Lisez! icon: Search engine
Sous ta peau, le feu - Roman ado - Dès 13 ans
Collection : Roman Grand format
Date de parution : 26/08/2021
Éditeurs :
Nathan

Sous ta peau, le feu - Roman ado - Dès 13 ans

Collection : Roman Grand format
Date de parution : 26/08/2021
Le nouveau roman ado de Séverine Vidal, portrait d’une jeune fille en feu
Bordeaux, 1764.
Ange Rouvray accompagne son père médecin dans ses visites auprès des malades. L’épidémie de variole fait rage et pour se protéger, il faut porter un masque, se désinfecter les...
Bordeaux, 1764.
Ange Rouvray accompagne son père médecin dans ses visites auprès des malades. L’épidémie de variole fait rage et pour se protéger, il faut porter un masque, se désinfecter les mains, garder ses distances…
La jeune Esmée de Montagu a vu mourir en quelques semaines son père, son frère, ses sœurs....
Bordeaux, 1764.
Ange Rouvray accompagne son père médecin dans ses visites auprès des malades. L’épidémie de variole fait rage et pour se protéger, il faut porter un masque, se désinfecter les mains, garder ses distances…
La jeune Esmée de Montagu a vu mourir en quelques semaines son père, son frère, ses sœurs. Elle reste seule avec sa mère, tellement pleine de chagrin qu’elle n’a plus de larmes. La comtesse Isabeau de Montagu, est obsédée par l’idée de garder sa dernière fille en vie. Elle veut tester sur elle une technique controversée et dangereuse et fait appel au docteur Rouvray, qu’elle espère ouvert à cette pratique nouvelle.
Lors de cette visite, Esmée et Ange se rencontrent. Et tombent amoureux.
Mais comment une histoire est-elle possible entre ces deux êtres que tout sépare ?

