Lisez! icon: Search engine
Slalom
EAN : 9782375543016
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 145 x 225 mm
Nouveauté

The last one to die - Roman - Légendes urbaines - Thriller - Dès 13 ans

Timothée ROBLIN (Traducteur)
Collection : Romans ados
Date de parution : 16/09/2021
Elle pensait vivre le meilleur été de sa vie… ce sera peut-être le dernier.
Niamh, 17 ans, a travaillé comme une dingue pour pouvoir se payer des cours d’été dans la plus grande école d’art dramatique de Londres. Elle s’imagine découvrir une ville accueillante mais se heurte à une ambiance glaçante : de nombreuses jeunes filles, dont ses nouvelles amies, se font violemment agresser.... Niamh, 17 ans, a travaillé comme une dingue pour pouvoir se payer des cours d’été dans la plus grande école d’art dramatique de Londres. Elle s’imagine découvrir une ville accueillante mais se heurte à une ambiance glaçante : de nombreuses jeunes filles, dont ses nouvelles amies, se font violemment agresser. Toutes ont le même profil, celui de Niamh… qui va se retrouver au coeur
du plus effrayant des films d’horreur !
 
Un thriller haletant sur fond de légendes urbaines.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782375543016
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 272
Format : 145 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lupiotte Posté le 12 Septembre 2021
    Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Slalom et NetGalley france pour l’envoi de ce roman. Je dois dire que j’étais assez intriguée par le quatrième de couverture et par la couverture de ce roman. J’en ai adoré les premières lignes. En effet, on se retrouve directement dans l’intrigue du roman lorsque Niamh arrive à Londres pour suivre des cours d’art dramatique. Elle emménage et rencontre aussitôt une fille Sara avec qui elle commence à tisser des liens et échange de chambre pour l’arranger. Le lendemain elle la retrouve morte… Sa vie est totalement bouleversée, le soucis c’est qu’on dirait que tous ceux qui l’approchent en payent les conséquences. Elle commence alors une enquête, grâce à une autre amie qu’elle se fait et les choses ne tournent pas comme elles l’ont pensé au début. Pendant ce temps-là, il faut bien que la vie continue même si Niamh est de plus en plus stressée par les choses qui se passent autour d’elle. Elle fait la connaissance de Tommy à son travail et elle a un petit crush sur lui tandis que ceux de sa classe n’arrête pas de lui faire des remontrances et surtout la pointer du doigt par rapport... Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Slalom et NetGalley france pour l’envoi de ce roman. Je dois dire que j’étais assez intriguée par le quatrième de couverture et par la couverture de ce roman. J’en ai adoré les premières lignes. En effet, on se retrouve directement dans l’intrigue du roman lorsque Niamh arrive à Londres pour suivre des cours d’art dramatique. Elle emménage et rencontre aussitôt une fille Sara avec qui elle commence à tisser des liens et échange de chambre pour l’arranger. Le lendemain elle la retrouve morte… Sa vie est totalement bouleversée, le soucis c’est qu’on dirait que tous ceux qui l’approchent en payent les conséquences. Elle commence alors une enquête, grâce à une autre amie qu’elle se fait et les choses ne tournent pas comme elles l’ont pensé au début. Pendant ce temps-là, il faut bien que la vie continue même si Niamh est de plus en plus stressée par les choses qui se passent autour d’elle. Elle fait la connaissance de Tommy à son travail et elle a un petit crush sur lui tandis que ceux de sa classe n’arrête pas de lui faire des remontrances et surtout la pointer du doigt par rapport aux événements. Ce n’est pas une histoire commune malgré ce que l’on pense aux premiers abords. En effet, commence à se mêler des histoires sur les faits passés, les fantômes, Niamh ressemble comme deux gouttes d’eau à Jane, jeune fille du 19e siècle dont elle doit jouer le rôle dans un musée. J’ai adoré le suspens autour de toute cette histoire, le lecteur est happé dedans dès les premières pages et on enchaîne le tout à vitesse grand V tellement on a envie de savoir le fin mot de l’histoire. En résumé, The Last One to Die est un excellent roman, thriller mélangeant du fantastique, des légendes urbaines sur les crimes qui se passaient à Londres dans le passé ou encore des fantômes, le lecteur est tenu en haleine du début à la fin du roman. Même si on commence vers la fin à se douter un peu des choses, je dois dire que j’ai été agréablement surprise par la tournure de ce livre. L’autrice a un bon style et surtout mène bien son histoire en restant cohérente dans celle-ci et en promenant un peu le lecteur dans cette dernière. Un excellent roman jeunesse que je vous conseille amplement !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Hecate_and_Books Posté le 11 Septembre 2021
