Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749150888
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 440
Format : 154 x 240 mm

Sous le drapeau noir

Enquête sur Daesh

Tancrède Muiras (Traducteur)
Collection : Documents
Date de parution : 06/10/2016

Quels sont les objectifs de Daesh ?
Quelles sont les responsabilités des États occidentaux ?
Comment en sommes-nous arrivés là ?



 

1999. Le gouvernement jordanien accorde l’amnistie à un groupe de prisonniers politiques. Parmi eux, se trouve Abu Musab al-Zarqaoui, un des maîtres à penser du terrorisme islamiste. En 2003, l’invasion de l’Irak par les États-Unis va lui donner l’occasion de mettre sur pied le vaste mouvement qu’il a conçu. D’abord... 1999. Le gouvernement jordanien accorde l’amnistie à un groupe de prisonniers politiques. Parmi eux, se trouve Abu Musab al-Zarqaoui, un des maîtres à penser du terrorisme islamiste. En 2003, l’invasion de l’Irak par les États-Unis va lui donner l’occasion de mettre sur pied le vaste mouvement qu’il a conçu. D’abord connu sous le nom d’Al-Qaïda en Irak, celui-ci devient l’État islamique ou Daesh et continue de croître après la disparition d’al-Zarqaoui en 2006.

2016. Sous l’impulsion d’Abou Bakr Al-Baghdadi, l’État islamique sème la terreur dans le monde entier.

Joby Warrick est certainement le reporter le mieux informé sur le califat. À partir de sources inédites au Moyen-Orient, il nous offre le livre le plus complet à ce jour sur le sujet. Officiels de la CIA, figures religieuses et politiques, terroristes, il nous fait littéralement entrer dans le cerveau de chacun des protagonistes. Avec un travail digne d’un agent secret, l’esprit d’un journaliste et le style d’un romancier, il apporte ici un document aussi exclusif que pertinent sur la menace qui nous guette.


« Vous voulez en savoir plus sur l’État islamique ? Vous ne trouverez pas un meilleur livre. » The New York Times


« Inestimable pour tous ceux qui veulent comprendre Daesh et son incroyable essor. Le livre référence ! » Los Angeles Times
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749150888
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 440
Format : 154 x 240 mm

Ils en parlent

L'ouvrage se lit comme un polar... De très bonnes et nombreuses sources...
Le Monde
Une passionnante enquête de Joby Warrick.
L'amour des livres

