En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        The Mortal Instruments, renaissance - tome 02 : Le prince des ténèbres

        Pocket jeunesse
        EAN : 9782266240567
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 816
        Format : 140 x 225 mm
        The Mortal Instruments, renaissance - tome 02 : Le prince des ténèbres

        Julie LAFON (Traducteur)
        Collection : The Mortal Instruments
        Date de parution : 05/04/2018
        Les sentiments d’Emma pour Julian, son parabatai, font obstacle à sa mission. Pourtant, la jeune Carstairs l’a appris à ses dépens : leur amour est interdit, et pire ! il pourrait les détruire tous les deux. La Chasseuse d’Ombres sait qu’elle devrait fuir… Pourtant, alors que l’étau se resserre dangereusement... Les sentiments d’Emma pour Julian, son parabatai, font obstacle à sa mission. Pourtant, la jeune Carstairs l’a appris à ses dépens : leur amour est interdit, et pire ! il pourrait les détruire tous les deux. La Chasseuse d’Ombres sait qu’elle devrait fuir… Pourtant, alors que l’étau se resserre dangereusement autour des Blackthorn, Emma ne peut se résoudre à les abandonner. Leur dernière chance est cachée entre les pages d’un grimoire aux terribles pouvoirs : le Livre Noir. Mais tous souhaitent s’en emparer. La guerre n’a jamais été aussi près d’éclater…
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266240567
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 816
        Format : 140 x 225 mm
        Pocket jeunesse
        20.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Hillel Posté le 27 Juillet 2018
          Le résumé de la quatrième de couverture a bien du mal à résumer la folle aventure qui nous attend à nouveau dans ces 840 pages. Un nouveau tome, une suite intéressante et plus intense encore que le premier tome, et une fin qui présume encore beaucoup de choses à venir. Une fois de plus Cassandra nous embarque dans un récit bien riche. Une trame dense, tissée depuis la fin de la série "The Mortal instrument" et "Origines". Aux deux héros, les amants maudits que campent Julian et Emma, s'ajoute toute une palette de personnages qui prennent de plus en plus de place dans l'histoire. J'avais beaucoup aimé le premier volet, mais regretté un peu trop de sentiments, de descriptions et états d'âmes dans un rythme un peu lent et répétitif. Ici, rien de tout cela, car tout se corse et la trame de fond se dévoile petit à petit pour entraîner tous les personnages dans une quête désespérée et effrénée. Vous l'aurez compris impossible de s'ennuyer dans un roman de Cassandra Clare. Impossible de lâcher les chapitres. Et si ce gros volume au format bien lourd m'est apparu assez inconfortable à la lecture, je ne l'ai pas lâché pour autant, véritablement happée par... Le résumé de la quatrième de couverture a bien du mal à résumer la folle aventure qui nous attend à nouveau dans ces 840 pages. Un nouveau tome, une suite intéressante et plus intense encore que le premier tome, et une fin qui présume encore beaucoup de choses à venir. Une fois de plus Cassandra nous embarque dans un récit bien riche. Une trame dense, tissée depuis la fin de la série "The Mortal instrument" et "Origines". Aux deux héros, les amants maudits que campent Julian et Emma, s'ajoute toute une palette de personnages qui prennent de plus en plus de place dans l'histoire. J'avais beaucoup aimé le premier volet, mais regretté un peu trop de sentiments, de descriptions et états d'âmes dans un rythme un peu lent et répétitif. Ici, rien de tout cela, car tout se corse et la trame de fond se dévoile petit à petit pour entraîner tous les personnages dans une quête désespérée et effrénée. Vous l'aurez compris impossible de s'ennuyer dans un roman de Cassandra Clare. Impossible de lâcher les chapitres. Et si ce gros volume au format bien lourd m'est apparu assez inconfortable à la lecture, je ne l'ai pas lâché pour autant, véritablement happée par le récit. J'ai trouvé ce second tome bien plus dense que le premier, un