Lisez! icon: Search engine
Stöld - Le roman qui a inspiré le film Netflix
Anna Postel (traduit par), Claire Do Serrô (collection dirigée par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 25/08/2022
Éditeurs :
Robert Laffont

Stöld - Le roman qui a inspiré le film Netflix

Anna Postel (traduit par), Claire Do Serrô (collection dirigée par)
Collection : Pavillons
Date de parution : 25/08/2022
C’est l’hiver au nord du cercle polaire arctique. Elsa, neuf ans, est la fille d’éleveurs de rennes samis. Un jour, alors qu’elle se rend seule à skis à l’enclos, elle... C’est l’hiver au nord du cercle polaire arctique. Elsa, neuf ans, est la fille d’éleveurs de rennes samis. Un jour, alors qu’elle se rend seule à skis à l’enclos, elle est témoin du meurtre brutal de son faon, Nástegallu. Elle reconnaît le criminel : Robert, un Suédois du village voisin... C’est l’hiver au nord du cercle polaire arctique. Elsa, neuf ans, est la fille d’éleveurs de rennes samis. Un jour, alors qu’elle se rend seule à skis à l’enclos, elle est témoin du meurtre brutal de son faon, Nástegallu. Elle reconnaît le criminel : Robert, un Suédois du village voisin qui harcèle sa famille et sa communauté depuis des années.
Mais celui-ci la menace de mort et la petite fille, terrorisée, garde le silence. Dix ans ont passé. Face à l’indifférence des autorités et de la police, la haine et les menaces à l’encontre du peuple sami n’ont cessé de s’intensifier. Et lorsque Elsa se retrouve à son tour prise pour cible, quelque chose en elle se brise : le poids du secret, le traumatisme et la peur qu’elle porte depuis son enfance refont surface, libérant une rage nouvelle, celle de vaincre et de vivre.
Stöld retrace la lutte d’une jeune femme pour défendre son héritage et sa place dans une société où la xénophobie fait loi, et dans laquelle les idées modernes se heurtent à une culture façonnée par les traditions et la peur.

« Stöld est à la fois un page-turner palpitant et une histoire dont on se souviendra longtemps. » Sundsvalls Tidning
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221257296
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 135 x 215 mm
EAN : 9782221257296
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 450
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Wictoriane 20/05/2024
    Pour ceux qui me suivent sur mon autre blog consacré aux films et séries, vous savez déjà que j'ai vu récemment le film adapté de ce roman ; mais là où le film consacre 10 minutes à l'enfance d'Elsa, celle-ci est détaillé sur un tiers du roman. Il y avait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi bien en lisant un livre, comme si je retrouvais un endroit satisfaisant, très proche des récits de "nature writing" de mon cher Jim Harrison (ici le lien vers le site que je lui consacre). En effet, la prose est très agréable, ce roman est très bien traduit, il n'y a aucune faute de style, aucune redondance, tout est parfait pour découvrir le peuple sami et partir dans le grand nord en compagnie d'Elsa, le personnage principal mais le roman suit également d'autres personnages : - les membres de la famille d'Elsa : son père Père Niels Johan, sa mère Marika, son frère Matthias, les grands-parents, - Anna-Stina, sa meilleure amie âgée de 2 ans de plus, - les parents d'Anna-Stina : Ante et Hanna, - Lasse, l'oncle d'Anna-Stina (petit-frère d'Hanna qu'elle considère comme son fils), - Jon-Isak, le petit frère d'Anna-Stina. Les Sami, dernier peuple indigène d'Europe, sont principalement des éleveurs de rennes (renniculture) et leurs activités s'opposent à la vie des mineurs, ce qui fomente des conflits haineux, qui évoluent parfois de façon dramatique lorsque les rennes en sont les victimes. La discrimination se propage jusqu'à l'école : petite, Elsa subit du harcèlement (intimidation, y compris de la part d'adultes, mise à l'écart par les autres enfants car la cantine est mixte entre les indigènes samis et les autres) et plus tard, Jon-Isak se bat avec un autre enfant lorsqu'il est traité de "sale lapon" (lapon est un mot très péjoratif). L'histoire est fictive mais Ann-Helén Laestadius (journaliste et auteur de livres) s'inspire d'événements vécus par les Samis, les rapports qu'ils entretiennent avec la nature, les animaux, le cycle des saisons. Un véritable coup de coeur !Pour ceux qui me suivent sur mon autre blog consacré aux films et séries, vous savez déjà que j'ai vu récemment le film adapté de ce roman ; mais là où le film consacre 10 minutes à l'enfance d'Elsa, celle-ci est détaillé sur un tiers du roman. Il y avait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi bien en lisant un livre, comme si je retrouvais un endroit satisfaisant, très proche des récits de "nature writing" de mon cher Jim Harrison (ici le lien vers le site que je lui consacre). En effet, la prose est très agréable, ce roman est très bien traduit, il n'y a aucune faute de style, aucune redondance, tout est parfait pour découvrir le peuple sami et partir dans le grand nord en compagnie d'Elsa, le personnage principal mais le roman suit également d'autres personnages : - les membres de la famille d'Elsa : son père Père Niels Johan, sa mère Marika, son frère Matthias, les grands-parents, - Anna-Stina, sa meilleure amie âgée de 2 ans de plus, - les parents d'Anna-Stina : Ante et Hanna, - Lasse, l'oncle d'Anna-Stina (petit-frère d'Hanna qu'elle considère comme son fils), - Jon-Isak, le petit frère d'Anna-Stina. Les Sami, dernier peuple indigène d'Europe,...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sabrina_Chchch 15/04/2024
    Elsa est une enfant Sami, d'anciens éleveurs de rennes nomades obligés de se sédentariser. Dans la Suède moderne, les Samis font l'objet d'un racisme important et doivent lutter pour protéger leur culture et leur droit de vivre selon leurs traditions. Les rennes des Samis font l'objet de braconnage, pas seulement pour leur viande mais aussi par racisme. Elsa, à l'âge de neuf ans, en est témoin contre son gré et face à la mort de son faon, elle va devoir trouver la force de grandir et de s'endurcir, en espérant qu'un jour, les plaintes des Samis seront entendues et les tueurs de Rennes arrêtés. Si j'ai aimé plonger dans la culture Sami et dans cet univers particulier où le froid est omniprésent et où les nuits ne laissent parfois que quelques heures aux jours, j'ai trouvé dans ce roman de nombreuses longueurs et beaucoup trop de sujets abordés. Il est question de racisme, d'impuissance face à des autorités sourdes aux doléances des peuples autochtones, du vieillissement des aieuls, de suicide et de dépression, de deuil, de réchauffement climatique, de braconnage, de violences aux animaux... Bref, un ensemble un peu fouillis qui aurait gagné à être épuré.
  • Eugras1364 04/04/2024
    J’ai été guidée par ma curiosité après avoir lu « Les graciées » de Kiran Millwood Hargrave, qui m'a fait connaître l'histoire des samis, peuple autochtone des pays nordiques. Ma requête pour en savoir plus dans ma box mensuelle Kube a été entendue, et ce livre, « Stöld » de Ann-Hélén Laestadius, m'a été envoyé. Un choix avisé du libraire, car qui mieux qu'une sami pour parler des samis ? Le récit met en scène Elsa, une enfant de 9 ans, qui assiste à la mise à mort de son premier renne et se trouve témoin d'un acte qui la marquera à jamais. L'histoire suit son évolution ainsi que celle de son entourage, offrant un aperçu de la vie des samis sédentarisés, principalement éleveurs de rennes, confrontés entre autre au racisme et aux bouleversements climatiques qui menacent leurs activités. Malgré la complexité des termes et des personnages, la plume de l'auteur permet de maintenir le fil conducteur. J'ai été séduite par la douceur de la plume de l'auteur, qui rend la lecture fluide malgré quelques longueurs. J'ai également apprécié que la traduction conserve le titre des chapitres et les expressions samis, ajoutant ainsi une authenticité à l'ensemble. Mes plus : Un sujet peu exploré dans la littérature, qui m'a touchée d'autant plus que, bien que le personnage d'Elsa soit fictif, la réalité des faits qui l'entourent est pour sa part bien réelle. La voix authentique de l'auteur, faisant partie de cette communauté, qui offre un regard précieux sur leur réalité. Mes moins : Quelques longueurs qui ont légèrement ralenti le rythme de ma lecture. En conclusion, je décerne à « Stöld » une note de 4/5. Ce roman m'a permis de découvrir une facette peu connue de la littérature, avec une histoire touchante et authentique. L'auteur, par sa proximité avec la communauté sami, apporte un éclairage précieux sur leur réalité, ce qui a enrichi ma lecture et m'a incitée à écouter davantage leurs voix.J’ai été guidée par ma curiosité après avoir lu « Les graciées » de Kiran Millwood Hargrave, qui m'a fait connaître l'histoire des samis, peuple autochtone des pays nordiques. Ma requête pour en savoir plus dans ma box mensuelle Kube a été entendue, et ce livre, « Stöld » de Ann-Hélén Laestadius, m'a été envoyé. Un choix avisé du libraire, car qui mieux qu'une sami pour parler des samis ? Le récit met en scène Elsa, une enfant de 9 ans, qui assiste à la mise à mort de son premier renne et se trouve témoin d'un acte qui la marquera à jamais. L'histoire suit son évolution ainsi que celle de son entourage, offrant un aperçu de la vie des samis sédentarisés, principalement éleveurs de rennes, confrontés entre autre au racisme et aux bouleversements climatiques qui menacent leurs activités. Malgré la complexité des termes et des personnages, la plume de l'auteur permet de maintenir le fil conducteur. J'ai été séduite par la douceur de la plume de l'auteur, qui rend la lecture fluide malgré quelques longueurs. J'ai également apprécié que la traduction conserve le titre des chapitres et les expressions samis, ajoutant ainsi une authenticité à l'ensemble. Mes plus : Un sujet peu exploré dans la littérature, qui...
