En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        The Hate U Give (version française) - La haine qu'on donne

        Nathan
        EAN : 9782092576731
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 496
        Format : 154 x 225 mm
        The Hate U Give (version française) - La haine qu'on donne
        La haine qu'on donne

        Nathalie Bru (Traducteur)
        Collection : Roman Grand format
        Date de parution : 05/04/2018
        Un roman coup de poing sur la question universelle du racisme et des violences policières !
         
        Résumé :
        Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses...
        Résumé :
        Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.
        La haine qu'on donne traduction de l'anglais The Hate U Give. THUG
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782092576731
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 496
        Format : 154 x 225 mm
        Nathan
        17.95 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • PopcornandGibberish Posté le 7 Septembre 2018
          The hate U give attendait dans ma PAL depuis pratiquement sa sortie. Pourtant, j’ai attendu que le phénomène passe un peu pour déguster ce roman. Bon comme je l’ai dis en début d’article, THUG (pour les intimes !) est une pépite donc vous savez d’office que c’est un coup de cœur pour moi. Mais pourquoi ? Allez-y continuez à lire ! Dans ce roman, nous suivons Starr, une adolescente afro-américaine de 16 ans, qui jongle entre deux « vies » : elle vit dans un quartier dit à risques où elle côtoie la violence des gangs, mais étudie dans un lycée blanc de banlieue chic. Au début du roman, Starr se rend à une soirée qui va dégénérer. Alors qu’elle s’enfuit avec Kalil, son meilleur ami, en voiture, ils vont être arrêté par un policier. Policier qui finira nerveux face à deux adolescents et qui abattra Kalil de trois balles dans le dos. De là, nous allons suivre le combat de Starr pour rétablir la vérité. Avec The hate U give, Angie Thomas nous livre un roman coup de poing. Coup de poing car, malheureusement, THUG révèle la réalité qui se passe aux Etats-Unis pour les afro-américains. Dès que l’enfant a 12/13... The hate U give attendait dans ma PAL depuis pratiquement sa sortie. Pourtant, j’ai attendu que le phénomène passe un peu pour déguster ce roman. Bon comme je l’ai dis en début d’article, THUG (pour les intimes !) est une pépite donc vous savez d’office que c’est un coup de cœur pour moi. Mais pourquoi ? Allez-y continuez à lire ! Dans ce roman, nous suivons Starr, une adolescente afro-américaine de 16 ans, qui jongle entre deux « vies » : elle vit dans un quartier dit à risques où elle côtoie la violence des gangs, mais étudie dans un lycée blanc de banlieue chic. Au début du roman, Starr se rend à une soirée qui va dégénérer. Alors qu’elle s’enfuit avec Kalil, son meilleur ami, en voiture, ils vont être arrêté par un policier. Policier qui finira nerveux face à deux adolescents et qui abattra Kalil de trois balles dans le dos. De là, nous allons suivre le combat de Starr pour rétablir la vérité. Avec The hate U give, Angie Thomas nous livre un roman coup de poing. Coup de poing car, malheureusement, THUG révèle la réalité qui se passe aux Etats-Unis pour les afro-américains. Dès que l’enfant a 12/13 ans, les parents lui apprennent à bien se comporter face aux policiers si il doit subir un contrôle tout ça parce qu’il est noir. Et c’est inadmissible. J’enfonce des portes ouvertes, hein, je ne ferai pas avancer les choses, mais en 2018 c’est inadmissible. The hate U give a le mérite de faire prendre conscience aux plus jeunes – le roman est un livre jeunesse – que nous ne sommes pas égaux et qu’il est grand temps que ce soit le cas. Et pour ça merci Angie Thomas. Merci de vouloir éveiller les consciences afin que les gens fassent preuve d’ouverture d’esprit. Notez qu’elle parle de la condition aux Etats-Unis, mais je suis certaine que l’on peut transposer ça dans nos cités françaises. Je dis ça, je dis rien ! Si le propos est coup de poing et ne manquera pas de vous faire réagir, l’auteure n’oublie pas de nous faire rire et de nous toucher. C’est l’autre chose qui m’a énormément plu : l’humanité qui se dégage de ce roman. Tous les personnages sont très intéressants et ont des profils différents. Ainsi, dans la famille Carter, le père de Starr est un ancien membre de gang, militant pour la cause afro-américaine, mais ce qui lui importe le plus c’est sa famille. Tout comme la maman de Starr et elle fait preuve de beaucoup de sagesse et de pardon. Non sérieux, lisez ce roman et vous allez voir que c’est une Sainte ! Seven, le grand frère hyper protecteur et Sekani, le petit frère innocent et naïf. Autour de cette famille gravite plusieurs personnages secondaires tous autant différents et importants pour Starr. Chaque personnage respire l’authenticité et je n’ai pas eu de mal à me les imaginer tant ils font vrais. J’ai d’ailleurs hâte de voir l’adaptation ciné pour voir cette histoire prendre vie. Concernant la forme du roman, The hate U give se lit très bien malgré les 488 pages. Je note seulement des petits soucis de traduction comme le Jésus Noir pour Black Jesus qui rend bizarre et les premiers chapitres où le langage familier peut décontenancer. Après la traduction devient plus littéraire et tout se remet en place. Personnellement je crois que ce roman a été lu en une bouchée tellement je voulais savoir la suite. Il se passe plein de choses dans The hate U give, tellement de choses qu’il serait dommage de tout vous dire. C’est pour cela que si vous avez l’occasion de le lire (mettez-le dans la liste du Papa Noël tout de suite !) surtout n’hésitez pas. THUG est un roman d’importance capital, à mettre dans toutes les mains pour comprendre l’enjeu social. Et si vous restez insensible face à ce roman (attention, vous avez le droit de ne pas pleurer à chaudes larmes hein ! Mais je pense que si vous n’avez aucun sentiment d’empathie ou de révolte, c’est qu’il y a un problème…), je crois que je ne peux plus rien faire pour vous. Merci Angie Thomas, merci Nathan Editions.
          Lire la suite
          En lire moins
        • PaulineM69 Posté le 30 Août 2018
          J'ai tout simplement adoré ce roman ! L'histoire de Starr est touchante, prenante. Elle montre une des réalités des Etats Unis : un policier blanc abat un jeune homme noir sans raison. Je le conseille vivement !
        • Saiwhisper Posté le 24 Août 2018
          « The Hate U Give » est un roman contemporain dans lequel j’ai placé énormément d’espoir… En effet, quelques mois après sa sortie, les réseaux sociaux et les magasines ne cessaient de crier à la pépite littéraire ! Aujourd’hui encore, les avis unanimes tombent au compte-goutte. Bountynette m’en a récemment parlé en affirmant son coup de cœur… Je me suis donc lancée à la rencontre de Starr, une adolescente noire qui vit dans un quartier difficile et qui fait ses études dans un lycée chic où étudient principalement des jeunes blancs. J’ai beaucoup aimé le fait que l’héroïne soit entre deux mondes. Outre l’affaire principale, il y a beaucoup de pistes de réflexion sur cette société américaine que je connais finalement très peu. On aborde plusieurs thématiques comme le racisme, la ségrégation et la perception/confrontation de la communauté Noire et Blanche dans le pays. Cet ouvrage montre également plusieurs familles qui, malgré le contexte, tentent d’échapper aux gangs qui dirigent certains lieux et laissent souvent des cadavres derrière eux. Il y a aussi les sujets de la misère, de la drogue/du deal, des forces de l’ordre, du climat de peur qui règne en maître… De son côté, Starr va évoluer... « The Hate U Give » est un roman contemporain dans lequel j’ai placé énormément d’espoir… En effet, quelques mois après sa sortie, les réseaux sociaux et les magasines ne cessaient de crier à la pépite littéraire ! Aujourd’hui encore, les avis unanimes tombent au compte-goutte. Bountynette m’en a récemment parlé en affirmant son coup de cœur… Je me suis donc lancée à la rencontre de Starr, une adolescente noire qui vit dans un quartier difficile et qui fait ses études dans un lycée chic où étudient principalement des jeunes blancs. J’ai beaucoup aimé le fait que l’héroïne soit entre deux mondes. Outre l’affaire principale, il y a beaucoup de pistes de réflexion sur cette société américaine que je connais finalement très peu. On aborde plusieurs thématiques comme le racisme, la ségrégation et la perception/confrontation de la communauté Noire et Blanche dans le pays. Cet ouvrage montre également plusieurs familles qui, malgré le contexte, tentent d’échapper aux gangs qui dirigent certains lieux et laissent souvent des cadavres derrière eux. Il y a aussi les sujets de la misère, de la drogue/du deal, des forces de l’ordre, du climat de peur qui règne en maître… De son côté, Starr va évoluer au fil de l’affaire : elle va se remettre en question, prendre du recul, sonder son entourage, réagir aux nombreuses injustices et va aller jusqu’à douter de son ami. Courageusement, elle va devoir trouver sa voie. On a là un roman très fort qui, sans juger, permet d’y voir plus clair sur une société qui ne