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ROUMANOFFBE Posté le 29 Novembre 2020
    Une excellente leçon de géopolitique qui mène au terrorisme de Daesh, le tout servi comme un véritable roman d'enquête journalistique. Pas étonnant qu'il ait reçu le prix Pulitzer. Retour sur les principaux personnages qui se sont construits au fil des événements et qui ont pris de l'ampleur par l'aveuglement et l'obstination de certaines puissances. Le Moyen-Orient reste une zone fragile dont les secteurs économique et financier restent plus appréciables les uns que les autres. Heureusement que certains pays gardent la tête froide, comme la Jordanie me semble-t-il, même s'ils doivent en payer le prix. Ce livre revient sur l'acharnement qu'a démontré Bush fils pour se débarrasser de Saddam Hussein, un temps détesté, un temps apprécié, un temps courtisé, selon ce qu'on voulait obtenir de lui (comme pour tous les autres d'ailleurs tels que Muamar Kadafi). Il faut que tu nous achètes pour des millions d'armes, il faut séduire l'homme. Il faut que nous protégions le Koweit, il faut combattre l'homme. Il faut que l'intérêt d'une autre nation soit préservée pour un intérêt financier, économique ou autre, il faut convaincre toutes les autres nations que l'homme détient des armes nucléaires. Et bien entendu, on ne se préoccupe pas des dommages collatéraux, ce ne sont... Une excellente leçon de géopolitique qui mène au terrorisme de Daesh, le tout servi comme un véritable roman d'enquête journalistique. Pas étonnant qu'il ait reçu le prix Pulitzer. Retour sur les principaux personnages qui se sont construits au fil des événements et qui ont pris de l'ampleur par l'aveuglement et l'obstination de certaines puissances. Le Moyen-Orient reste une zone fragile dont les secteurs économique et financier restent plus appréciables les uns que les autres. Heureusement que certains pays gardent la tête froide, comme la Jordanie me semble-t-il, même s'ils doivent en payer le prix. Ce livre revient sur l'acharnement qu'a démontré Bush fils pour se débarrasser de Saddam Hussein, un temps détesté, un temps apprécié, un temps courtisé, selon ce qu'on voulait obtenir de lui (comme pour tous les autres d'ailleurs tels que Muamar Kadafi). Il faut que tu nous achètes pour des millions d'armes, il faut séduire l'homme. Il faut que nous protégions le Koweit, il faut combattre l'homme. Il faut que l'intérêt d'une autre nation soit préservée pour un intérêt financier, économique ou autre, il faut convaincre toutes les autres nations que l'homme détient des armes nucléaires. Et bien entendu, on ne se préoccupe pas des dommages collatéraux, ce ne sont que des civils qui en paieront le prix pendant les cinquantes prochaines années (c'est déjà loin ça, demain c'est déjà suffisant), ou alors faudrait-il avouer que certains personnages politiques et leur entourage n'ont pas l'intelligence, l'éthique ou la culture assez développées pour prendre de bonnes décisions... Je crois que se poser la question est y répondre, les exemples ne manquent pas et ils sont nombreux rien que depuis 1900. Il s'agit d'un livre accessible à un public novice mais au contenu consistant qui peut vous mener vers d'autres ouvrages qui viendront compléter le sujet.
    Lire la suite
    En lire moins
  • josecile Posté le 29 Mars 2017
    Ce livre est une plongée dans les eaux troubles des mouvements terroristes islamistes. Une plongée chronologique et (parfois horriblement) détaillée. Les tenants, les aboutissants, les acteurs principaux de cette histoire qui s'écrit depuis plus longtemps que ce qu'on imagine sont présentés de manière très forte, très documentée. Le style est fluide, et j'ai parfois eu l'impression de lire un roman. Jusqu'à ce que la réalité des faits me rattrape et me rappelle que ce n'est malheureusement pas une fiction. A lire pour tenter de comprendre l'incompréhensible, et pour rendre hommage à tous ceux qui ont souffert et souffrent encore sour ce fameux drapeau.
  • Marple Posté le 18 Mars 2017
    'Sous le drapeau noir' est terrifiant, et passionnant, et terrifiant, et passionnant, et ainsi de suite. Couronnée par le Prix Pulitzer en 2016, cette grande enquête retrace la naissance et la montée en puissance de Daesh. Elle alterne les portraits des terroristes, les témoignages de ceux qui les ont combattus, les explications du contexte géopolitique en Irak, en Jordanie ou en Syrie, les biographies des intégristes ou des dirigeants de la région. Elle nous montre à quel point nous en savons peu, et à quel point la situation est complexe. Ainsi des atermoiements de l'administration Bush qui ont laissé la place à l'organisation terroriste de se développer. Ainsi des erreurs des services secrets jordaniens qui ont laissé sortir de leurs geôles puis du pays des hommes radicalisés et prêts à tout. Ainsi des querelles de clochers (si j'osais, je dirais plutôt de minarets extrémistes) entre al Qaïda et Daesh sur les moyens d'action ou la doctrine. Dommage que je ne puisse pas tout retenir et tout approfondir, tant ce livre est riche et intéressant. Cela dit, comme il est en outre très bien écrit et fluide comme un bon roman, je l'ai repris du début à peine l'avais-je fini... et je le conseille... 