    Lire la suite
    En lire moins
  • minuscule37 27/03/2024
    Ann-Helen Laestadius me fait entrer dans un monde inconnu pour moi. Je découvre donc cette population sami, son lien viscérale avec leurs rennes et les discriminations dont elle est victime en Suède. Elsa nous fait découvrir son peuple avec ses yeux d'enfant, tout ce qu'elle nous décrit lui est normal, mais tellement exotique pour moi. C'est donc un livre sur l'autre. Mais très vite je me surprends à ressentir une empathie rare, je suis parmi eux, avec eux, je grandis avec Elsa. J'affronte le froid polaire, j'essaie de comprendre cette culture, cette langue. Indignée à chaque mort d'un renne, je me révolte contre les injustices que les Samis subissent. Je suis dévastée lors de la mort d'un des personnages. L'écriture est simple, efficace et précise, elle permet cette sensation d'immersion dans l'histoire. Heureusement que toutes mes lectures ne me laissent pas dans cet état émotionnel...ou pas... Je quitte le peuple sami avec nostalgie.
  • krzysvanco 17/03/2024
    Il y a un tout peu plus d’un an, grâce à une opération Masse critique, je recevais Un Pays de neige et de cendres de l’autrice finlandaise Petra Rautianen et découvrais le peuple Same et le racisme à leur égard de la part des Finlandais ; en octobre dernier ce fut un film norvégien, Let the River flow d’Ole Giaever, qui me ramenait parmi ce peuple vivant à l’extrême Nord de la Scandinavie. Et à présent, ce livre, Stöld de l’autrice suédoise Ann-Helén Laestadius, m’y replonge et à nouveau pour dénoncer le racisme dont il fait l’objet. Les Samis nous sont mieux connus sous le nom de Lapons, mais, comme je l’ai appris ici, ce mot ne peut plus être utilisé ayant une note péjorative et méprisante. Le roman nous fait vivre la vie des Samis éleveurs de rennes par le parcours d’Elsa, petite fille de neuf ans, qui découvre le corps mutilé de son jeune faon ainsi que son meurtrier qui lui intime le silence. Dans la seconde partie du roman, nous retrouvons Elsa dix ans plus tard toujours confrontée comme tous les siens au racisme des Suédois mais aussi à l’inertie totale des autorités devant les tueurs de rennes. C’est un roman, un vrai roman, avec une trame et un suspense, un roman que l’on lit avec plaisir, c’est le portrait d’une femme courageuse aimant les rennes et ne supportant pas leurs meurtres - il y a des scènes assez atroces des souffrances qui leur sont infligées. Le livre nous apprend beaucoup tant sur la vie des Samis que sur la renniculture. Beaucoup de termes sont en langue same, et ce, dès le début : tous les chapitres sont numérotés dans cette langue. Le roman ne peut laisser indifférent, les personnages sont attachants (à quelques exceptions notables). Il est engagé tant par sa vision de l’antagonisme vécu par les Samis, mais aussi par son féminisme : à l’intérieur du peuple same, les femmes ne sont pas les égales des hommes et Elsa lutte pour modifier cela. Ce fut un excellent moment de lecture, assez captivant et très instructif ! Il y a un tout peu plus d’un an, grâce à une opération Masse critique, je recevais Un Pays de neige et de cendres de l’autrice finlandaise Petra Rautianen et découvrais le peuple Same et le racisme à leur égard de la part des Finlandais ; en octobre dernier ce fut un film norvégien, Let the River flow d’Ole Giaever, qui me ramenait parmi ce peuple vivant à l’extrême Nord de la Scandinavie. Et à présent, ce livre, Stöld de l’autrice suédoise Ann-Helén Laestadius, m’y replonge et à nouveau pour dénoncer le racisme dont il fait l’objet. Les Samis nous sont mieux connus sous le nom de Lapons, mais, comme je l’ai appris ici, ce mot ne peut plus être utilisé ayant une note péjorative et méprisante. Le roman nous fait vivre la vie des Samis éleveurs de rennes par le parcours d’Elsa, petite fille de neuf ans, qui découvre le corps mutilé de son jeune faon ainsi que son meurtrier qui lui intime le silence. Dans la seconde partie du roman, nous retrouvons Elsa dix ans plus tard toujours confrontée comme tous les siens...
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !