RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Splendeur

            Robert Laffont
            EAN : 9782221156995
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 414
            Format : 1 x 215 mm
            Splendeur

            Delphine GACHET (Traducteur)
            Collection : Pavillons
            Date de parution : 05/01/2017

            Fils unique d’une famille meurtrie par la dépression et l’alcoolisme, Guido grandit dans l’ignorance de ces maux, porté par un amour absolu pour une mère absente. Il erre dans son appartement, son immeuble, où la famille du gardien, vibrante de vie, prend beaucoup de place. Le fils surtout, Costantino, qu’il...

            Fils unique d’une famille meurtrie par la dépression et l’alcoolisme, Guido grandit dans l’ignorance de ces maux, porté par un amour absolu pour une mère absente. Il erre dans son appartement, son immeuble, où la famille du gardien, vibrante de vie, prend beaucoup de place. Le fils surtout, Costantino, qu’il côtoie depuis toujours, dans la cour de l’immeuble comme à l’école, sans jamais oser en faire son ami. Pudeur, timidité rongent les deux enfants jusqu’à l’adolescence quand, un soir, pendant un séjour en Grèce, ils découvrent leur sexualité.
            La peur de se livrer, de s’assumer, de s’aimer conduit l’un et l’autre vers deux chemins différents. Guido poursuit ses études à Londres, où il découvre une nouvelle culture underground et s’enivre dans une errance urbaine entre drogue, sexe hétéro et abstinence homo… jusqu’à ses retrouvailles avec Costantino. Pourront-ils enfin goûter la splendeur aperçue quelques fois, toujours espérée ?
            Dans un style à la fois lyrique et incisif, Margaret Mazzantini décortique une passion amoureuse et livre une réflexion subtile sur l’homosexualité. Un coup de maître, dans la lignée de son premier succès Écoute-moi.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221156995
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 414
            Format : 1 x 215 mm
            Robert Laffont
            21.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • ZeroJanvier79 Posté le 2 Septembre 2018
              Cela commence comme une histoire très classique : l'amitié entre deux garçons que tout oppose, entre le garçon issu d'une famille bourgeoise et le fils du concierge. Cela se transforme en histoire d'amour et presque en fresque familiale. Je n'ai pas été totalement emporté, même si quelques passages m'ont beaucoup plu.
            • miriam Posté le 14 Août 2018
              J'avais beaucoup aimé Le Mer, le matin, j'ai eu plus de mal à entrer dans ce gros romande 406 pages. Je ne suis pas une bonne cliente pour les romans d'amour. Le petit garçon riche malheureux qui jette ses jouets par la fenêtre m'a passablement agacée. L'amitié tardive avec le fils de la concierge qui ne se découvre que sur la fin de leur scolarité commune ne m'a pas semblé crédible. Paradis que ce voyage scolaire où les deux garçons se découvrent, ne m'a pas convaincue; Pourtant j'ai continué et j'ai préféré la suite  qui se déroule à Londres (pour le voyage à Rome, on repassera. Les amours hétérosexuelles, son mariage, ses relations avec la fille de sa femme sont décrites avec délicatesse, surtout quand on se rend compte que l'unique passion de Guido sera pour Costandino. J'ai fini à m'attacher aux personnages et je voulais savoir si leur histoire trouverait enfin un dénouement heureux. Recherche de normalité dans une époque où l'homosexualité n'est pas encore acceptée. Costantino, pour sa part a un ménage tout à fait conformiste mais il n'a pas oublié Guido. Quand leurs retrouvailles paraissent possibles, les deux hommes subissent une agression violente. Jamais leur amour ne pourra s'exprimer au... J'avais beaucoup aimé Le Mer, le matin, j'ai eu plus de mal à entrer dans ce gros romande 406 pages. Je ne suis pas une bonne cliente pour les romans d'amour. Le petit garçon riche malheureux qui jette ses jouets par la fenêtre m'a passablement agacée. L'amitié tardive avec le fils de la concierge qui ne se découvre que sur la fin de leur scolarité commune ne m'a pas semblé crédible. Paradis que ce voyage scolaire où les deux garçons se découvrent, ne m'a pas convaincue; Pourtant j'ai continué et j'ai préféré la suite  qui se déroule à Londres (pour le voyage à Rome, on repassera. Les amours hétérosexuelles, son mariage, ses