nous est pas forcément familière. J’ai été impressionnée par le fait que l’intrigue nous plonge directement dans le vif du sujet : en deux chapitres, Khalil, l’ami d’enfance de Starr, va se faire assassiner par un policier qui a tiré en croyant qu’on allait le menacer d’un flingue. Une « bavure » qui aura aussitôt des conséquences désastreuses sur la narratrice, mais également sur sa famille, ses proches, le quartier et toute une communauté ! Et c’est là l’intérêt de tout le récit ! Pour Starr, cela va être une véritable descente aux enfers puisqu’elle va devoir apprendre à contrôler son chagrin, surmonter les réactions ou propos de certains et se protéger. En effet, parler peut s’avérer dangereux, voire susciter des remontrances aussi bien du côté des Blancs que des Noirs… Il y a une véritable pression qui m’a inquiétée à plusieurs reprises. Honnêtement, je n’avais pas idée de jusqu’où quelques personnages étaient capables d’aller. Ces agissements ne m’ont pas laissée indifférente ! Les personnages non plus ne m’ont pas laissée de marbre ! Par exemple, j’ai eu une véritable attache pour Chris, le petit ami blanc de Starr. Ce jeune homme est adorable, compréhensif, là pour elle et avec du tempérament quand il le faut. La famille de l’héroïne est également géniale : la mère que l’on ne peut qu’adorer (tendre, autoritaire et à l’écoute), le père qui amuse autant qu’il émeut ou impressionne, le frère qui a provoqué plusieurs réactions durant ma lecture ou encore l’oncle qui va se révéler progressivement. Au fil des chapitres, on s’attache réellement à tout ce petit monde. Cela dit, même si j’ai apprécié ce que j’ai lu, je n’ai pas pour autant rejoint la majorité des lecteurs. C’est très intéressant néanmoins, j’avais mis la barre trop haute à force d’en entendre parler… D’ailleurs, j’ai mis énormément de temps avant de rentrer dans le livre. J’ai eu du mal de me familiariser avec le langage, car il y a du vocabulaire particulier propre aux USA, à certains ghettos ainsi que beaucoup de vulgarité et familiarité. Par exemple, il est hyper fréquent de rencontrer des « wesh », « yo », « gros », « mec », « meuf », « seum » et j’en passe. S’adapter n’a vraiment pas été facile, car j’emploie très peu de genre de mots et ne suis pas habituée à en voir à chaque dialogue ou paragraphe. Cela a rendu ma lecture fastidieuse… Pourtant, le style n’est pas forcément compliqué : j’ai souvent eu l’impression que ce n’était pas une auteure adulte qui écrivait, mais simplement une adolescente s’adressant à son journal intime. Là-dessus, Angie Thomas m’a bluffée ! Elle m’a également agréablement surprise par la fin qui évite la facilité et semble très crédible. Cette lecture fut intéressante et relativement prenante. Même si j’ai noté quelques longueurs, j’ai trouvé que les pages se tournaient avec aisance. Je n’ai pas eu un coup de cœur comme la plupart des lecteurs toutefois, je comprends pourquoi le contenu a plu. C’est un roman young adult qui peut très bien convenir à un jeune ou un adulte, car les thématiques sont pertinentes, d’actualité et bien amenées. Le tout est de pouvoir passer outre le vocabulaire… Il est à noter que plusieurs médias parlent d’une adaptation cinématographique. Or, je reconnais être curieuse de voir le résultat.
          Lire la suite
          En lire moins
        • iris29 Posté le 15 Août 2018
          Coup de coeur pour ce magnifique premier roman ( Young adult ) qui a remporté deux prix et va bientôt être adapté au cinéma . Starr , jeune afro-américaine de 16 ans , vit dans un ghetto gouverné par deux gangs et chaque jour va dans un lycée situé dans un quartier chic à dominante blanche. Ecartelée entre ces deux mondes , elle ne se sent à sa place dans aucun des deux et ne les mélange pas . Son père ne sait pas qu'elle sort avec un blanc, il serait furieux . En quittant une soirée , raccompagnée par son ami d'enfance, ils seront arrêté par un flic, et son ami sera tué : bavure policière. Elle est le seul témoin, la police a tout intérêt à étouffer l'affaire. Mais trop , c'est trop, la communauté gronde , le quartier va s'embraser … Et dans tout ça , quel est l'intérêt de Starr ? Faire preuve de courage, devenir adulte, avoir le regard des médias braqué sur soi, être digne de Malcom X et du Jésus Noir , risquer sa vie ? Entourée de toutes une galeries de personnages , famille et amis, Starr ne sera pas seule . C'est la... Coup de coeur pour ce magnifique premier roman ( Young adult ) qui a remporté deux prix et va bientôt être adapté au cinéma . Starr , jeune afro-américaine de 16 ans , vit dans un ghetto gouverné par deux gangs et