournage d'Autant en emporte le vent et certains acteurs qui ont participé au film et vedettes de l'époque. Pour les personnages principaux du côté fiction, on apprend à les connaître, eux et leurs angoisses, doutes mais aussi leurs espoirs et motivations. J'avoue que j'ai adoré Carole Lombard, si elle était comme ça de son vivant. Alors, elle devait être géniale. Dommage qu'elle est périe dans un tragique accident d'avion. Concernant l'histoire, j'ai été très intéressé par le fonctionnement des tournages et des recrutements acteurs, scénaristes... On voit la misogynie très présente dans ce milieu, les relations tendues entre tout ce petit monde surtout côté producteurs, réalisateurs, acteurs. La pression que vit cette fourmilière à cause des journalistes de tout bord. Le besoin d'éviter les scandales à tout prix et de surtout arriver à tourner le film dans de bonnes conditions et dans un délai convenable. Bref, tout cet ensemble donne un livre très agréable à lire. Pour conclure, j'ai adoré ma lecture de bout en bout. L'histoire est intéressante sur le plan historique et divertissante sur le fond. L’Épilogue où l'auteure prend la parole sur ce qui est arrivé de réel à certains protagonistes comme Carole ou Clark ajoute un point positif supplémentaire et a répondu à certaines de mes questions.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mes_evasions_litteraires Posté le 26 Juin 2020
    En 1938, Julie Crawford débarque à Hollywood dans le secret espoir d’y devenir une scénariste à succès. Elle trouve un boulot au sein des studios Selznick et a alors la chance d’assister au tournage du célèbre film Autant en emporte le vent mettant en scène Clark Gable et Vivien Leigh. Ce roman de Kate Alcott est une véritable plongée dans les coulisses du tournage d’Autant en emporte le vent, mais aussi au sein du couple mythique que formaient Clark Gable et sa compagne, Carole Lombard. En lisant ce roman, on se rend mieux compte du travail acharné fourni par les acteurs, réalisateurs, producteurs et équipes de tournage pour la réalisation de ce film qui fut un triomphe, alors que son succès n’était pas même garanti. Julie est un personnage attachant et son histoire d’amour avec Andy est touchante, mais elle n’a pas représenté à mes yeux la véritable héroïne de ce roman. Comme le dit l’autrice, Julie représente Madame Tout le Monde. Il n’en reste pas moins qu’elle a su faire preuve d’ambition afin de pouvoir réaliser son rêve de devenir scénariste. J’ai adoré me plonger dans ce contexte hollywoodien des années 30 et ce fut une lecture que j’ai beaucoup apprécié, même... En 1938, Julie Crawford débarque à Hollywood dans le secret espoir d’y devenir une scénariste à succès. Elle trouve un boulot au sein des studios Selznick et a alors la chance d’assister au tournage du célèbre film Autant en emporte le vent mettant en scène Clark Gable et Vivien Leigh. Ce roman de Kate Alcott est une véritable plongée dans les coulisses du tournage d’Autant en emporte le vent, mais aussi au sein du couple mythique que formaient Clark Gable et sa compagne, Carole Lombard. En lisant ce roman, on se rend mieux compte du travail acharné fourni par les acteurs, réalisateurs, producteurs et équipes de tournage pour la réalisation de ce film qui fut un triomphe, alors que son succès n’était pas même garanti. Julie est un personnage attachant et son histoire d’amour avec Andy est touchante, mais elle n’a pas représenté à mes yeux la véritable héroïne de ce roman. Comme le dit l’autrice, Julie représente Madame Tout le Monde. Il n’en reste pas moins qu’elle a su faire preuve d’ambition afin de pouvoir réaliser son rêve de devenir scénariste. J’ai adoré me plonger dans ce contexte hollywoodien des années 30 et ce fut une lecture que j’ai beaucoup apprécié, même si je l’ai trouvé un peu moins addictive que le précédent roman de l’autrice, La petite couturière du Titanic.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ckdkrk169 Posté le 23 Décembre 2019
    Un roman passionnant qui nous emmène au cœur du tournage de ce grand film « Autant en emporte le vent ». En refermant le livre, j’ai très envie de revoir le film. Côtoyer Carole Lombard, Clark Gable ou Olivia De Havilland est jouissif. Bon, j’avoue, j’aime beaucoup ce roman et le film. Les personnages sont vrais et attachants, l’auteure a réussi ce pari fou de mélanger des célébrités réelles et des personnes de fiction. Tout est bien ficelé, le lecteur est embarqué dans cette histoire qui permet de comprendre les rouages de ce monde d’Hollywood et les secrets de la réalisation de ce chef-d’œuvre. C’est très documenté, plein d’anecdotes sont relatées sans casser le rythme du livre. On y parle aussi du contexte historique avec la montée du nazisme, l’antisemitisme, la position des femmes ou des afro-américains et le début de la guerre. Une lecture riche, intense et bien écrite : une vraie réussite. Une auteure aussi convaincante pour ce deuxième roman que pour le premier « La Petite Couturière du Titanic ».
