Lisez! icon: Search engine
Cherche midi
EAN : 9782749161563
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 220 mm

Terrible vertu

Valérie LE PLOUHINEC (Traducteur)
Collection : Ailleurs
Date de parution : 03/10/2019
La liberté, à tout prix
« Le devoir d’une femme : regarder le monde bien en face, avec une lueur infernale dans les yeux ; avoir un idéal ; parler et agir en dépit de toutes les conventions. » Telle était la philosophie de Margaret Sanger et telle a été sa vie.

Portrait d’une des figures les plus influentes et les...
« Le devoir d’une femme : regarder le monde bien en face, avec une lueur infernale dans les yeux ; avoir un idéal ; parler et agir en dépit de toutes les conventions. » Telle était la philosophie de Margaret Sanger et telle a été sa vie.

Portrait d’une des figures les plus influentes et les plus controversées du xxe siècle, ce roman met en scène cette femme indomptable.

Élevée dans un milieu pauvre, par une mère épuisée par treize grossesses, Margaret se fait très jeune le serment de ne jamais subir la vie d’une femme au foyer. Devenue infirmière à une époque où la contraception est illégale, elle décide de se consacrer aux femmes et met sur pied en 1916 la première clinique clandestine de contrôle des naissances. C’est le début d’une vie de luttes enfiévrées qui la conduiront à créer en 1952 le planning familial, avant de militer, par tous les moyens, pour la légalisation de la pilule. Son acharnement la conduira plusieurs fois en prison, elle sera contrainte de fuir les États-Unis pour l’Angleterre et la France, où, là encore, toujours aussi indomptable et provocante, elle poursuivra son inlassable combat pour l’égalité des sexes.

Ellen Feldman nous restitue ici la vie d’une femme hors du commun, mais aussi de ses proches, mari, amants, enfants, famille, dont l’existence a souvent été malmenée par cette héroïne en quête d’absolu, qui a changé la vie de toutes les femmes, peut-être aux dépens de la sienne.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782749161563
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 220 mm

Ils en parlent

"Nous sommes portés par ce parcours de femme qui ira jusqu'au bout de ce qu'elle sent essentiel pour les femmes. Combat qu'elle va mener au détriment de ses enfants. J'ai trouvé la fin très forte. Un très très beau moment de lecture. Je vais le conseiller auprès de mes clients et nombreuses bibliothèques."
 
Marie-Odile / Agora

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Librincanto Posté le 17 Avril 2021
    Si c'était à refaire, le referais-tu ? Cette interrogation introduit et ferme le livre. Le combat d'une femme, Margaret Sander, pour la contraception des femmes dans un pays puritain et à une époque, pas si lointaine, où la gent féminine n'a que peu de place pour s'affirmer. Une lutte qui lui a valu de nombreux sacrifices, personnels et professionnels. Son entourage n'approuvait pas toujours sa lutte, au détriment de leurs relations. Ces désaccords sont exprimés dans le livre par le biais de lettres, brèves mais percutantes, adressées à Margaret par ses proches. Des incursions épistolaires qui incitent à la réflexion et nous apportent les éléments de réponse à la question qui ouvre le roman. Margaret Sander était sans aucun une personne dérangeante, affranchie, engagée, militante et tenace. Autant de qualités qui lui ont permis de mener son combat, coûte que coûte. Mais sous son apparence de roc, se cachent aussi des fragilités et des faiblesses. Le roman retrace son parcours semé d'embûches mais avec la volonté de mener son combat afin de parvenir à ses fins. L'histoire d'une femme plus que déterminée, persévérante et militante. En ouvrant son centre de soin, elle ouvre la porte aux futurs plannings familiaux pour... Si c'était à refaire, le referais-tu ? Cette interrogation introduit et ferme le livre. Le combat d'une femme, Margaret Sander, pour la contraception des femmes dans un pays puritain et à une époque, pas si lointaine, où la gent féminine n'a que peu de place pour s'affirmer. Une lutte qui lui a valu de nombreux sacrifices, personnels et professionnels. Son entourage n'approuvait pas toujours sa lutte, au détriment de leurs relations. Ces désaccords sont exprimés dans le livre par le biais de lettres, brèves mais percutantes, adressées à Margaret par ses proches. Des incursions épistolaires qui incitent à la réflexion et nous apportent les éléments de réponse à la question qui ouvre le roman. Margaret Sander était sans aucun une personne dérangeante, affranchie, engagée, militante et tenace. Autant de qualités qui lui ont permis de mener son combat, coûte que coûte. Mais sous son apparence de roc, se cachent aussi des fragilités et des faiblesses. Le roman retrace son parcours semé d'embûches mais avec la volonté de mener son combat afin de parvenir à ses fins. L'histoire d'une femme plus que déterminée, persévérante et militante. En ouvrant son centre de soin, elle ouvre la porte aux futurs plannings familiaux pour aider des femmes en détresse. Son objectif, que les enfants naissent parce qu'ils sont le fruit d'un désir, tout simplement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • marianne_c Posté le 3 Novembre 2020
    « Un livre plus nécessaire que jamais. » ELLE(US) le dit si bien. Cette lecture nous rappelle le long chemin de la lutte féministe qui a déjà été parcouru, et donne largement espoir pour progresser et persévérer! On suit le parcours de Margaret Sanger, une femme remarquable, qui a souvent été critiquée. Pourtant, son histoire va vous surprendre, vous émouvoir tant au niveau professionnel qu’au niveau personnel..
  • Pluume_Lectures Posté le 26 Août 2020
    Savez-vous d’où vient la pilule contraceptive ? Après avoir lu cette biographie romancée passionnante vous saurez tout sur celle qui a révolutionné le quotidien des femmes : MARGARET SANGER. La jeune et fougueuse Margaret a fait un constat terrible : elle aime le sexe et collectionner les amants… mais au début du XXème siècle c’est prendre le risque de tomber enceinte puisqu’il n’existe pas de moyen de contraception grand public. Or, Margaret ne veut surtout pas finir comme sa mère qui a enchaîné plus de 13 grossesses coup sur coup. C’est niet ! Seulement voilà : à cette époque on ne se pointe pas à la pharmacie pour demander une plaquette de pilules. Ça n’existe pas. Pas plus qu’on trouve de préservatifs en grande surface à un prix abordable. Les moyens de contraception sont rares, voire inexistants. Par dessus-tout : on n’en parle PAS. Interdiction formelle de faire de la propagande à ce sujet. Alors Margaret a décidé de dédier sa vie à ce combat, à lutter pour la recherche, l’information, et la démocratisation de la contraception féminine aux Etats-Unis. Elle est à l’origine du planning familial. POURQUOI LE LIRE ? • Pour ce portrait d’une femme militante dont le destin a changé celui... Savez-vous d’où vient la pilule contraceptive ? Après avoir lu cette biographie romancée passionnante vous saurez tout sur celle qui a révolutionné le quotidien des femmes : MARGARET SANGER. La jeune et fougueuse Margaret a fait un constat terrible : elle aime le sexe et collectionner les amants… mais au début du XXème siècle c’est prendre le risque de tomber enceinte puisqu’il n’existe pas de moyen de contraception grand public. Or, Margaret ne veut surtout pas finir comme sa mère qui a enchaîné plus de 13 grossesses coup sur coup. C’est niet ! Seulement voilà : à cette époque on ne se pointe pas à la pharmacie pour demander une plaquette de pilules. Ça n’existe pas. Pas plus qu’on trouve de préservatifs en grande surface à un prix abordable. Les moyens de contraception sont rares, voire inexistants. Par dessus-tout : on n’en parle PAS. Interdiction formelle de faire de la propagande à ce sujet. Alors Margaret a décidé de dédier sa vie à ce combat, à lutter pour la recherche, l’information, et la démocratisation de la contraception féminine aux Etats-Unis. Elle est à l’origine du planning familial. POURQUOI LE LIRE ? • Pour ce portrait d’une femme militante dont le destin a changé celui de millions d’autres… au détriment de ses propres enfants. • Pour la construction romanesque qui en fait une biographie passionnante truffée d’anecdotes. L’auteure a fait le choix d’écrire à la première personne et de prêter sa plume à la voix de Margaret. On aime ou non. Si j’ai été surprise par ce choix au début j’ai en fait trouvé ça astucieux pour rapprocher le lecteur de cette femme. • Pour en apprendre plus sur les modes de pensée aux Etats-Unis au début du siècle dernier. Note : Ne surtout pas se fier à la couverture qui peut faire penser à du feel-good et sur laquelle je ne me serais pas arrêtée. On est loin de tout ça.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Promenonsnousdansleslivres Posté le 16 Août 2020
    " Le devoir d'une femme : regarder le monde bien en face, avec une lueur infernale dans les yeux ; avoir un idéal ; parler et agir en dépit de toutes les conventions" Bien sûr je ne pouvais pas passer à côté d'un livre romançant la vie de Margaret Higgins Sanger, la femme qui prônait une liberté, à tout prix. Travaillant du côté médical et médico-social, il est toujours bon de s'informer sur certains sujets et notamment d'en comprendre le sens et son Histoire. Ainsi, j'ai voulu en apprendre un peu plus sur la mère du planning familial, celle qui a résisté à une époque où la femme n'avait pas la parole et où le patriarcat régnait. Ellen Feldman nous conte une vie hors des conventions, dès toute jeune, les soeurs de Margaret Sanger la pousse à avoir de l'ambition, à ne pas suivre les diktats imposée aux femmes de l'époque. C'est ainsi qu'elle va s’engager comme infirmière et sage-femme et travailler dans des quartiers où les femmes subissent des grossesses à répétition mais aussi des fausses couches et des avortements clandestins. Suite à cette expérience, elle commence à militer en faveur de la contraception, notamment en publiant des articles dans... " Le devoir d'une femme : regarder le monde bien en face, avec une lueur infernale dans les yeux ; avoir un idéal ; parler et agir en dépit de toutes les conventions" Bien sûr je ne pouvais pas passer à côté d'un livre romançant la vie de Margaret Higgins Sanger, la femme qui prônait une liberté, à tout prix. Travaillant du côté médical et médico-social, il est toujours bon de s'informer sur certains sujets et notamment d'en comprendre le sens et son Histoire. Ainsi, j'ai voulu en apprendre un peu plus sur la mère du planning familial, celle qui a résisté à une époque où la femme n'avait pas la parole et où le patriarcat régnait. Ellen Feldman nous conte une vie hors des conventions, dès toute jeune, les soeurs de Margaret Sanger la pousse à avoir de l'ambition, à ne pas suivre les diktats imposée aux femmes de l'époque. C'est ainsi qu'elle va s’engager comme infirmière et sage-femme et travailler dans des quartiers où les femmes subissent des grossesses à répétition mais aussi des fausses couches et des avortements clandestins. Suite à cette expérience, elle commence à militer en faveur de la contraception, notamment en publiant des articles dans un journal socialiste puis ensuite dans son propre journal, le combat est rude et incompris par la majorité des gens qui ne comprennent pas qu'une femme puisse être enceinte que lorsqu'elle en a envie, plus encore la contraception est réprimée en tant qu’obscénité. Dans son combat, elle sera tour à tour la risée, bafouée, censurée, inculpée mais jusqu'au bout elle tiendra tête et finira par établir des cliniques de contrôle de naissance, aujourd'hui connues comme étant le planning familial. Si j'ai été passionnée par la révolution menée par cette grande dame, j'ai trouvé dommage que l'auteure ne développe pas assez certains événements historiques et insiste un peu trop sur sa vie privée et sa relation avec les hommes. Terrible vertu c'est l'histoire de la créatrice du planning familial, une femme libérée qui lutta pour la contraception et le droit d'expression des femmes aux États-Unis. Une icone inspirante qu'il est bon de découvrir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • frueka_livrescapades Posté le 16 Juin 2020
    Terrible vertu est une biographie romancée captivante inspirée de la vie et des luttes de l’activiste anarchiste et féministe américaine Margaret Sanger. Dans Terrible vertu (2019), son sixième roman et le premier traduit en français, Ellen Feldman restitue sur près d’un demi siècle la vie tumultueuse, les convictions et les combats de l’une des figures américaines les plus importantes et les plus controversées du XXème siècle. Margaret Sanger (1879-1966) est née dans l’Etat de New York au sein d’une famille pauvre d’origine irlandaise et a grandi entourée de douze frères et soeurs. Affectée par un perpétuel sentiment de solitude et profondément révoltée par le gouffre béant existant entre les femmes chics des collines et sa mère, une femme grise éternellement fatiguée, prématurément vieillie et irrémédiablement usée par dix-huit grossesses, Margaret s’est forgée très jeune une opinion radicale sur ce que devait, ou ne devait pas être, la vie des femmes. Après des études d’infirmière financées grâce à deux de ses soeurs, Margaret Sanger écume inlassablement les taudis pour travailler aux côtés des femmes brisées par des grossesses multiples et non désirées, des fausses couches ou encore des avortements illégaux et sauvages. (...) Parallèlement à son travail d’infirmière, Margaret donne des conférences, écrit une série d’articles... Terrible vertu est une biographie romancée captivante inspirée de la vie et des luttes de l’activiste anarchiste et féministe américaine Margaret Sanger. Dans Terrible vertu (2019), son sixième roman et le premier traduit en français, Ellen Feldman restitue sur près d’un demi siècle la vie tumultueuse, les convictions et les combats de l’une des figures américaines les plus importantes et les plus controversées du XXème siècle. Margaret Sanger (1879-1966) est née dans l’Etat de New York au sein d’une famille pauvre d’origine irlandaise et a grandi entourée de douze frères et soeurs. Affectée par un perpétuel sentiment de solitude et profondément révoltée par le gouffre béant existant entre les femmes chics des collines et sa mère, une femme grise éternellement fatiguée, prématurément vieillie et irrémédiablement usée par dix-huit grossesses, Margaret s’est forgée très jeune une opinion radicale sur ce que devait, ou ne devait pas être, la vie des femmes. Après des études d’infirmière financées grâce à deux de ses soeurs, Margaret Sanger écume inlassablement les taudis pour travailler aux côtés des femmes brisées par des grossesses multiples et non désirées, des fausses couches ou encore des avortements illégaux et sauvages. (...) Parallèlement à son travail d’infirmière, Margaret donne des conférences, écrit une série d’articles pour le quotidien socialiste new yorkais The Call et finit par créer, en 1914, la revue The Woman Rebel. Mais vient le moment où, fatiguée de se consacrer à « traiter les symptômes de la maladie », elle décide de se vouer entièrement à la prévention, faisant du contrôle des naissances et de l’accès à la contraception le combat de sa vie. (...) Bien qu’Ellen Feldman survole parfois un peu trop rapidement certains événements (j’aurais adoré lire une cinquantaine voire une centaine de pages de plus!) et qu’on puisse s’interroger sur l’usage de la première personne du singulier, Terrible vertu reste une auto fiction passionnante dans laquelle sont également brièvement et ponctuellement exposés les points de vue de certains proches de Margaret qui permettent d’éclairer différemment certains aspects de sa vie. (La suite sur le blog)
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité du cherche midi éditeur
Découvrez, explorez, apprenez, riez, lisez !

Lisez maintenant, tout de suite !