relations avec la fille de sa femme sont décrites avec délicatesse, surtout quand on se rend compte que l'unique passion de Guido sera pour Costandino. J'ai fini à m'attacher aux personnages et je voulais savoir si leur histoire trouverait enfin un dénouement heureux. Recherche de normalité dans une époque où l'homosexualité n'est pas encore acceptée. Costantino, pour sa part a un ménage tout à fait conformiste mais il n'a pas oublié Guido. Quand leurs retrouvailles paraissent possibles, les deux hommes subissent une agression violente. Jamais leur amour ne pourra s'exprimer au grand jour. Splendeur? Triste splendeur. Où est-elle la splendeur dans le non-dit, le refoulement, voir le mensonge.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Zippo Posté le 19 Octobre 2017
              Ce livre m'a serré la gorge...Il déborde d'émotion. L'histoire d'un amour absolu entre deux hommes. Deux adolescents romains, Guido et Constantino, tombent amoureux au cours de leur adolescence. Puis chacun fait sa vie. Guido part vivre à Londres où il devient professeur d'université et il se marie. Constantino resté à Rome, se marie également et devient père. Si cet amour se calme un moment, il ressurgit et pousse Guido et Constantino à tout faire pour se revoir. Ce sont des allers retours entre Londres et Rome de deux êtres affamés l'un de l'autre...et puis une sordide violence qui remet tout en question... Le roman de Margaret Mazzantini nous décrit les souffrances de l'absence. Il y a du lyrisme dans l'écriture de Margaret Mazzantini. Il y a de la violence, du cynisme, mais aussi beaucoup d'émotion. Ce roman est beau...beau...beau !!!!
            • zorazur Posté le 12 Août 2017
              Margaret Mazzantini nous offre une histoire d'amour bouleversante, une de ces histoires qui vous perturbent une vie entière, vous abîment, vous détruisent et vous subliment, car au fond vous n'avez vécu que pour cette histoire là. Même si vous ne faites pas votre vie avec l'être aimé, car les choses ne se passent jamais comme on le voudrait. Parce que cet amour que vous n'osez d'abord reconnaître pour ce qu'il est, pour sa violence et parce qu'il est l'essence de vous-même, vous savez que si vous le vivez, vous causeriez trop de malheur autour de vous et en vous. Alors la vie vous emmène ailleurs comme elle emmène l'être aimé. Mais comme les vagues reviennent toujours sur la grève, toujours vous revenez vers lui et toujours il revient vers vous, et vous vous jetez dans ces trop rares moments que la vie vous accorde en dehors de votre vie. Et vous savez qu'il n'existe pour vous rien d'autre que cet amour. Que cette histoire se déroule entre deux hommes, qu'elle aborde l'homophobie et la difficulté à reconnaître et vivre sa sexualité, n'est pas le coeur du roman. Dépeint dans un un style exceptionnel, flamboyant et imagé, beau comme la violence... Margaret Mazzantini nous offre une histoire d'amour bouleversante, une de ces histoires qui vous perturbent une vie entière, vous abîment, vous détruisent et vous subliment, car au fond vous n'avez vécu que pour cette histoire là. Même si vous ne faites pas votre vie avec l'être aimé, car les choses ne se passent jamais comme on le voudrait. Parce que cet amour que vous n'osez d'abord reconnaître pour ce qu'il est, pour sa violence et parce qu'il est l'essence de vous-même, vous savez que si vous le vivez, vous causeriez trop de malheur autour de vous et en vous. Alors la vie vous emmène ailleurs comme elle emmène l'être aimé. Mais comme les vagues reviennent toujours sur la grève, toujours vous revenez vers lui et toujours il revient vers vous, et vous vous jetez dans ces trop rares moments que la vie vous accorde en dehors de votre vie. Et vous savez qu'il n'existe pour vous rien d'autre que cet amour. Que cette histoire se déroule entre deux hommes, qu'elle aborde l'homophobie et la difficulté à reconnaître et vivre sa sexualité, n'est pas le coeur du roman. Dépeint dans un un style exceptionnel, flamboyant et imagé, beau comme la violence des sentiments qu'elle dépeint avec verve et fidélité, c'est cet amour qui domine une vie entière qui est le héros du roman. Jusqu'aux dernières pages qui surprennent et perturbent dans leur enchaînement imprévu.
              Lire la suite
              En lire moins

            les contenus multimédias

            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.