  • VeryImportantBook Posté le 11 Septembre 2019
    Deux choses ont attiré mon attention sur ce livre : la couverture et le lien avec « Autant en emporte le vent ». Le film n’est plus tout jeune ( 1939: ça fait mal! ) On sent que Kate Alcott connait bien son sujet: les acteurs, les anecdotes, les secrets de tournages, tout y est savamment introduit au fur et à mesure des aventures de son héroïne Julie Crawford. Fraîchement arrivée à Hollywood pour devenir scénariste, elle se retrouve plongée au cœur du tournage titanesque et historique que fut celui de « Autant en emporte le vent ». Je ne m’étais pas rendu compte du projet herculéen qu’avait été ce film! Le livre permet d’en apprendre beaucoup et de découvrir ainsi une autre facette du film. Même si le début du livre est un peu gênant pour moi car il constitue une série de coups de chance qui aident à lancer l’histoire un peu maladroitement, le reste n’en est pas moins intéressant. En effet, Julie après être devenue l’assistante de Carole Lombard (future femme de Clark Gable, héros du film), va être soutenue par celle ci qui donnera son scénario à une femme scénariste influente. En parallèle, elle deviendra aussi la petite... Deux choses ont attiré mon attention sur ce livre : la couverture et le lien avec « Autant en emporte le vent ». Le film n’est plus tout jeune ( 1939: ça fait mal! ) On sent que Kate Alcott connait bien son sujet: les acteurs, les anecdotes, les secrets de tournages, tout y est savamment introduit au fur et à mesure des aventures de son héroïne Julie Crawford. Fraîchement arrivée à Hollywood pour devenir scénariste, elle se retrouve plongée au cœur du tournage titanesque et historique que fut celui de « Autant en emporte le vent ». Je ne m’étais pas rendu compte du projet herculéen qu’avait été ce film! Le livre permet d’en apprendre beaucoup et de découvrir ainsi une autre facette du film. Même si le début du livre est un peu gênant pour moi car il constitue une série de coups de chance qui aident à lancer l’histoire un peu maladroitement, le reste n’en est pas moins intéressant. En effet, Julie après être devenue l’assistante de Carole Lombard (future femme de Clark Gable, héros du film), va être soutenue par celle ci qui donnera son scénario à une femme scénariste influente. En parallèle, elle deviendra aussi la petite amie d’un membre éminent de la production. Autant dire que niveau réseau, en l’espace de quelques semaines, elle est au top du top! Cette partie me semble donc peu crédible car l’attachement et le support qu’elle obtient de Carole Lombard me semble être venu sans réelle raison (mise à part qu’elle viennent de la même ville, là encore gros coup de chance.) Et puis être en couple avec une autre personne influente, ça fait quand même beaucoup. Mais une fois ces débuts laborieux, il est apparu beaucoup de points intéressants. ---- Certes Julie est aidée. Mais c’est grâce à son travail et sa jugeote qu’elle arrive à percer. Son personnage effectue une belle progression tout au long du livre. On lui fera remarquer d’ailleurs dans les dernières pages: « Vous avez grandi. Vous n’avez plus rien d’une gamine, aujourd’hui. » Après avoir lu « Beautiful strangers », qui se passe pourtant environ 15 ans après, mais avec une héroïne naïve qui donne une image de la femme pas très développée, c’était agréable de voir des personnages féminins forts qui tentent d’atteindre leurs objectifs et travaillent pour, malgré la misogynie de l’époque. Julie évite avec intelligence de passer à la casserole, voit venir les pièges et sait se créer des opportunités. Dès que quelque chose ne se passe pas bien, elle se remet en question, cherche des conseils auprès des autres et évolue. Pour cette raison, son personnage est intéressant et bien construit. ---- Le petit ami de Julie est juif. Les Etats Unis sont bien loin de l’Europe, de l’Allemagne et d’Hitler, mais les nouvelles se font entendre. Malgré le rythme incessant du tournage, Andy a peur pour les membres de sa famille en Europe et est déchiré par l’antisémitisme auquel il fait face aux Etats Unis, ainsi que le déni des américains sur la guerre en Europe. Tout le long du livre, Kate Alcott fait un parallèle entre la richesse d’Hollywood et les intérêts financiers de l’industrie du cinéma. A un certain stade, plus personne ne pouvait fermer les yeux, même à Hollywood. Leslie Howard par exemple, jouant Ashley Wilkes dans « Autant en emporte le vent », retournera en Angleterre pour participer à l’effort de guerre. Il aurait été plus facile de ne pas intégrer la terreur d’une guerre dans le livre. Et pourtant, la seconde guerre mondiale fait écho à la guerre de Sécession qui est au cœur d’ « Autant en emporte le vent » et qui marquera la fin de l’esclavage aux Etats Unis. En plus de l’antisémitisme, Kate Alcott en profite pour donner quelques lumières sur la façon dont les noirs étaient perçus et traités au cinéma à cette époque. Grâce à différents événements et anecdotes ayant lieu sur le tournage, elle nous montre que le racisme était puissant. Comme pour le sujet de la seconde guerre mondiale, le livre n’est pas là pour défendre telle ou telle idée, mais rappelle des faits durs au milieu de la frivolité du cinéma.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés