RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Simenon, le bonheur à La Rochelle

            Omnibus
            EAN : 9782258161795
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 160
            Format : 132 x 198 mm
            Simenon, le bonheur à La Rochelle

            Date de parution : 13/06/2019
            La Rochelle, coup de cœur de Simenon, cité de la mer et d’atmosphère…
            Trajets de vie essentiels du créateur de Maigret entre 1927 et 1940.
            Cité de mer et d’atmosphères, La Rochelle, ce fut pour Georges Simenon un immense bonheur, une fascination picturale et gourmande, des amitiés, des prédilections féminines, une société plurielle qu’il a auscultée, mais aussi des lieux connus ou secrets qui lui ont inspiré une trentaine d’ouvrages. 
            Michel Carly, grand spécialiste de Simenon, a tenu aussi à explorer l’autre...
            Cité de mer et d’atmosphères, La Rochelle, ce fut pour Georges Simenon un immense bonheur, une fascination picturale et gourmande, des amitiés, des prédilections féminines, une société plurielle qu’il a auscultée, mais aussi des lieux connus ou secrets qui lui ont inspiré une trentaine d’ouvrages. 
            Michel Carly, grand spécialiste de Simenon, a tenu aussi à explorer l’autre face de l’homme et du romancier durant ces années rochelaises, de 1927 à 1940. Il rend compte de l’incroyable rituel dont Simenon s’entoure pour écrire à La Richardière à Marsilly, de sa première paternité, de la fêlure de son couple, sans oublier son engagement pour les réfugiés belges en 1940.
            Michel Carly détaille enfin la création des romans et l’élaboration des personnages de Simenon qui s’ancrent à jamais à La Rochelle, du Testament Donadieu à La Vérité sur Bébé Donge, du tueur en série des Fantômes du chapelier au couple lumineux du Train
            Sur les pas du créateur de Maigret, une déambulation littéraire passionnante émaillée de révélations que Michel Carly a collectées dans des sources inédites – archives, collections épistolaires – ou auprès de ceux qui ont connu Georges Simenon en Charente.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782258161795
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 160
            Format : 132 x 198 mm

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • carolectrice Posté le 6 Août 2019
              Ceci est une biographie que l'on peut qualifier d'historique, dans la mesure où Georges Simenon est né en 1903 et a publié plus de 193 romans de son vivant dès 1922, date à laquelle il quitte sa Belgique natale pour la France. En visitant l'île d'Aix, il tombe amoureux avec sa femme de la région de La Rochelle et décide de s'y installer. Occultant volontairement certains aspects connus de l'écrivain (sa correspondance avec Gide, par exemple), Michel Carly tente donc de faire le lien entre les ancrages (ou les errances ?) géographiques et affectifs (il fut l'amant de Joséphine Baker !) de l'alors prolifique et inconnu écrivain et le contenu de ses romans policiers, que l'on peut qualifier de romans d' "atmosphère" tant ils sont précis -- de vrais documents d'époque. En effet, alors qu'il se prend de passion pour la navigation, il se mêle à toutes les couches de la population locale et multiplie les contacts : au café, avec les commerçants, les pêcheurs... ce qui viendra grandement nourrir ses personnages. Pendant la 2nde Guerre mondiale, en tant que ressortissant belge, il n'est pas libre de ses mouvements, et il participe à l'effort de guerre afin d'aider ses compatriotes. Cette mini-bio s'adresse... Ceci est une biographie que l'on peut qualifier d'historique, dans la mesure où Georges Simenon est né en 1903 et a publié plus de 193 romans de son vivant dès 1922, date à laquelle il quitte sa Belgique natale pour la France. En visitant l'île d'Aix, il tombe amoureux avec sa femme de la région de La Rochelle et décide de s'y installer. Occultant volontairement certains aspects connus de l'écrivain (sa correspondance avec Gide, par exemple), Michel Carly tente donc de faire le lien entre les ancrages (ou les errances ?) géographiques et affectifs (il fut l'amant de Joséphine Baker !) de l'alors prolifique et inconnu écrivain et le contenu de ses romans policiers, que l'on peut qualifier de romans d' "atmosphère" tant ils sont précis -- de vrais documents d'époque. En effet, alors qu'il se prend de passion pour la navigation, il se mêle à toutes les couches de la population locale et multiplie les contacts : au café, avec les commerçants, les pêcheurs... ce qui viendra grandement nourrir ses personnages. Pendant la 2nde Guerre mondiale, en tant que ressortissant belge, il n'est pas libre de ses mouvements, et il participe à l'effort de guerre afin d'aider ses compatriotes. Cette mini-bio s'adresse surtout aux grands connaisseurs de l'oeuvre de Simenon dans la mesure où l'auteur cite énormément de titres en rapport avec les différentes époques de la vie de son auteur. Intéressant et bien écrit.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Bazart Posté le 7 Juillet 2019
              Michel Carly nous propose une déambulation littéraire sur les pas d'un Georges Simenon, qui aura passé beaucoup d'été à La Rochelle, cité de mer et d'atmosphères qui l'a particulièrement inspiré au fil de son oeuvre. Cette belle ville de province sera pour lui un étonnant champ d'observation. pour ses romans à venir. Il entre en fusion avec la ville de la Rochelle, la ville ne manqua pas de l'inspirer dans sa première partie de sa carrière d'écrivain entre 1927 et 1940 dans des romans comme .le Testament Donadieu ;le Voyageur de la Toussaint ( un roman très noir, écrit en 1941 et dans lequel le lecteur perçoit l’ombre nazie), ou Les Fantômes du Chapelier. 9756765886_4c4bf87d2c_n Simenon a scruté cette ville maritime dans ses plus grands recoins, sans la moindre concession, cette promenade littéraire particulièrement documentée le montre parfaitement. Simenon aimait notamment les rues populeuses les jours de marché et la tour de la Grosse Horloge de la cité Carly , aujourd’hui l’un des meilleurs spécialistes de l’œuvre de Georges Simenon nous propose une très belle ballade littéraire qui donne incontestablement envie de se replonger dans un Simenon. Malheureusement, ... Michel Carly nous propose une déambulation littéraire sur les pas d'un Georges Simenon, qui aura passé beaucoup d'été à La Rochelle, cité de mer et d'atmosphères qui l'a particulièrement inspiré au fil de son oeuvre. Cette belle ville de province sera pour lui un étonnant champ d'observation. pour ses romans à venir. Il entre en fusion avec la ville de la Rochelle, la ville ne manqua pas de l'inspirer dans sa première partie de sa carrière d'écrivain entre 1927 et 1940 dans des romans comme .le Testament Donadieu ;le Voyageur de la Toussaint ( un roman très noir, écrit en 1941 et dans lequel le lecteur perçoit l’ombre nazie), ou Les Fantômes du Chapelier. 9756765886_4c4bf87d2c_n Simenon a scruté cette ville maritime dans ses plus grands recoins, sans la moindre concession, cette promenade littéraire particulièrement documentée le montre parfaitement. Simenon aimait notamment les rues populeuses les jours de marché et la tour de la Grosse Horloge de la cité Carly , aujourd’hui l’un des meilleurs spécialistes de l’œuvre de Georges Simenon nous propose une très belle ballade littéraire qui donne incontestablement envie de se replonger dans un Simenon. Malheureusement, il va être contraint de quitter la ville, et conclura : en ces propres mots « La Rochelle, une des villes au monde que j’ai le plus aimées ». Lu dans le cadre de Masse critique non fiction
              Lire la suite
              En lire moins
            Toute l'actualité des éditions OMNIBUS
            Revivez chaque mois les chefs-d'œuvre classiques et populaires.