Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221100639
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 153 x 240 mm

Tatiana & Alexandre

Christine BOUCHAREINE (Traducteur)
Collection : Best-sellers
Date de parution : 03/11/2005

La suite de Tatiana, saga russe flamboyante qui a déja ému des millions de lecteurs.

New York, 1943. Tatiana débarque de sa Russie natale, brisée par la guerre qui lui a arraché Alexandre, le père de son fils et l'homme de sa vie. Sans le petit Anthony, Tatiana n'aurait sans doute pas survécu à l'annonce de la mort d'Alexandre. Pour leur enfant, elle décide de...

New York, 1943. Tatiana débarque de sa Russie natale, brisée par la guerre qui lui a arraché Alexandre, le père de son fils et l'homme de sa vie. Sans le petit Anthony, Tatiana n'aurait sans doute pas survécu à l'annonce de la mort d'Alexandre. Pour leur enfant, elle décide de se battre et d'entreprendre ce voyage vers une liberté sans bonheur. Et puis, dans le secret de son coeur subsiste le fol espoir qu'un jour, quelque part, elle retrouvera Alexandre. Alors quand elle apprend qu'il est toujours en vie, croupissant dans un camp soviétique, la jeune femme n'a plus qu'un but: sauver son amour. Même si, pour y parvenir, il faut laisser Anthony à New York et retourner se jeter dans la gueule du loup...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221100639
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 448
Format : 153 x 240 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Papaye44 Posté le 13 Septembre 2020
    Ayant lu et adoré le premier tome je ne pouvais que lire la suite des aventures de Tatiana et Alexandre. Même si je fus un poil déçue de cette suite, j'ai aimé retrouvé les 2 personnages.
  • candylit Posté le 19 Mai 2020
    Un deuxième tome tout aussi passionnant et touchant que le premier.
  • Pluiedor Posté le 1 Avril 2020
    Le roman commence par un retour en arrière: la rencontre d'Alexandre et Tatiana est présentée suivant le point de vue du jeune soldat. Alors que Tatiana a des doutes sur le décès de son mari, Alexandre tente de survivre dans les rangs de l'Armée rouge... Un personnage secondaire du premier roman va réapparaître. Je ne me suis pas ennuyée pendant ma lecture, mais ce roman est en-dessous du premier.
  • Etpourquoipasquatre Posté le 6 Mars 2020
    J'avais croisé quelques critiques de cette suite du grand "Tatiana" qui est une de mes romances impossible préférées, et je ne lisais que du "pas à la hauteur du premier", "moins de passion", etc. Alors effectivement, on ne retrouve pas le côté amour interdit du premier tome qui nous englouti dès le début dans le roman, mais c'est normal, le contexte est tellement différent. En revanche, je suis totalement en désaccord avec ceux qui estiment qu'on ne retrouve pas la passion du premier tome. Oh que si ! Justement ! Chacun de leur côté, ils meurent d'amour l'un pour l'autre littéralement, impossible de voir un avenir, enfermés dans le passé. Et j'ai adoré découvrir New-York d'après guerre ainsi que l'ambiance soviétique qui a généré la guerre froide. Pour moi c'est un aussi bon roman que le premier, il est juste totalement différent, dans son fond comme dans sa forme. J'ai plongé dans les alternances entre le passé et le présent d'Alexandre mêlés au présent de Tatiana (chargé de souvenirs du passé). Mais si je savais d'avance de quoi le deuxième tome serait fait, je me demande ce qui nous attend dans le troisième de la trilogie.
  • garanemsa Posté le 20 Septembre 2019
    Simons Paullina Tatiana et Alexandre Le père d’Alexandre fervent communiste décide de partir vivre sa foi en Russie Malgré, tous les désagréments de la vie qui lui est proposée, il n’y trouve pas gand chose à redire ; un appartement de deux pièces à partager avec d’autres familles, une quarantaine de personnes dans le même immeuble, même dans la seule salle de bains. Le rationnement, ses échecs au travail, considéré qu’il était comme un étranger. Il prend la nationalité russe. Sa femme elle a beaucoup de difficulté à supporter cette vie et plonge dans l’alcool ; son fils de 9 ans tente de s’accommoder aussi Puis vient la guerre Alexandre s’engage dans l’armée rouge, remporte des victoires et grimpe dans les échelons, mais les têtes changent, les chefs aussi, il est considéré comme traitre, est enfermé, s’échappe, (les prisons sont terribles) de plus il est surveillé par l’ex kgb Plus les jalousies des autres, car bien qu’ayant changé de nom, certains disent qu’il est bien un espion américain et qu’il ne porte pas le nom de Belov mais de Barrington. Surtout que ses parents, aussi considérés comme des espions sont morts en captivité sous la torture. Il s’échappe et se réfugie dans les campagnes russes et... Simons Paullina Tatiana et Alexandre Le père d’Alexandre fervent communiste décide de partir vivre sa foi en Russie Malgré, tous les désagréments de la vie qui lui est proposée, il n’y trouve pas gand chose à redire ; un appartement de deux pièces à partager avec d’autres familles, une quarantaine de personnes dans le même immeuble, même dans la seule salle de bains. Le rationnement, ses échecs au travail, considéré qu’il était comme un étranger. Il prend la nationalité russe. Sa femme elle a beaucoup de difficulté à supporter cette vie et plonge dans l’alcool ; son fils de 9 ans tente de s’accommoder aussi Puis vient la guerre Alexandre s’engage dans l’armée rouge, remporte des victoires et grimpe dans les échelons, mais les têtes changent, les chefs aussi, il est considéré comme traitre, est enfermé, s’échappe, (les prisons sont terribles) de plus il est surveillé par l’ex kgb Plus les jalousies des autres, car bien qu’ayant changé de nom, certains disent qu’il est bien un espion américain et qu’il ne porte pas le nom de Belov mais de Barrington. Surtout que ses parents, aussi considérés comme des espions sont morts en captivité sous la torture. Il s’échappe et se réfugie dans les campagnes russes et y rencontre Tatiana, il se marie, mais c’est le siège de Leningrad et la famille de Tatiana est décimée par les privations, les exactions etc… Il parvient à demander à un médecin de la Croix-Rouge de prendre sa femme en charge en lui disant que lors de l’attaque qu’il vient de subir, il est mort ; il voudrait que l’enfant qu’elle porte naisse ailleurs que dans cette Russie déchirée et décimée En 1943, elle arrive tant bien que mal à New York, elle accouche d’un petit garçon, mais pour elle, Alexandre ne peut pas être mort, elle cherche désespérément parmi les réfugiés et les instances adéquates à savoir ce qu’il est advenu de lui et de son unité. Elle travaille auprès des réfugiés et des soldats blessés en tant qu’infirmière. Que faire, la guerre est finie et rien, aucune nouvelle, et pourtant, elle y croit. Ce qui est intéressant aussi dans ce livre c’est que l’on peut détacher au travers des personnages, la partie historique et bien triste de cette période. Alors…… à vous de voir la suite
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.