chaque jour va dans un lycée situé dans un quartier chic à dominante blanche. Ecartelée entre ces deux mondes , elle ne se sent à sa place dans aucun des deux et ne les mélange pas . Son père ne sait pas qu'elle sort avec un blanc, il serait furieux . En quittant une soirée , raccompagnée par son ami d'enfance, ils seront arrêté par un flic, et son ami sera tué : bavure policière. Elle est le seul témoin, la police a tout intérêt à étouffer l'affaire. Mais trop , c'est trop, la communauté gronde , le quartier va s'embraser … Et dans tout ça , quel est l'intérêt de Starr ? Faire preuve de courage, devenir adulte, avoir le regard des médias braqué sur soi, être digne de Malcom X et du Jésus Noir , risquer sa vie ? Entourée de toutes une galeries de personnages , famille et amis, Starr ne sera pas seule . C'est la seule richesse de ce quartier… Ce roman est un coup de poing . Il nous fait pénétrer dans un quartier dit-difficile , de façon presque documentaire tellement il est percutant . La grande force d'Angie Thomas , est d'avoir fouillé la psychologie de tous ses personnages, premiers et seconds rôles, tous sont magnifiquement réalistes . Aucun manichéisme dans cette histoire , c'est ce qui la rend puissante … Les blacks ne sont pas anti-flics (l'oncle adoré de Starr est policier… ) Les parents de la jeune fille se saignent aux quatre veines pour leur offrir une chance de faire quelque chose de leurs vies, d'acquérir un bon diplôme, d'avoir accès à l'université , faire mieux qu'eux . Ce sont d'excellents parents , plein d'amour, faisant preuve d'autorité quand il le faut , (mais le père de Starr a fait de la prison et son ex vit avec un chef de gang ) . Dans ce quartier , dealers ou pas , tout le monde se connait, tout le monde a des liens . Angie Thomas s'attaque aussi au racisme , aux préjugés avec beaucoup de subtilité, d'humour à travers la famille de Star et son petit ami blanc. Politique, religion, rap s'entremêlent pour nous faire réfléchir : " The hate U Give Little Infants fucks Everybody,( …) , ce qui veut dire que tout ce que la sociétè nous fait subir quand on est gamins lui pète ensuite à la gueule . Tu piges ?" Il se dégage de ces pages beaucoup de chaleur , de générosité et d'espoir . L''espoir que tous ces gamins des mauvais quartiers s'instruisent, qu'ils s'en sortent . Elle dit dans ses remerciements : " Soyez les roses qui poussent dans le béton." Il se dégage de ces pages également un ras le bol , une rage devant toutes ces bavures policières qui ne sont jamais punies. Une révolte quand les droits de certains citoyens sont bafoués, on en ressort secoué. Mais, ça sert à quoi toute cette agitation si rien ne change ? A rester digne, à rester soi-même, à rester debout... Starr nous donne une leçon , du haut de ses seize ans. Angie Thomas aussi, du haut de son premier roman … Un succès mérité , un vrai bonheur de lectrice …
          Lire la suite
          En lire moins
        • CharlotteJeunesse Posté le 13 Août 2018
          Voila un roman poignant de vérité et d'actualité. Les différentes blancs / noirs sont encore d'actualité que ce soit certes aux Etat-Unis mais aussi ici, même si c'est moins flagrant. Ce roman est une clac, un cri de rage face à ce qui se passe. Tout déborde de vérité car on l'entend aux infos. Discriminations, peurs, révoltes ... font face aux familles, aux amis, aux espoirs... Voici comme une jeune fille a tenté de changer le monde. Son parcours est très loin d'être facile. Peu de monde l'aurait fait. Mais il fallait le faire. Avec le bien et le moins bien. Tout est dis.
        ABONNEZ-VOUS A LA NEWSLETTER NATHAN !
        De nouvelles idées de lecture jeunesse, chaque mois, dans votre boîte mail
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !

        • Par Lisez

          10 livres à glisser dans la valise de votre ado cet été

          Des petits et des gros mensonges, des coeurs brisés, des drames qui se nouent, des petites vengeances, mais aussi de l'humour, des personnages irrésistibles et une touche de futurisme... Petit florilège des livres à offrir à votre ado avant son départ en vacances.

          Lire l'article
        • Par Lisez

          5 romans pour ados qui abordent des sujets sensibles

          Qui dit littérature young adult ne dit pas forcément candeur et insouciance. A l’instar des romans destinés aux adultes, de nombreuses fictions adolescentes osent aborder des sujets sensibles, du racisme à la guerre en passant par la maladie. Voici 5 ouvrages forts, émouvants, parfois drôles, à mettre entre les mains de tous les ados et même des adultes.

          Lire l'article