En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Skippy dans les étoiles

        Belfond
        EAN : 9782714450852
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 688
        Format : 154 x 240 mm
        Skippy dans les étoiles

        Robert DAVREU (Traducteur)
        Date de parution : 07/03/2013

        Un roman aux dimensions épiques, un roman d’apprentissage plein d’un humour british, aussi désopilant que désespéré, sur l’incroyable violence du monde adulte, mais aussi sur la camaraderie, le premier amour et les rêves d’avenir. Finaliste des plus grands prix européens, une œuvre hors normes, une véritable révélation.

        Roman d’apprentissage, comédie picaresque tour à tour hilarante et mélancolique, Skippy dans les étoiles nous livre une vision tendre et acide de l’adolescence. Finaliste de tous les plus grands prix européens, du Costa au Booker, la révélation d’un grand des lettres irlandaises.

        Comment survivre à Seabrook College, institution dublinoise poussiéreuse,...

        Roman d’apprentissage, comédie picaresque tour à tour hilarante et mélancolique, Skippy dans les étoiles nous livre une vision tendre et acide de l’adolescence. Finaliste de tous les plus grands prix européens, du Costa au Booker, la révélation d’un grand des lettres irlandaises.

        Comment survivre à Seabrook College, institution dublinoise poussiéreuse, quand on est chétif, maladivement timide et nul en sport ? Quand on a pour meilleur ami l’autre loser du bahut, un petit génie des maths obèse ? Quand on se consume d’amour pour la plus jolie fille de la ville ? Quand la terreur du collège, dealer occasionnel et psychopathe officiel, a juré de vous faire la peau ? Quand les adultes sont tous, au mieux des lâches, au pire des salauds ? En un mot comme en cent, comment survivre à l’adolescence ?

        Ces questions, Skippy se les pose inlassablement.
        Mais aujourd’hui, c’est différent.
        Aujourd’hui, Skippy leur réserve à tous une surprise de taille.
        Une surprise dont Seabrook aura bien du mal à se remettre…

        « Skippy dans les étoiles n’est rien moins que le livre le plus réjouissant, le plus drôle et le plus émouvant de l’année. »
        The Guardian

        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714450852
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 688
        Format : 154 x 240 mm
        Belfond
        23.00 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Nikoz Posté le 23 Août 2016
          Un roman total ou un roman modeste? Un roman incroyablement réussi et riche, très humain, très amical et cynique, juste un brin cynique...
        • kalimera Posté le 19 Décembre 2014
          Il est absolument impossible de résumer la trame très dense de ce roman hors normes, alors je vous propose un petit exercice d'imagination: Ce roman est dans un sac, tout ce que vous savez c'est que vous pouvez plonger la main dedans et sans tricher sans trop tâter ou essayer de deviner ce que vous attrapez, vous retirez un petit quelque chose. Ha, jeune homme, là oui vous au dernier rang, vous êtes tombé sur la théorie des cordes expliquée aux ados boutonneux obnubilés par le sexe, vous voyez ? Mademoiselle ? Vous, vous avez retiré une poignée de cachets échangés contre quelques pétards à deux élèves de primaire, ces cachets finiront dans le bec de quelques lycéennes voulant garder la ligne. Monsieur, avec les lunettes, vous avez de la chance vous avez retiré une grappe de personnages, et pas des moindres en plus (vous devriez jouer au loto), donc vous avez un prof d'histoire qui ne s'est toujours pas remit d'exercer dans son ancienne école, il entre encore en catimini dans la salle des profs, le jeune Skippy, le plus petit de tout les élèves qui découvre l'amour, et voilà Terminator le proviseur de l'école privée pour garçons de Seabrook, avec sa pauvre femme... Il est absolument impossible de résumer la trame très dense de ce roman hors normes, alors je vous propose un petit exercice d'imagination: Ce roman est dans un sac, tout ce que vous savez c'est que vous pouvez plonger la main dedans et sans tricher sans trop tâter ou essayer de deviner ce que vous attrapez, vous retirez un petit quelque chose. Ha, jeune homme, là oui vous au dernier rang, vous êtes tombé sur la théorie des cordes expliquée aux ados boutonneux obnubilés par le sexe, vous voyez ? Mademoiselle ? Vous, vous avez retiré une poignée de cachets échangés contre quelques pétards à deux élèves de primaire, ces cachets finiront dans le bec de quelques lycéennes voulant garder la ligne. Monsieur, avec les lunettes, vous avez de la chance vous avez retiré une grappe de personnages, et pas des moindres en plus (vous devriez jouer au loto), donc vous avez un prof d'histoire qui ne s'est toujours pas remit d'exercer dans son ancienne école, il entre encore en catimini dans la salle des profs, le jeune Skippy, le plus petit de tout les élèves qui découvre l'amour, et voilà Terminator le proviseur de l'école privée pour garçons de Seabrook, avec sa pauvre femme accrochée à son bloc-note. Oups ! et voilà Carl, l'élève qui fait peur aux dealers attitrés du quartier..c'est dire ! Hum, le sac sent une drôle d'odeur non ? Vous ne trouvez pas ? Sûrement celle d'une école pour garçons aux prises avec les hormones adolescentes, école située pile-poil :) en face de celle de filles en quête d'aventures non romanesques.(sexe sexe sexe ) snif? snif? une petite odeur de cannabis aussi peut-être mais légère, vraiment. Ha ! attention, un prêtre-enseignant essaye de sortir du sac, celui là il faut le surveiller, il est un peu bizarre. Voilà, j'espère que ce petit jeu vous aura donné envie de lire ce qui ce cache derrière ce titre étonnant. Moi, j'y ai passé un peu de temps, la densité de l'écriture peut en rebuter quelques uns, mais il faut essayer et finalement on se surprend a avoir enfin une explication simple de la théorie des cordes, et du coup on se retrouve dans la onzième dimension !
          Lire la suite
          En lire moins
        • chocoladdict Posté le 20 Mars 2013
          677 pages ! quand j’ai commencé à lire Skippy dans les étoiles, je savais que j’allais mettre longtemps à arriver à la dernière page. Face à des pavés pareils, il faudrait avoir des longues plages de lecture dans la journée et je ne lis que le soir, quand les enfants dorment et que j’ai éteins l’ordinateur. Pour lire pas trop lentement un gros roman comme celui-ci, il faudrait l’emporter en voyage pour l’avancer dans le train ou profiter des transports en commun. Je bosse chez moi et je n’ai pas bougé de Lyon depuis plusieurs mois. Bref j’ai été d’une lenteur assez exceptionnelle pour une ancienne bibliothécaire, d’autant plus que Skippy dans les étoiles n’est pas le genre de livre qui se lit facilement, l’air un peu distrait comme dirait l’autre. Foisonnant, riche, construit en flash-back, il demande toute l’attention de son lecteur, toute sa concentration. Dimanche après-midi le temps était si gris et triste, que je n’avais nulle envie de sortir et je me suis accordée une longue séance de lecture (oui les enfants étaient devant un DVD). Je n’avais plus envie d’abandonner les personnages que je commençais à cerner jusqu’au soir suivant alors j’ai laissé filer l’heure et j’ai... 677 pages ! quand j’ai commencé à lire Skippy dans les étoiles, je savais que j’allais mettre longtemps à arriver à la dernière page. Face à des pavés pareils, il faudrait avoir des longues plages de lecture dans la journée et je ne lis que le soir, quand les enfants dorment et que j’ai éteins l’ordinateur. Pour lire pas trop lentement un gros roman comme celui-ci, il faudrait l’emporter en voyage pour l’avancer dans le train ou profiter des transports en commun. Je bosse chez moi et je n’ai pas bougé de Lyon depuis plusieurs mois. Bref j’ai été d’une lenteur assez exceptionnelle pour une ancienne bibliothécaire, d’autant plus que Skippy dans les étoiles n’est pas le genre de livre qui se lit facilement, l’air un peu distrait comme dirait l’autre. Foisonnant, riche, construit en flash-back, il demande toute l’attention de son lecteur, toute sa concentration. Dimanche après-midi le temps était si gris et triste, que je n’avais nulle envie de sortir et je me suis accordée une longue séance de lecture (oui les enfants étaient devant un DVD). Je n’avais plus envie d’abandonner les personnages que je commençais à cerner jusqu’au soir suivant alors j’ai laissé filer l’heure et j’ai terminé ce roman. Et maintenant je me demande comment je vais bien pouvoir vous raconter cette histoire qui m’a amusé parfois, émue souvent. Comment vous décrire ces adolescents en pension à Seabrook Collège, une institution dublinoise poussiéreuse dont le portrait est si violent et si juste à la fois ? Comment rendre compte de cette atmosphère pesante qui fait l’effet d’une cocotte sur le point d’exploser ? J’ai eu le sentiment au fur et à mesure que j’avançais dans la lecture de ce livre qu’il n’entrait pas dans les cases. Roman d’apprentissage où l’on retrouve les thèmes de l’amitié, de l’amour et les projections sur l’avenir, Skippy dans les étoiles nous plonge aussi dans la physique quantique à travers le personnage de Ruprecht, meilleur ami de Skippy et petit génie obèse ainsi que dans un épisode peu connu de l’histoire irlandaise parmi d’autres thèmes. L’auteur, qui a lui-même fréquenté ce genre d’école catholique pour garçons, a dit qu’il ne voulait pas s’enfermer dans un genre mais au contraire alterner moments de pure comédie et passages bien plus tragiques, comme ces ados qui bondissent de l’exaltation au désespoir sans crier gare. Même les personnages changent sans cesse de plan : les lumières se braquent sur Skippy cet ado qui s’entiche de la plus belle fille de la ville puis Howard professeur d’histoire semble devenir le personnage central avant que la situation ne bascule à nouveau. Paul Murray n’épargne pas les adultes : ils sont dans le meilleur des cas indifférents, lâches et parfois de véritables salauds. Je n’ai pas pu m’empêcher de comparer ce roman avec Une place à prendre car une partie de l’intrigue se passe aussi dans une école huppée. Alors que Rowling semblait surtout à l’aise à décrire l’adolescence, ici l’auteur se glisse dans la tête des uns et des autres avec la même aisance. Construit de manière à ce que l’on s’accroche dès le début et qu’on veuille absolument connaitre la suite, Skippy dans les étoiles est un roman brillant, intelligent, drôle (avec ce ton décalé si british), poignant…peut-être qu’après tout, ça vaut la peine de prendre son temps pour le lire )
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « La longueur singulière de Skippy dans les étoiles permet à son auteur d’aborder des thèmes tous plus fascinants, qu’il s’agisse de physique quantique, de jeux vidéo, du mysticisme edwardien, de fan culture, de drogue, du folklore irlandais et, bien sûr, de pornographie… Paul Murray excelle à relier tout ceci dans une intrigue qui tourne autour de la mort de Skippy mais qui touche aussi à une élégie à l’enfance perdue. Car s’il est bien une chose qui le touche, c’est ce « dé-rêve », ce moment où l’on comprend qu’on ne sera jamais une star du rock ou un espion ninja… Des romans aussi drôles, aussi intelligents, aussi bouleversants que Skippy dans les étoiles peuvent être aussi longs qu’ils le veulent. »
        The New York Times

        « Skippy dans les étoiles n’est rien moins que le livre le plus réjouissant, le plus drôle et le plus émouvant de l’année. »
        The Guardian

        « Voici un roman qui couvre un spectre tout à fait extraordinaire et qui fait montre d’une rafraichissante ambition. Son caractère picaresque, son humour noir, son sens de la tragédie et la réjouissante galerie de portraits pourraient en faire un cousin irlandais d’Harry Potter. Aucune confusion possible, pourtant, Skippy est unique ! »
        Kirkus Reviews

        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com