Un roman à lire dès 13 ans. 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092490389
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 260
Format : 141 x 210 mm
EAN : 9782092490389
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 260
Format : 141 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Saudade2606 08/01/2023
    Une histoire qui se lit rapidement avec une écriture fluide et des chapitres courts qui donnent du dynamisme à l'histoire. Deux personnages principaux forts et attachants. Un revirement de situation à la fin de la première partie qui bouscule le cours de l’histoire et accélère le récit. Des thèmes importants abordés par ce roman : les droits des femmes et l’accès à l’éducation, la condition féminine et la pénalisation de l’homosexualité à l’époque.
  • calypso13 30/12/2022
    Thèmes : Médecine, maladie, place de la femme dans la société, homosexualité, amour Séverine Vidal est connue pour la qualité de ses écrits, et une fois encore, elle nous propose un roman de grande qualité. La couverture du livre tout comme le titre, illustrent très bien l’histoire. Le récit nous plonge en 1764, en France, dans les environs de Bordeaux et en plein cœur de l’épidémie de variole. Cette maladie est connue pour avoir provoqué de grandes souffrances chez les personnes atteintes et pour avoir fait de nombreux morts. A cette époque, la médecine est en pleins balbutiements et malheureusement, la société fait que les femmes ne sont pas autorisées à exercer le métier de médecin. Pourtant, Ange Rouvray, fille du docteur du même nom, arrive à convaincre son père de l’accompagner pour apprendre le métier. Il accepte, mais celle-ci doit se déguiser en homme et faire preuve d’une grande discrétion. Tout se passe bien jusqu’au jour où les médecins sont sollicités par Mme de Montagu. Après avoir perdu, à cause de la variole, son mari et trois de ses enfants, la comtesse souhaite faire inoculer sa fille Esmée. Elle ne se doutera pas de la flamme qui va naître entre Esmée et « le jeune... Thèmes : Médecine, maladie, place de la femme dans la société, homosexualité, amour Séverine Vidal est connue pour la qualité de ses écrits, et une fois encore, elle nous propose un roman de grande qualité. La couverture du livre tout comme le titre, illustrent très bien l’histoire. Le récit nous plonge en 1764, en France, dans les environs de Bordeaux et en plein cœur de l’épidémie de variole. Cette maladie est connue pour avoir provoqué de grandes souffrances chez les personnes atteintes et pour avoir fait de nombreux morts. A cette époque, la médecine est en pleins balbutiements et malheureusement, la société fait que les femmes ne sont pas autorisées à exercer le métier de médecin. Pourtant, Ange Rouvray, fille du docteur du même nom, arrive à convaincre son père de l’accompagner pour apprendre le métier. Il accepte, mais celle-ci doit se déguiser en homme et faire preuve d’une grande discrétion. Tout se passe bien jusqu’au jour où les médecins sont sollicités par Mme de Montagu. Après avoir perdu, à cause de la variole, son mari et trois de ses enfants, la comtesse souhaite faire inoculer sa fille Esmée. Elle ne se doutera pas de la flamme qui va naître entre Esmée et « le jeune apprenti médecin ». Au cours de l’histoire, l’auteure revient sur plusieurs sujets qui sont toujours d’actualité comme l’image que peut avoir l’homosexualité ou la place de la femme dans la société (l’une des patientes est battue par son mari et dit s’être bêtement cogné, une autre aide à nouveau aux champs seulement quinze jours après avoir accouché, l’interdiction d’avoir accès à la connaissance est un écho à ce qui se passe actuellement en Afghanistan…). L’écriture est fluide et les chapitres sont assez courts, ce qui facilite la lecture et amène une certaine dynamique. J’ai apprécié les passages dédiés aux informations scientifiques concernant la variole. Cela nous permet d’en apprendre plus sur cette terrible maladie qui a fait de gros dégâts au XVIIIème siècle. Une belle découverte que je recommande.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LudivineBon 11/07/2022
    Je suis passée à côté de ce roman l’été dernier, mais qu’importe, je le découvre et j’ai envie de le faire découvrir à mon tour. C’est le visuel soigné, mystérieux et intriguant qui a d’abord attiré mon attention et lorsque j’ai vu le nom de l'autrice, j’ai immédiatement entamé la lecture. Et comme à chaque fois, le style alerte de Séverine Vidal emporte le lecteur... Toujours engagée, elle propose plusieurs réflexions imbriquées sur la condition féminine à la deuxième moitié du 18e siècle, les tâtonnements de la médecine et la propagation d’une pandémie de variole. En contrepoint, il est question d’une relation amoureuse entre Esmée et Ange, les deux jeunes protagonistes éprises dès leur rencontre, mais cette attirance devait évidemment rester secrète sous peine de mort. J’ai littéralement dévoré ce roman choral vraiment très bien documenté, poétique à souhait malgré la gravité des sujets et d’une troublante actualité. Ange est touchante, attachante et solaire. Je me suis laissée happer par ce récit historique habile, d’une justesse rare et d’une force incroyable qui va infuser longtemps… A lire absolument.
  • leplaisirdelire31 18/04/2022
