En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Tant qu'on rêve encore

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265099432
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 140 x 210 mm
        Tant qu'on rêve encore

        AMELIE DE MAUPEOU (Traducteur)
        Date de parution : 14/04/2016
        À 20 ans, on largue son copain parce qu’il n’a pas bonne haleine, on transforme un chagrin d’amour en succès littéraire, on se rêve musicien célèbre et on prend le large sur un coup de tête.
        Ian, Paul et Lauren n’ont pas fait d’exception.
        Une décennie plus tard, le temps a fait son...
        À 20 ans, on largue son copain parce qu’il n’a pas bonne haleine, on transforme un chagrin d’amour en succès littéraire, on se rêve musicien célèbre et on prend le large sur un coup de tête.
        Ian, Paul et Lauren n’ont pas fait d’exception.
        Une décennie plus tard, le temps a fait son œuvre et les espoirs les plus fous ont laissé place à La vraie vie.
        Aujourd’hui, Paul cherche désespérément l’inspiration pour un deuxième roman dans les bras d’une de ses étudiantes pendant que Ian, désabusé par une carrière qui ne décolle pas, prend ses quartiers dans le cagibi de sa jumelle.
        Quant à Lauren, après une virée de l’autre côté du globe, la voici de retour dans sa ville natale, où elle partage son temps entre un boulot sans intérêt et des soirées en solo.
        Jusqu’au jour où la découverte d’une vieille correspondance la met face à cette question : que sont donc devenus mes rêves et ces gens qui jadis étaient mes amis ?
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265099432
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        19.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • livreclem Posté le 15 Mars 2017
          Un roman sur l'arrivée dans l'âge adulte vraiment intéressant et bien construit. On suit les 3 personnages entre passé et présent. On se reconnait dans quelques scènes. A lire !
        • clarisse06 Posté le 28 Mai 2016
          Le sujet était prometteur, mais j'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre pour autant. Feel-good? Roman satyrique? Nous sommes beaucoup plus proches de la deuxième option! L'auteur s'attache à nous faire entrer dans la vie de trois protagonistes: Ian, qui cherche désespérément sa voie professionnelle (et une petite-amie), Lauren, qui essaie de se convaincre que le célibat lui convient et Paul, un écrivain paumé sur tous les plans. Ces trois personnages sont plus ou moins liés. Tout commence en 2004: Lauren plaque Paul, qui a autrefois partagé une chambre à la FAC avec Ian. Lauren ne supporte plus la paranoïa et le côté prétentieux de Paul, elle ne tarde pas à partir un an pour le Canada. De là-bas, elle entame une correspondance par mail avec Ian, qui travaille dans un magasin culturel. Une amitié-amoureuse se dessine, même si aucun des deux ne fait le premier pas. Dix ans plus tard. Paul est en couple avec Sarah mais la trompe sans vergogne avec une étudiante. Il n'arrive pas à écrire son deuxième roman. Lauren n'a toujours pas trouvé l'amour et travaille dans une association tandis que Ian atterrit chez sa soeur jumelle en attendant de s'en sortir.... Le sujet était prometteur, mais j'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre pour autant. Feel-good? Roman satyrique? Nous sommes beaucoup plus proches de la deuxième option! L'auteur s'attache à nous faire entrer dans la vie de trois protagonistes: Ian, qui cherche désespérément sa voie professionnelle (et une petite-amie), Lauren, qui essaie de se convaincre que le célibat lui convient et Paul, un écrivain paumé sur tous les plans. Ces trois personnages sont plus ou moins liés. Tout commence en 2004: Lauren plaque Paul, qui a autrefois partagé une chambre à la FAC avec Ian. Lauren ne supporte plus la paranoïa et le côté prétentieux de Paul, elle ne tarde pas à partir un an pour le Canada. De là-bas, elle entame une correspondance par mail avec Ian, qui travaille dans un magasin culturel. Une amitié-amoureuse se dessine, même si aucun des deux ne fait le premier pas. Dix ans plus tard. Paul est en couple avec Sarah mais la trompe sans vergogne avec une étudiante. Il n'arrive pas à écrire son deuxième roman. Lauren n'a toujours pas trouvé l'amour et travaille dans une association tandis que Ian atterrit chez sa soeur jumelle en attendant de s'en sortir. On les suit dans leur quotidien en attendant qu'ils se croisent à nouveau. Honnêtement, j'ai bien aimé cette histoire de chassés-croisés de trentenaires qui ne se sentent pas tout à fait à leur place. On tourne les pages très rapidement, on se prend à vouloir connaître la fin, savoir comment ils vont s'en sortir. J'ai surtout particulièrement apprécié Lauren et Ian. L'une subit les pressions de sa meilleure amie pour trouver un mec, l'autre est paumé professionnellement. J'ai adoré les voir évoluer. Ce que j'ai moins aimé, en revanche, c'est Paul. Il est trash, c'est un sale type et pour moi il était en trop. Je pense que Chris Killen a voulu rendre hommage aux écrivains de la beat generation avec ce personnage, mais franchement il aurait pu s'en passer, ce n'est que mon avis. Le problème, c'est que Paul occupe forcément une certaine partie du roman et vu que je n'ai pas aimé ce protagoniste, mon plaisir a parfois été gâché par l'impression que Chris Killen voulait démontrer qu'il pouvait écrire des choses dignes de Kerouac et consors: sexe et drogue. Ce que je déteste en littérature. C'est dommage, car ce roman est vraiment intéressant, malgré un manque d'action. Il pointe du doigt ce qu'on rêve d'être et qui l'on est réellement, notre dépendance aux réseaux sociaux et à l'image qu'ils renvoient de nous. Une belle analyse de notre société actuelle, en somme. En bref, Tant qu'on rêve encore est un roman intéressant et surprenant (malgré un manque de rebondissements) qui nous parle de nos échecs, sans aucune fioriture. Malgré le personnage de Paul, trop trash à mon goût, j'ai apprécié la compagnie de Ian et Lauren.
          Lire la suite
          En lire moins
        • seriephile Posté le 30 Avril 2016
          La quatrième de couverture ne rend pas justice à ce livre. heureusement pour moi je ne l’ai pas relu avant de commencer ma lecture, de fait je n’ai pas été perturbée par un résumé qui ne correspond pas au contenu du roman que je m’apprêtai à lire. Oui, il est question de relations humaines virtuelles ainsi que de relations réelles, mais de là à dire les réseaux sociaux et la part de nous que nous mettons en avant sur ces sites est le sujet du livre je ne le crois franchement pas. En tout cas je ne l’ai pas analysé comme cela, et c’est un avis tout à fait personnel. A mon sens il est avant tout question de trois personnes qui se sont connus jeunes, et que nous voyons évolués à différentes époques de leurs vies. Leurs relations changent et c’est ce qu’ils deviennent qui est au cœur de l’histoire. Cela permet de comprendre leurs doutes, leurs émotions et leurs choix. Il s’agit également d’une réflexion sur le sens que nous donnons à notre vie, ce que nous souhaitons à 20 ans et la personne que nous sommes réellement à 30, parfois bien loin de ce que nous avions espéré. Mais... La quatrième de couverture ne rend pas justice à ce livre. heureusement pour moi je ne l’ai pas relu avant de commencer ma lecture, de fait je n’ai pas été perturbée par un résumé qui ne correspond pas au contenu du roman que je m’apprêtai à lire. Oui, il est question de relations humaines virtuelles ainsi que de relations réelles, mais de là à dire les réseaux sociaux et la part de nous que nous mettons en avant sur ces sites est le sujet du livre je ne le crois franchement pas. En tout cas je ne l’ai pas analysé comme cela, et c’est un avis tout à fait personnel. A mon sens il est avant tout question de trois personnes qui se sont connus jeunes, et que nous voyons évolués à différentes époques de leurs vies. Leurs relations changent et c’est ce qu’ils deviennent qui est au cœur de l’histoire. Cela permet de comprendre leurs doutes, leurs émotions et leurs choix. Il s’agit également d’une réflexion sur le sens que nous donnons à notre vie, ce que nous souhaitons à 20 ans et la personne que nous sommes réellement à 30, parfois bien loin de ce que nous avions espéré. Mais est-ce un bien ou un mal? Cette lecture m’a laissé un goût amer puisque l’auteur propose un fin un peu brute, j’imaginais que c’était vers cela que nous allions, mais pas que ce serait bâclé en 10 pages. En bref, je dirais que cette lecture n’a pas été désagréable, moment de détente pas inutile mais pas indispensable non plus.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Cassy Posté le 11 Avril 2016
          Tant qu’on rêve encore est un roman dans lequel on rencontre trois trentenaires que l’on suit à la fois en 2004 et en 2014. Il y a d’abord Paul, qui s’est fait quitter par Lauren en 2004 et qui aujourd’hui est un écrivain dégarni, en proie à la page blanche et en plein doute vis-à-vis de sa relation avec Sarah. Lauren, quant à elle, s’occupe d’un magasin caritatif. Enfin, Ian a perdu son boulot, est complètement fauché et contraint de vivre quelques temps avec sa sœur durant sa recherche d’emploi. Tous trois se sont connus et n’ont plus aucun contact les uns avec les autres. En regardant la couverture, je m’attendais à un « feel-good book », une sorte de livre-doudou qui met du baume au cœur. Et ça n’a pas été le cas. Pas que j’en sois déçue, mais juste surprise par le contenu. J’ai adoré suivre les personnages, surtout Ian que j’ai trouvé très émouvant et qui me faisait beaucoup de peine. Lauren est plaisante également, on la sent torturée par les mauvais choix qu’elle a pu faire. En revanche, j’ai trouvé Paul abominable, il est le stéréotype du raté qui donne des cours qui n’intéressent personne à l’université,... Tant qu’on rêve encore est un roman dans lequel on rencontre trois trentenaires que l’on suit à la fois en 2004 et en 2014. Il y a d’abord Paul, qui s’est fait quitter par Lauren en 2004 et qui aujourd’hui est un écrivain dégarni, en proie à la page blanche et en plein doute vis-à-vis de sa relation avec Sarah. Lauren, quant à elle, s’occupe d’un magasin caritatif. Enfin, Ian a perdu son boulot, est complètement fauché et contraint de vivre quelques temps avec sa sœur durant sa recherche d’emploi. Tous trois se sont connus et n’ont plus aucun contact les uns avec les autres. En regardant la couverture, je m’attendais à un « feel-good book », une sorte de livre-doudou qui met du baume au cœur. Et ça n’a pas été le cas. Pas que j’en sois déçue, mais juste surprise par le contenu. J’ai adoré suivre les personnages, surtout Ian que j’ai trouvé très émouvant et qui me faisait beaucoup de peine. Lauren est plaisante également, on la sent torturée par les mauvais choix qu’elle a pu faire. En revanche, j’ai trouvé Paul abominable, il est le stéréotype du raté qui donne des cours qui n’intéressent personne à l’université, qui lorgne sur les petites minettes, délaisse sa compagne et ne se prend pas du tout en main. Il se lamente beaucoup sur sa condition, ment à tel point qu’il se met dans des bourbiers et n’a pas du tout de morale à mes yeux. Le roman est à mes yeux captivant, il m’a fait réfléchir sur les choix que l’on fait. Nos personnages avaient plein de rêves à 20 ans, qu’en est-t-il dix ans plus tard ? Est-il trop tard pour changer de vie à 30 ans ? Chris Killen nous enjoint de passer à l’acte, de ne pas avoir peur d’être ambitieux, d’avouer ses sentiments et de profiter de notre vie avant que le temps passe et qu’il ne soit trop tard. Tant qu’on rêve encore n’est pas un roman plein de bons sentiments et encore moins surfait, il ose nous parler d’échec et d’erreurs sans fioritures.
          Lire la suite
          En lire moins

        Ils en parlent

        « [Chris Killen] capture parfaitement à la fois la douceur et l’embarras de ces anciennes versions de nous qui logent au plus profond de nos boîtes mails. » Guardian
        « Un livre drôle, touchant et parfois douloureux sur la différence entre qui nous sommes vraiment et qui nous prétendons être en ligne. » Independent on Sunday
        « Killen nous maintient habilement sur des charbons ardents pour conclure une étude convaincante sur le fait de grandir, et de devenir plus sage. » Scotsman
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.