RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Si vulnérable

            Fleuve éditions
            EAN : 9782265116450
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 592
            Format : 140 x 210 mm
            Si vulnérable

            Anne COLIN DU TERRAIL (Traducteur)
            Collection : Fleuve noir
            Date de parution : 08/02/2018
            La famille Virtanen est unie, bien sous tous rapports. Les parents ont un emploi stable, leurs deux filles mènent une scolarité brillante. Ils sont sociables, serviables, avenants. Tous leurs voisins s'accordent à le dire. Pourtant, un jour le père tue ses enfants, puis son épouse, avant de se donner la... La famille Virtanen est unie, bien sous tous rapports. Les parents ont un emploi stable, leurs deux filles mènent une scolarité brillante. Ils sont sociables, serviables, avenants. Tous leurs voisins s'accordent à le dire. Pourtant, un jour le père tue ses enfants, puis son épouse, avant de se donner la mort.
            Pour Lauri Kivi, chroniqueur judiciaire dans l'un des plus grands quotidiens d'Helsinki, cette tragédie n'est pas sans rappeler d'autres de même nature. Il décide d'investiguer. Il étudie les cas, traque les similitudes, interroge sans relâche et découvre enfin que sous leur aspect lisse, ces familles cachaient aux yeus de tous de terribles drames. Enfant, Lauri lui-même a été marqué par la violence de son père et cette enquête réveille ses démons intérieurs. Pire, des rapports troublants semblent le lier à l'une des victimes.
            Et si ces tueries familiales n'étaient pas le résultat d'une soudaine folie meurtrière mais le fait d'un tueur en série ?
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782265116450
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 592
            Format : 140 x 210 mm

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • mimo26 Posté le 4 Février 2019
              “Si Vulnérable”. Il s’agit de la vulnérabilité des enfants, que nous conditionnons, formatons, en fonction de l’éducation qu’on leur apporte et des valeurs qu’on leur inculque. Nos enfants sont des éponges, des éponges à apprentissage qui s’instruisent dans notre ombre, autant par nos gestes que par nos mots. Ils apprennent et parfois nous imitent pour le meilleur comme pour le pire. Mais, du coup, si la violence et la cruauté étaient elles aussi deux valeurs qui se transmettaient de père en fils ? Si un enfant grandit dans un environnement oppressant, devient-il obligatoirement un être dont la brutalité caractérisera l’essentiel de sa vie d’adulte ? Il s’agit là des principales questions que se pose, et nous pose l’auteur Simo Hiltunen dans son roman “Si vulnérable”. Pour tenter d’apporter une réponse il prend comme exemple l’histoire d’un tueur en série qui pratique les meurtres de familles entières en les déguisant en familicides. Lauri Kivi, célèbre et brillant journaliste judiciaire dans un grand quotidien finlandais s’intéresse à ces drames et décide d’enquêter. Il découvre peu à peu un mode opératoire qui le conduit à penser qu’il s’agit en fait de meurtres commis par un tiers, et le mène sur les traces du tueur. Sur toute... “Si Vulnérable”. Il s’agit de la vulnérabilité des enfants, que nous conditionnons, formatons, en fonction de l’éducation qu’on leur apporte et des valeurs qu’on leur inculque. Nos enfants sont des éponges, des éponges à apprentissage qui s’instruisent dans notre ombre, autant par nos gestes que par nos mots. Ils apprennent et parfois nous imitent pour le meilleur comme pour le pire. Mais, du coup, si la violence et la cruauté étaient elles aussi deux valeurs qui se transmettaient de père en fils ? Si un enfant grandit dans un environnement oppressant, devient-il obligatoirement un être dont la brutalité caractérisera l’essentiel de sa vie d’adulte ? Il s’agit là des principales questions que se pose, et nous pose l’auteur Simo Hiltunen dans son roman “Si vulnérable”. Pour tenter d’apporter une réponse il prend comme exemple l’histoire d’un tueur en série qui pratique les meurtres de familles entières en les déguisant en familicides. Lauri Kivi, célèbre et brillant journaliste judiciaire dans un grand quotidien finlandais s’intéresse à ces drames et décide d’enquêter. Il découvre peu à peu un mode opératoire qui le conduit à penser qu’il s’agit en fait de meurtres commis par un tiers, et le mène sur les traces du tueur. Sur toute la première partie du livre, en fait les ¾ du roman, on suit donc Lauri qui s’interroge sur la violence de ces meurtres, ce qui a comme un effet miroir avec lui-même. Il est né et a été élevé dans une maison où le père était très violent. Il insufflait de la peur dans la famille afin d’exercer le pouvoir et une forme de domination. La mère et les deux enfants subissaient de la maltraitance, de la douleur physique, ils étaient humiliés. Il découvre, à l’occasion d’une visite à son père, que ce dernier a souffert lui-même de violence de la part de son propre père. Ce contexte a-t-il décidé du fait que Lauri devrait subir les mêmes souffrances? Cette violence est née des vexations, de la peur, du harcèlement, devenu adulte il a fait également subir cette domination afin d’asseoir son pouvoir et acquérir un sentiment de puissance. Pour autant, toute personne maltraitée dans son enfance devient-elle un sociopathe ? Le meurtrier est-il un enfant qui a connu les coups et les humiliations ? Sur la dernière partie du livre, Lauri se rapproche dangereusement du bourreau. Ce dernier, se retrouve dans notre chroniqueur judiciaire, comme un double, pour lui il s’agit de son semblable. Il doit laisser sa rage s’exprimer et non la laisser enchaînée. Elle doit le libérer des contraintes, lui permettre de s’épanouir, d’acquérir enfin le pouvoir dont chacun d’entre eux a été privé durant sa jeunesse. La démonstration est faite, la fureur est un sentiment qui naît dans l’enfance, alimentée par les sévices subis, et une fois devenu adulte, libre d’agir à sa guise, il faut faire partager l’expérience de la peur, non plus en la subissant et en étant celui qui la ressent mais plutôt en étant le tortionnaire, en se sentant tout puissant face à la peur de ses victimes. Lauri Kivi refuse cette part de lui-même : « en chacun de nous vit deux loups : le loup blanc qui essaie de conduire vers le bonheur et le loup noir qui encourage à mal agir. Lequel des deux gagne ? Celui que tu nourris ». Pour lui, il faut au contraire de la détermination, de l’intelligence et de la volonté pour se détacher des modèles de son enfance et vivre à sa façon. Subir des sévices n’est pas une fatalité et ne doit en aucune façon conditionner notre vie d’adulte. Il faut savoir faire face, être plus fort encore et lutter contre ces sentiments de rage et ne pas les laisser prendre le dessus. Ce roman, tiré de faits réels, est un véritable roman noir, une étude sociologique et psychologique du mal. Simo Hiltunen prend le temps de creuser ses personnages, aucun n’est vraiment secondaire, tous prennent part à l’intrigue et apportent une pierre à la démonstration faite par l’auteur. C’est un roman qui prend son temps, pour autant nous n’avons pas le sentiment de longueur, tout est à sa place. La tension est présente tout du long et seule la conclusion nous permet de souffler. Il s’agit du premier roman de Simo Hiltunen, et nul doute qu’il s’agit d’un nouvel auteur à suivre.