'Sous le drapeau noir' est terrifiant, et passionnant, et terrifiant, et passionnant, et ainsi de suite. Couronnée par le Prix Pulitzer en 2016, cette grande enquête retrace la naissance et la montée en puissance de Daesh. Elle alterne les portraits des terroristes, les témoignages de ceux qui les ont combattus, les explications du contexte géopolitique en Irak, en Jordanie ou en Syrie, les biographies des intégristes ou des dirigeants de la région. Elle nous montre à quel point nous en savons peu, et à quel point la situation est complexe. Ainsi des atermoiements de l'administration Bush qui ont laissé la place à l'organisation terroriste de se développer. Ainsi des erreurs des services secrets jordaniens qui ont laissé sortir de leurs geôles puis du pays des hommes radicalisés et prêts à tout. Ainsi des querelles de clochers (si j'osais, je dirais plutôt de minarets extrémistes) entre al Qaïda et Daesh sur les moyens d'action ou la doctrine. Dommage que je ne puisse pas tout retenir et tout approfondir, tant ce livre est riche et intéressant. Cela dit, comme il est en outre très bien écrit et fluide comme un bon roman, je l'ai repris du début à peine l'avais-je fini... et je le conseille à tous ceux qui veulent comprendre ce qui se passe dans ce coin du monde ou dans la tête des terroristes. Challenge Multi-Défis 18/52
    Lire la suite
    En lire moins
  • Armelle38069 Posté le 11 Février 2017
    C'est un livre important à lire à notre époque quand on voit l'importance que Daesh prend dans notre histoire.On sent que l'auteur a vraiment bossé le sujet. Une lecture importante.
  • murielB34 Posté le 26 Octobre 2016
    Merci à Babelio et aux éditions du Cherche Midi de m’avoir offert l’opportunité de découvrir cet essai. En 440 pages Joby Warrick nous propose une plongée dans l’histoire très récente d’une partie du Moyen Orient, qui a vu la naissance et la montée en puissance d’un mouvement islamiste ultra radical autoproclamé Etat. Sur 25 années environ, il nous dresse le portrait des leaders de ce mouvement, et de ceux qui ont voulu le combattre sur le terrain. Il nous explique que c’est la conjonction de l’opportunisme de certains, du manque de vision à long terme d’autres, de l’impuissance de quelques uns à se faire entendre , et de l’incompétence de pas mal d’intervenants, qui a mené à la situation que nous connaissons depuis quelques années en Irak et en Syrie. L’administration Bush, notamment, est pointée du doigt, pour sa morgue, son autoritarisme, son arrogance, et une méconnaissance totale du fonctionnement de ces pays. Cet essai particulièrement bien documenté nous présente quelques uns des principaux protagonistes : Al Zarkaoui, un petit délinquant Jordanien à moitié illettré devenu le dirigeant ultra violent d’Al Quaida en Irak ; Al Baghdadi , son successeur, un Irakien... Merci à Babelio et aux éditions du Cherche Midi de m’avoir offert l’opportunité de découvrir cet essai. En 440 pages Joby Warrick nous propose une plongée dans l’histoire très récente d’une partie du Moyen Orient, qui a vu la naissance et la montée en puissance d’un mouvement islamiste ultra radical autoproclamé Etat. Sur 25 années environ, il nous dresse le portrait des leaders de ce mouvement, et de ceux qui ont voulu le combattre sur le terrain. Il nous explique que c’est la conjonction de l’opportunisme de certains, du manque de vision à long terme d’autres, de l’impuissance de quelques uns à se faire entendre , et de l’incompétence de pas mal d’intervenants, qui a mené à la situation que nous connaissons depuis quelques années en Irak et en Syrie. L’administration Bush, notamment, est pointée du doigt, pour sa morgue, son autoritarisme, son arrogance, et une méconnaissance totale du fonctionnement de ces pays. Cet essai particulièrement bien documenté nous présente quelques uns des principaux protagonistes : Al Zarkaoui, un petit délinquant Jordanien à moitié illettré devenu le dirigeant ultra violent d’Al Quaida en Irak ; Al Baghdadi , son successeur, un Irakien dévot et tout aussi violent ; le roi Abdallah de Jordanie, qui tente de préserver son pays de l’embrasement ; des militaires et diplomates américains, compétents et connaisseurs de la région, qui essaient de se faire entendre auprès de leur gouvernements, en vain le plus souvent. Il ébauche aussi le portrait d’un Bachar el Hassad, prêt à tout pour conserver le pouvoir en Syrie. Surtout, en nous traçant de façon particulièrement détaillée certains parcours, Joby Warrick nous laisse à penser que finalement tout ceci est avant tout dû à une chose, et une seule : une inculture crasse (pour ne pas dire totale). Inculture qui pousse le clan Bush à croire (ou faire semblant de croire ?) qu’on peut exporter et imposer en quelques semaines les mode de pensée, d’interactions sociales et d’organisations familiales et sociétales de l’Occident à des pays qui fonctionnent encore beaucoup en modes tribaux. Inculture de ces « paumés » déséquilibrés (qu’ils soient Irakiens, Syriens, Jordaniens, ou Européens !), qui voient dans leur vision totalement dévoyée de la religion musulmane au choix un moyen facile de justifier leurs déviances, d’expliquer et d’excuser leur folie, et pour les moins atteints (quoique !) de disposer d’une sorte de refuge répondant à un besoin d’appartenance à un groupe. Le choc de ces 2 incultures a généré une réaction en chaine et crée un monstre : DAESH. Particulièrement riche et détaillé, ce livre est nécessaire pour comprendre l’actualité, et devrait être lu par tous ceux qui veulent vraiment comprendre. Je lui trouve toutefois 2 défauts : il est très (trop) « américano centré » (ne faisant quasiment jamais référence aux nations européennes ni à la Turquie) et il manque peut-être d’un peu plus de recul historique pour mieux appréhender le sujet dans sa globalité. Je vous le recommande donc chaudement, mais vous suggère de lire aussi « Le piège DAESH » de Pierre Jean Luizard, autre essai sur le sujet et qui le présente avec une vraie vision historique (sur une centaine d’année)
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !