Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092570517
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 154 x 225 mm

Silence radio

Anne Guitton (Traducteur)
Collection : Roman Grand format
Date de parution : 08/06/2017
Écoute ta propre voix…
"Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mon temps à étudier. J’ai un seul objectif : entrer à Cambridge après le bac.

Je suis Frances, la vraie Frances. Je suis fascinée par le mystérieux Silence Radio et sa chaîne Youtube Universe City. J’aime rire et j'aime dessiner.

Et...
"Je suis Frances, Frances la sérieuse, la solitaire, la discrète. Je passe mon temps à étudier. J’ai un seul objectif : entrer à Cambridge après le bac.

Je suis Frances, la vraie Frances. Je suis fascinée par le mystérieux Silence Radio et sa chaîne Youtube Universe City. J’aime rire et j'aime dessiner.

Et puis je rencontre Aled. Avec lui, je peux enfin être moi. Avec lui, je vais enfin avoir le courage de trouver ce qui compte vraiment pour moi."
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092570517
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 416
Format : 154 x 225 mm
Nathan

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • jadouille_fripouille Posté le 27 Mai 2020
    Bon bon bon ... Tout d'abord je tiens à dire que j'ai lu ce livre en anglais et même si je suis plutôt à l'aise dans cette langue, c'est seulement la 3ème fois que je met mes acquis à l'épreuve. J'ai du mal à me positionner sur cette lecture, encore à l'heure où j'écris cet avis. Je ne savais pas grand chose à propos de ce livre, à part qu'il était vraiment apprécié par une grande majorité (anglophone), qu'il représentait des personnages LGBT et racisés (l'héroïne est bi et métisse), et parlait d'un podcast. Je me rappelle entendre combien il était important de lire ce livre, par le thèmes qui y étaient abordés. Je pense donc qu'intimement influencée par la communauté livresque, je m'attendais à sortir de cette lecture bouleversée. Le fait est que ce livre ne m'a pas autant marqué, fait réfléchir que je pensais qu'il le ferait. Je n'en suis pas sortie retournée, ne me suis pas forcément attaché aux personnages, n'ai pas vraiment réussi à m'identifier à tous les problèmes auxquels ils faisaient face... (Quoique certains étaient vraiment authentiques) Est-ce dû au décalage par rapport à la compréhension de la langue ? À certains moments j'avais l'impression que quelque-chose manquait émotionnellement.... Bon bon bon ... Tout d'abord je tiens à dire que j'ai lu ce livre en anglais et même si je suis plutôt à l'aise dans cette langue, c'est seulement la 3ème fois que je met mes acquis à l'épreuve. J'ai du mal à me positionner sur cette lecture, encore à l'heure où j'écris cet avis. Je ne savais pas grand chose à propos de ce livre, à part qu'il était vraiment apprécié par une grande majorité (anglophone), qu'il représentait des personnages LGBT et racisés (l'héroïne est bi et métisse), et parlait d'un podcast. Je me rappelle entendre combien il était important de lire ce livre, par le thèmes qui y étaient abordés. Je pense donc qu'intimement influencée par la communauté livresque, je m'attendais à sortir de cette lecture bouleversée. Le fait est que ce livre ne m'a pas autant marqué, fait réfléchir que je pensais qu'il le ferait. Je n'en suis pas sortie retournée, ne me suis pas forcément attaché aux personnages, n'ai pas vraiment réussi à m'identifier à tous les problèmes auxquels ils faisaient face... (Quoique certains étaient vraiment authentiques) Est-ce dû au décalage par rapport à la compréhension de la langue ? À certains moments j'avais l'impression que quelque-chose manquait émotionnellement. Dès que les bibliothèques rouvrent j'irais le chercher en francais ASAP. Je crois que j'ai été un peu déçue par mes attentes trop hautes de ce livre, mais je me questionne si ce n'est pas simplement mon avis que je trouve moins validé par rapport à la majorité qu'on peut voir sur booktube par exemple. Ce livre reste quand même une très bonne lecture. Résumé: On suit Frances Janvier, élève brillante qui vise les meilleures écoles, "head-girl"/"study machine" éloquente le jour et fan inconditionnelle du podcast "Radio Silence" dont elle poste secrètement des fan arts sur Tumblr la nuit. Le Créateur finit par la contacter pour illustrer le podcast et elle réalise bientôt qu'il n'est autre qu'Aled Last, the boy next door introverti, study-machine comme elle, dont la soeur s'est enfuit de la maison 2 ans plus tôt, et notre héroïne en sait peut être quelque-chose. Frances et Aled vont rapidement se rendre compte qu'ils ont beaucoup beaucoup de choses en commun, c'est le début d'une belle histoire d'amitié. “Why are you so nice to me?” “Because I'm an angel.” “You are.” He stretched out his arm and patted me on the head. “And I'm platonically in love with you.” “That was literally the boy-girl version of ‘no homo’ but I appreciate the sentiment.” “Can I have my sandwich now?” Mais tout s'effondre quand l'identité d'Aled est révélée. Les thèmes abordés: L'université, la pression face à l'avenir La réussite qu'est ce que c'est ? Université/études= avenir= job= argent= réussite ? La poursuite de ses rêves au lieu de ce schéma (qui clairement je trouve est mal exploitée pour un livre qui est censé nous remettre en question sur ce genre d'attentes stéréotypées... Je n'ai pas trouvé ça très réaliste ni approfondi au long du roman la notion de "j'aime ça, c'est ce que je veux faire") LGBTQ+ (demi-sexualité bien expliquée) Relations parentales abusives. Ça m'a déchiré L'amitié la vraie Not a love story ^^ La célébrité / l'anonymat Le fandom et sa relation avec le/la créateur de contenu (Cyber)harchèlement
    Lire la suite
    En lire moins
  • leslecturesdetiph Posté le 8 Mai 2020
    Seconde lecture en VO cette année (depuis toujours plus précisément) et encore plus appréciée que la première (chronique : If I Stay). Je l’ai d’ailleurs lu avec plus de facilité que le premier roman, ce qui était encore plus plaisant. Radio silence c’est avant tout une histoire d’amitié. Frances est une lycéenne prête à rentrer à l’université. Brillante, déléguée, élève modèle, son avenir semble tout tracé, pourtant elle a des doutes quant à ses réelles envies et se remet en cause. Les décisions prises sont-elles les bonnes ? Beaucoup d’interrogations dans la tête de la jeune fille se bousculent… Artiste à ses heures perdues, elle va être contactée par le créateur de son podcast préféré : Universe City. Ce dernier, surnommé « Radio silence » va s’avérer ne pas lui être totalement inconnu. Chose étonnante alors que le podcast est écouté par des milliers de personnes. Une jolie relation va donc s’installer entre Frances et le créateur. J’ai aimé que cette relation amicale fille/garçon ne se transforme pas en amour, le cliché du livre avec des lycéens qui tombent amoureux a été évité et heureusement ! Je pense que c’est ce qui m’a beaucoup plus dans cette lecture. L’histoire n’en a été que... Seconde lecture en VO cette année (depuis toujours plus précisément) et encore plus appréciée que la première (chronique : If I Stay). Je l’ai d’ailleurs lu avec plus de facilité que le premier roman, ce qui était encore plus plaisant. Radio silence c’est avant tout une histoire d’amitié. Frances est une lycéenne prête à rentrer à l’université. Brillante, déléguée, élève modèle, son avenir semble tout tracé, pourtant elle a des doutes quant à ses réelles envies et se remet en cause. Les décisions prises sont-elles les bonnes ? Beaucoup d’interrogations dans la tête de la jeune fille se bousculent… Artiste à ses heures perdues, elle va être contactée par le créateur de son podcast préféré : Universe City. Ce dernier, surnommé « Radio silence » va s’avérer ne pas lui être totalement inconnu. Chose étonnante alors que le podcast est écouté par des milliers de personnes. Une jolie relation va donc s’installer entre Frances et le créateur. J’ai aimé que cette relation amicale fille/garçon ne se transforme pas en amour, le cliché du livre avec des lycéens qui tombent amoureux a été évité et heureusement ! Je pense que c’est ce qui m’a beaucoup plus dans cette lecture. L’histoire n’en a été que plus profonde et intéressante. La puissance de l’amitié y est incontestablement mise en valeur. Ajoutée à cela, la dimension des réseaux sociaux est omniprésente et traitée avec habilité. Les risques liés à ces réseaux et qui peuvent toucher les jeunes (comme les moins jeunes) volontairement ou non sont évoqués par l’auteure. Ces risques sont mis en lumière. Ce qui peut se révéler anodin pour l’un peut se révéler dévastateur pour l’autre, la virtualité est alors une barrière, un ennemi invisible. Ce message important est véhiculé subtilement mais sûrement à travers l’histoire. C’est donc une très bonne lecture qui s’est achevée et je compte lire dans les mois à venir « I was born for this » d’Alice Oseman. J’avais peur que ce roman soit trop jeunesse et pour le coup, j’ai été agréablement surprise !
    Lire la suite
    En lire moins
  • ChuutJeLis Posté le 5 Mai 2020
    Frances est l'élève la plus studieuse qu'on connaisse, elle se donne tous les moyens pour intégrer une des plus grandes fac anglaises. À côté de ça elle est aussi fan de la chaîne Universe City et de son youtubeur Silence Radio dont elle adore dessiner des fan art... Après avoir craqué pour Heartstopper je ne pouvais passer à cote de ce roman de Alice Oseman et quel bonheur de voir qu'ici aussi c'est un coup de cœur pour moi ! Tout est parfait dans ce roman, les personnages, si singuliers et attachants chacun à leur manière, l'histoire si douce en surface et finalement si brutale dans son ensemble et les thématiques abordées avec autant de facilité et de bienveillance. Entre recherche de soit, identité sexuelle (ou même asexualité), passage à l'âge adulte avec ses grandes décisions ou encore relations familiales l'autrice n'épargne aucun de ses personnages. D'ailleurs j'ai adoré le développement de chacun des protagonistes, j'ai trouvé le travail réalisé sur eux très abouti se qui a rendu la lecture de ce roman encore plus intense. Je suis passée par toutes les émotions en lisant Silence Radio et j'en suis ressortie grandi. J'ai hâte de lire à nouveau du Alice Oseman car je suis... Frances est l'élève la plus studieuse qu'on connaisse, elle se donne tous les moyens pour intégrer une des plus grandes fac anglaises. À côté de ça elle est aussi fan de la chaîne Universe City et de son youtubeur Silence Radio dont elle adore dessiner des fan art... Après avoir craqué pour Heartstopper je ne pouvais passer à cote de ce roman de Alice Oseman et quel bonheur de voir qu'ici aussi c'est un coup de cœur pour moi ! Tout est parfait dans ce roman, les personnages, si singuliers et attachants chacun à leur manière, l'histoire si douce en surface et finalement si brutale dans son ensemble et les thématiques abordées avec autant de facilité et de bienveillance. Entre recherche de soit, identité sexuelle (ou même asexualité), passage à l'âge adulte avec ses grandes décisions ou encore relations familiales l'autrice n'épargne aucun de ses personnages. D'ailleurs j'ai adoré le développement de chacun des protagonistes, j'ai trouvé le travail réalisé sur eux très abouti se qui a rendu la lecture de ce roman encore plus intense. Je suis passée par toutes les émotions en lisant Silence Radio et j'en suis ressortie grandi. J'ai hâte de lire à nouveau du Alice Oseman car je suis tombée amoureuse de sa plume si fluide et juste, et de la construction de ses personnages.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Une_passion_des_mots Posté le 22 Mars 2020
    Alice Oseman est une autrice que j’ai découverte très récemment, et qui a déjà écrit une bonne quantité de romans mais également des romans graphiques. Elle est très appréciée, aussi j’avais envie de me lancer pour tenter l’expérience. L’histoire est très touchante, elle est principalement jeunesse, mais ce n’est absolument pas un point négatif selon moi, car j’ai trouvé que ce côté ne se faisait pas beaucoup ressentir au final, tant le fond de cette histoire est beau. Elle résonne tout de même pour tous les âges, et c’est une parenthèse de douceur en Angleterre, dans une culture très différente, notamment concernant les cours. On est donc plongé dans l’univers du lycée, mais aussi de la popularité et de la fandom, comme on le découvre en continuant un peu le livre. Ce sont des thèmes très intéressants abordés avec brio. Alice Oseman a la particularité de construire un récit très touchant avec simplicité, elle nous embarque ainsi en nous faisant ressentir une multitude d’émotions, sans que l’on ne s’y attende réellement. On apprend de nouvelles choses, elle nous surprend, et surtout, elle a une plume extraordinaire, qui lui permet d’aborder des sujets difficiles voir un peu tabous avec normalité et simplicité. Je... Alice Oseman est une autrice que j’ai découverte très récemment, et qui a déjà écrit une bonne quantité de romans mais également des romans graphiques. Elle est très appréciée, aussi j’avais envie de me lancer pour tenter l’expérience. L’histoire est très touchante, elle est principalement jeunesse, mais ce n’est absolument pas un point négatif selon moi, car j’ai trouvé que ce côté ne se faisait pas beaucoup ressentir au final, tant le fond de cette histoire est beau. Elle résonne tout de même pour tous les âges, et c’est une parenthèse de douceur en Angleterre, dans une culture très différente, notamment concernant les cours. On est donc plongé dans l’univers du lycée, mais aussi de la popularité et de la fandom, comme on le découvre en continuant un peu le livre. Ce sont des thèmes très intéressants abordés avec brio. Alice Oseman a la particularité de construire un récit très touchant avec simplicité, elle nous embarque ainsi en nous faisant ressentir une multitude d’émotions, sans que l’on ne s’y attende réellement. On apprend de nouvelles choses, elle nous surprend, et surtout, elle a une plume extraordinaire, qui lui permet d’aborder des sujets difficiles voir un peu tabous avec normalité et simplicité. Je comprends à présent l’engouement de ses fans, et j’ai trouvé cette plume vraiment particulière. Les personnages sont très attachants ; ils se dévoilent au fil du livre avec des personnalités très différentes les unes des autres, mais je les ai trouvés tous incroyables. J’ai adoré les découvrir un peu plus à chaque page, ils m’ont profondément touchée. Ils traversent des événements terribles mais qui les forgent et les rendent plus forts : c’est ce qui fait la puissance de ce roman. De plus, je me suis beaucoup identifiée à l’héroïne, Frances, ainsi qu’à tous les principes qu’elle portait, dans lesquels je me suis reconnue. En lisant ce roman, on traverse des émotions fortes et, même si j’en attendais un peu plus, avec tout ce qu’on m’avait dit, l’expérience était tout de même puissante, avec beaucoup de poésie et de beauté, malgré la souffrance. Les relations que crée l’autrice sont fortes et touchantes et rendent le livre vraiment beau. Comme je disais auparavant, ce roman se caractérise notamment par la multiplicité de thèmes abordés avec de beaux messages qui sont passés par l’autrice. Ils incitent à l’ouverture d’esprit sans qu’elle ne nous donne de leçons ; elle nous fait plus réfléchir par nous-mêmes sur ces thèmes. Elle parle ainsi de sujets importants qui touchent tout le monde et peuvent changer la perception sur certaines choses : c’est ainsi un livre qui a énormément résonné en moi. Pour conclure : Un roman magnifique et touchant, dont j’attendais tout de même un peu trop, qui m’a donné très envie de continuer à découvrir cette autrice.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Cababip Posté le 2 Février 2020
    Cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas tant touchée, émue, brisée. J'ai dû mal à dire avec simplicité tout ce qui m'a plu, car j'ai peur d'en faire des pages et des pages. C'est l'histoire de Frances, une ado brillante, à l'avenir prestigieux, mais qui rêve d'autre chose. Un jour, elle rencontre Alex, et ils vont alors mutuellement s'aider. Ensemble, ils vont apprendre à se reconstruire, loin d'une société qui les oppresse. Ainsi Alice Oseman va briser tous les clichés auxquels nous nous sommes peu à peu habitués. Elle aborde des sujets tels que la sexualité, l'échec ou la réussite scolaire, et la pression qui l'accompagne. Sans le vouloir, ce roman nous fait nous remettre instantanément en question. C'est une petite perle restée dans l'ombre, et qui mériterait sa part de lumière.
ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER NATHAN !
De nouvelles idées de lecture jeunesse, chaque mois, dans votre boîte mail