    Il s’agit là d’un titre qui ne m’intéressait pas spécialement à la lecture du résumé, pourtant j’ai été attiré par cette couverture. La disposition des personnages m’a immédiatement fait penser à la scène du balcon dans Roméo et Juliette et j’adore ces histoires d’amour impossible. Voilà la raison pour laquelle je me suis quand même lancée dans cette lecture qui me laissait pourtant sceptique, au final il se trouve que j’ai été agréablement surprise ! Dès les premières lignes je me suis retrouvée embarquée dans cet univers, projetée à cette terrible époque en proie à l’épidémie de variole qui ne cesse de consumer la population. Malgré la noirceur du cadre j’ai adoré suivre Ange et Esmée, la double narration permet de réellement suivre et apprécier ces deux jeunes personnes touchantes et attachantes. J’ai été particulièrement touchée par Esmée qui a été marquée par la vie, malgré son jeune âge elle a vu nombre de ses proches mourir à cause de la variole. Sa rencontre avec Ange lui permet alors de respirer et de revivre mais comment s’aimer dans un monde où le moindre contact peut devenir dangereux ? Malgré l’horreur de ce qu’il se passe à cette époque, ça a été un plaisir... Il s’agit là d’un titre qui ne m’intéressait pas spécialement à la lecture du résumé, pourtant j’ai été attiré par cette couverture. La disposition des personnages m’a immédiatement fait penser à la scène du balcon dans Roméo et Juliette et j’adore ces histoires d’amour impossible. Voilà la raison pour laquelle je me suis quand même lancée dans cette lecture qui me laissait pourtant sceptique, au final il se trouve que j’ai été agréablement surprise ! Dès les premières lignes je me suis retrouvée embarquée dans cet univers, projetée à cette terrible époque en proie à l’épidémie de variole qui ne cesse de consumer la population. Malgré la noirceur du cadre j’ai adoré suivre Ange et Esmée, la double narration permet de réellement suivre et apprécier ces deux jeunes personnes touchantes et attachantes. J’ai été particulièrement touchée par Esmée qui a été marquée par la vie, malgré son jeune âge elle a vu nombre de ses proches mourir à cause de la variole. Sa rencontre avec Ange lui permet alors de respirer et de revivre mais comment s’aimer dans un monde où le moindre contact peut devenir dangereux ? Malgré l’horreur de ce qu’il se passe à cette époque, ça a été un plaisir de suivre cette romance qui est si belle. Du côté de l’histoire, elle est très prévisible. Il y a une révélation dont je me suis douté dès les premiers chapitres et la fin est elle aussi peu surprenante. Cependant, ce manque de surprise ne m’a pas empêché d’être captivé par cette histoire qui traite de différents sujets, notamment l’égalité homme/femme dans un monde exclusivement patriarcal ou encore de la tolérance. La prévisibilité de l’histoire ne m’a pas non plus empêché de ressentir diverses émotions lors de ma lecture et d’être particulièrement touchée par la fin. Avant de conclure je tiens également à parler de la plume de l’autrice, il s’agit du premier livre que je lis de Séverine Vidal , le moins que je puisse dire c’est que j’ai été charmée par son écriture. C’est en grande partie grâce à cela que j’ai été autant embarqué dans cette histoire. Il me tarde désormais de découvrir d’autres livres de cette autrice. Vous l’aurez compris, Sous ta peau, le feu est pour moi une magnifique découverte que je ne peux que vous recommander.
    Lire la suite
    En lire moins
  • theowen 08/02/2022
    Ce qui a attiré mon regard au premier abord, c’est la magnifique illustration de la couverture de Cécile Becq. Ce livre se décline en alternance de chapitre, tantôt Ange tantôt Esmée qui nous content cette aventure. C’est un historique qui se déroule au XVIIIe lors de la grande épidémie de Variole. Le récit nous confronte à plusieurs thématiques difficiles, comme la condition des femmes au foyer sous le joug de leur mari, les femmes et leur droit à suivre des études, à devenir médecin….. Ange est un personnage empathique, bon et généreux. Sa volonté d’aider les autres et tout à son honneur malgré ses prises de risques qui pourraient lui coûter cher. Esmée est une jeune fille enthousiaste, solaire et emprisonnée dans les convenances de l’époque, qui cherche un renouveau suite à la tragédie familiale. La plume de l’auteur est douce, poignante et envoûtante tant ce livre m’absorbe. Ce roman pour Ado est très bien orchestré, la tension qui y règne est très bien dosée. L’époque n’est pas des plus joyeuses or l’autrice a su y intégrer une pincée de romance particulière qui pour l’époque est des plus osée, et abordée avec justesse et brio. Je suis happée par ce récit, je veux découvrir son aboutissement, en... Ce qui a attiré mon regard au premier abord, c’est la magnifique illustration de la couverture de Cécile Becq. Ce livre se décline en alternance de chapitre, tantôt Ange tantôt Esmée qui nous content cette aventure. C’est un historique qui se déroule au XVIIIe lors de la grande épidémie de Variole. Le récit nous confronte à plusieurs thématiques difficiles, comme la condition des femmes au foyer sous le joug de leur mari, les femmes et leur droit à suivre des études, à devenir médecin….. Ange est un personnage empathique, bon et généreux. Sa volonté d’aider les autres et tout à son honneur malgré ses prises de risques qui pourraient lui coûter cher. Esmée est une jeune fille enthousiaste, solaire et emprisonnée dans les convenances de l’époque, qui cherche un renouveau suite à la tragédie familiale. La plume de l’auteur est douce, poignante et envoûtante tant ce livre m’absorbe. Ce roman pour Ado est très bien orchestré, la tension qui y règne est très bien dosée. L’époque n’est pas des plus joyeuses or l’autrice a su y intégrer une pincée de romance particulière qui pour l’époque est des plus osée, et abordée avec justesse et brio. Je suis happée par ce récit, je veux découvrir son aboutissement, en espérant un dénouement joyeux… Séverine Vidal au travers de ses personnages me transporte à chaque mot, attise ma curiosité, j’apprécie également les références médicales tout au long des chapitres. Cette fin est grandiose et surprenante, j’ai été déstabilisée car je ne m’y attendais vraiment pas ! J’ai beaucoup aimé découvrir cette écrivaine et cette très belle histoire.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    30 romans pour ados à ajouter à sa liste au Père Noël

    Êtes-vous prêts à danser avec le livre de Dina, 3 fois chiampionne de France de Just Dance, à vous engagez dans le combat des Black Kids de Los Angeles, à enquêter avec Victor Dixen ou encore à rentrer dans l'univers dystopique de Labyrinthe en suivant les avantures de Newt. 

    Lire l'article