    Ne connaissant pas cette autrice, je n'avais pas d'attentes particulières mis à part un espoir de bonnes heures de lecture. Au final, j'ai eu bien plus : de l'angoisse, de l'excitation, de l'attente et de la peur. Parie réussi, j'adore ce roman. C'est assez dur pour moi de faire une longue chronique sur un roman que j'ai dévoré sans prendre le temps de m'arrêter pour rédiger mes petites notes. Je vais faire au mieux pour vous expliquer en quoi, selon moi, ce livre pourrait convaincre énormément de lecteurs. Commençons par ce qui m'a tout de suite attiré : la couverture et le titre. Le visuel de la couverture est très intéressant. Au premier abord, je l'ai simplement trouvé beau, mais après avoir lu l'histoire, le montage prend un tout autre sens. Je l'adore ! Pour le titre, j'avais peur qu'il ne soit trop révélateur, mais je me suis heureusement trompée. Il ne gâche en rien les multiples twists de l'histoire. C'est donc un sans-faute pour cette première partie ! Parlons histoire ! J'ai tout d'abord été surprise par le début du roman avec la retranscription d'un interrogatoire entre un témoin et un agent de police. Pourtant, cela s'est avéré être une très... Ne connaissant pas cette autrice, je n'avais pas d'attentes particulières mis à part un espoir de bonnes heures de lecture. Au final, j'ai eu bien plus : de l'angoisse, de l'excitation, de l'attente et de la peur. Parie réussi, j'adore ce roman. C'est assez dur pour moi de faire une longue chronique sur un roman que j'ai dévoré sans prendre le temps de m'arrêter pour rédiger mes petites notes. Je vais faire au mieux pour vous expliquer en quoi, selon moi, ce livre pourrait convaincre énormément de lecteurs. Commençons par ce qui m'a tout de suite attiré : la couverture et le titre. Le visuel de la couverture est très intéressant. Au premier abord, je l'ai simplement trouvé beau, mais après avoir lu l'histoire, le montage prend un tout autre sens. Je l'adore ! Pour le titre, j'avais peur qu'il ne soit trop révélateur, mais je me suis heureusement trompée. Il ne gâche en rien les multiples twists de l'histoire. C'est donc un sans-faute pour cette première partie ! Parlons histoire ! J'ai tout d'abord été surprise par le début du roman avec la retranscription d'un interrogatoire entre un témoin et un agent de police. Pourtant, cela s'est avéré être une très bonne entrée en matière puisque cela nous donne juste assez d'éléments concernant les agressions pour titiller l'esprit du lecteur. En comptant cet instant ainsi qu'un ou deux petits passages de SMS, le reste est du pur récit. La narration est très bien maîtrisée et la piste que nous laisse l'autrice pour trouver le ou la coupable est visible. Il n'y a pas de temps morts et les différents rebondissements sont parfaitement placés. Vous n'avez qu'à vous laisser guider par les recherches de Niamh ! Je pensais, à tort, que ce roman ne serait qu'un thriller. Que nenni ! Quelle belle surprise de découvrir que les légendes peuvent prendre vie et me terroriser. Ne vous fiez pas aux apparences, ce roman vous réserve de lugubres et déstabilisantes surprises. Qu'est-ce que j'ai aimé la petite touche de romance ! Il en faut vraiment peu pour que je devienne accro et l'autrice a su mettre en place une relation amoureuse qui a son utilité dans l'intrigue. Elle n'est pas présente simplement pour ajouter un axe au roman, ce que j'adore ! Ce n'est pas tout. Quoi de mieux qu'une fin à laquelle je ne m'attendais pas pour finir en beauté ? J'avais imaginé plusieurs scénarios, mais celui-ci ne m'a absolument pas déçu. C'est une bonne façon de terminer ce one-shot et sans frustration ! Je ne peux pas terminer cette chronique sans parler des différents personnages qui m'ont marquée. En tout premier, il y a Niamh. Le personnage est doux, timide, mais également extrêmement courageux. Dans 80% des situations dans lesquelles elle s'est retrouvée, je n'aurai jamais osé faire ce qu'elle a fait. Il y a de fortes chances que je me sois mise à pleurer dans un coin de la pièce ou à fuir en hurlant à pleins poumons ! Aux côtés de l'héroïne, se tient Jess, une jeune femme pétillante qui n'a pas la langue dans sa poche. Elle m'a, quelques fois, fait mourir de rire ! Comme son amie, elle est vaillante, mais avec un aspect plus énergique. Pour finir, nous avons Ruth. Heureusement que cette super maman-bibliothécaire est là ! Sans cela, je pense que Niamh serait rentrée chez elle depuis bien longtemps ! J'ai adoré les relations qu'entretiennent ces personnages entre eux et avec quelle rapidité ils se sont rapprochés. Encore une belle découverte cet automne en matière de thriller. Si vous êtes seul·e chez vous ou qu'il y a un orage et que l'atmosphère est lugubre, c'est que vous avez trouvé le parfait moment pour lire ce roman ! Étant une vraie poule mouillée, j'ai pu le lire jusqu'à la fin et apprécier l'histoire donc je pense que ce livre peut être découvert dès 14 ans.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lunartic Posté le 10 Septembre 2021
    Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique du roman The Last One to Die par Cynthia Murphy. Je remercie infiniment les éditions Slalom pour ce très bel envoi ! Dès le début, j'ai été embarquée par l'ambiance extrêmement glauque et effrayante de ce thriller YA. Je préfère vous prévenir, les toutes premières pages sont particulièrement glaçantes et donnent le ton d'une intrigue qui s'annonce pour le moins macabre et haletante. Je vous l'avoue sans rougir, The Last One to Die m'aura même empêchée de dormir du sommeil du juste, c'est dire si cette histoire aura réussi à me perturber. Après, je reste une petite nature donc je ne suis pas la meilleure pour juger du bon niveau d'épouvante d'un récit mélangeant horreur et thriller. Pour ma part, c'est pile ce qu'il me fallait d'émotions fortes et de sueurs froides, je puis vous l'assurer. Tout du long, je me suis fait un véritable sang d'encre pour Niamh, notre attachante héroïne qui en voit assurément des vertes et des pas mûres et qui parvient malgré tout à faire preuve d'un courage et d'un sang froid impressionnants. Mention spéciale également à Jess, la meilleure amie fan d'époque victorienne et de... Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique du roman The Last One to Die par Cynthia Murphy. Je remercie infiniment les éditions Slalom pour ce très bel envoi ! Dès le début, j'ai été embarquée par l'ambiance extrêmement glauque et effrayante de ce thriller YA. Je préfère vous prévenir, les toutes premières pages sont particulièrement glaçantes et donnent le ton d'une intrigue qui s'annonce pour le moins macabre et haletante. Je vous l'avoue sans rougir, The Last One to Die m'aura même empêchée de dormir du sommeil du juste, c'est dire si cette histoire aura réussi à me perturber. Après, je reste une petite nature donc je ne suis pas la meilleure pour juger du bon niveau d'épouvante d'un récit mélangeant horreur et thriller. Pour ma part, c'est pile ce qu'il me fallait d'émotions fortes et de sueurs froides, je puis vous l'assurer. Tout du long, je me suis fait un véritable sang d'encre pour Niamh, notre attachante héroïne qui en voit assurément des vertes et des pas mûres et qui parvient malgré tout à faire preuve d'un courage et d'un sang froid impressionnants. Mention spéciale également à Jess, la meilleure amie fan d'époque victorienne et de légendes urbaines peu ragoûtantes qui soit. Justement, cette transition impromptue me permet d'aborder l'autre grand point fort de ce titre, en dehors des cauchemars qu'il m'a fait faire, bien entendu, j'ai nommé : son atmosphère et l'inspiration délicieusement victorienne. Déjà que l'histoire se passe dans le Londres de notre époque, ce qui ne pouvait que m'enchanter, mais si en plus, on me parle de société victorienne, de penny dreadfuls et autres joyeusetés du XIXème, alors là, je suis aux anges. Vous l'aurez compris je pense, j'ai été séduite par ce premier roman de Cynthia Murphy qui nous propose une enquête londonienne savoureuse à souhait qui ne nous laisse absolument aucun répit. De mon côté, je ne suis pas prête d'oublier l'été mouvementé de ma petite Niamh et j'attends les prochains romans de l'autrice de pied ferme !
    Lire la suite
    En lire moins
  • culturevsnews Posté le 9 Septembre 2021
    Niamh se rend d’Irlande à Londres pour suivre des cours de théâtre. Elle espère y apprendre de nouvelles techniques de jeu et se faire de nouveaux amis. À son arrivée, elle se lie d’amitié avec Sara et change de dortoir avec elle, mais peu après, Niamh découvre que Sara a été sauvagement assassinée dans sa chambre. Ce qui suit est une série d’attaques sinistres sur des jeunes femmes. Le fait que les victimes aient toutes un lien avec Niamh et lui ressemblent étrangement rend la situation encore plus inquiétante. Pour se distraire, elle se consacre entièrement à son stage dans un vieux musée victorien. Le passé meurtrier et surnaturel du musée joue un rôle important pour Niamh, de même que le rôle de Jane (qui était une personne réelle), ce qui la met mal à l’aise car elle présente également une ressemblance frappante avec Niamh. Lorsqu’elle se lie d’amitié avec le mystérieux et magnifique collègue Tommy, ils s’entendent bien et la possibilité d’une romance semble être la distraction bienvenue dont elle a besoin. Les sombres secrets de Tommy l’amèneront-ils à être blessée de plus d’une manière, y a-t-il un lien surnaturel entre le tueur en série du passé et celui du... Niamh se rend d’Irlande à Londres pour suivre des cours de théâtre. Elle espère y apprendre de nouvelles techniques de jeu et se faire de nouveaux amis. À son arrivée, elle se lie d’amitié avec Sara et change de dortoir avec elle, mais peu après, Niamh découvre que Sara a été sauvagement assassinée dans sa chambre. Ce qui suit est une série d’attaques sinistres sur des jeunes femmes. Le fait que les victimes aient toutes un lien avec Niamh et lui ressemblent étrangement rend la situation encore plus inquiétante. Pour se distraire, elle se consacre entièrement à son stage dans un vieux musée victorien. Le passé meurtrier et surnaturel du musée joue un rôle important pour Niamh, de même que le rôle de Jane (qui était une personne réelle), ce qui la met mal à l’aise car elle présente également une ressemblance frappante avec Niamh. Lorsqu’elle se lie d’amitié avec le mystérieux et magnifique collègue Tommy, ils s’entendent bien et la possibilité d’une romance semble être la distraction bienvenue dont elle a besoin. Les sombres secrets de Tommy l’amèneront-ils à être blessée de plus d’une manière, y a-t-il un lien surnaturel entre le tueur en série du passé et celui du présent, et le meurtrier frappera-t-il à nouveau et fera-t-il de Niamh sa prochaine victime ? Ce livre est vraiment superbe car c’est une histoire captivante et pleine de suspense qui m’a accrochée dès le premier chapitre. J’ai aimé la disposition des chapitres qui sont relativement courts, ce qui a permis de garder le rythme et d’augmenter la tension de l’intrigue. La combinaison d’une histoire criminelle moderne, d’un tueur en série victorien et d’un contexte historique a ajouté des dimensions différentes au récit. Niamh est indépendante, forte et va au bout de ses rêves, ce qui fait d’elle un point central intéressant de l’histoire. J’ai été ravie que Niamh soit originaire d’Irlande et qu’elle ait des traits de caractère, un argot et un passé irlandais. J’ai trouvé que cela contribuait à étoffer le personnage et à donner de la profondeur à sa personnalité. Le seul inconvénient est que certains moments de danger pour Niamh semblaient se résoudre trop facilement, mais dans l’ensemble, c’est un thriller bien exécuté avec une touche de surnaturel. Les personnages avec lesquels Niamh interagit sont tous chaleureux et, à la fin du livre, j’avais personnellement l’impression qu’ils étaient mes amis. Je leur ai fait confiance, je les ai aimés, je les ai adorés, mais aurais-je dû leur faire confiance à tous ? De la vibrante couverture de Jamie Gregory à la toute dernière page, Le dernier à mourir est d’une qualité époustouflante ! Le récit est si complet que vous tirerez plus de profit de la lecture de ce livre que de la recherche de votre chemin dans Londres sur Google Map ! Cela renforce l’atmosphère, cruciale pour ce livre, où le folklore anglais se fraye un chemin à travers les pages ! Si vous aimez les livres captivants avec un protagoniste plein d’esprit et de force d’âme, remplis de suspense, de cliffhangers en fin de chapitre et d’un tueur rôdant sur les pages et causant plus que de simples coupures de papier, alors ce livre est fait pour vous ! La fin m’a touché à la jugulaire ! Je ne m’attendais pas à ce que le livre se termine comme il l’a fait, wow !