roman qui se voulait introductif et posait les bases émotionnelles des personnages qui vont évoluer sous nos yeux. Désormais, tous les personnages, et ils sont nombreux, ont leur part de gloire et leur histoire sentimentale bien corsée. Depuis la jeune Dru, qui, du haut de ses 13 ans se sent délaissée par ses frères et rêve d'être considérée comme une adulte, au vieux Arthur Blackthorn, l'oncle défaillant qui va se montrer bien héroïque... Tous vont avoir leur part d'ombre et de lumière. A tous l'auteur mêle des histoires de cœur bien compliquées, parfois trop à mon goût, et un rôle dans une aventure dramatique. Oui, souvent j'ai eut l'impression que l'auteur s'amusait un peu trop à compliquer les romances à "la mode série tv". Elle aime lui qui l'a trahie, alors elle se tourne vers l'autre qui la regarde car, il a lui aussi, été trahi par son amant, puis le premier revient, puis le trahie à nouveau... Etc. Entre les histoires de Cristina, Diego, Mark, Kieran, Diana qui cache un grand secret, Jaime qui fait son apparition, et le couple maudit que forme Julian et Emma, ça en fait des histoires de cœurs tourmentées... Et pourtant, impossible de ne pas s'attacher aux personnages, pour qui Cassandra Clare a le don d'évoquer les sentiments les plus profonds, les plus purs comme les plus noirs. Avec un point tout spécial au trio que va former Livvy, son frère jumeau Ty et le nouveau arrivé, Kit. Ce dernier vient de tout perdre, son père, sa maison, ses repères et même son identité puisqu'on lui apprend qu'il est un chasseur d'ombre, héritier des fameux Hérondale. Heureusement que Livvy et Ty vont l'accueillir avec ce qu'il faut de charme et d'humour! Bref, sous le méli mélo émotionnel des personnages, le récit évolue vers une guerre qui se prépare. Le Livre noir qui avait été utilisé par le terrible sorcier Malcolm Fade va devenir l'objet le plus convoité de tous, et particulièrement par le plus terrible des êtres obscurs, le Roi de la cour des Ombres. Ainsi, notre famille Blackthorn, élargie de tous ses amis, va se lancer dans la quête du Livre noir et tenter de désamorcer un chaos imminent. Compliqué de résumer un livre si intense ! Ce fut encore une fois une histoire où tout est parfaitement dosé, avec la dose d'intrigue, la dose d'émotion, la dose d'action et de romance. Le tout sans parler d'une fin particulièrement incroyable qui m'a fait pousser un cri. Une fin qui va remettre en question bien des choses et nous faire extrapoler des hypothèses en attendant la sortie du tome 3. Un véritable coup de cœur pour une série de fantasy young adult particulièrement bien contée !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Clemocien Posté le 20 Avril 2018
          C’est toujours avec joie que je me replonge dans l’univers des Shadowhunters imaginé par Cassandra Clare. Une lecture douillette, comme un air de revenir à la maison, et en même temps de l’action, du suspens, des personnages au top et un petit cœur mis à rude épreuve. Pourtant, j’ai eu un peu de mal à me glisser dans ce second tome de The Dark Artifices. Malgré mon empressement à connaître la suite des aventures de Julian et Emma, ma lecture a été un peu laborieuse sur les premiers chapitres. Le temps de tout me remettre en tête ; et puis je dois avouer que j’ai été gênée par le personnage de Kit. Je ne l’ai pas trop apprécié au départ. Je vous rassure, cet effet c’est très vite dissipé et j’ai retrouvé tout le plaisir au fil de ma lecture. J’ai dévoré ce petit pavé, tout en appréhendant d’arriver à la fin ; déjà parce que je ne voulais pas quitter les Blackthorn et surtout, parce que j’avais lu que cette fin était un brise cœur. Je confirme. Cassandra Clare m’a fait pleurer. Elle est une auteure cruelle ; talentueuse mas cruelle. Et je vous annonce d’ores et déjà que je... C’est toujours avec joie que je me replonge dans l’univers des Shadowhunters imaginé par Cassandra Clare. Une lecture douillette, comme un air de revenir à la maison, et en même temps de l’action, du suspens, des personnages au top et un petit cœur mis à rude épreuve. Pourtant, j’ai eu un peu de mal à me glisser dans ce second tome de The Dark Artifices. Malgré mon empressement à connaître la suite des aventures de Julian et Emma, ma lecture a été un peu laborieuse sur les premiers chapitres. Le temps de tout me remettre en tête ; et puis je dois avouer que j’ai été gênée par le personnage de Kit. Je ne l’ai pas trop apprécié au départ. Je vous rassure, cet effet c’est très vite dissipé et j’ai retrouvé tout le plaisir au fil de ma lecture. J’ai dévoré ce petit pavé, tout en appréhendant d’arriver à la fin ; déjà parce que je ne voulais pas quitter les Blackthorn et surtout, parce que j’avais lu que cette fin était un brise cœur. Je confirme. Cassandra Clare m’a fait pleurer. Elle est une auteure cruelle ; talentueuse mas cruelle. Et je vous annonce d’ores et déjà que je lirai le 3e tome en VO, parce qu’il n’est pas question que j’attende un an et demi pour avoir la suite (déjà fin d’année ça va être dur) ! Bref. Que dire à part que c’est un nouveau coup de cœur pour moi. J’ai été ravie de découvrir un peu plus Ty et Liivy et j’ai énormément apprécié leur relation avec Kit (oui finalement je l’aime bien, mais bon en même temps c’est un Herondale ^^). Il est très intéressant d’avoir un point de vue terrestre de la part de Kit sur le comportement de Ty ; en effet, celui-ci a des tendances autistiques qui sont considérées comme « anormales » par les chasseurs d’ombre et que toute la famille tente de masquer. J’ai adoré voir les liens se tisser entre les trois adolescents et assister à leur évolution à tous les 3 au contact les uns des autres. Ravie de retrouver Jace et Clary (qui ne sont pas appelés Herondale et Fairchild à tout bout de champ ce coup-ci - ouf) même si bizarrement j’ai eu beaucoup de mal avec Clary… Est-ce l’effet de la série Netflix qui se ressent ? Petit rebondissement de ce côté-là aussi, puisque Clary fait des révélations qui n’annoncent rien de bon à Emma. Le couple est très peu présent dans ce second tome, à l’inverse de Magnus et Alec qui, même s’ils ne sont que des personnages secondaires, apparaissent à plusieurs reprises et ont un rôle plutôt important. Ils se sont construit une vie tous les deux et l’on fait ici un peu connaissance avec leurs deux enfants. Si l’on avait connu un Alec doutant de sa relation, du fait de l’immortalité de Magnus, il a totalement revu sa copie ; tous deux semblent très heureux et j’ai adoré la répartie d’Alec pour défendre son choix et son couple auprès de Zara. Magnus apparaît comme affaibli et, même s’il a encore beaucoup d’influence et de pouvoir, il n’est pas au mieux de sa forme. Taavy est assez peu évoqué dans cet opus et Dru, commence à prendre part à l’action. Elle a un petit rôle, commence à s’imposer et cherche à trouver sa place dans la famille ; si elle ne peut pas encore être considérée comme un personnage principal de l’intrigue, elle commence à prendre une place plus importante. Il y a beaucoup d’action dans Le prince maudit, des méchants en veux-tu en voilà, des gentils qui en fait trompent leur monde (encore !). Mais comme j’ai déjà pu le dire, même si les éléments de base se retrouvent d’un livre à l’autre, Cassandra arrive sans cesse à se renouveler, sans perdre l’attention du lecteur. Il y a quelques fois où j’ai levé les yeux au ciel, car n’oublions pas que la pluparts des Blackthorn sont des enfants et ils s’en sortent plutôt bien (très bien même) face à leurs adversaires, guerriers vieux de plusieurs siècles pour certains. Mais en même temps il y a Julian et Emma quoi. Et Emma et Cortana. Ils sont tellement forts, on sait pourquoi. Du coup ça passe. Surtout qu’ils ne peuvent pas mourir, ce n’est pas possible ! Julian est tellement parfait, protecteur, prêt à tout pour sa famille ; et en même temps j’adore voir la partie un peu sombre qui émerge de lui. Quand plus rien ne compte que son but, qu’il devient manipulateur, calculateur et presque sans morale. Emma et lui sont hyper touchants et ont tellement de poids sur leurs épaules, ils sont bien trop mûrs pour leur âge, à cause des épreuves qu’ils ont déjà traversé et qui les ont fait grandir trop vite ; particulièrement Julian. C’est un crève-cœur de l’entendre dire qu’il a pris la décision qui allait gâcher sa vie à l’âge de 12 ans. S’ils passent une grande partie du récit à souffrir chacun de leur côté, ils finiront par s’ouvrir l’un à l’autre et prendre une décision pour se protéger et protéger ceux qu’ils aiment. Ces jeunes-gens sont décidément trop raisonnables, touchants… et on ne peut que les aimer. Malgré leurs états d’âme, ils avancent coûte que coûte pour en découvrir plus sur l’ancêtre de Julian, Annabel et retrouver le livre noir. Annabel… un personnage intriquant mais aussi inquiétant ; elle semble un peu inconstante et surtout parait avoir une force hors du commun. Je me demande ce que nous réserve Cassandra Clara à son sujet. Je ne sais plus trop par quel bout continuer ; il y a encore quelques personnages dont j’aimerai parler, et je me rends compte qu’ils sont vraiment nombreux, et en même temps j’essaie de ne pas trop en dire non plus pour ne rien révéler qui pourrait gâcher une future lecture… La bonne surprise de ce tome, c’est Arthur, Arthur et son sursaut de lucidité. La mauvaise, ce sont les centurions qui arrivent à l’institut de Los Angeles avec des intentions plus ou moins claires. Cassandra est vraiment douée pour rendre ses personnages détestables ; surtout lorsqu’ils s’en prennent à nos chouchous. Il me restera à parler de Diana… on la découvre un peu mieux dans Le prince des ténèbres, cette perceptrice qui veille sur les enfants Blackthorn dans l’ombre mais qui ne peut prétendre au poste de directeur de l’institut. Et l’on comprend enfin pourquoi. On comment à la connaître un peu et on ne l’apprécie que d’avantage. J’ai trouvé sa relation naissante avec un membre de la Chasse Sauvage très touchante. Enfin, Marc… et Christina… et Kieran ; je pense qu’ils sont indissociables, il existe un lien fort entre ces trois personnages qui nous offrent un tableau complexe. Pourtant, si je comprends qu’elle est essentielle, je n’arrive pas à apprécier Christina; bien qu'elle soit extrêmement gentille, à l’écoute des autres et d’un grand soutien pour Emma. Peut-être est-elle trop lisse, trop inconstante ou tout simplement agaçante. Dans tous les cas, elle est le personnage que j’ai le moins apprécié. A l’inverse de Marc, qui peine encore à se faire à la vie de chasseur d’ombre après tant d’années dans la Chasse Sauvage, qui est tiraillé entre ses sentiments pour sa famille, pour Christina et Kieran. Quant à Kieran, il est plutôt discret mais en même temps très intriguant ; ses sentiments pour Marc sont, il me semble, sincères et son intérêt pour Christina m’agace un peu. Si Julian fait au mieux pour élaborer un plan afin de sauver le monde et servir les intérêts de sa famille, tout en y mêlant le moins possible l’Enclave, à l’esprit toujours aussi étriqué et, comme nous le découvrons au fil du récit, divisée entre des partisans extrêmes de la Paix Froide et les plus modérés, tout ne se déroule pas forcément comme prévu. Des informations nous sont divulguées, dévoilant une menace de grande ampleur ; des alliances se font, des pions sont placés… et tout dégénère !! Cette fin de dingue où rien ne va plus ! Cassandra Clare mais non ! Qu’est ce qui nous attend dans le prochain tome !! [masquer] Par contre je n’avoue que je n’ai pas compris pourquoi Zara n’a pas été soumise à l’épreuve de l’épée mortelle lorsque Annabel est traitée de menteuse. [/masquer] Bref. Lisez le !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Tachan Posté le 11 Février 2018
          Même si ce n'est pas le coup de coeur du tome 1, j'ai beaucoup aimé cette suite. C'est encore bourré d'actions, de rebondissements et de sentiments. Les nouveaux duos/trios sont passionnants. J'ai eu un gros coup de coeur pour Kieran/Mark et Kit/Ty. La guerre couve et l'ambiance est explosive. La fin m'a laissée dévastée. Ça va être dur d'attendre la suite !
        • Armenia Posté le 25 Mai 2017
          Malcolm Fade est mort, mais les Blackthorn et Emma Carstairs n'ont pas de répit. de nombreuses menaces se cachent encore dans l'ombre, et certaines au coeur même de l'Enclave. Alors qu'un groupe d'extrêmistes réclament des lois encore plus strictes vis-à-vis des Créatures Obscures, le Roi de la Cour des Ténèbres fomente l'éradication des Chasseurs d'Ombres dans le plus grand des secrets. Toujours tiraillé entre l'amour qu'il a pour sa famille et celui qu'il porte à Emma, Julian va devoir faire des sacrifices pour protéger les siens à tout prix. [Livre lu en VO anglaise] Avec ce second tome de la troisième saga des Chasseurs d'Ombres, Cassandra Clare frappe encore de plein fouet. Comme je m'y attendais, car il s'agit quand même de mon auteur préféré et ce n'est pas pour rien, elle est même parvenue à me faire sortir de ma panne de lecture! Après tant d'attente, le voilà, le Graal de tous les fans de The Mortal Instruments...et vous ne serez pas déçu! Bien sûr, tout n'est pas parfait, mais du point de vu très peu objectif de la fan que je suis, c'est encore un véritable chef-d'oeuvre que nous livre cet auteur à la plume hors pair et hyper addictive...S'il... Malcolm Fade est mort, mais les Blackthorn et Emma Carstairs n'ont pas de répit. de nombreuses menaces se cachent encore dans l'ombre, et certaines au coeur même de l'Enclave. Alors qu'un groupe d'extrêmistes réclament des lois encore plus strictes vis-à-vis des Créatures Obscures, le Roi de la Cour des Ténèbres fomente l'éradication des Chasseurs d'Ombres dans le plus grand des secrets. Toujours tiraillé entre l'amour qu'il a pour sa famille et celui qu'il porte à Emma, Julian va devoir faire des sacrifices pour protéger les siens à tout prix. [Livre lu en VO anglaise] Avec ce second tome de la troisième saga des Chasseurs d'Ombres, Cassandra Clare frappe encore de plein fouet. Comme je m'y attendais, car il s'agit quand même de mon auteur préféré et ce n'est pas pour rien, elle est même parvenue à me faire sortir de ma panne de lecture! Après tant d'attente, le voilà, le Graal de tous les fans de The Mortal Instruments...et vous ne serez pas déçu! Bien sûr, tout n'est pas parfait, mais du point de vu très peu objectif de la fan que je suis, c'est encore un véritable chef-d'oeuvre que nous livre cet auteur à la plume hors pair et hyper addictive...S'il n'y avait pas eu les cours, je n'aurais pas arrêté de le lire avant de l'avoir fini! D'abord, on veut bien sûr savoir à tout prix ce qu'il va arriver à ces personnages que l'on ne peut qu'adorer (enfin pour la plupart des lecteurs et la plupart des personnages) : j'avoue que depuis le tome un, j'ai eu un gros coup de coeur avec Mark et Kieran, qui sont presque les nouveaux Magnus Alec. Encore une fois, Cassandra Clare recycle ses façons de faire avec brillot : oui c'est un compliment. On se retrouve avec des personnages très diversifiés, encore plus qu'auparavant dans les autres trilogies, mais on a encore des tas de triangles amoureux (avec Clare, il faut s'y habituer) et de longs scénarios très fournis, pourtant, on n'a pas l'impression de tourner en rond. C'est aussi très agréable de revoir les anciens personnages que l'on aime tant, même si c'est très rapide pour beaucoup (on peut même aussi trouver des petits détails furtifs sur les personnages à venir, ceux de The Last Hours). Même s'il s'agit d'un second tome, il est rempli d'action bien répartie et la fin vous laissera sans voix. Le scénario est très bien monté, le suspense est présent, les révélations pas évidentes à voir venir, les relations entre les personnages sont très travaillés et loin d'être aussi clichés qu'on peut s'y attendre. Rien n'est laissé au hasard et je suis toujours en train de me demander par quel miracle je vais bien pouvoir attendre la sortie du troisième tome. Je n'ai pas vu les 700 pages de cette jolie briquette passer et ça ne m'aurait absolument pas dérangé s'il y en avait eu le double. Certains diraient qu'il ne s'agit de grande littérature, je m'en fiche assez : je dis chapeau bas à Cassandra Clare, qui encore une fois ne déçoit pas ses fans, et à ceux qui n'ont pas encore tenté l'aventure The Mortal Instruments, je dis : foncez!
          Lire la suite
          En lire moins
        Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
        À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com