              Lire la suite
              En lire moins
            • mimo26 Posté le 4 Février 2019
              “Si Vulnérable”. Il s’agit de la vulnérabilité des enfants, que nous conditionnons, formatons, en fonction de l’éducation qu’on leur apporte et des valeurs qu’on leur inculque. Nos enfants sont des éponges, des éponges à apprentissage qui s’instruisent dans notre ombre, autant par nos gestes que par nos mots. Ils apprennent et parfois nous imitent pour le meilleur comme pour le pire. Mais, du coup, si la violence et la cruauté étaient elles aussi deux valeurs qui se transmettaient de père en fils ? Si un enfant grandit dans un environnement oppressant, devient-il obligatoirement un être dont la brutalité caractérisera l’essentiel de sa vie d’adulte ? Il s’agit là des principales questions que se pose, et nous pose l’auteur Simo Hiltunen dans son roman “Si vulnérable”. Pour tenter d’apporter une réponse il prend comme exemple l’histoire d’un tueur en série qui pratique les meurtres de familles entières en les déguisant en familicides. Lauri Kivi, célèbre et brillant journaliste judiciaire dans un grand quotidien finlandais s’intéresse à ces drames et décide d’enquêter. Il découvre peu à peu un mode opératoire qui le conduit à penser qu’il s’agit en fait de meurtres commis par un tiers, et le mène sur les traces du tueur. Sur toute... “Si Vulnérable”. Il s’agit de la vulnérabilité des enfants, que nous conditionnons, formatons, en fonction de l’éducation qu’on leur apporte et des valeurs qu’on leur inculque. Nos enfants sont des éponges, des éponges à apprentissage qui s’instruisent dans notre ombre, autant par nos gestes que par nos mots. Ils apprennent et parfois nous imitent pour le meilleur comme pour le pire. Mais, du coup, si la violence et la cruauté étaient elles aussi deux valeurs qui se transmettaient de père en fils ? Si un enfant grandit dans un environnement oppressant, devient-il obligatoirement un être dont la brutalité caractérisera l’essentiel de sa vie d’adulte ? Il s’agit là des principales questions que se pose, et nous pose l’auteur Simo Hiltunen dans son roman “Si vulnérable”. Pour tenter d’apporter une réponse il prend comme exemple l’histoire d’un tueur en série qui pratique les meurtres de familles entières en les déguisant en familicides. Lauri Kivi, célèbre et brillant journaliste judiciaire dans un grand quotidien finlandais s’intéresse à ces drames et décide d’enquêter. Il découvre peu à peu un mode opératoire qui le conduit à penser qu’il s’agit en fait de meurtres commis par un tiers, et le mène sur les traces du tueur. Sur toute la première partie du livre, en fait les ¾ du roman, on suit donc Lauri qui s’interroge sur la violence de ces meurtres, ce qui a comme un effet miroir avec lui-même. Il est né et a été élevé dans une maison où le père était très violent. Il insufflait de la peur dans la famille afin d’exercer le pouvoir et une forme de domination. La mère et les deux enfants subissaient de la maltraitance, de la douleur physique, ils étaient humiliés. Il découvre, à l’occasion d’une visite à son père, que ce dernier a souffert lui-même de violence de la part de son propre père. Ce contexte a-t-il décidé du fait que Lauri devrait subir les mêmes souffrances? Cette violence est née des vexations, de la peur, du harcèlement, devenu adulte il a fait également subir cette domination afin d’asseoir son pouvoir et acquérir un sentiment de puissance. Pour autant, toute personne maltraitée dans son enfance devient-elle un sociopathe ? Le meurtrier est-il un enfant qui a connu les coups et les humiliations ? Sur la dernière partie du livre, Lauri se rapproche dangereusement du bourreau. Ce dernier, se retrouve dans notre chroniqueur judiciaire, comme un double, pour lui il s’agit de son semblable. Il doit laisser sa rage s’exprimer et non la laisser enchaînée. Elle doit le libérer des contraintes, lui permettre de s’épanouir, d’acquérir enfin le pouvoir dont chacun d’entre eux a été privé durant sa jeunesse. La démonstration est faite, la fureur est un sentiment qui naît dans l’enfance, alimentée par les sévices subis, et une fois devenu adulte, libre d’agir à sa guise, il faut faire partager l’expérience de la peur, non plus en la subissant et en étant celui qui la ressent mais plutôt en étant le tortionnaire, en se sentant tout puissant face à la peur de ses victimes. Lauri Kivi refuse cette part de lui-même : « en chacun de nous vit deux loups : le loup blanc qui essaie de conduire vers le bonheur et le loup noir qui encourage à mal agir. Lequel des deux gagne ? Celui que tu nourris ». Pour lui, il faut au contraire de la détermination, de l’intelligence et de la volonté pour se détacher des modèles de son enfance et vivre à sa façon. Subir des sévices n’est pas une fatalité et ne doit en aucune façon conditionner notre vie d’adulte. Il faut savoir faire face, être plus fort encore et lutter contre ces sentiments de rage et ne pas les laisser prendre le dessus. Ce roman, tiré de faits réels, est un véritable roman noir, une étude sociologique et psychologique du mal. Simo Hiltunen prend le temps de creuser ses personnages, aucun n’est vraiment secondaire, tous prennent part à l’intrigue et apportent une pierre à la démonstration faite par l’auteur. C’est un roman qui prend son temps, pour autant nous n’avons pas le sentiment de longueur, tout est à sa place. La tension est présente tout du long et seule la conclusion nous permet de souffler. Il s’agit du premier roman de Simo Hiltunen, et nul doute qu’il s’agit d’un nouvel auteur à suivre.
              Lire la suite
              En lire moins
            • LeaTouchBook Posté le 29 Janvier 2019
              Si Vulnérable est un des meilleurs thrillers que j'ai pu lire en 2018, il était temps que j'en parle pour ce début d'année 2019 ! Voilà un roman dépaysant avec une ambiance unique, fascinante, perturbante, addictive. Voilà un page turner fabuleux, une intrigue très bien ficelée, un ensemble quasi parfait ! J'ai été happée dans cette histoire qui est à la fois sombre et palpitante, entre passé et présent, entre investigation professionnelle et enquête personnelle. J'ai été vraiment impressionnée par la plume fluide et prenante de l'auteur, par cette faculté à nous garder en éveil tout le long de cette lecture sans pour autant faire apparaitre une avalanche d'actions. Tout se joue sur les révélations, sur l'atmosphère, sur le personnage principal. Alors que je lis presque essentiellement des thrillers français/anglais/américains, je suis vraiment heureuse d'être sortie des sentiers battus et d'avoir lu cette pépite finlandaise ! En définitive, un thriller brillant et que je recommande !
            • LeaTouchBook Posté le 29 Janvier 2019
              Si Vulnérable est un des meilleurs thrillers que j'ai pu lire en 2018, il était temps que j'en parle pour ce début d'année 2019 ! Voilà un roman dépaysant avec une ambiance unique, fascinante, perturbante, addictive. Voilà un page turner fabuleux, une intrigue très bien ficelée, un ensemble quasi parfait ! J'ai été happée dans cette histoire qui est à la fois sombre et palpitante, entre passé et présent, entre investigation professionnelle et enquête personnelle. J'ai été vraiment impressionnée par la plume fluide et prenante de l'auteur, par cette faculté à nous garder en éveil tout le long de cette lecture sans pour autant faire apparaitre une avalanche d'actions. Tout se joue sur les révélations, sur l'atmosphère, sur le personnage principal. Alors que je lis presque essentiellement des thrillers français/anglais/américains, je suis vraiment heureuse d'être sortie des sentiers battus et d'avoir lu cette pépite finlandaise ! En définitive, un thriller brillant et que je recommande !
            • druspike Posté le 18 Décembre 2018
              Insta: https://www.instagram.com/druspike/ Facebook: https://www.facebook.com/Les-lectures-de-druspike-1848209112084092 Étant passionnée par la Finlande, la culture Finlandaise et la langue finnoise j'adore lire des romans d'auteurs Finlandais ! Celui là me faisait de l’œil depuis sa sortie, j'attendais la sortie poche mais j'ai craqué à Gibert Joseph en le trouvant d'occasion ! De quoi ça parle ? «La famille Virtanen est unie, bien sous tous rapports. Les parents ont un emploi stable, leurs deux filles mènent une scolarité brillante. Ils sont sociables, serviables, avenants. Tous leurs voisins s'accordent à le dire. Pourtant, un jour, le père tue ses enfants, puis son épouse, avant de se donner la mort. Pour Lauri Kivi, chroniqueur judiciaire dans l'un des plus grands quotidiens d'Helsinki, cette tragédie n'est pas sans en rappeler d'autres de même nature. Il décide d'investiguer. Il étudie les cas, traque les similitudes, interroge sans relâche et découvre enfin que sous leur aspect lisse, ces familles cachaient aux yeux de tous de terribles drames. Enfant, Lauri lui-même a été marqué par la violence de son père et cette enquête réveille ses démons intérieurs. Pire, des rapports troublants semblent le lier à l'une des victimes. Et si ces tueries familiales n'étaient pas le résultat d'une soudaine folie meurtrière mais le fait d'un tueur en série ?... Insta: https://www.instagram.com/druspike/ Facebook: https://www.facebook.com/Les-lectures-de-druspike-1848209112084092 Étant passionnée par la Finlande, la culture Finlandaise et la langue finnoise j'adore lire des romans d'auteurs Finlandais ! Celui là me faisait de l’œil depuis sa sortie, j'attendais la sortie poche mais j'ai craqué à Gibert Joseph en le trouvant d'occasion ! De quoi ça parle ? «La famille Virtanen est unie, bien sous tous rapports. Les parents ont un emploi stable, leurs deux filles mènent une scolarité brillante. Ils sont sociables, serviables, avenants. Tous leurs voisins s'accordent à le dire. Pourtant, un jour, le père tue ses enfants, puis son épouse, avant de se donner la mort. Pour Lauri Kivi, chroniqueur judiciaire dans l'un des plus grands quotidiens d'Helsinki, cette tragédie n'est pas sans en rappeler d'autres de même nature. Il décide d'investiguer. Il étudie les cas, traque les similitudes, interroge sans relâche et découvre enfin que sous leur aspect lisse, ces familles cachaient aux yeux de tous de terribles drames. Enfant, Lauri lui-même a été marqué par la violence de son père et cette enquête réveille ses démons intérieurs. Pire, des rapports troublants semblent le lier à l'une des victimes. Et si ces tueries familiales n'étaient pas le résultat d'une soudaine folie meurtrière mais le fait d'un tueur en série ? » Petite parenthèse, j'ai fais 3 ans de Finnois (oui dans cette langue particulièrement difficile ça veut dire que je suis capable de dire bonjour, comment ça va … J'exagère un peu mais juste un peu) et donc c'est toujours un plaisir pour moi de lire des romans Finlandais avec des prénoms Finlandais, des noms de villes Finlandaises et d'avoir ce plaisir de prononcer et d'entendre cette langue si chantante ! J'aime tellement cette langue que ce simple détails me mets en joie. Premier livre de l'auteur et déjà un sacré bon bouquin ! Je l'ai commencé dans une période compliquée, j'avais pas trop de temps résultat au bout de 3 jours j'étais difficilement arrivée à 150 pages … J'avais un peu de mal à avancer, et je me disais j'arriverais jamais au bout de ce pavé de 590 pages ! Finalement il ne m'aura fallu que 2 jours pour avaler les 440 pages restantes ! Ce roman est très bien écrit, il y a tous les ingrédients d'un bon polar ! Le personnage de Lauri est vraiment très bien amené par l'auteur. Il en a fait un personnage attachant, et qu'on a plaisir à suivre à travers son histoire.L'intrigue est vraiment bien, originale et super bien maîtrisée par l'auteur qui nous balade et arrive à nous surprendre ! Mais je trouve que cette intrigue est vraiment en second plan dans ce livre. Ici on parle surtout de violence, comment se construire quand on est un enfant issu d'une famille violente, quel genre d'adulte deviennent ces enfants, peut on pardonner à nos parents envers et contre tout … Tout un questionnement que nous amène l'auteur à travers son roman et l'histoire difficile de Lauri et Tuomas. L'auteur nous dresse un portrait un peu surprenant des Finlandais, je suis allée plusieurs fois en Finlande, j'ai des amis Finlandais et pourtant la violence dépeinte dans ce roman me surprend beaucoup. Les Finlandais et l'alcool ça c'est un autre problème, oui les Finlandais sont de bons buveurs mais je n'ai jamais assisté à des scènes de violences familiales comme celles de ce livre. Au contraire les Finlandais, du moins de ce que j'en connais, ne sont pas des gens violents … Il y a peut être quelques longueurs dans ce livre mais qui sont je pense nécessaire à la construction de l'histoire. Ce livre alterne le présent et l'enfance de Lauri, il ya donc un jeu temporel assez présent, il faut aimer ça ! C'est un roman que je vous conseille fortement, un auteur à suivre, quand le premier roman est d'une telle qualité l'avenir est plus tôt prometteur ! Note 9/10 COUP DE COEUR
              Lire la suite
              En lire moins
            Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
            Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.