    Lire la suite
    En lire moins
  • CottonCandy Posté le 1 Septembre 2021
    The Last One to Die raconte l’histoire de Niamh, une adolescente irlandaise qui part à Londres pour un stage d’été d’art dramatique. Mais de nombreuses jeunes filles avec le même profil qu’elle se font agresser. Niamh va plonger au coeur d’une histoire mystérieuse et surtout dangereuse… Il vaut mieux se lancer sans trop en savoir sur l’histoire pour découvrir certains éléments soi-même au fil de la lecture, le résumé est suffisant. J’ai apprécié les personnages même si le comportement de Niamh ne m’a pas toujours plu mais avec le recul il était nécessaire pour l’histoire. En revanche, à sa place j’aurais quitté Londres immédiatement mais le roman se serait malheureusement arrêté là ! La romance était un peu clichée, elle m’a fait ressentir qu’il s’agissait tout de même d’un roman YA alors que la partie thriller/horreur était beaucoup moins jeunesse. J’ai beaucoup aimé la résolution et le thème global du livre, je ne m’attendais pas du tout à ça lorsque j’ai commencé ma lecture. Certains éléments étaient prévisibles mais cela ne m’a pas du tout gênée. Les passages inquiétants ou angoissants m’ont permis d’être emportée par l’histoire, j’ai stressé en même temps que l’héroïne. J’ai eu peur pour certains personnages, peur que l’un d’entre... The Last One to Die raconte l’histoire de Niamh, une adolescente irlandaise qui part à Londres pour un stage d’été d’art dramatique. Mais de nombreuses jeunes filles avec le même profil qu’elle se font agresser. Niamh va plonger au coeur d’une histoire mystérieuse et surtout dangereuse… Il vaut mieux se lancer sans trop en savoir sur l’histoire pour découvrir certains éléments soi-même au fil de la lecture, le résumé est suffisant. J’ai apprécié les personnages même si le comportement de Niamh ne m’a pas toujours plu mais avec le recul il était nécessaire pour l’histoire. En revanche, à sa place j’aurais quitté Londres immédiatement mais le roman se serait malheureusement arrêté là ! La romance était un peu clichée, elle m’a fait ressentir qu’il s’agissait tout de même d’un roman YA alors que la partie thriller/horreur était beaucoup moins jeunesse. J’ai beaucoup aimé la résolution et le thème global du livre, je ne m’attendais pas du tout à ça lorsque j’ai commencé ma lecture. Certains éléments étaient prévisibles mais cela ne m’a pas du tout gênée. Les passages inquiétants ou angoissants m’ont permis d’être emportée par l’histoire, j’ai stressé en même temps que l’héroïne. J’ai eu peur pour certains personnages, peur que l’un d’entre eux puisse faire partie des prochaines victimes. L’aspect thriller légèrement horrifique a été efficace sur moi, c’est ce que j’ai préféré. Le contexte historique (et notamment le musée) m’a également beaucoup plu. Le style est simple mais efficace, les chapitres s’enchaînent facilement, surtout dans les moments de tension. Il s’agit donc d’un thriller YA addictif et original. Si vous aimez ce style de roman, ce livre sera très bien pour la période d’Halloween par exemple. #Thelastonetodie #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés