Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782355221224
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 205 mm

Sorcières

La puissance invaincue des femmes

Collection : ZONES
Date de parution : 13/09/2018
Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d’aujourd’hui de figure d’une puissance positive, affranchie de toutes les dominations.
Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est... Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ?
Ce livre en explore trois et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante — puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant — puisque l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur.
Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355221224
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 205 mm
La Découverte

Ils en parlent

Dans l’essai « Sorcières », Mona Chollet rappelle que les chasses aux sorcières ont valu la mort à des milliers de femmes entre le XVe et le XVIIe siècle. Elle s'interroge sur les traces laissées par cette histoire dans notre représentation de ce que devrait être une femme « acceptable ».
Sandrine Samii / Le Nouveau Magazine littéraire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Popotte Posté le 29 Août 2020
    Ce livre est une révélation, habituée à lire sur les femmes, je pensais que cette lecture serait redondante en rapport à d'autres écrits déjà lu. Mais l'autrice devellope son sujet avec de nombreux exemples ce qui permet de comprendre aisément son écrit. J'ai appris énormément et Mona Chollet en citant de nombreux ouvrages montre à quel point ce livre est documenté et pointu tout en restant abordable pour une simple lectrice tel que moi. Ce livre est un indispensable et pas uniquement pour les femmes !
  • deidamie Posté le 23 Août 2020
    « Bonjour les Babélionautes ! Aujourd’hui, on va parler d’un essai féministe titré Sorcières, sous-titré La puissance invaincue des femmes, et signé Mona Chollet. -Je te donne une baballe faite avec une page de grammaire roulée en boule ! Je t’offre la dernière page d’un polar à la mode arrachée sur son lieu de vente ! O Hyâd’Efoth, guide suprême dans les ténèbres, malsaint patron des éditeurs, je t’invoque ! Et toi, Khôkhyass, noble serviteur de la grande et obscure cause, glorieux saboteur de textes, réponds à mon appel ! Accepte cette libation de gaspacho-tant-que-c’est-encore-la-saison et pourfends mes ennemis, comme par exemple… euh… les coiffeurs incompétents ! Page et baballe, concombre et tomates ! -Comme vous l’avez remarqué, Méchante Déidamie s’est trouvé un nouvel hobby. Bon, pendant qu’elle s’amuse, elle nous laisse tranquille. Or donc le livre n’a strictement rien à voir avec des pratiques ésotériques, c’est un essai féministe étudiant la figure de la sorcière, ce qu’elle représente dans notre ère ultraconnectée. L’essai commence par démonter quelques idées reçues sur les chasses aux sorcières et par remettre les choses à leur place : traquer, torturer et exécuter des femmes qui ne font rien d’autre que vivre ne peut s’évoquer avec... « Bonjour les Babélionautes ! Aujourd’hui, on va parler d’un essai féministe titré Sorcières, sous-titré La puissance invaincue des femmes, et signé Mona Chollet. -Je te donne une baballe faite avec une page de grammaire roulée en boule ! Je t’offre la dernière page d’un polar à la mode arrachée sur son lieu de vente ! O Hyâd’Efoth, guide suprême dans les ténèbres, malsaint patron des éditeurs, je t’invoque ! Et toi, Khôkhyass, noble serviteur de la grande et obscure cause, glorieux saboteur de textes, réponds à mon appel ! Accepte cette libation de gaspacho-tant-que-c’est-encore-la-saison et pourfends mes ennemis, comme par exemple… euh… les coiffeurs incompétents ! Page et baballe, concombre et tomates ! -Comme vous l’avez remarqué, Méchante Déidamie s’est trouvé un nouvel hobby. Bon, pendant qu’elle s’amuse, elle nous laisse tranquille. Or donc le livre n’a strictement rien à voir avec des pratiques ésotériques, c’est un essai féministe étudiant la figure de la sorcière, ce qu’elle représente dans notre ère ultraconnectée. L’essai commence par démonter quelques idées reçues sur les chasses aux sorcières et par remettre les choses à leur place : traquer, torturer et exécuter des femmes qui ne font rien d’autre que vivre ne peut s’évoquer avec légèreté. L’autrice analyse également les caractéristiques des sorcières : des femmes qui ne sont pas soumises à une autorité, des femmes matures, qui possèdent des connaissances et/ou qui osent s’affirmer, des femmes qui n’hésitent pas à préférer leur indépendance à la vie familiale. En un mot comme un cent, elles gênent, dérangent, effraient : une femme qui choisit et qui pense sa vie est une créature que vous ne contrôlez plus. -Il MANQYE DE SEL, CE GASPACHO. -Oh, bien sûr, tenez. Où en étais-je ? Ah oui ! Mona Chollet énonce également ceci : nous sommes le produit de siècles d’histoire, et que nous le voulions ou non, que nous en soyons conscients ou non, nous avons hérité de siècles de violence misogyne et on peut légitimement se demander si nos vies n’auraient pas été différentes sans les chasses aux sorcières. Elle analyse également les arguments antichoix, les conséquences des préjugés stupides, les jugements sur celles qui refusent d’enfanter ou qui regrettent de l’avoir fait. Elle questionne nos goûts et nos dégoûts sur la vieillesse, sur le fait que les hommes quittent bien souvent leur partenaire pour une plus jeune, plus fraîche… et ce, sans stigmatiser une attirance ou un sentiment, sans vouloir obliger qui que ce soit à quoi que ce soit. Le raisonnement s’émaille ici ou là d’une ironie discrète, de constatations amusées, et dénonce ainsi l’absurdité du sexisme. J’ai regretté cependant l’abondance de citations américaines, je crois que j’aurais préféré une analyse plus proche de ce que nous connaissons en France. Toutefois, ce n’est pas un réel défaut : le livre propose maintes sources et ressources intéressantes. Bref ! je vous encourage vivement à lire cet essai, on y apprend une foultitude de choses intéressantes, et Alan Moore y fait même une apparition ! -Euuuh, Déidamie ? T’as fini ? J’crois qu’on a un invité… -TREMBLEZ, MISERABLES MORTELLES, DEVANT LA PUISSANVE QUE VOUS AVEZ INVOQUEE ! -Chuis désolée, Déidamie ! J’pensais pas que ça marcherait avec du matos Dantazone ! Qu’est-ce qu’on fait, qu’est-ce qu’on fait, qu’est-ce qu’on fait ? On a une entité dans le salon, maintenant ! -MA PATIENXE A DES LIMITES… -Ok, ok, ok, on se calme ! Puisque vous êtes là… -OUUI ? -… vous nous aidez à finir le gaspacho ? »
    Lire la suite
    En lire moins
  • johannapardo Posté le 23 Août 2020
    C'est un livre que toutes femmes devrait avoir lu dans sa vie. Une véritable révélation.
  • celestineh Posté le 18 Août 2020
    Un essai conseillé par des amies qui m’a convaincu. C’est bien documenté, référencé et quelle bonne idée de relier la chasse aux sorcières au sexisme ! J’ai ainsi appris que les persécutions contre ces prétendues sorcières étaient relativement tardives (renaissance) alors qu’au moyen âge les femmes étaient plutôt bien traitées, que lesdites sorcières étaient parfois des guérisseuses mais pas que…. puisqu’il s’agissait aussi de femmes seules (veuves ou célibataires), parfois âgées donc plus libres. Elles ont été victimes de sévices et tortures graves et cette chasse a marqué un tournant dans l’histoire des femmes. Leurs droits et leur position dans la société n’ont ensuite cessé de régresser jusqu’à l’époque moderne. Après cette partie plus historique, l’auteure analyse trois tabous concernant les femmes : le désir d’indépendance et de vivre seule, la possibilité de ne pas enfanter et enfin, la femme âgée (Après l’avoir terminé, je m’interroge sur mes cheveux blancs ! Teinture or not teinture  ?). Le sujet intéresse donc les jeunes et les moins jeunes et nous interroge intelligemment sur les diktats que nous subissons le plus souvent sans même nous en rendre compte et sur ce conditionnement dont les femmes sont victimes depuis des siècles. Ainsi, elles sont... Un essai conseillé par des amies qui m’a convaincu. C’est bien documenté, référencé et quelle bonne idée de relier la chasse aux sorcières au sexisme ! J’ai ainsi appris que les persécutions contre ces prétendues sorcières étaient relativement tardives (renaissance) alors qu’au moyen âge les femmes étaient plutôt bien traitées, que lesdites sorcières étaient parfois des guérisseuses mais pas que…. puisqu’il s’agissait aussi de femmes seules (veuves ou célibataires), parfois âgées donc plus libres. Elles ont été victimes de sévices et tortures graves et cette chasse a marqué un tournant dans l’histoire des femmes. Leurs droits et leur position dans la société n’ont ensuite cessé de régresser jusqu’à l’époque moderne. Après cette partie plus historique, l’auteure analyse trois tabous concernant les femmes : le désir d’indépendance et de vivre seule, la possibilité de ne pas enfanter et enfin, la femme âgée (Après l’avoir terminé, je m’interroge sur mes cheveux blancs ! Teinture or not teinture  ?). Le sujet intéresse donc les jeunes et les moins jeunes et nous interroge intelligemment sur les diktats que nous subissons le plus souvent sans même nous en rendre compte et sur ce conditionnement dont les femmes sont victimes depuis des siècles. Ainsi, elles sont parfois les premières à défendre des positions qui sont en réalité totalement contraires à leur libre arbitre et à leur indépendance. Pour le compléter, je conseille vivement la lecture de King Kong théorie de Despentes : beaucoup plus trash dans le style et les sujets abordés (prostitution, pornographie notamment) mais avec ce même fil conducteur sur la soumission des femmes à des diktats masculins contraires à leurs intérêts.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mladoria Posté le 13 Août 2020
    Ayant beaucoup vu circuler ce livre ces derniers temps et m'intéressant de près à la thématique des sorcières et souhaitant également me documenter sur le féminisme et son évolution, je crois avoir trouvé une pépite dans cet essai. A travers trois figures féminines : l'indépendante, la nullipare et la vieille femme ; l'auteure explore grâce aux prismes de l'Histoire, des Arts et des idéologies successives, comment la Femme "Sorcière" est perçue par ses contemporains au fil des siècles et d'où proviennent certains poncifs actuels et certaines attitudes qui persistent. Engagée, incisive, j'ai vu quelques avis qui la trouve trop subjective dans ses propos. Mais n'est-ce pas là encore une façon de rabaisser celui.elle qui appuie là où ça fait mal, qui vient piquer les idées reçues pour en extraire la sève nocive, qui bouscule le "ce que tout le monde pense" pour éclairer d'un nouveau regard des siècles d'obscurité et de discrétion forcée. Une ode à la féminité dans sa dimension la plus complète comme être à soi, unique et important face à la société qui la veut malléable et adaptable. Un essai qui donne envie d'aller lire toutes les références citées et se documenter encore plus sur ce thème absolument captivant.... Ayant beaucoup vu circuler ce livre ces derniers temps et m'intéressant de près à la thématique des sorcières et souhaitant également me documenter sur le féminisme et son évolution, je crois avoir trouvé une pépite dans cet essai. A travers trois figures féminines : l'indépendante, la nullipare et la vieille femme ; l'auteure explore grâce aux prismes de l'Histoire, des Arts et des idéologies successives, comment la Femme "Sorcière" est perçue par ses contemporains au fil des siècles et d'où proviennent certains poncifs actuels et certaines attitudes qui persistent. Engagée, incisive, j'ai vu quelques avis qui la trouve trop subjective dans ses propos. Mais n'est-ce pas là encore une façon de rabaisser celui.elle qui appuie là où ça fait mal, qui vient piquer les idées reçues pour en extraire la sève nocive, qui bouscule le "ce que tout le monde pense" pour éclairer d'un nouveau regard des siècles d'obscurité et de discrétion forcée. Une ode à la féminité dans sa dimension la plus complète comme être à soi, unique et important face à la société qui la veut malléable et adaptable. Un essai qui donne envie d'aller lire toutes les références citées et se documenter encore plus sur ce thème absolument captivant. A mettre entre toutes les mains féminines ou non, pour s'ouvrir l'esprit et se réconcilier avec la Sorcière qui nous habite.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER ZONES
Et rentrez dans la communauté des lecteurs de Zones !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Fêtes des mères : 20 livres sur des femmes inspirantes à lui offrir

    Des biographies, des témoignages, des essais historiques... De Marie Antoinette à Alexandria Ocasio-Cortez, focus sur 20 ouvrages qui célèbrent les femmes et les replacent au centre de l'Histoire. Pour une fête des mères engagée et inspirante !

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    10 livres qui vont envoûter les fans des "Nouvelles Aventures de Sabrina"

    Diffusée pour la première fois en 2018, la série Les Nouvelles Aventures de Sabrina a rapidement ensorcelé son public. Une petite ville en apparence calme, des sorcières puissantes, des démons, des histoires d'amour compliquées et une bonne dose d'action et de drames... le show Netflix promet à chaque épisode une sympathique virée en enfer. Les mésaventures de Sabrina Spellman vous passionnent ? Découvrez notre sélection de livres inspirée par la série !

    Lire l'article